mercredi, 02 octobre 2019 18:08

Les potins, ya zah…

Écrit par Antwi Babaye, Rue des Pyramides, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)
 

USMA matchs retards – Dziri dans l’embarras…
Dziri le Kid, l’entraîneur en chef des Rouge & Noir, fraîchement victorieux face au Gor Mahia en qualifiant son équipe aux pou-poules de la CAF/LDC, ne sait plus à quel saint se vouer. Samedi prochain, 5 octobre, les Usmistes iront rendre visite aux enfants d’El Hamri pour le compte de la 7e journée de la Botola alors qu’il reste à jouer encore 3 matchs en retard des 4e, 5e et 6e journées de chompiouna, respectivement face à l’EMCIA, la Saoura et le Paradou. Saha ya sidi. La FAF vient de donner son ok à la LFP pour faire jouer les mises à jour durant la trêve FIFA sauf pendant les jours de matchs de l’EN, c’est-à-dire les 10 et 15 Octobre. Faudrait donc faire de la gym tonic pour gérer tout ça… Une véritable tchektchouka…

USMA – 5 joueurs retenus en EN Militaire…
Nos bidasses Sifour, Mahious, Hamra, Benhamouda et Khemaissia feront partie de notre sélection militaire qui se déplacera dans le centre de la Chine du 18 au 27 Octobre, dans le cadre des Jeux Mondiaux Militaires qui se tiendront dans la ville tentaculaire de Wuhan. Bien entendu, Dziri Billel pourra toujours demander le report des matchs programmés durant cette période, à moins que l’on nous retienne que 4 joueurs et nous obliger à disputer nos matchs suivant le calendrier pas toujours respecté par Rass el khechba lorsqu’il s’agit de l’USMA. On n’est pas encore sorti de l’auberge ! Non machi l’ouberge du maulin dial Chiraga… Salak’ha ya Ammar…

USMA-Semsouma – Le riche et le pauvre…
Alors que l’USMA est en crise financière depuis le blocage de son compte bancaire pour une affaire pendante en justice en raison de l’incarcération de son ex-prézidon au Royal Palace de Belfort, la wilaya d’Alger vient d’octroyer 2 milliards de centimes à l’USMH. Tant mieux pour les banlieusards ! Quant à l’USMA, elle ne voit rien venir ni de la wilaya, ni de la daira, ni de la mairie, ni du ministère de tutelle, ni de la FAF, ni de la LFP qui, cette dernière, avait pourtant promis une prise en charge lors de ses déplacements dans le continent en LDC. Il y a anguille sous roche, fiha louche. Lorsqu’on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ou la gale… Rak fahem…

Radio Jbiber oublieux…
Lors de son émissioune hebdomadaire du vendredi 27/09/2019, Jbiber a abordé la gestion des stades. Il a parlé, sassé et ressassé tous les stades d’Algérie zappant le stade Omar Hamadi de Santodji, pourtant géré depuis 1995 par l’USMA jusqu’au jour d’aujourd’hui. Ce journaleux doit être vraiment amnésique ou complètement soul to soul pour ne pas citer l’exemple de l’USMA qui gère avec brio, avec professionnalisme, avec rigueur le vieux stade de Bologhine. Ce n’est pas à partir de derrière la vitre ou de son téléphone qu’il pourra faire son publi-reportage. Il aurait dû se déplacer à la direction du club des Chouhada pour glaner des infos. Mais bon, à la radio familiale, on préfère axer sur le CR Pilcor qui postule (déjà) pour la gestion du stade de Baraki alors qu’il est incapable de gérer sa kouzina avec le diriktour-salarié alors que Ouardoucha, le DAG s’est débiné pour rejoindre la DNCG. Ne reste que Timoucha, fidèle factotum s’accrochant à ses basques… Khhh…

