lundi, 23 décembre 2019 09:05

Les 5 dernières minutes…

Écrit par Laïd Boutamra, Rue des Dattes, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Décidément, l’USMA se fait toujours piéger dans les cinq dernières minutes comme celles de l’inspecteur Bourrel (Raymond Souplex), qui finit toujours par avoir le dernier mot dans l’émission policière des sixties (de Claude Loursais), avec sa célèbre réplique « Bon Dieu, mais c’est bien sûr ! » Sauf que Dziri s'est encore planté... Pfff...


Chez les Usmistes, c’est pratiquement le même scénario qui se répète, en témoignent les récentes rencontres face à l’USBiskra et le Wydad Casablancais pour ne citer que celles-là. Les camarades de Koptane Zemma encaissent des buts dans toutes les dernières minutes et souvent, sur balles arrêtées. Ça devient une sale habitude. Il faudrait donc une thérapie de choc pour éradiquer cette carence cyclique, mettant à nu la faiblesse de la défense des Rouge & Noir. A chaque fin de match, on a l’impression de voir et revoir « Le jour sans fin » (Phil Connors et Andie McDowell). Ya dine zah, Dziri le Kid et Zemiti n’ont pas encore trouvé les solutions à cette tare criarde ! Yaw, jusqu’à quand ? L’inspecteur Bourrel n’est pas content, les supporters sont frustrés, bent el djar rahi tzâabel...

Bien que la rencontre face aux Scorpions de la Mekerra fut à peine acceptable même si la deuxième méton fut plus animée, plus engagée, plus fluide, mais avec beaucoup de déchets et de tchalouih. Une domination stérile des Usmistes puisque nous n’avons pas été gâtés en buts. Benchâa et Zouari avaient le but au bout du pied mais manquèrent de lucidité, d’imgination mais surtout d’efficacité lorsqu’il fallait secouer les filets. Par contre, S’hab el boléta ne ratèrent pas l’occasion de nous planter une banderille fatale achevant nos espoirs de repartir avec au moins le point du nul. Dziri a manqué de tact, de pragmatisme, de philosophie. Les joueurs de réalisme. Encore une fois, il n’a pas su gérer sa fin de match, gourmand, voulant coûtse que coûtse la victoire envoyant ses joueurs à l’abordage…

Avec trois matchs en retard : PAC, Jiyaska et Chlef même si avec le Miloud rien n’est encore clair, l’USMA peut aspirer à retrouver le peloton de tête mais à condition de gagner tous ses matchs. Sinon, inutile de faire un dessin. On le sait, l’USMA traverse une sale période concernant sa situation administrative, financière et sportive. Il faut saisir le TAS loubia de Lozâne et ne pas trop focaliser sur les errements évasifs du porte-voix aux tifs gélifiants. On n’est pas encore sorti de l’auberge. A présent, il faut oublier cette débâcle et penser à la LDC puisque les Rouge & Noir recevront samedi prochain à Blida Tchaker les sud-africains du Mamelodi Sundows. Un match qu’il faut absolument gagner si l’on désire aller loin dans cette compétition continentale…

Ensuite, le 4 Janvier 2020, ce sera les 32e de coupe d’Algérie face à l’USMK dont on en garde un souvenir sucré-salé. Cela remonte à la nuit des temps mais à Santodji, on ne fera pas de cadeaux à nos amis Khenchelis. Faute de mauvais temps, Papa Nouwel est bloqué quelque part dans la steppe de la lointaine Laponie. Dame Coupe nous fuit depuis que Boomoussa a fusillé Chouicha sefra au khamsa jouilia en 2013. C’est une longue histoire d’amour entre l’USMA et Lalla la Coupe dont on veut renouer notre idylle après six années de disette. Mais on n’en est pas encore là. Chaque chose en son temps. Mamelodi d’abord, Khenchela ensuite. Inutile de se bousculer au portillon, y’a de la place pour tout le monde. Ames sensibles, quitter le stade 5 minutes avant le coup de sifflet final de l’arbitre…

Laïd Boutamra, Rue des Dattes, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, Amranou le basané a quitté la kouzina. A défaut de ham lahlou, le CRPilcor veut une bouillabaisse de la Canebière… Khhh…

Un p’tit coucou à nos valeureux supporters victimes d’un accident de la route à Chlef. Bonne et rapide guérison…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, Dimanche 22 Décembre 2019

Lu 1023 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.