USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Actualité
Actualité

Actualité (1609)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Effectif et dossards des joueurs… Le public usmiste en particulier et les férus de la balle ronde en général, ainsi que les commentateurs de radio et télé (hi hi !) pourront retenir le nom et prénom des joueurs et le numéro floqué sur leur maillot. On rappellera que Benchikhoune et Yaïche sont promus en équipe fanion mais avec une licence réserve car âgés juste de 20 ans. Autre fait notable, Ziri Hammar alias Wayne Rooney, a troqué son numéro 15 pour endosser le magic number 10. Rappelons qu’Amir Sayoud a préféré le 18 alors que le Golden Boy était ravi de cette opportunité. La belle aubaine ! Qu’il en prenne alors le plus grand soin car porter les couleurs de l’USMA est un honneur, les défendre est un devoir. Un autre chiffre qu’on ne voit pas sur le panneau, c’est le 12. Hé oui, c’est le fameux numéro que portera toute la saison le merveilleux public des Rouge & Noir pour apporter son soutien indéfectible au club de son cœur. Les dizaines voire des centaines de milliers de supporters au stade ou face à leur télé se lèveront comme un seul Homme pour porter aux nues l’Ittihad el Hadara, l’Ittihad el Karama, l’Ittihad Rajala… Vivaaa viva, vivaaa l’USMA…


USMA – Présentation du nouveau maillot… La cérémonie de la nouvelle collection aura lieu demain au siège du club à Santogi. En matinée, quelques joueurs auront l’honneur et le plaisir d’endosser le nouveau maillot et d’autres effets sportifs que présentera l’équipementier espagnol Joma, fournisseur de l’USMA. Deux jeux de maillots seront retenus, l’un pour les rencontres à domicile, l’autre pour les déplacements. Ils seront l’attraction demain jeudi en présence des représentants de la firme habilleuse ainsi que des dirigeants et proches du club, djornalistes et quelques curieux. S’en suivront shooting, selfies, vidéos et tout le bataclan… L’USMA wal marka…


USMA – Paul Put prépare le Paradou… Décrassage, biquotidien, quotidien, sont le lot des séances d’entraînement appliquées à la lettre, que programme le coach belge des Rouge & Noir en prévision du p’tit derby face au Paradou samedi prochain à 19h00. Briefing, recommandations, consignes à respecter, séances vidéos de l’adversaire, rien n’est laissé au hasard, tout est scanné, passé au peigne fin, sassé au chinois. Chut, les murs ont des oreilles. Les Réservistes qui ont effectué la préparation en Turquie ont été briefés et débriefés par le staff technique. La saison sera longue, une cinquantaine de matchs si l’on additionne ceux de la coupe d’Algérie et la coupe continentale. Donc pratiquement tout le monde pourra aspirer à avoir quelques matchs dans les jambes. Sans prise de tête, les joueurs ont conscience et se doivent de comprendre la position si délicate de l’entraîneur qui ne peut faire jouer que 11 joueurs et 7 autres seront sur le banc des remplaçants. Pour certaines rencontres, Paul Put pourra toujours procéder à turn-over, occasion propice aux joueurs de nous montrer leur talent. Pas de précipitation car tout le monde aura sa chance. Pour le PAC d’Hydra, il faut être vigilant, alerte, pour ne pas se faire piéger dès cette première journée de champiouni. El hadra fe terrain machi fe trachane. Aya, bon match, faites-vous plaisir et faites-nous plaisir, on sera derrière vous, avec vous… Lah lah ya sidi, Hydra la tchitchi, zdag zdag, bag bag…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar...

Mourad Boustandji, Rue du Cygne, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA 3 OM 2 – Les Usmistes frappent encore… Intéressante était la rencontre qui s’est déroulée hier en diurne entre les Rouges & Noir de Casbah-Soustara et les Oranges Mécaniques du Titteri. Le serial buteur de la saison écoulée, Rabie Meftah 35’ et son compère l’international Meziane 67’ et 77’, furent les deux bourreaux de l’OM. D’une tête rageuse suite à une balle arrêtée bottée par le spécialiste maison Benmoussa, Meftah ouvrit la marque. Meziane, le natif de Médéa fit le reste en assommant les visiteurs en 10 minutes. Les buts des poulains de Slimani furent inscrits dans le temps additionnel où la défense de l’USMA baissa bizarrement de rythme. Zenagui et Mesfar en profitèrent pour battre Berrefane entré à la 66’. Paul Put semblait satisfait de la prestation de ses titulaires et de leurs remplaçants. A présent, il sait exactement ce qui lui reste à faire samedi prochain sur le même ground face au Paradou de la Cité Sellier. La rencontre débuta à 18h30 en raison de l’arrivée tardive du trio arbitral mais le public a répondu présent et s’est régalé du rendement et des prouesses des Zemma, Benkhemassa, Yaya, Meziane, Meftah, Chita, Sidibé et toute la clique qui confirment donc tout le bien dont on a parlé. Rendez-vous est donc pris samedi prochain pour suivre avec curiosité la première sortie de l’Ittihad el Aâssima cuvée 2017-2018 sur la pelouse du mythique stade ex-St Eugène… Bon match, bon spectacle et des buts…


USMA-Paradou déplacé à Santogi… Chamboulement à la LFP. Le p’tit derby entre l’USMA et le Paradou ne se déroulera pas au khamsa jouilia comme annoncé initialement par la Ligue, mais au stade Omar Hamadi à Bologhine à la même date, en nocturne. C’est ce que l’on annonce du côté du Marché Tnach. La pelouza mou3chawchaba vert-jaunâtre du 5/7 dans un état dégradé, le diriktour de l’entreprise chargée de l’entretien du gazon a déclaré qu’il faudrait au moins deux bonnes semaines après le coup d’envoi du championnat pour que l’aire de jeu soit fin prête. Le dernier match remonte au 9 Juillet dernier (USMA-CAPCS en LDC), ce qui retarda l’entretien technique qui aurait dû se faire au mois de Mai, selon les dires du responsable du jardin de Usmistes. Le championnat made in Bakraggio se termina de manière excessivement longue, suite aux 5 matchs retards cumulés par la Jiyaska et l’EMCIA en éliminatoires de la coupe de la CAF, ce qui engendra les conséquences d’une saison calamiteuse. Si USMA-PAC se jouera à Santogi, on ne sait pas encore où aura lieu l’autre derby NAHD-USMA si la direktioune du khamsa jouilia maintien son véto. Il y aura également pour le compte de la J/2 USMH-CRB et J/3 CRB-MCIA. La saison commence bien et donnera bien des soucis aux ronfleurs de la ligue… Le brikoulage continue…


