jeudi, 30 août 2018 14:13

J2 – NAHD 0 USMA 1, L’USMA mâte le Nasria…

Écrit par Valentino
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La joie des joueurs à la fin du match La joie des joueurs à la fin du match www.usma.dz

En match de mise à jour joué hier samedi 25-08-2018 dans la loggia du Vélodrome de l’ex-Stade d’El-Anasser, les poulains de Thierry Froger ont su piéger les Nasriate juste avant la méton (43’) par Ibara, Prince de Belouizdad et de Bologhine, roh tokhlass.

Bouderbal(a) le catalyseur dar hala en balayant intelligemment les défenseurs nahdistes essoufflés, haletants, déshydratés, roh dimm, puis alerta à droite Momo Benkhemassou, au four et au pétrin, servant sur une snioua dahbani une big qnidla à Ibara, qui n’eut aucune peine à secouer les filets de Gaya gigotant comme un kebch l’Aïd, meskine, battu à plate couture. Les frites-omelette aux couleurs kitchop-motarde ont reçu un coup de kazoula sur leur caboche. Ch'hal tawdja3 ! D’habitude, ces hommes(lettes) bombaient toujours le torse face aux Rouge & Noir pensant faire un match d’hommes (coucou Riad Belkhadimou) avec leur jeu dur, agressif, croyant intimider l’adversaire du jour… Tarrr ! Madir oualou, qiiiwww…

Justement, m’siou le bide Charef ferma les yeux sur les coups de boutoir de la perruche de Boussaada, Al Orfy qui caressa moult fois les tibias de Benkhemassa, Benguit ou mayachbah, sans pour autant être sermonné ou averti. Brahimi joua de sa maigre muscu alors que Zemma dans sa surface est intouchable même avec une fleur, Ô Gasmio lahouitcha tayba fi zouitcha, lui, marcha carrément sur la cheville de Zemma à terre. Par contre, le referee malvoyant, dégaina à la Ringo le gringo ses cartons jaune citron pour Benyahia impérial (29’), Bouderbal (30’) et Benkhemassa (72’). En tous les cas, l’arbitrage-maison n’était pas à la hauteur même si la rencontre âprement disputée ne fut pas un grand match. Les derbies eux aussi se suivent mais ne se ressemblent pas. Gagner un derby est certes un gage de suprématie mais il faut les gagner tous pour aspirer à remporter un championnat long, pénible et parsemé d’embûches d’autant plus qu’on joue sur 4 fronts… Mazal Miloudia mazal mazal, qiiiwww qiiiwww…

Dans l’ensemble, la réaction des camarades d’un Mezghrani sobre, fut appréciable malgré le ratage de Meziane le Lutin du Titteri, trop gourmand ou trop égoïste pour servir Benguit seul devant Gaya pour le KO technico-color. Benguit lui aussi devrait être un p'tit chouia altruiste alors que le très véloce Benchâa, fraîchement rentré (65’), n’attendait que le cuir pour saler l’addition. Mais bon, coach Froger devrait apporter les correctifs lors des prochains briefings. Amir Sayoud remplaça Bouderbal (83’), joua quelques minutes mais il est en progression même s’il marcha maladroitement sur le ballon alors qu’il avait amorcé un contre qui aurait pu faire mouche. Mahious à la place d’Ibara 46' (pour bobo diolassou) alterna le bon et le moins bon. On ne va pas faire la fiche bouche, l’essentiel a été réalisé en malmenant les Nasriate, papichettes de Parnet et de la Tripolitaine. On ne gagne pas les matchs sur les journaux, yak Yaïchou ? Qiiiwww… Chkoune darni qiiiwww…

Le public Bahdjaoui kahla oua tchali, a occupé la moitié de la première tribune en donnant de la voix tout au long des 90’ et du temps additionnel. Fin connaisseur, il a apprécié le rendement de l’équipe et la manière de gérer un match après la fatigue et le long périple africain en avalant plusieurs milliers de miles, des voyages de pas moins de 24 heures, depuis la reprise des compétitions continentale, régionale et nationale. La délégation Usmiste a dû fêter l’Aïd el Kebir en plein ciel, fe smaoui. Eh oui, il y a des jours où il faut faire des sacrifices. Ah, on apprend du côté de la Côte Rouge et des Sablettes, kayane couvre-feu. Les urgences des hôpitaux Parnet, Drid Hocine ainsi que les polycliniques environnantes sont dépassées. On pensait que c’est le koléra mais en fait, c’est le Syndrome Usmiste qui est passé par là causant des dommages collatéraux. Dziri le Kid est déjà pointé du doigt. C’est Soustara qui rit et Loussandi qui pleure en choppant une diarrhée aigüe… Hakoum a promis d’envoyer des couches-culottes à Ould Zmirlo le dirlo… Quel culot ! Qiiiwww…

Insolite : la 2e tribune dite Volcano et le Poulailler cher à Bakraggio le fumeur de clopes, affreusement vides, sont fermés au public pour cause zâama travaux de brikoulage. Donc, la kouzina du 20 Août n’aurait pas due être homologuée pour couvrir des rencontres puisque la contenance est de moins de 8000 places. Ain M’lilan appréciera. Les deux Qoqate de la télétubbies, le mderbel et le krébazar 09 de service n’ont en fait aucune allusion. Par contre, ils nous ont pompé l’air avec leurs commentaires débiles, voulant coûtse que coûtse le Milaha égaliser, obligeant les téléspectateurs à couper carrément le son et se brancher sur la radio Jbiber où notre ami Liamine Aboukricha (coucou Djamel) commentait le match… Double Qiiiwww…

Hé ho Kazouni, tu chais, t’es en churchis. Mardji, les Schtaifia vont te faire baver…


Tah-ya Za-za-yer…

Hamid Kalouza, Rue Porte-Neuve, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Lu 1238 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.