mardi, 18 septembre 2018 00:06

Al Masri 1 USMA 0: Courte défaite, rendez-vous à Stéf…

Écrit par Valentino
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En s’inclinant par la plus petite des marges (1-0) hier à Port-Saïd face au Masri local, l’USMA garde toutes ses chances pour le match retour à Stéf pour renverser la vapeur.

C’est faisable et c’est jouable pour peu que l’entraîneur français Thierry Froger, puisse nous concocter une alchimie à même de battre les Msarwa par au moins 2-0 et plus, si affinités. L’adversaire n’a rien d’un foudre de guerre et est prenable à souhait. Vu la foultitude d’occasions non transformées, Prince Ibara et ses coéquipiers pouvaient revenir avec une victoire sans que le cocasse Hossam Hossein ne trouve à redire. Mais bon, le match se joue en deux manches, alors chacun sait ce qu’il lui reste à faire… L’hadra fi Stéf…

Pour ce qui est du rendement des joueurs, avouons que Yaya et son remplaçant Sayoud ont été pratiquement inexistants alors qu’Ibara, trop esseulé, n’a pas reçu les ballons qu’il attendait tant. Manquait à l’appel Benmoussa, le botteur sachant distiller et servir des passes millimétrées et surtout bien dosées. En plus, ses coups de boutoir sont souvent meurtriers. Donc, on souhaite que l’enfant de Lalla Setti puisse être dimanche prochain dans le onze rentrant. L’apport de Benkhemassou par son abattage sera d’autant plus bénéfique sinon décisif lorsqu’il pénètre dans la surface de réparation en devenant passeur à défaut d’être buteur… L’hadra fe terrain…

Il n’y a pas lieu de contester les choix du coach car si on avait gagné ou même ramené un nul, on l’aurait applaudi. Donc, on respecte ses choix mais il devrait rectifier son tir dès jeudi, face aux M’lilanais à Santoggi. Ce sera donc une revue d’effectif avant le départ chez nous à Stéf, pour préparer comme il se doit le match retour, afin d’accéder au carré d’as. Un turn-over sera nécessaire. Nos joueurs devraient s’appliquer à l’approche des 18 yards adverses, de la concentration, de la volonté et de la grinta harra pour mettre KO les Pharaons égyptiens. Il ne faut pas se poser trop de questions, les étouffer dès le coup d’envoi en leur fermant les couloirs ainsi que le moindre espace. Enfin, pas question d’encaisser de but sinon, cela deviendrait extrêmement compliqué. La victoire est à portée de main, il suffit d’y croire et de sortir ses tripes pour envoyer valser feraoun à l’Eden ou aux Deux Chameaux… Yal 3ouwamma…


Hé ho Kazouni, tu l’as échappé belle hier lors du passage du tsunami "Berbère" qui a balayé le Miloud à Santoggi. Effectivement, les kilotate verde leone se sont cassées les dents… Qiiiwww…


Tah-ya Za-za-yer…

Lakhdar Kambiste, Square Port-Saïd, Alger Centre…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 17 Septembre 2018

Lu 2133 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.