vendredi, 03 janvier 2020 18:17

Sur un air de samba… Olé...

Écrit par Brahim Houat, Rue de la Bonite, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)
24’ de jeu, Réda Boumechra débloque la situation en inscrivant le seul but de la rencontre suite à un service de son compère Billel Benhamouda du côté droit. Du plat du pied, l’enfant de Mdina Jdida, étrangement seul, était au bon moment et au bon endroit, ne donnant aucune chance à Moussaoui le moussaillon dial Cité la Montagne encaissant un but mousseux oui mais sans bulle. Le goléador du jour s’est même permis quelques entrechats à la brésilienne fêtant ainsi son premier but de l’année 2020... Olé…

C’est avec une équipe remaniée because trois absences de marque que Dziri le Kid est parvenu bon gré, malgré, à trouver les solutions face à une solide équipe du Paradou aux quatre vents. Sans Ellafi, Zouari et Koudri, il fallait coûtse que coûtse venir à bout de ces coriaces et imprévisibles académiciens qui ont mené la vie dure à Cherifi et compagnie. Le midfielder Moh Said Belarbi a tenu son rôle admirablement en bousculant l’adversaire. Oukkal et Hamra s’en sortirent à bon compte même si ce dernier fut prié par l’arbitre de rejoindre les vestiaires à la 72’ de jeu, après avoir fauché à la limite de la surface de réparation, l’attaquant Paciste filant seul vers Zemma. En infériorité numérique, la tâche devenait plus compliquée et pour le coach, et pour les joueurs et pour les supporters dont certains visages montraient des signes d’inquiétude… El bouliga…

Hichem Belkaroui qui avait pris la place Hamra dans la charnière centrale, a failli provoquer un péno après avoir caressé le maillot d’un adversaire qui a carrément plongé dans la surface de vérité. L’arbitre, près de l’action, n’a pas bronché et fit signe aux joueurs de continuer à jouer estimant makane oualou. Ouf, slakna bcha3ra à quelques clopinettes de la fin de match. On jouait le temps additionnel. Les moulins à vent du Paradou ragèrent et enragèrent. La défense des Rouge & Noir et Zemma se sont battus comme des lions, défendant bec et ongles leur maigre mais précieux acquis. A la 94’, Benchâa a failli mettre le feu aux poudres sur la main courante avec un joueur aux couleurs postales de Fafa. Fort heureusement, tout rendra dans l’ordre même si auparavant, Dziri Billel reçu un carton jaune citron après une prise de bec avec, semble-t-il, un dirigeant du club de la faïence… Qiiiwww…

On rappellera que les téléspectateurs qui ont suivi la rencontre sur leur écran plat 42’’ HD, ont raté les images du but de Boumechra puisqu’à ce moment-là, c’était l’appel à la prière d’el îcha’. Pourtant, il suffisait juste de mettre une bande-annonce. Malgré cela, une seule séquence fut repassée à la vitesse grand V, laissant les Usmistes pantouflards sur leur faim, y compris à la méton puisqu’on préfère nous ressasser les débilités de cette chaîne cloonée. Première bourde. Seconde bourde, le réalizator dans son camion-frigo supprima le chrono-résultat affiché sur l’écran dès la 88’ de jeu, laissant (encore) le téléspectateur incrédule face à cette plaisanterie de mauvais goût. En fait de réalizator, c’est un bouwab de douches publiques douteuses. On zappera les commentaires du journaloustic car rien qu’à l’écouter, il donne envie de vomir… Pouah…

Après match et comme le veut la tradition usmiste, les joueurs et les staffs iront saluer le kop des supporters pour que la fête soit totale. Bien sûr, les poulains de Bilalou ont fait un grand match face à une accrocheuse équipe éolienne ayant le vent en poupe, après avoir battu Ain M’lilan, les Nasriates de Parnet en chompiouna et les nigérians d’Enymba en coupe de la CAF. Quant à nous, on savoure cette délicieuse victoire qui nous propulse à la 6e place en attendant la mise à jour des autres matchs face à la Jiyaska et les Chelfaoua ougâ3 itina. Restera le derby avec Bent el djar et les 3 points défalqués par Rass el khechba que Tass loubia dial Lozâne devrait nous restituer. La bande à Dziri n’aura pas le temps de souffler puisque dimanche, Mahious, Boutine et consorts en découdront avec les khenchelis en 32e de coupe d’Algérie à Santodji. C’est dans leurs cordes même si un match de coupe reste toujours indécis… Aya, à la coupe…

Brahim Houat, Rue de la Bonite, Alger Casbah…

 
Hé ho Kazouni, le Père Noël n’est pas une ordure… Khhh…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…
 

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, Vendredi 3 Janvier 2020
Lu 1144 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.