mercredi, 17 octobre 2012 11:10

ESS 1 USMA 0 : La défaite de trop !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le limogeage pendait au nez de l’entraîneur Gamondi depuis au moins une semaine.
La défaite à domicile face au CABBA suivie par ses déclarations, jugées intempestives à l’égard de Rebouh Haddad et de Halilhodzic, n’avaient pas été du goût de la direction usmiste.

L’argentin s’était mis tout le monde sur le dos. Son employeur, coach Vahid, les instances nationales du football et même une certaine presse, qui se crûe obligée de servir de vigile au sélectionneur national.
Dès lors, le départ de Gamondi était inéluctable. Seule une victoire à Sétif pouvait lui accorder un sursis qui lui aurait, peut-être, permis de remettre son équipe sur rails provoquant ainsi l’éclaircie tant attendue dans le ciel usmiste.
Mais le miracle n’a pas eu lieu pour Gamondi puisque une équipe moyenne de Sétif a provoqué son limogeage.
Les usmistes, qui auraient pu être les sauveurs de leur coach, ne lui ont pas été d’un grand secours. Ils firent preuve d’une excessive prudence et subirent la pression des sétifiens, pourtant pas au mieux de leur forme. La défaite des Rouge et Noir s’était installée dans les esprits des usmistes bien avant d’être consommée. Le cœur n’y était vraiment pas et seul Mansouri se démenait comme un beau diable, évitant à son équipe quelques buts qui auraient pu rendre l’addition plus lourde.
Gamondi, dans une tentative désespérée de survie, se priva délibérément de ses internationaux. Il opta pour le turn-over tant réclamé par les supporters, mais l’option choisie s’avéra vaine. La machine est grippée et n’arrive pas à se remettre en marche. Elle a peut-être besoin d’un autre mécanicien qui devra huiler ses rouages. En tous les cas, c’est ce que semble penser les dirigeants usmistes qui ont mis fin aux fonctions de l’entraîneur argentin dès la fin de la partie.
Gamondi n’aura pas fait long feu à l’USMA. Une USMA qui collectionne les entraîneurs et les joueurs mais qui n’arrive toujours pas à être cette équipe destinée à tout écraser sur son passage.
Les dirigeants usmistes ne semblent pas retenir les leçons de leurs précédentes expériences. Les saisons se suivent et se ressemblent et les erreurs se répètent sans que le tir soit rectifié.
André Malraux disait : « Si le cinéma est à la fois un art et une industrie, il va de même pour le football qui est devenu un véritable phénomène de société. Il a dépassé nos rêves et s’est installé dans nos vies ».
Le football est loin d’être une simple activité ludique pratiquée par des sportifs de quartiers. Son organisation est telle que les administrateurs doivent être dotés de véritables stratégies de management. On ne peut pas dire que c’est le cas, actuellement, à l’USMA.


6ème journée du championnat de ligue 1 : ESS 1 USMA 0
Stade : 8 mai 1945 (OPOW) - Sétif
Assistance : nombreuse
Temps : printanier
Pelouse : bonne
Arbitres : Abid Charef – Boulfelfel – Tamen - 4ème officiel : Mial
But : Karaoui (73’) pour l’ESS
Avertissements : Yekhlef (8’) - Ferhat (22’) – Seguer (35’) pour l’USMA ; Karaoui (37’) pour l’ESS

USMA : Mansouri – Meftah – Yekhlef – Maïza (Mokhtar 87’) - Khoualed – Bouchema – Koudri (El Orfi 60’) - Gasmi – Djediat (cap. Benmoussa 75’) – Ferhat – Seguer – entraîneur : Miguel Angel Gamondi


Chez les U21, première défaite de la saison de l’USMA qui s’est inclinée sur le score net de deux buts à zéro (2-0). Malgré cette déconvenue, l’USMA reste en tête du classement de sa catégorie et garde une longueur d’avance sur son vainqueur du jour et sur les béjaouis qui sont allés faire match nul contre la JSK, à Tizi Ouzou (1-1).