LFP - Bakraggio lâche une bombinette et menace… Le prézidon de la liga menace de ne pas faire jouer les derbies algérois au khamsa jouilia, ni les big matchs. Cela arrange bien entendu les affaires de Kassi Boubalto qui se frotte déjà les mains. A la manière de Scapin et de ses fourberies, il donne un coup de pouce à ses potes de l’EMCIA, lui qui, récemment, avait déclaré que le club devrait avoir l’accord écrit du diriktour du complexe de Chéraga. Un tour de passe-passe que tout le monde a compris. Bakraggio n’était-il pas dernièrement à Maison Blanche pour saluer Rikiliw el goudam et consorts en partance pour Lyoune ? On ne sait pas si la direction de l’OCO avait saisi officiellement la ligue des souffleurs pour le problème technique de la pelouse gazonnée qui ne sera prête que dans une quinzaine de jours. Mais qui a donc homologué le khamsa jouilia ? La koumissioune de la Ligue a-t-elle inspecté l’enceinte alors qu’il n’y a pas de siègerie dans les tribunes inférieures. ? Les premiers derbies, NAHD-USMA, USMH-NAHD et CRB-MCIA peuvent être délocalisés à Blida Tchaker même si le match retour aura lieu au 5 Juillet. Cela s’est déjà fait par le passé. Le fumeur d’Afreuses sait qu’il y a des échéances à respecter because CM. S’il en fait uniquement à sa tête de cabochard, alors il devra assumer seul et lui seul les conséquences de la gestion désastreuse de sa ligue moribonde qu’il gère comme une auberge espagnole. Si incapable de trouver des solutions, alors mieux vaut rester chez soi et céder la place à d’autres compétences. Tu pourras toujours aller déguster ta cagette de krivettes à Jijel, ensuite faire un saut au Mariotta chez ton mentor au Caire ou à Dubai. On le sait, on tente vaille que vaille de saborder la FAF via la championnite, car Arabor Kontaktors ne construira jamais le 5 étoiles à Dély, donc pas de tchipa. Alors le baron farineux passe au plan B en tirant sur la chevillette. H’mimar double airbag lâche déjà son venin à propos de l’arbitrage. C’est vrai que son pote du bled kouci-kouça n’est plus à la CFA… La politique de la terre brûlée…


MCIA 11 ASA 0 – Mascarade à Fougeroux, oops à Feugerolles… A défaut de sparring-partner, les pom-pom girly de Kazouni ont croisé le fer avec l’ASA, une association fantomas locale racolée sur le boulevard, constituée de 11 citoyens lambda : marchand de légumes, boucher halal, poissonnier, taxieur, cafetier, balayeur, pompiste, jardinier, routier, chauffeur-livreur, tôlier. Makache les romplaçon car partis en week-end à la campagne pour un BBQ, ou aller barboter à la piscine municipale. Le coach de l’EMCIA était visiblement gêné, mal à l’aise mais surtout inquiet quant à la suite d’une préparation estivale li rahat complètement flouch. Il ne peut ni faire un bilan, ni jauger, ni juger, ni évaluer le rendement réel de ses joueurs car n’ayant disputé aucune rencontre face à un adversaire costaud. Pourtant, Aouaj le tordu a lancé dans un micro baladeur, « 3adna match fi kar3ina ». Ouach, tu as joué contre l’ASA ou l’ASSE ya ouahed kar3îne lam3îz ? Bernard Kazouni a bien du pain sur la planche et veut absolument parer au plus pressé en programmant un regroupement à huis clos durant la prochaine petite trêve (date FIFA), loin des regards des journaleux lui collant aux basques. Il leur a même interdit de prendre des photos et de kamérer. Donc, il a sûrement kèk chose à cacher le cannois qui croise les doigts dans la Croisette sirotant un pastos 52… Hé ho, Kazouni, tzagat âalik fi Biskra à 17h00 sous un soleil tapant et vent de sable… Qiiiwww…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…


Aziouz Kebir, Rue de la Grenade, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Domiciliation, ce faux-problème… Certains journaleux farfelus mais toujours aussi clubards, chauvins, revanchards, tentent vaille que vaille de soulever un faux problème dans leur papelard. Du délire ! Une historiette récurrente refaisant surface comme un excrément à chaque nouvelle saison, de quoi alimenter de faux scoops leurs feuilles de chou gros et gras ou sur une bande-annonce défilant au bas d’un écran LCD. Le bourrage de crânes au quotidien. Manque plus qu’un spot au journal lumineux de la Grande Poste. Hé oui, même les télé-marionnettes dial khorti adorent fantasmer. Kassi Boubalto, le pleurnichard incompétent de la pétroleuse et ses relais merdiatiques, veulent coûtse que coûtse défendre l’indéfendable. Cela devient un rituel insipide nous invitant à zapper fissa ou à mettre à la poubelle ces torchons nauséabonds. Peuf, el fouha… Ces pigistes zouafra adorent la loubia du gargotier…


Convention : premier venu, premier servi…L’USMA a répondu favorablement à la requête du Paradou pour être domicilié à Santogi lors de la prochaine saison. Discutation, négociations, ensuite signature d’une convention entre les deux parties. Une procédure somme toute normale qui se fait suffisamment à l’avance et qui se pratique entre deux clubs professionnels que certains, li ând’houm fel mokh, feignent d’ignorer. Où est le problème ? Les dirigeants de la mahlabat el beylek, naïfs chouia sur les bords du lac de Tignes et de la Loire, se sont pris en retard comme à leurs bonnes habitudes. Deux pensionnaires dans un stade ça va, trois pensionnaires bonjour les dégâts… Aya, allez jouer ailleurs…


Les stades existent mais on devient capricieux… Bologhine est complet jusque-là. 20 Août El Anasser kif-kif kompli kima cinima Musset, Mondial, Caméra car deux clubs y sont déjà domiciliés. Benhaddad à Kouba n’est pas homologué tout comme le 1/11 Lavigerie où Semsouma devra se rabattre sur Dar El Beida. Non, machi dial poumpia (coucou caserne Khelifi). Donc il reste Rouiba, Boumerdès, Blida, Larbâa Sidi Moussa, Koléa, Zéralda, St-Etienne, Vichy-Citron, Tchignes-lou-Lac, Lubumbashi chez vos amis mazembistes, Cerdan, Gorias, Mingasson, La Marine, Cité Pérez, La Beaucheraye, Benrouila, Benaknoun, El Mokrani, Chéraga. Ah Chéraga mais pas le khamsa jouilia, netfahmou mlih… Choufou mâa lmir pour le stade communal, ntâa tchuff…


La LFP intransigeante… Aucun club ne pourra changer de domiciliation en cours de saison. Décision claire, nette et sans bavure. Le Miloudjia prend un certain plaisir de changer de stade lorsque les résultats ne suivent pas ou lorsque c’est un club 3adma. En demi-finale de coupe d’Algérie, l’EMCIA a reçu Stéf à Santogi alors qu’en championnat, le match s’est déroulé au 5/7. L’Entente a piégé Mouassa et Ghribia en remportant les deux matchs. Inutile d’expliquer que la peur a changé de camp. Pour calmer la vox populi, on cherche alors le bouc émissaire que tout le monde devine chkoune. Ah, même la super coupe a été jouée face à l’USMA à Blida Tchaker. C’est dire que dans ce club, on change de stade comme on change de chemise… Incorrigibles kilotate verde leone…


