lundi, 29 mars 2021 17:21

Derby Potins…

Écrit par Saci Boutaïba, Rue Héliopolis, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Le big derby algérois entre l’USMA et l’EMCIA a tenu presque toutes ses promesses sauf qu’il n’y a pas eu de vainqueur, même s’il y avait des buts. Les coéquipiers de l’élégant Billel Benhamouda ont mal géré leurs fins de méton permettant à Bent el djar de revenir au score par deux fois. Mounir Zeghdoud devrait revoir sa copie pour ne plus tomber dans le piège de la facilité ou d’essayer d’aggraver la marque alors qu’il fallait gérer subtilement la fin de match. A l’italienne ou à l’africaine, tous les moyens sont bons pour maintenir le résultat en faveur des Rouge & Noir alors que l’adversaire jouait la peur au ventre. Al hassone, une leçon à méditer car l’USMA a dominé et malmené le Miloudia jusqu’à user d’agressions et de comportements anti-sportifs…

Craquage fi khatar les Rouges…
A leur arrivée au stade Omar Hamadi, les joueurs ont eu droit à un superbe craquage de feux de bengale offert par quelques supporters qui avaient auparavant accroché des tiffos, des banderoles dont l’une représentait les défunts Méchia, Bernaoui, Khalfouni ainsi que les regrettés supporters Ouznadji et Cherif Essadok, enfants de la Casbah, décédés en 2020. Les joueurs ont été ravis de cet accueil comme seuls nos fans club savent le faire… Bravo ! … La presse clubarde n’en parle pas…

L’USMA privée de 2 penalties…
Le sieur Boukeskassa a tout fait pour ne pas accorder de pénalties au club recevant pourtant, Belkacemi a bien été ceinturé par Hadded une fois, et agressé une seconde fois par Sha3âl nafakh, la panthère rose de Béni Douala, par un karaté-foot alors que ce gardien méritait le carton rouge. Apparemment, l’arbitre devrait aller faire une consultation chez un ophtalmo ou un opticien au 2 Rue de la Berlue. Allô, Afflilou… La presse clubarde n’en parle pas…

Benhamouda et la hiboussa…
Billel a malmené et ridiculisé Rikiliw lgoudam devenu subitement civilisé en lui faisant un p’tit pont ‘’Hiboussa’’ où le Deflaoui bsal-batata hagard, n’a rien compris à ce qui lui venait d’arriver. Ouach sra ?… La presse clubarde n’en parle pas…

Belkacemi dans ses œuvres…
Smailou a donné le tournis à Hadded et à d’autres Miloudettes chargés de le museler et de le matraquer sans ménagement, kima Koudri. Il est à l’origine de deux penalties flagrants non sifflés par un arbitrage douteux… La presse clubarde n’en parle pas…

Zouari le botteur sachant botter…
A chaque balle arrêtée, c’est l’alerte dans la défense de Bent el djar. Le coup franc qui a percuté le montant gauche des bois gardés par la panthère rose leur a donné des sueurs froides… La presse clubarde n’en parle pas…

La chute de khalti Aldjia…
Sur une action, Chita a mis juste son pied sans toucher le joueur adverse qui tomba à la renverse. Ma f’ham oualou… La presse clubarde n’en parle pas…

Le bus de l’USMA caillassé par des chouada…
Des énergumènes chouada ont pris un malin plaisir à vandaliser le bus des Usmistes devant rejoindre le stade Omar Hamadi par l’avenue Malakoff limitrophe. Ces voyous 3araya voulaient sans doute déconcentrer, intimider ou faire peur à nos joueurs pas du tout affolés mais plutôt amusés par ce comportement de primitifs. Un chahut de garnements en manque de victoires de leur club chiré. Néanmoins, nous Usmistes on condamne vigoureusement… La presse clubarde n’en parle pas…

Les chnaoua heureux du nul…
Les Usmistes n’étaient pas contents du résultat nul face au Miloudia Chiffoune d’Alger car la victoire leur a échappé de justesse. Par contre, les chouada-chnaoua étaient aux anges en arrachant le nul à dix minutes de la fin du match. Yaaaye ! Ahachmou yal machtaqine. Ah ah bechouia, 3al chiffoune la3chiya… La presse clubarde n’en parle pas…

