mardi, 18 septembre 2018 21:08

Indirect des stades…

Écrit par Mahmoud Semsar, Rue du Divan, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Résultats matchs ¼ de finale coupe de la CAF

Al Masri Port Saïd 1 USMA Alger 0
Cara Brazzaville 1 Raja Casablanca 2
AS Vita Club 3 Renaisance Berkane 1
Rayon Sport 0 Enyimba 0

Matchs retour dimanche 23 Septembre 2018

USMA Alger 21h00 Al Masri Port Saïd
Raja Casablanca 18h00 Cara Brazzaville
Renaisance Berkane 21h00 AS Vita Club
Enyimba 15h00 Rayon Sport


Résultats de la 6e journée de championnat L1 Moubilis

Aya, on débriefe…


MCA 0 JSK 5 – Le tsunami "Folies Berbères" emporte le Miloud par une lame de fond…

Après l’ouragan "Florence" qui a balayé la Côte-Est des Etats-Unis (Caroline du Sud et du Nord), c’est au tour du tsunami "Folies Berbères" qui a submergé dimanche le Molodia au stade Bologhine, sur la Côte-Ouest Algéroise. Les Kabylois du Jorjrassik bled n’ont fait qu’une bouchée de la fantomatique équipe des kilotate verde leone. Dumas le bajocasse et ses pouliches n’en croyaient pas leurs pupilles dilatées, kima 3inîne balala. A 1-0, à 2-1, cela aurait été plausible, mais khmimsa c’est incroyable ! Incorrigibles les Hachoda rikiliw lgoudam, Châ3al nafakh le braséro, Drardja le cycliste, Souibiâa chataha, Aroussa zâabala, Demou el bekkaye, Bordimo recruté 4 milliards pour un salaire de 350 briques et une prise de bec avec un proche du club, Amadada le malgache roho et toute la clique, adorant faire des déclarations farfelues dans leurs relais médiatiques au lieu de se défoncer sur le terrain… Khamsa fi 3îne chitane…

Kassi kharay skalier pointé du doigt devrait dégager la piste, Saifia retournera à bine ou bine sports chez ses copains bédouins, la direktioune de la mahlaba perfore le budget de 100 milliards alloués à l’EMCIA en promettant des folies, des folies berbères. Le Miloud devrait changer de domiciliation car le syndrome de Bologhine risque de durer et de perdurer. Pourquoi ne pas jouer à Chebli comme le fait la Réserve ? Une défaite à méditer car ce n’est ni l’arbitrage, ni le mauvais temps, ni la pression du public. Est-ce que la Jiyaska était forte ou le Molodia faible… Khamsa ou sachi…

Attention, il ne faut surtout pas jouer avec les sentiments des supporters même si le groupe green corsage s’est retiré des travées. Entre temps, certains ultras ont fait des descentes punitives au domicile des joueurs à l’arba2000 mais ceux-ci se sont réfugiés à l’EHSR craignant des représailles. La bouliga au ventre, le staff créchant à Hydra/s/Terre a déserté son lieu de travail craignant des supporters déchaînés. On parle même de marche vendredi pour demander le départ du diriktour sportchif qui s’est débiné comme une gnina juste après le 3e but. Lui aussi tkhoba fi Ain Benian… Qoulou lel Kassi ma tabkicha, oh oh oh, Kazouni rah ma iwoulicha, oh oh oh…


ESS 1 DRBT 1 – Le Difâa se défend bien…

Un point ramené du 8/5 de Stéf a fait le bonheur des Tadjenanti qui n’espéraient pas mieux. La tête à Casablanca, l’équipe complètement remaniée par Rachid Taous si, si, a raté une belle occasion de reprendre le fauteuil de leader. Le coach marocain a été furax contre certains joueurs qui n’ont pas donné le rendement escompté. Beaucoup de choses changeront après le retour du royaume chérifien où on l’espère de tout cœur, les Staifia rentreront avec la qualification dans leurs bagages. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Quant au championnat, on n’est qu’à la 6e giornata… Aya, bon vent, jibouha yal mlâabiya…


PAC 3 MCO 2 – Naïveté inouïe des Hamraoua…

Bien que menés par 2-0 à la méton, les Académiciens du Paradou, touchés dans leur amour-propre, ont su réagir d’une manière intelligente dans le second-half. Ouled el Hamri croyaient que la h’rira était déjà cuite et qu’il fallait tendre la main pour se servir quelques louchettes. Eh bien, ils se sont mis le doigt dans l’œil et jusqu’au coude. Naïdji est passé par là en les assommant à la 50’ et 70’ alors que Bouzouki chanta en dansant le sirtaki à la 60’ sur un péno transformé imparablement. Ali Baba et les 40 Murdjadjistes imputent la défaite à Badou Zakiki après le stage effectué en Turquie ressemblant plutôt à de jolies colonies de vacances de Pierre Perret. A présent, on s’attèle à faire appel à Da Mazian l’oursou pour prendre la barre technique du club où rien ne va plus. Le résultat face à Ain M’lilan n’était qu’un leurre. Le prochain match face au Miloud d’Alger risque de faire encore des vagues tsunamistes… Ainsi va le foot au pays de la Radieuse…