Le khamsa jouilia pour les derbies et les grands matchs… Par grands matchs, on peut comprendre que ce sont des rencontres à hauts risques pouvant drainer une foule nombreuse. Si les résultats suivent, les supporters suivront et se déplaceront en nombre important avec leur club chiré. Par exemple, les aigles déplumés de Stéf, les chachra Hamraoua, la déferlante des sanafirs et les bakhsissate du Jorjra. Le wali délégué, le wali concerné et même la sûreté nationale peuvent interdire un match dans tel ou tel stade si cela comporte quelques risques à l’ordre public, bien que la vente des places soit limitée avec une billetterie numérotée et dûment estampillée par qui de droit. Le club recevant n’a pas le droit de partager les tribunes, pénalisant ses supporters. Donc, les 10% réservés pour les visiteurs s’avèrent suffisants. Les grands clubs européens appliquent cette même règle de réciprocité. Donc chez nous, c’est du pareil au kif. N’oublions pas que c’est Bakraggio, alors prézidon du ham lahlou anadak, qui avait imposé le poulailler aux visiteurs. Puis, vétuste, cette tribune fut fermée. La suite vous la connaissez… Stek stek Djidjel wal krivette fla pichri, wa tahwissa fel Mariotta dial Msarwa…


Vendredi 25 Août météo à Biskra… La température de saison avoisinera vers 17h00 les 35° dans la capitale des Zibans, ce qui est habituel pour cette région du sud. Donc, les prévisions fantaisistes de 50° du scribouillard de service d’un tabloïd en perte de vitesse, sont de la pure affabulation. Tes arguments ne tiennent pas debout car trop exposé au soleil de la liberté, tu risques de choper une bonne insolation. Essaie plutôt la rubrique Faits d’hiver. Les nouvelles seront plus fraîches ya wahed el koko3oo. Un écrivaillon « incompréhensible » dial kasse-krôte garantéta et gazouza. Les Bsakra joueront à 17h00 waqt el baqla point barre… Au choix, kayane dobbara, tchakhtchoukha et boufedjoukh… Kheyrou…


NB : Ki Nachaf-TV ki Choukroute-TV, ces deux teletubbies dial 4 doro sont logées à la même enseigne avec leur infos frôlant l’hystérie fantasmagorique. Ghir el haff… Yaw fako…

Le 9 Juillet dernier, l’USMA a drainé 50.000 fans au khamsa jouilia en LDC face au CAPCS. L’Ittihad al Hadara possède un public nombreux et de qualité… Hna l’USMA machi, al hassone…



Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Samir Bouras, Rue du Diable, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Retour au bercail… La délégation de l’Ittihad el Casbah a regagné jeudi à Alger Maison Blanche aux environs de 18h30 en provenance d’Istanbul. Elle fut d’ailleurs agréablement surprise d’être accueillie par une bonne chambrée de supporters venus la saluer et la féliciter. Après un séjour de 13 jours à Izmit/Kocaeli, les capés de Paul Put avaient droit hier vendredi à une seule journée de repos afin de décompresser après l’éprouvante mais excellente préparation effectuée en Turquie. Ilyès Yaïchou et consorts ont retrouvé leurs familles, leurs proches et leurs amis qui pour un couscous, qui pour une rechta, une seffa, un tlitli ou une h’rira dial chibania. A3ti lgalbak ya talabi. Ceux qui ont préféré rentrer au bled ou à Marseille, yak Benyahia, devront être présents aujourd’hui samedi à 17h00 à Santogi pour la reprise des entraînements afin de préparer le petit derby face au Paradoudou. Aya, place maintenant au boulot, boulot, boulot. C’est la vie d’un footballiste… Hé l’USMA, choubane el Aâssima…


USMA-OM pour une revue d’effectif… Demain Dimanche à 18h00 aura lieu une rencontre amicale à Santogi face aux Olympiens de Médéa Titteri. Dakhla batoliss. Que les friands de l’espionnite se rassurent, Paul Put, l’entraîneur de l’Ittihad Soustara, ne va pas aligner son équipe-type mais peut-être dégager juste l’ossature de la nouvelle mouture des Rouge & Noir. On va sûrement se bousculer au portillon du vestiaire avec l’arrivée des éléments de la Réserve et le retour des 5 internationaux + Sidibé. Le coach belge devra donc trouver des solutions pour aligner les meilleurs sachant que les décisions seront délicates pour une concurrence loyale. Eviter les blessures serait déjà un exploit et la joute face à l’OM ne devrait pas être trop musclée car il n’y a aucun enjeu. La balle est dans le camp des joueurs, à eux de s’illustrer et prouver au staff technique que les places reviendront aux plus méritants. Les Réservistes ne devront en aucun cas se décourager en rejoignant leur catégorie, car la Champion’s League, qui retiendra les titulaires d’une licence africaine, leur permettra d’être alignés dans les matchs de championnat. La programmation peu flexible de la LFP jouera en leur faveur pour sauter sur la première occasion et figurer dans la liste des18 élus. Après cette rencontre, Paul Put aura une idée plus claire sur son effectif. Il ne restera plus qu’à fignoler et astiquer son équipe pour être prête samedi prochain face au PAC. La chance sourit toujours aux audacieux, dit-on… Aya, bon vent yal khaoua…


USMA – Paul Put dépité… A son retour de Turquie, l’entraîneur en chef a déclaré crûment qu’il est toujours mécontent non pas de la préparation d’été qui fut d’ailleurs un succès, mais l’absence inexpliquée de pas moins de 5 joueurs retenus par le nakhib sbagniouli en équipe nationale des loukou. Malgré le renfort d’éléments intéressants de l’équipe Réserve, la préparation avait l’air d’une symphonie inachevée comme celle de Pyotr Illitch Tchaikovski en mi bémol, de l’époque romantique. En effet, Paul Put n’aime pas faire les choses à moitié car il prépare l’entame du championnat mais surtout les quarts de finale de la Champion’s League dont il en a fait son objectif principal. Bien sûr, le championnat national se joue sur 30 matchs, le prochain tour de la LDC en 2 matchs avec tous les imprévus qui peuvent surgir. Néanmoins, le patron à la barre technique de l’USMA fera tout son possible pour remettre d’aplomb ses joueurs lessivés + les bobos (Abdellaoui) par le regroupement bâclé et les deux matchs face à la Libye. Il est clair que les méthodes de travail diffèrent complètement d’un coach à un autre. Les résultats du senior Alcatraz en sont une preuve criarde… Y’a pas photo…


USMA – Réserve - JSD – Pas de résultat… Les protégés de Sraouia en stage de préparation à Tikjda, devaient jouer jeudi un match amical face à nos amis de la JS Djidjeli, l’actuelle Jijel. Malheureusement, aucune information ne nous est parvenue et la cellule de communications du club était inscrite aux abonnés absents. D’ailleurs, beaucoup de supporters sur les réseaux sociaux ont été mécontents, dépités de recevoir des infos en retard sur le site officiel USMA.DZ censé informer les fans Usmistes en temps T. Le smartphone et le net sont faits pour. Nachaf-TV et une certaine presse partisane font toujours dans la désinformation en distillant du réchauffé. Leur préférence va plutôt à deux clubs ayant raté complètement leur stage d’été. Al hassoune… Hada ma halbat…