Moh Milano à San Siro…
Notre ami Moh Milano, l’artiste de la Casbah, a été aperçu au Stade Santodji pour suivre son équipe hanouna. Il devra, peut-être, s’inspirer de ce derby volé, pour nous préparer un nouveau tube sous forme de clip qui enrichira son répertoire… La presse clubarde n’en parle pas…

Retrouvailles…
Antar Yahia, Madjid Bouguerra, Samir Zaoui et Brahim Zafour, ex-défenseurs centraux dans leur club et en EN étaient réunis pour un selfie à la tribune d’honneur du stade Santodji. On a longtemps papoté et remémorer les souvenirs d’antan… La presse clubarde n’en parle pas…

Le Bicharois meskine mal voyant étourdi…
Le con-sultant de la Yatima devient ridicule en défendant l’indéfendable prétendant que c’est Belkacemi qui a ceinturé le défenseur miloudiste. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Pour sûr, il prend la défense de Boukeskassa le guignol de Bologhine alors qu’il se devait d’être neutre. Mais non, l’infirmier de Maillot préfère faire du zèle sur les plateaux télé khorti. On défend la corporation comme on peut ou comme on veut. Hé oui, un quatuor banlieusard bien instruit, bien défendu… Bien sûr, la presse clubarde en a parlé…

Les pleurnicheries de Baba Ghayou…
Le DiTiEs de Hadouk est allé pleurer dans le giron de Boukeskessa. Il l’a supplié de ne pas faire jouer le match car zâama le huis clos n’est pas respecté. En plus, il s’est plaint que des supporters usmistes aient pu pénétrer au stade suivre le derby. Ouach dakhlak ya ouahed el piroki, stade stadna ouahna moualih… Bien sûr, la presse clubarde en a parlé...

Pilkor 1 Tlemcen 1 – Le ham lahlou brûle dans la kouzina…
En match de mise à jour, hier à l’ex-stade Vélodrome d’El Anasser, le Widad de Lalla Setti a obligé le CR Pilkor au partage des points dans le temps additionnel 90’+5. Un but assassin du joker de luxe Aïchi rentré à la 80’ de jeu. Lâakiba gronde, Doumass le flambeur a déjà préparé sa valizette, Koko Ritchie ricane sous cape, Madar Oualou est dans un dilemme. La victoire face à l’ASO était un feu de paille. Ah, Hocine Yahi est le nouvel zâama manager général… Allez Chabab zoudj… Qiiiiw…

Jiyaska – Grève des joueurs…
Il y a le feu dans la maison berbérique puisque les joueurs guerrfou. Ils ont fait abstraction de la séance d’entraînement et ont préféré aller faire trempette à la piscine municipale de Tizi-Uzzoo. Non payés depuis 12 mois, les joueurs ne supportent plus cette situation où le nerf de la guerre fait défaut. Sinane le castor N’jarjar et Abdou Salam Sidi Valoua savent que la situation est critique car les caisses sont vides. Ils promettent quelques primes après le retour du Maroc alors que les joueurs veulent 3 mois de salaire + toutes les primes. Trop, c’est trop ! Bezaaaf … Lima3andouch flouss klamou messouss…

MCO – Omar Belatoui remercié…
Apparemment, le courant ne passe plus entre l’enfant d’Oran et Madouino. Incompatibilité d’humeur. Les dirigeants ont préféré maintenir le staifi à la barre technique. Parfois roue de secours, parfois bouche-trous, Omar, enfant du club et oulid el hamri, est toujours marginalisé, méprisé par ceux qui l’ont appelé à la rescousse. Aya Omar, el ferqa dialek w ella3aba iqar3ou fik... Khobz eddar, yaklou el barani…

Saci Boutaïba, Rue Héliopolis, Alger Casbah…

Rikili lgoudam el boudjadi yechti l’hiboussate…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, 29 Mars 2021
Lu 387 fois

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.