EMCIA – Domiciliation probable à Rouiba…
Le diriktour du club de Bent el djar, qui offre 20 briques de sa poche aux petites catégories des Verde Leone, veut opter pour le stade municipal de Rouiba. Ce choix n’est pas fortuit car, contrairement à Santodji, le Miloudia peut prétendre à sa quote-part alors qu’à Bouloughène, y’a rien à gratter. Mais Kazouni, lui, ne veut rien entendre, et insiste pour recevoir à St-Eugène même si l’USMA bénéficiera seule de la recette du stade. Les dirigeants de la Mahlabat el fakakir débattront de cet épineux problème après le match chez les bédouins du Golfe Persique, Dhofar du sultanat d’Oman. En attendant, Magra recevra le Miloud à Stéf… Hélala, hé-la-la…

CRPilcor – Le stade Baraki en ligne de mire…
Le groupe Madar Oualou lorgne déjà du côté de Baraki pour tenter de bénéficier de la gestion de ce nouveau stade non encore achevé. La folie des grandeurs s’installe dans la caboche des dirigeants belcourtois. Incapables de gérer leur propre kouzina de l’ex-stade vélodrome d’El-Anasser, on joue des coudes pour tenter de louer cette enceinte pour au moins 10 ans. C’est plutôt le NAHD qui devrait être prioritaire vu la proximité alors que le CRPilcor est loin derrière. Mais bon, sinon ce sera du 50/50 pour les deux clubs en jouant par alternance. La paternité revient au vieux club nahdiste (créé en 1947) alors que le Chabab est né juste après l’indépendance, c’est-à-dire, en soixante do. De toutes les façons, le NAHD doit avoir son mot à dire. Mais bon, pour le moment les Nahdistes recevront samedi Ain M’lilan à Dar El-Beida… Programmation tay-tay…

CRB 0 Pyramids 1 – Le Chabab piégé par les Phararons…
Les Belouizdadis pensaient que la rencontre face aux Cairotes des Pyramids de Guizeh ne serait qu’une simple formalité. Le but assassin de John Antwi, joker de luxe puisque rentré à la 49’ à la place d’Islam Issa, suite à une bourde de Nessakh. La tchabika de Gaya Merbah était inutile, le saroukh de l’attaquant ghanéen avait failli perforer la chebka du gardien du CRPilcor 55’. Amranou le basané, aux abois, fais entrer un défenseur axial, Khali Moh, au poste d’attaquant. C’est dire toute la maladresse de l’ontrineur qui a reçu un chapelet d’injures à la fin du match. Il fait endosser la défaite à Denzel Washington, oops, Samir El Guezzaz, un des meilleurs arbitres du Maroc, international Fifa depuis 2016. Le diriktour-salarié fait son mea culpa en reconnaissant le ratage du mercato d’été. Pourtant, nous lui avons cédé Sayoud et il nous chipe Khali, Tabti et Gaya Merbah. Il est venu au CRB pour faire quelque chose en abandonnant l’USMA qui lui a fait un nom… Ingratitude, lorsque tu nous tiens…

Rass el kechba - Hna imout Kaci…
C’est ce que semble marteler l’invisible ou fantômatique prézidon de la Rabita. Absence énigmatique lors de la dernière AG pour voter, comme une lettre à la poste, la nouvelle mouture de notre Botola. Le sieur Boumdouar, ougâa itina, a brillé par son absence même à Ouargla ne serait-ce que pour marquer sa présence ou faire du remplissage. En fin de compte, il ne compte pas dimissiouni de son poste même si pour certains, il demeure indésirable avec sa chemise orange et son koustim à rayures des années 30. Rien de plus relaxant que de passer quelques jours au Chamal pour gérer son bizness. Faut bien allier l’utile à l’agréable alors que la programmation des matchs se fait au jour le jour. Selon des échos, il envisage même de se présenter à la prochaine élection présidentielle. Ouah !... Dâawa khabza…


Antwi Babaye, Rue des Pyramides, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, le duty free-shop de l’aéroport de Conaky a dû fermer son rayon alcool & spiritueux. Il a rouvert juste après l’embarquement de la délégation de la Jiyaska… Khhh…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.


Alger, Mercredi 2 Octobre 2019
 
Lu 505 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.