EN - Zino Ferhat – Le retour… C’est par la grande porte que Zino, l’ex-feu follet de l’USMA fera son retour en équipe nationale des zmagra. Buteur, passeur patenté avec son club de D2 Le Havre depuis l’entame du championnat dial Fafa, l’enfant de Bordj Ménaïel est enfin rétabli dans ses droits, ses droits légitimes. Marginalisé, méprisé, blâmé, renvoyé, sanctionné avec proposition de radiation de toutes les EN par Hadj Farina el bouhali et les toutous de son BF ainsi que du Khorcheff breton, responsables de la débâcle de notre football local, Zino est rappelé par la FAF via un tweet du HAC pour la double confrontation face à la Zambie. Son comportement et son rendement avec son club employeur plaident pour lui après une éclipse qui a duré plus d’une année. Bon retour Zino… Zkara fi Kawkawa ou djmâatou…


EN A’ – Libye 1 Algérie 1 – Chou blanc sur toute la ligne… Il ne fallait pas se faire trop d’illusions avec une mauvaise préparation des loukous et un effectif nasillard choisi par un sélectionneur et son staff de pacotille complètement nuls. Ils viennent de nous montrer et démontrer leurs limites. Une élimination précoce mais salutaire car on allait droit dans le mur avec un entraîneur maladroit, évasif, à bouts d’arguments dans ses déclarations à la presse. Qu’il cesse donc de nous leurrer et ne pas nous prendre pour des tarés. L’Algérie n’est pas Granada alors qu’il retourne chez lui avant de nous faire éliminer pour la CM en Russie. Avec 60.000 oros/mois, on fait plaisir à son patron en faisant appel à 6 joueurs de sa formation D2 pour servir de tremplin à des transferts de l’autre côté de la Méditerranée. L’exemple du défenseur de couloir est édifiant alors qu’il n’a joué que deux matchs devenant international du jour au lendemain. La preuve, il est en Belgique… Bizness is bizness mais bon vent au joueur…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Youcef Boukerrou, Rue Boulabah, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Le stage tire à sa fin… Excellente préparation où tout s’est très bien passé durant cette douzaine de jours au centre sportif du Green Park Kartepe Resort d’izmit. Dès leur arrivée, les partenaires de Chitouta se sont tout de suite mis au travail sous la houlette de Paul Put et de son staff, y compris le médical. Footing, travail physique, tactique, technique, endurance, épreuves d’efforts, fitness spa, piscine, sauna, cryothérapie ou bain glacé après les efforts fournis, massage avant extinction des feux, sixtes, matchs d’application et rencontres amicales avec de bons sparring-partner qui a vu les Usmistes remporter tous leurs matchs avec brio excepté le dernier qui s'est soldé par un nul 2-2 (voir résumé plus bas). La discipline et le sérieux étaient de rigueur et aucun fait saillant n’est à signaler. Les joueurs ont eu droit à une mséréfa dilapidée lors d’une permission spectacle dans les quartiers chics et populaires d’Izmit…. L'USMA, le bon exemple...

La délégation a même eu droit à la visite du prézidon Rebouh Haddad et de Rachid Belbaki, membre actionnaire du C.A. Seul bémol, le brouillard qui s’est invité à Kartepe empêchant les poulains de Paul Put de disputer quelques rencontres amicales. Sinon, tout était parfait. Le TSS soigneur Youcef Haloui (Halioui) a même eu l’agréable surprise en recevant un superbe entremet pour fêter son anniversaire. Donc, personne n’a été oublié. Bravo aux joueurs, staffs, accompagnateurs, qui ont été à la hauteur de leurs tâches de par leur dévouement mais surtout par leur comportement exemplaire. Félicitations à l’ensemble de la délégation ainsi qu’à Rebouh Haddad qui a mis tous les moyens humains et toute la logistique ainsi que les conditions d’hébergement de haut standing pour que ce stage soit un véritable succès. Et il le fut. Welcome home… Kolna, l’USMA hadara…


USMA – Du Green Park Resort au Darica Elite Hôtel… Pour des raisons de convenance eu égard au départ demain des Usmistes pour l’aéroport d’Istanbul Attatürk pour rentrer à la maison, la délégation des Rouge & Noir a décidé de prendre ses quartiers dans le somptueux Elite Hôtel Darica, grand standing. La ville de Darica dans la province de Kocaeli sur la côte, est un des plus beaux endroits de la région de Marmara. Un panorama pareil me tente vraiment. 45 km séparent Darica de la mégalopole Istanbul. La circulation y est dense mais mieux vaut être ici qu’à Kartepe pour échapper aux interminables bouchons dont s’est déjà plaint le manager général en posant les pieds sur le sol turc. Le standing de l’Elite n’a rien à voir avec le refuge ou châlet où ont mal dormi Hadouk fel djbel Tignes. La restauration est impeccable et bien sûr, la viande est halal. L’abattage des ovins ou bovins y compris el djidjane se fait selon le rite musulman. Machi kima, al hassone… Kolna, l’USMA hatta wal griffa…


USMA 2 - 0 Çamoluk Spor – Tarif syndical… Joute amicale ce matin à izmit face à la formation locale D2 de Ataşehir Çamoluk Spor Kolübü sur le score de 2 but à zero. 1er but du néo-usmiste Moussa Boukhena, l’enfant de Kaouche qui était très content. Le second but a été inscrit sur pénalty par Mokhtar Benmoussa, maître-botteur. Les joueurs alignés sont : Mansouri puis Berrefane, Benchikhoune, Benmoussa, Khoualed, Semane, Bellahcene, Koudri, Bourenane, Boukhena, Yaïche et Mellih. Donc une autre victoire à comptabiliser dans l’escarcelle des Rouge & Noir en réalisant jusqu’à présent, un sans-faute. Un bon galop pour les protégés de Paul Put qui semble très satisfait du rendement des uns et des autres. La composante est à chaque fois remaniée afin de parfaire les réajustements et correctifs qui s’imposent afin de bien huiler la mécanique de la générale. Les équipes alignées sont dans une courbe ascendante et leur progression positive. Ouach, makache match ouahdakhor… Kolna, hna l’USMA kahla wa tchali…


USMA 2 – 2 Al Orobah FC – Match tabla… Second match amical de la giornata face au club saudi Al Orobah de D1, avec la composante suivante : Zemma, Meftah, Cherifi, Chafai, Benyahia, Benkhemassa, Chita, Sayoud (Beldjilali), Yaya (Hammar), Boumechra, Benkablia. Le défenseur axial Benyahia devient goléador en plantant un but à la 25’ et est à sa troisième réalisation durant cette préparation d’avant-saison. Momo revient à son meilleur niveau donc une concurrence loyale se profile déjà à l’horizon, tzaguet. En seconde méton, les saudi ont réussi à niveler la marque. Benkablia en rajouta un second puis les Orobiah reviennent au score. Un bon match pour clore cette série de joutes amicales et ce stage qui s’est déroulé dans d’excellentes conditions… Hna l’USMA machi Hadouk…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…