JSS 0 CABBA 1 – Hold-up sablé à Béchar…

Les Bchachra pensaient être invincibles sur leur ground. El Mouedden sans attendre l’appel à la prière, surgit dans le temps additionnel 90’+3’ pour mettre fin à cette invincibilité saourie devenue maintenant fragile. Mécontent, incrédule, le sympathique public bécharois (coucou Haouchinou), arrosa le rectangle vert de divers projectiles. Le gardien Natèche a lui aussi reçu un OVNI sur sa caboche. La koumission de l’ex-Hamid el djadja n’a infligé qu’un avertissement et une petite mséréfa à casquer. La JSS se déplacera deux fois de suite à Tadjenanet et Béjaia avant de recevoir les Abbassi. Zerouato va encore râler. Les Braijia respirent en attendant de jours meilleurs pour s’extirper du bas du tableau… Dur dur pour les Bécharois… 


MOB 1 NAHD 2 – Les Mobistes piégés dans leur kouzinette…

Les Bougiotes ont été eux aussi naïfs que les W’harna pour croire que Dziri le kid, absent du banc de touche, était venu pour limiter les dégâts bien qu’évoluant à 10 après la sortie prématurée mais méritée de Khiat dès la 32’. Tout se décida après le retour des vestiaires où Allati ajusta un coup-franc magistral ouine yeskoune chouiténa 55’ et récidiva à la 63’ par un exploit individuel, en faisant une hiboussa au portier mobiste Bencherif. Dans les tribunes, les Crabes se tapaient le front alors que d’autres s’arrachaient les cheveux, toutes baves dehors. Amokrane sauva l’honneur à la 90’ mais les tikourbabine avaient déjà cramé… Menhou darni qiiiwww…

ASAM 0 CSC 0 – Ain M’lila patauge fel gharka…

Décidément, les M’lilanais n’arrivent plus à glaner des victoires puisqu’ils reçoivent à Batna, faute d’homologation de leur stade fétiche. 2 victoires dont une sur tapis vert face au Ham Lahlou, 1 défaite à Oran et 3 nuls. Résultats pas très brillants jusqu’à énerver une frange de supporters qui ont complimenté l’entraîneur de tous les noms d’oiseaux. A la fin du match, Lakhdjar Adjali, éprouvé, dépité, a déposé sa démission en décidant de ne plus coacher le club qui a vu éclore Khouni, Belgherbi, Aloui et d’autres talentueux joueurs de la région. C’est triste mais c’est le risque du métier. Ah, le basané entraîneur des Clubistes n’est pas content du nul. Une défaite lui aurait cloué le bec… Adjalou, bienvenu au club du somadje…


CRB 0 OM 1 – Médéa se rachète...

Après la défaite li fiha louche at home face aux Miloudistes, Addadi, très en verve, mena à bon port le club du Titteri jusqu’à la victoire finale en crucifiant Meziane 82’, le goal-keeper remplaçant de Cedrico joueur SDF, qui a boudé l’équipe pour question de flouss et d’hébergement. Etrangement seul, Addadi a pris tout son temps pour placer une balle en coin côté droit. La chambrée des mdouwdine de Médéa jubilait alors que les Belcourtois n’ont même pas fait le plein dans la kouzina, sortirent tout penauds du stade Vélodrome après la flifla. Le Chabab broie du noir et n’est pas encore sorti de l’auberge. Samedi prochain, les Rouge et Blanc devront se déplacer à Tizizoizo pour en découdre avec les bourreaux du Miloud. Yaaaye ! Les Kabylois n’ont pas oublié le fameux 7-1 du 20/8 anadak. Difficile et compliqué pour Hammouche qui doit une fière chandelle à Addadi lui sauvant la tête. Selkou… Oulach smah, oulach… 


La valse des entraîneurs reprend de plus belle…

Lakhdar Adjalou revient à de meilleurs sentiments à l’ASAMmoir après avoir été traité de tous les noms d’oiseaux d’Alfred Hitchcock. Kamel Bouhellal rejoint le Difâa de Tadjenanet alors que Abdelkrim Latrèche, l’ancien joueur du Wifak el Qoll ou Collo, vient de jeter l’éponge et quitte l’USMB qui n’arrive plus à décoller en L2. Said Hammouche, le coach de Médéa reste à l’OM après sa victoire inespérée face au Ham Lahlou sucré mais dans la mélasse jusqu’au cou. Aux dernières nouvelles, Da Mazian l’oursou négocie avec Baba au rhum pour driver le MCO. A3tiwna waqt. Pour le Miloud, Saifia a déjà préparé sa valisette en carton et son douzane el hammam. C’est la douche écossaise. A qui le tour ? Aya, on attend les prochains nominés... Le tounsi Bouakazza est dans l’œil du cyclope, oops, du cyclone… 


Hé ho Kazouni, alors, tu crois que le Miloud va se relever après cette raclée berbère au phone ? Allo, A l'eau ?


Tah-ya Za-za-yer…

Mahmoud Semsar, Rue du Divan, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 18 Septembre 2018

Lu 1530 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.