jeudi, 30 août 2018 14:15

Coupe CAF / USMA 2 Gor Mahia 1 L’USMA aux quarts de tour…

Écrit par Valentino
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Coupe CAF / USMA 2 Gor Mahia 1  L’USMA aux quarts de tour… www.usma.dz

Face aux kenyans de Gor Mahia et à ce stade de la compétition, ce ne fut pas facile, oh que non !

Néanmoins, il a fallu attendre la 35’ pour voir Ibaraaa, Prince du Khamsa Jouilia ya âamarak, d’une double détente, quelle souplicité, quelle agilesse, smasher le cuir d’un zellif qui fait mouche dans les bois du malheureux gardien Frederik Odhiambo qui admire du regard alors que toute la défense, pratiquement 11 joueurs adverses, contemplent les dégats, médusés. C’est suite à un corner bien botté, bien dosé et un bon timing de Redouane Cherifi de la droite que l’USMA ouvre le bal au grand bonheur de son merveilleux public Bahdjaoui. Auparavant, à la 9’ de jeu, Rabie Meftah rate son péno tiré en puissance plein axe, que le goal-keeper repousse du pied alors qu’il était battu. Mâalich, marte Makhlouf ouassamha Makhloufa. Les Usmistes ne se sont pas découragés et ont su se reprendre plus tard comme narré plus haut… Ibaraaaa… 

La méton est sifflée par le referee ivoirien Bienvenu Sinko, bien que parfois il ne voit que dalle, les joueurs rejoignent les vestiaires pour se gargariser, leur gordjetta asséchée, gouayemouhm nechfou, après les kilomètres avalés sur un terrain labouré la veille par Lalla Moulati éliminée par Sidi Lkhier, hemm. Jouer à 14h00 par 32° à l’ombre un mois d’Août sous un soleil de plomb, kima l’Arizona, le désert de Gobi, a fait suer et baver nos joueurs qui ont tenu bon jusqu’à la 45’ +2’. A l’heure de jeu et quelques clopinettes plus tard, le patron de la barre technique, Thierry Froger et sa barbichette de Scoubidou, procède aux changements nécessaires en incorporant Mahious et Sayoud à la place d’Ibara et Fouzi Yaya qui a fait la moue en quittant le terrain, lui qui nous a fait rater une bonne demi-douzaine de buts tout faits. Bien sûr, le score aurait pu être plus lourd si Meziane, Benguit et toute la clique avaient mis le ballon dedans. On aurait joué plus à l’aise et sans stress. Les kenyans tentaient de titiller Zemma en devenant parfois dangereux et agressifs… Zemmamouuuche…

Le coaching gagnant-gagnant de Thierry Froger après le briefing distillé durant la pause apporta ses fruits. Emoussé, Meziane céda sa place à Boomoussa 75’, le botteur-passeur tranchant puisque cinq minutes plus tard après son entrée, il offrit un caviar à l’Amir Sayoud qui catapulta le cuir, secouant la chebka kenyatta une seconde fois. C’est l’euphorie dans les tribunes Rossoneri. Gor Mahia réagit 2’ plus tard en réduisant le score à 2-1 après un corner et une mêlée devant la cage de Zemma. Le reste à jouer fut bien géré même si parfois l’adversaire nous donnait quelques sueurs froides. Les 4’ minutes de temps additionnel ne donnèrent rien. Sayoud pouvait encore corser l’addition, mais bon, on ne va pas faire la fine bouche, l’essentiel a été réalisé. Les supporters, les joueurs, les staffs, la direktioune et Hakoum Serrar étaient aux anges. On le sait, nos détracteurs, les journaleux-clubards sont mécontents et toujours aussi arrogants car l’USMA se porte bien. Il n’y a qu’à voir les stats de la CAF de cette rencontre pour constater que les Rouge & Noir ont dominé l’adversaire de la tête et des épaules. Hakoum très perspicace, dans un speech aux médias, a répondu d’une manière subtile aux scribouillards journaleuleux brandissant leur micro baladeur à la queuleuleu… Sayouuud…

A présent, les Usmistes savourent et se délectent de cette victoire qualificative pour les quarts de finale prévus dès la mi-septembre. Le tirage au sort s’effectuera le 3 Septembre prochain. Les camarades de Hamra savent qu’ils ont un bon coup à jouer et qu’il faut oser car le plus dur reste à faire. Le championnat national et la coupe arabe nous attendent déjà. Il va falloir retrousser de nouveau les manches et aller au charbon puisque un long déplacement nous attend samedi à Béchar, puis mardi à Santogi face aux Braidji et retour au Khamsa Jouilia (si pas fermé pour cause de mauvaise pelouza) pour en découdre avec l’Iraqi Air Force, en coupe arabe. Ouf, excusez du peu ! Thierry Froger a du pain sur la planche et devra puiser au fin fond de ses tripes pour gérer tout ça. Pour les safaris africains, Serrar devrait penser à ménager les joueurs en affrétant des vols spéciaux. Le public Bahdjaoui devient de plus en plus exigeant et rêve de remporter la "Kahloucha"… Hakouuum…

Casbah, Soustara, Bab El-Oued, Zghara, Santodji, Chamanouf, M’sila ya haouji, Palestro ya ouili, Biskra ya kochi, Djidjel stek stek, Oran wah wah, Mila ya jari, Ain M’lilan ya choumi, Milan, Paris, Lyon, Genève, Chicago, Tokyo et partout ailleurs dans le monde, on fête la victoire et la qualif’ méritée et méritoire de l’USMA. Hier, après la défaite du Miloud en C1 face aux Staifias, les quartiers de BEO étaient bizarrement vides, chghol couvre-feu. Ow ? Ach sra ? Ach kayen ? Ach wqa3 ? Quel paradoxe ! Les persiennes des balcons fermées aux étages, quelques rares gargottate étaient encore ouvertes vendant leur karantéta berda et autres morceaux de pizza kaouitchou. El Kettani était vide, seuls quelques baigneurs barbotaient encore dans l’eau. Les matchs se gagnent sur le terrain et non sur Compipi et El Haffaf. Chez nos frères-ennemis qu’on adore, on regrette déjà certains joueurs libérés par un diriktour tnah, naïf, gérant le moyen des clubs mazembistes avec le pognon du peuple… Ki Lalla, ki Sidi… Hé Lalla hé lalla…

Hé ho, Kazouni, alors, t’as préparé ton baluchon et un aller simple pour Nice ? Kassi Kharay Skalier (bye bye Champions League !) cherche le numéro de Rabah Bouchoucha… Allo Porto Rico, oops, j’ai fait trompette… Pipili, klhassouli zouanette…

Tah-ya Za-za-yer…

Dahmane Houat, Sidi M’hamed Cherif, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 29 Août 2018

Lu 2381 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.