Nordine Boudmagh, Rue des Abencérages, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – La Réserve atomise Al Ajiba 6-1… La direction des Rouge & Noir à leur tête Rebouh Haddad, accorde une très grande importance aux jeunes loups de la Réserve, se trouvant actuellement dans la région montagneuse de Tikjda, dans le maquis de Bouira. Le centre sportif, rappelons-le, est niché à quelques 1500 m d’altitude sur le versant sud du Jorjra, endroit idéal pour l’oxygénation en respirant une bouffée d’air pur. Bien pris en charge par le staff technique, le groupe travaille d’arrache-pied où tout un chacun aspire à décrocher une place parmi le 11 entrant, tremplin pour l’équipe fanion. Faute de visa, Soumaila Sidibé se trouve parmi le groupe en donnant le meilleur de lui-même pour être fin prêt dès la reprise de la nouvelle saison de notre championnite. Désigné koptane, le milieu de terrain malien a su galvaniser ses coéquipiers hier, lors d’une joute amicale disputée face la formation sénior d’El Ajiba. Les protégés du nouveau coach Sraouia ont réalisé un carton plein, 6 buts à 1. Sidibé a joué durant les 90’ lui qui manque cruellement de matchs dans les jambes. Jeudi, une autre rencontre amicale aura lieu face à l’équipe première de la JSD, club-phare de la wilaya de Jijel. Allez, bon vent et bon match… Stek stek Djidjel…


USMA 2 - 0 Al Hazm ar-Rass Saoudi – Insatiables Usmistes… Pas de brouillard à Kartepe. Ouf, la rencontre d’application qui tenait à cœur l’entraîneur Paul Put, a pu se dérouler non pas à Kartepe mais à Izmit ce mardi à 15h30. Ce n’est ni Mersin, ni Al Gharafa, ni el ghoraf, ni hazb ettowar. C’est finalement Al Hazm ar-Rass Saoudi, club de D1, qui fut retenu pour la joute amicale. Le résultat s’est soldé par la victoire des Usmistes sur le score de 2 buts à zéro durant premier half. Sayoud et Yaya ont été les buteurs du jour. L’effectif a été scindé en deux où chaque groupe a joué une méton. Equipe alignée en 1ère mi-temps : Berrefane - Benchikhoune - Semane - Benyahia - Cherifi - Bellahcène - Chita - Sayoud - Yaya - Bourenane - Yaiche. Equipe alignée en 2ème mi-temps : Zemmamouche - Meftah - Benmoussa - Chafai - Khoualed - Koudri - Benkhemassa - Beldjilali - Benhamouda - Hammar - Benkablia. La défense tient bon et les attaquants se réveillent. L’entraîneur est content. Nous aussi. Deux autres rencontres auront lieu demain. L’une le matin, l’autre l’après-midi sous toute réserve de la "brouillardise" qui reste toujours imprévue. On saura plus tard le nom de ces deux équipes choisies par Paul Put… Aya, c’est parti pour une autre victoire…


USMA – De bouche à oreille… La LFP vient de publier en son site le programme de la première journée de champiouni L1 et L2. USMA-PAC se jouera le samedi 26 Août 2017 à 21h00 au khamsa jouilia. Nul doute que le match sera retransmis en direct live sur l’une des chaînes de l’Unique en son genre et probablement sur la sportive séoudienne Al Kass. La Réserve évoluera le même jour à 17h00 face aux Hydrati au Santogi Arena. Kazouni et Kassi Boubalto n’arrêtent pas de râler. Qiiiwww… Ziri Hammar, le Wayne Rooney Usmiste, portera désormais le fameux maillot numéro 10 dont Amir Sayoud n’en veut plus pour diverses raisons. Donc, le rouquin sera probablement le meneur de jeu des Rouge & Noir. Grand bien lui fasse au baroudeur qui semble déjà prêt à casser la baraque pour mériter ce Magic Number Ten… En 25’ de jeu, Fouzi Yaya a ébloui le banc de touche du Mersin torki, hier lors d’un match amical qui n’alla pas à son terme pour les raisons que nous avons déjà évoqué. Alors puisque le prézidon Rebouh Haddad est sur place, autant faire la discutation et négocier le transfert de Foufou pour le prochain mercato hivernal. Bon vent… Liès Benhaha, l’ancien coach des gardiens de l’USMA qui avait rallié la Jiyaska sous l’ère Zdimoh après le départ de Lounès Gaouaoui, vient de jeter l’éponge après une discutation stérile avec Zlilef. Le dirigeant kabylois provisoire voulait revoir certaines clauses du contrat de Liassou mais ce dernier a tout compris. On veut apparemment faire revenir l’enfant de DBK Gaouaoui après avoir poussé sournoisement Benhaha à quitter le club du Jorjra… Il a fait bon cœur contre mauvaise fortune…


L’EMCIA – Bernard Kazouni croit au papa Nouwel… L’ontrineur cannois du Molodjia veut rien que pour lui et pour son nouveau club, décaler la date de reprise du championnat. Rien que ça ! Pris par les délais et par le temps perdu dans le tour de France inter-city tous risques, il demande à Kassi Boubalto d’intervenir auprès de la LFP pour différer le coup de starter de la nouvelle saison devant démarrer dans exactement 10 jours. Le compte à rebours a déjà commencé pour l’azuréen. Après la grande vadrouille, la grande trouille car l’équipe a totalement raté sa préparation aussi bien celles de Bouchaoui que Vichy-Citron, Tchignes et Sainté. A présent, on frappe à toutes les portes pour quémander un tout petit créneau d’entraînement à son vieux pote Dominique Rocheteau dans le Hadjout du chaudron Geoffroy Guichard. Descendus au Best Western à un km de l’aéroport et des nuisances sonores des aéronefs, Marbout par 4 devra casquer quelques 75 oros/pers dans cet hôtel discount. Un repas tandoori (15-20 oros) bien saucé (riz basmati, poulet au curry, salade, boule de glace ou salade de fruits et eau potable) a été pris au resto Maharadja de Djanitou après le marathon des villes où les joueurs msaken ont été fortement éprouvés. A présent, Kazouni doit colmater les brèches mais il sait parfaitement que la saison sera dure et rude avec une préparation désastreuse. Pour 20.000 oros par mois, il s’est fourré dans un drôle de guêpier farci par Don Courbis… Hé, ho, Kazouni, le père Noël est une ordure…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Lakhdar Bouydida, Rue Lallahoum, Zoudj Ayoune, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Le boss au Green Park Resort Kartepe… Visite surprise ou programmée du patron des Rouge & Noir au camp de base de la délégation Usmiste en terre ottomane. Toujours près de ses joueurs, Rebouh Haddad tenait à faire un p’tit coucou aux camarades du koptane Zemma qui a eu d’ailleurs, une petite discutation avec lui. Le prézidon de l’Ittihad El Hadara est toujours aux petits soins avec ses protégés d’ailleurs, c’est devenu un rituel chez le club algérois puisque le patron effectue souvent des visites impromptues de courtoisie et/ou de travail. Que ce soit à Santogi, à Ain Bénian, dans les lieux de regroupement, ici à İzmit ou ailleurs, Mr Haddad veut toujours marquer sa présence. Quoi de plus naturel qu’un responsable soit près de ses joueurs et de ses staffs ? Le manager général du club devrait regagner Alger et rejoindre à Tikjda l’équipe de la Réserve en stage de préparation. Ce sera l’équipe fanion de demain donc les joueurs méritent autant d’égards que leurs ainés séniors… Khlasso les vacances...