Lu 3218 fois Dernière modification le mercredi, 17 octobre 2012 13:47

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire ESSAID jeudi, 18 octobre 2012 19:31 Posté par ESSAID

    l heure du bilan a sonner.
    et si on fais un bilan au niveau de la gestion depuis l arrivee des freres haddad.
    prenez votre calculette et compter le nbs d antraineurs qui sont passes chez nous.les recrutements et liberation des joueurs(ex;bouzid et l excellent bezaz)
    fiasco.
    c est bien beau d avoir le plus beau bateau du monde .malheureusement avec un equipage et un capitaine nul.bonjour les degats.
    prenant l exemple d elharrach avec le peu de moyens;un bon president laib.un effectif moyens qui vaut 3 ou 4 de nos joueurs.un entraineur 100% ALGERIEN STABLE DEPUIS 5 ANNEES BOUALEM CHAREF.
    RESULTAT;premier du championat.et s il vous plait il pratique un beau foot ball .il ne faut pas avoir honte de le dire.
    conclusion;il n est jamais trop tard pour bien faire.le beau bateau lumineux on l a.reste uniquement le capitaine.et a nous les victoires et les bons momments des annees 1960.a2000.
    vive l hamra dans les bons et mauvais momments.

  • Lien vers le commentaire salim brixi mercredi, 17 octobre 2012 22:17 Posté par salim brixi

    DE TOUTE LES MANIERES MEME EN RAMENANT MOURINHOU, L'USMA N'EST PAS PRETE A RETROUVER SA SERENITE TANT QUE L'OPPORTUNISTE HALILODZIC ET SES COPAINS CONVOQUENT LA COLONNE VERTEBRALE DE L'EQUIPE..LES DIRIGEANTS DOIVENT REAGIR TRES VITE SINON CE SERA LE PIRE QUI NOUS ATTENDS..

  • Lien vers le commentaire ESSAID mercredi, 17 octobre 2012 20:08 Posté par ESSAID

    ENCORE UN KEBCH L AID MESKINE HCHOUMA.
    A QUI LE TOUR? A MARADONA A CAPPELO A ROLAND COURBIS A GUARDIOLA ETC....
    OUALLAH MEMME SI ON RAMENERA LE DIABLE IL NE REUSSIRA PAS AVEC CETTE DIRECTION.ON PERDRA MEMME AVEC AIN EL FAR.UN PEU DE SERIEUX MES FRERES.ON A DIT LE PROBLEME ON A BESOIN D UN PRESIDENT UN VRAI HOMME DE TERRAIN POUR GERER.UN HOMME COMME AMMI SAID ALLIK QUI CONNAIT LES ROUAGES DE LA LIGUE ET DE LA FEDERATION.SON PASSE PARLE SUR LUI.NE SOYEZ PAS DES INGRATS.L ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR.
    REGARDEZ LES GRANDES EQUIPES EUROPEENNES PSG MARSEILLE MANCHESTER CHELSEA ETC....LES ACTIONAIRES SONT EN RETRAIT ET LES PRESIDENTS SONT TOUJOURS SUR LE TERRAIN.ET PUIS LES RESULTATS SUIVENT.ALORS MES CHERS FRERES ESSAYEZ DE RECONSILIER LES FRERES HADDAD AVEC AMMI SAID ET VOUS VEREZ LE RESULTAT.
    SINON VOUS AVEZ UN HEDANE QUI EST LIBRE.
    A BON ENTENDEUR SALUT.

  • Lien vers le commentaire mansour mercredi, 17 octobre 2012 14:13 Posté par mansour

    perdre contre el eulma , bordj et setif,heureusement que kherrarta et ras el oued ne jouent en ligue 1.

  • Lien vers le commentaire karim mercredi, 17 octobre 2012 12:41 Posté par karim

    a mon avis le 1er responsable de cet echec c'est bien haddad;
    qu'est ce qu'à fait gamondi au crb??
    rien donc comment recruter un entraineur qui a un parcour neant?
    la saison passée il y avait renard pour 2 ou 3 mois ce n'est pas normal ( betises)
    et on refait la même avec un entraineur ringard.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.