USMA – Matchs amicaux annulés pour cause de brouillard… L’épais brouillard qui s’est abattu une nouvelle fois sur Kartepe a empêché la tenue des deux rencontres amicales devant se tenir l’une en matinée, l’autre en après-midi. La première devait opposer les Berrefane, Benchikhoune, Cherifi, Semane, Benyahia, Bellahcene, Chita, Sayoud, Yaya, Bourenane et Yaïche face au club local de Mesrin Idman Yurdu. La partie fut arrêtée après 25’ de jeu pour les raisons invoquées plus haut. Le défenseur axial Benyahia, d’une tête décroisée, inscrivit le seul but après un corner joué à deux. Rebouh Haddad, le patron du club était présent sur les lieux. Face à l’autre club torki, Sultanbeyli Belediye Spor, les camarades de Benmoussa durent déchanter car le brouillard ne s’est pas dissipé donc, ce second match fut annulé. Néanmoins, rendez-vous est pris pour demain 09h30 pour croiser le fer si toutefois, les conditions météo seront favorables. C’est l’imprévu, l’imprévisible et l’inévitable. Paul Put remplacera ces joutes par des exercices physiques et tactiques. D’après une langue fourchue, l’équipe adverse a provoqué le brouillard craignant un autre score lourd. Al hassone… Demain sera un autre jour…


USMA – Belaili : elle court, elle court la rumeur… La piste du joueur le plus adulé de l’USMA semble se réchauffer car l’enfant d’Oran privilégie un retour au club de Casbah-Soustara qu’il a quitté, la mort dans l’âme, voilà exactement deux années. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. L’on annonce çà et là que la direction de l’USMA réserve une grande surprise à ses supporters qui s’enflamment déjà rien qu’à l’idée de revoir leur chouchou el 3achar de rejoindre les Rouge & Noir. L’histoire du maillot n° 10 délaissé par Amir Sayoud semble avoir mis la puce à l’oreille chez les fans Rossoneri. Il n’y a donc pas de fumée sans feu. Si les dirigeants du club, à leur tête Rebouh Haddad, n’ont pas voulu trop s’étaler sur le cas du maestro des stades, c’est pour la simple raison que le joueur sanctionné par la FIFA, n’a pas encore reçu sa levée officielle de suspension malgré le feu vert du TAS. Donc, ce n’est qu’une question de jours que l’on saura enfin si le retour de l’enfant prodige est pour bientôt. Après cela, il faudrait s’occuper de sa remise en forme puis le qualifier durant le mercato chetoui. Mais bon, les Tifosi de l’USMA devraient s’armer de patience et formuler leurs bons vœux pour que le retour de Youyou soit une réalité et une fête en le présentant au merveilleux public de l’Ittihad al Karama à Santogi… Ce serait vraiment la cerisette sur le mchawak…


EN A’ – Alcatraz cherche des échappatoires… A Sfax pour le match retour face aux Libyens pour le compte des éliminatoires du CHAN, l’ontrineur sbagniouli dial tchnatchen qui a aligné 3 avants-centre, compte maintenant faire jouer 5 avants-centre. En avant, à l’attaque ! Keskissik ? Allo, mais quoi ! En outre, le sélectionneur-entraîneur de toutes les équipes nationales du pays déclare que les joueurs n’avaient que deux séances d’entraînement. Alors pourquoi leur accorder une permission de cinq jours pour aller faire bronzette à Moretchi ou au Club des copains ? Arrêtons le massacre avant de subir une autre débâcle en Tunisie et devenir la risée des Touansa. Tout ça pour ça ! Priver l’USMA de pas moins de cinq joueurs alors que le club prépare la saison sportive mais surtout la Champion’s League Afrikia le 15 Septembre prochain. Le coach libyen a eu ce qu’il voulait en piégeant Alcatraz trop naïf avec un entourage bon pour les gueuletons et trois nuitées au Marriott Constantine pour la coquette somme d’un milliard… Dâawa khabza…


L’EMCIA – Marbout le bouc émissaire est déjà ligoté… Le chef de délégatioune et kontabli des mazembistes de Notre Dame est plus que jamais dans l’œil du cyclone. L’accompagnateur des pom-pom girl, content de sa msréfa (frais de missioune) allouée par la Mahlabat el beylek, pensait joindre l’utile à l’agréable en Hexagone. Seulement, le choix du site de Tignes-le-Lac n’a pas été la bonne affaire ce qui a mis Bernard Kazouni dans tous ses états. Safo l’imigri ne broncha pas. Boui-bouiche se fit tout petit en tentant de rester près des mlâabia. Ça ne tourne vraiment pas rond dans cette auberge espagnole où quelques joueurs rendus malades par les nombreuses navettes en bus, ne cessaient de vomir toutes leurs tripes. Le confort n'y était pas puisque quelques joueurs se disputaient une place dans la soute bagages pour un roupillon, yak ya Rikiliw lgoudam ? Roh dork derbek après avoir pianoté à Vichy-Grenadine. Le stage semble être un véritable fiasco car depuis lghaba dial Bouchaoui, tout semble ne pas baigner dans l’huile. Alors on improvise en faisant de l’aboubri. A défaut d'hôtel, c'est dans un refuge pour randonneurs que la délégation (sauf Kazouni) passèrent une mauvaise nuit dans des chambrettes d'un mètre carré. Dnoub dial Mouassa commencent à planer de Ben Achour à Vichy-Citron, Tchignes-lou-lac jusqu’à Sainté, fief de l’ASSE où a évolué Rachid Mekhloufi. Un stage ça se prépare dès la fin du championnat ou même bien avant. On ne le répètera jamais assez, Kassi Boubalto et son entourage adorent le brikoulage… C’est castoooche…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Athmane Bourdjila, Rue du Delta, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Escapade à İzmit… Pour échapper aux entraînements intensifs du quotidien, Paul Put a accordé hier une journée de détente méritée aux joueurs et aux staffs après les efforts fournis durant cette seconde partie du stage de Kartepe. Certains ont préféré faire la grasse et rester au Green Park, mais les camarades du boute-en-train Benkhemassa en tenue décontractée, t-shirt, pantacourt et chaussures sport, piaffaient d’impatience de rejoindre les quartiers chics et chocs d’İzmit. Un centre-ville grouillant de monde où les Usmistes se sont déjà fondus dans ce fleuve humain cosmopolite jouant aux touristes. Le chef-lieu de la province de Kocaeli a pu conserver quelques reliques du passé, notamment les ruines de la citadelle sur l’acropole, d’origine romaine. Y’a encore d’autres curiosités à voir et à découvrir mais Koudri et compagnie se sont rués sur le grand centre commercial Via/Port Outlet à quelques encablures d’Izmit… Shopping oblige…

USMA – Kebab sur le Bosphore… Nos amis adorent flâner en léchant les vitrines ou alors, ils s’empressent d’aller s’attabler dans des restos alléchés par l’odeur des kebabs, grillades, chawarma accompagnés d'un assortiment d'assiettes apéritives dites mezze (kémiate). Bien sûr, une petite croisière sur les eaux froides et profondes turquoises (sans jeu de mots) du Bosphore à Istanbul, avec dîner-spectacle en admirant les superbes vues sur la ville de l’ex-Constantinople illuminée à la tombée de la nuit, aurait été faste. Mais bon, cessons de rêver et de leurrer s'hab Beldjilali daoui hali qui adore. Ah ouiii ! Tout ce beau monde est rentré le soir pour le souper puis ensuite rejoindre leur lit après ces moments de détente. Ce que l’on appelle joindre l’utile à l’agréable. Allez, aujourd’hui c’est la reprise du biquotidien pour préparer la rencontre amicale dial ghadda après-midi face au club torki de D2, Sultanbeyli Belediye Spor… Aya, a plus ya Sghar, khaliwana naghogdo…


EN A’ 1 EN Libye 2 – Une défaite et des questions… Le nakhib Alcatraz de la Mancha doit aller revoir sa copie car il est passé à côté de la plaque, tout comme sa sélection patchworkée, bâclée, composée d’un ensemble hétéroclite, disparate, contrasté où rien ne marchait. Aucune cohésion, aucune complémentarité, pas de meneur de jeu, un axe central désarticulé, un couloir gauche où rien ne fonctionnait. Enfin, c’était la débâcle partout. L’ontrineur sbagniouli a montré ses limites face à un adversaire rugueux mais qui a fini par trouver les failles au bon moment, au bon endroit, en plantant deux banderilles à Rahmani le bourdeux. On aurait dû convoquer toute l’équipe de l’USMA pouvant elle seule damer le pion aux Libyens comme l’ont si bien fait les coéquipiers de Abdellaoui récemment face au Ahly Tripolitain. Les locaux à Sfax au match retour n’auront pas les pronostics en leur faveur car les Libyens seront dans leur jardin avec une forte colonie pour les soutenir en plus des Touansa. Est-ce la fin de parcours de l’EN A’ ? On le saura dans quelques jours… Alcatraz est vraiment dans l’impasse…


L'EMCIA – Bernard Kazouni nouvel entraîneur… Salam alikoum Bernard ! Kassi boubalto (sur avis de Rolland Courbis ? qui a bien tchuyauté son compatriote sur tout et sur le big derby), a finalement jeté son dévolu sur le cannois Bernard Casoni. La presse partisane a presque tout dit sauf que l’enfant de la Croisette a été limogé le 30 Mai dernier par Lorient le jour, club de L1 française qu’il vient de couler à pic. Lorient la nuit se retrouve du jour au lendemain en ligue 2. Té ! Ayant drivé plusieurs clubs de l’Hexagone, d’Arménie et de Tunisie, modestes formations pour la plupart, l’itinérant Bernard Cassonade, ne peux rester plus d’une saison dans un club, deux à tout casser. Donc, au Miloudia, après l’avoir envoyé en L2 chez Ain Fakroun dès cette nouvelle saison, il pliera bagages et retournera dans sa région du PACA prendre son pastis, assister à une partie de boules (coucou Razki) et se taper une bouillabaisse. Par contre, lors de son arrivée dans les bureaux de la Mahlaba la pompiste, Bernard Casrona a eu droit à une pizza mayo-kitchoup réchauffée en guise de repas et caoua fe jetable berda ressemblant à du pipi de chat. Carte visite vierge donc pas de palmarès en tant qu’entraîneur sauf qu’il collectionne les casseroles… Hada Si Kazouini, affaire ghir mramate…


L’EMCIA – De Bouchaoui à Vichy-Citron… La direktioune de la pétroleuse vient de changer le lieu du déroulement du mini-stage estival en optant pour Vichy-Menthe. Prévu initialement au centre Tignes-Open à la frontière franco-suisse, le regroupement aura lieu d’abord dans la région de Vichy-Célestin. Hé oui, on improvise tellement chez Boubalto que les pôv’ joueurs en sont complètement déboussolés, alités à l’Aletti. Ce n’est plus du professionnalisme, c’est du brikoulage top-sucré. On se cherche encore des clubs de CFA 2, CFA4, CF6 kima Lyon-la-Duchère ou la stéphanoise Côte-Chaude à défaut de côte d’agneau, l’équivalent de l’ARBOK Oued Koriche, TRBB, Sfisef, Tibesbest ou Ain Kercha pour quelques matchs amicaux. Après la poussière polluante et les nuisances de la forêt Bouchaoui ou ce qu’il en reste des arbres centenaires passés à la tronçonneuse, les pom-pom girly débarquent au faux palace Aletti style vieille France, où ils seront soumis au régime de Vichy sans les bulles. L’établissement où l’on peut remarquer la vétusté des chambres à 86 oros la nuitée avec une moquette sentant le moisi à vous rendre allergique. L’établissement n’a rien d’un palace, pas de clim, pas de coffre dans les chambres écétéra… A défaut de Vichy St-Yorre, mieux vaut prendre une Mouzaïa chez soi…


L’EMCIA – Dernière minute : Changement de lieu du stage… Bernard Kazouni est vraiment mécontent du « centre sportchif » de Tignes. Ne répondant à aucune norme de confort, d’hébergement et d’installations sportives, le nouveau coach des kilotate verde leone a décidé de déménager carrément à St-Etienne où le club algérois a disputé hier une joute avec les bouchers de côte d’agneau. Il a d’ailleurs annulé la rencontre de demain face à Lyon-La-Duchère car après les kilomètres avalés par les longs trajets, les joueurs n’en peuvent plus. Kazouni a prévu une autre rencontre mais pas avant samedi prochain. C’est dire un peu que Kassi Boubalto va vite en besogne en optant pour des centres ou hôtels bon marché, bourakhssoune. Club SDF au bled, la délégation est ballotée de patelin en patelin et est également SDF au pays de Fafa. La galère, quoi ! Heureusement que l’organisateur du stage leur sert de guide et se démène comme un beau diable pour faire face à ces changements improvisés. La facture risque d'être salée… Le brikoulage a encore de beaux jours chez la Mahlabat el baylek…

NB : Le Paradou est désormais domicilié à Santogi après une convention signée entre les deux directions (USMA et PAC). Donc, l’EMCIA devrait aller jouer ailleurs… Makache plaça…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Mokrane Oubelaid, Impasse Jénina, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA 4 - 1 Kharaytiyath

 

USMA – Les Usmistes s’illustrent… Après avoir brillamment étrillé les Turcs de Mersin par 5-1, les partenaires du nouveau goléador des Rouge & Noir, Réda Boumechra (3 buts en 2 matchs), n’ont pas fait de détails face à la formation d’Al Kharaytiyath Sports battue sur le score de 4-1. Donc, un bon sparring-partner pris au sérieux puisque la fin de la première méton s’est soldée par un but partout. Les Qataris ont nivelé la marque sur pénalty chouia sévère même si Zemma est parti du bon côté ratant de dévier le cuir. Auparavant, c’est le roi Farouk qui a ouvert le bal d’une talonnade suite à un corner tiré de la gauche par Benmoussa. Paul Put a changé complètement son équipe dans le second half plus prolifique en buts puisque pas moins de 5 réservistes y ont participé en mettant 3 pageots dans la cage adverse. D’ailleurs, la palme revient à l’enfant d’Oran Boumechra, auteur d’un doublé. Benyahia a lui aussi inscrit son but et à cette allure, tous les joueurs risquent de marquer leur empreinte par une réalisation. Une victoire est toujours bonne pour le moral quand bien même que ce soit en match amical. Le coach de l’USMA est très content du rendement de ses poulains car la mayonnaise, interdite d’importation, semble bien prendre. Tout se déroule à merveille et l’amateur de moules-frites-loukoum veille au grain. A cette allure, les places seront chères car les louveteaux sont là… Bravo ya Sghar…

USMA – Sayoud troque son maillot… L’enfant de Guelma (coucou Mouassa) vient d’opter pour le numéro 18. Se sentant mal dans sa peau, la scoumoune peut-être, Amir Sayoud ne veut plus porter le 10 magic pourtant tant convoité par les meneurs de jeu. Est-ce que Youyou Belaili est de retour pour rendosser son maillot d’ici le mercato d’hiver ? Probable mais ne spéculons pas. Attendons pour voir si Belailou el 3achar revient à de meilleurs sentiments. Pour l’instant, aucun écho à moins que papa Rebouh ne nous réserve sa surprise au bon moment… Beldjilali, Beldjilali, Youcef Belaili…

Al Kharaytiyath Sports Club… Basé à Doha, le club qatari créé en 1996, et évoluant en 1ère division, a terminé la saison 2016-2017 à la 7e place du championnat local avec un total de 26 matchs joués dont 10 victoires, 12 défaites et 4 nuls. Championnat rappelons-le, dominé par Lekhwiya Sports, drivé par Djamel Benmadi. En coupe du Prince, Al Kharaytiyath a été éliminé dès le 1er tour de la compétition par le puissant club d’Al Sadd où évoluent les Bounedjah, Xavi et Hamroun qui remportèrent d’ailleurs sans surprise le trophée princier et une bonne bahbouha… Au pays du Qatar, les joueurs sont rois...

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

El Hachemi Semsar, Sidi M’hamed Cherif, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il n’y a pas eu de départ du prézidon kabylois comme on le prétend dans la salle de réunion qui ressemblait plutôt à un souk. Souk hebdomadaire de Bouzguène. Zdimoh trahi par les siens, par son bras gauche alors qu’il était en villégiature dans un pays voisin, a été meurtri dans sa chair par son propre entourage, par un zig qu’il a lui-même nommé diriktour intérimaire. Le résident de Louvaloua Biriri a saisi la belle aubaine à l’aide de comparses pour réaliser le parfait coup d’état à l’africaine. Le baiser de Judas puis le coutelas bien enfoncé entre les omoplates… Pfff…

Fomenté depuis quelques semaines, l’entrepreneur briqueteur autoproclamé prézidon de la Jiyaska avec un membre du CSA, ne connaissant rien dans le foot, pense avoir réalisé le hold-up de sa vie et se faire un coup de pub. Le club qui fête ses 70 ans risque de partir encore à la dérive car la course à l’échalote et à la chasse aux actions a déjà commencé. Khali Moh a sacrifié sa famille, ses affaires, sa santé et toute sa vie pour l’amour de son club de toujours qu’il a défendu bec et ongles. Il ne voulait surtout pas remettre les clés du club aux arrivistes, aux opportunistes et autres mercenaires de tous bords… Pfff…

Comble de l’ingratitude, on le fait sortir par une porte dérobée tout en lui promettant d’être le prézidon d’honneur de la formation du Jorjra. Combien même qu’il le mérite et lui revient de droit, est-ce Zdimoh va l’accepter ce koursi symbolique ? Moh Cherif Hannachi méritait une sortie plus chevaleresque, amicale, conviviale, autour d’un repas ou d’une collation en transmettant le témoin au prochain patron avec prestation de serment. Dommage que les dirigeants du club (quels dirigeants ?) ne possèdent pas cette culture… Pfff…

Juste une parenthèse pour dire que le gitan, dans le studio de Himar télé-équidée, a déclaré hier que Hannachi était conscient de ce qu’il faisait. Il y a une semaine, sur le même plateau, il avait bien dit, lui et son pote d’animateur, que Moh Cherif était atteint de la maladie d’Alzheimer. Quel paradoxe ! Arrêtons donc le massacre. Moh Cherif, blasé par cette mascarade, devrait prendre de vraies vacances, lui qui n’en a pratiquement jamais pris. Des vacances méritées au Brésil, au Mexique, aux Etats Unis, en Thailande, à Bora Bora, au Japon, en Espagne ou en Suisse, rien de tel pour décompresser. Une belle croisière serait idéale pour fuir ce monde ingrat où des supporters organisent des cortèges pour manifester leur joie après le hold-up à la kabyloise. Manque plus qu’une zerda… Pfff…

A présent, on rêve de calquer le modèle professionnel de l’USM Alger, seul club algérien qui est en train de réussir là où toutes les autres formations ont échoué. L’USMA a déjà 7 ans d’avance sur les autres clubs. Le big boss des Rouge & Noir a investi plus de 400 milliards de centimes depuis qu’il a racheté l’USMA en 2010. Au capital de 141 milliards et quelques poussières, Ali Haddad a fait de l’USMA le leadership malgré les embûches et les jeux de coulisses cycliques. Ce n’est pas demain que le patron du Groupe ETRHB va abandonner la formation algéroise car il avait promis lors d’une conférence de presse en 2011 à Santogi, qu’il ne quittera jamais le club de Soustara (quartier qui l’a vu grandir) jusqu’à sa mort. Faut-il faire un dessin ?

Le puissant chairman de Cevital n’est pas intéressé de prendre la JSK car ses affaires, ses projets professionnels et ses fréquents déplacements à travers le monde ne lui permettent pas de se consacrer au football. Son fils Omar a déjà eu l’amère expérience avec le RC Kouba. Donc, Issad Rebrab n’a nullement envie de jeter l’argent par les fenêtres en engraissant les chahamine. Il préfère l’investir dans des projets plus rentables. L’industriel kabyle peut toujours injecter scrupuleusement quelques milliards à titre de sponsoring. Sans plus. Il ne pourra jamais assister à une rencontre de foot au risque d'entendre quolibets d’insultes et d’injures dont il en a horreur…

Quant aux autres éventuels mécènes que cite Compipi en spéculant, libres à eux de s’engager dans des aventures où ils risqueront de laisser non seulement des plumes mais aussi la peau et les os. Une faillite programmée. On parle de flen et de feltène, mais ces barons-là veulent d’abord savoir exactement ce qu’ils gagneront en investissant leur pognon. Pratiquement aucun sou de rentabilisé pendant au moins dix bonnes années. Il faudrait apprendre d’abord à s’auto- financer et non pas à compter sur l’apport des autres. Quant au projet sportif dont chaque prézidon en met plein la vue, ce n’est que de la poudre de perlimpinpin… La course à l’échalote a déjà commencé. Le cauchemar aussi…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…


Menouer Siyagh, Rue Sidi Ramdane, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…