USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Actualité
Actualité

Actualité (1609)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA a buté hier sur une solide équipe tadjenantie qui a donné du fil à retordre à Beldjilali, Benkablia, Hamzaoui et consorts. Rien n’a été négligé mais apparemment, les Rouge & Noir étaient absents sur le terrain surtout en première méton. Ceci reste inexpliquable puisque le DRBT a exploité la seule occasion pour la transformer en but dès la 16’ même s’il a raté le ko quelques minutes plus tard. Les Usmistes qui nous ont habitués à mieux ont fourni un jeu débridé, beaucoup de déchets, incapables de perforer la toile défensive tissée par Mouassa, alias Cochise, le guerrier guelmi sans son bandeau appache. Hugh, j’ai dit. Les 45 premières minutes furent médiocres parfois exécrables par le jeu décousu et inhabituel de la bande à Paul Put. On le voyait sur la main courante, pensif, parfois inquiet. Un grain de sable avait enrayé la mécanique pourtant bien huilée durant les séances d’entraînement… Difâa el khaddâa…

Le rendement des joueurs ne fut pas à la hauteur pour une répétition avant le départ pour le Mozambique. Est-ce le choix des joueurs ? Oui, Beldjilali et Benkablia et à un degré moindre Hamzaoui n’ont pas eu le rendement escompté. Cherifi non plus n’a pas apporté le plus souhaité sur le couloir gauche. Il a fallu la rentrée tardive 72’ de Benmoussa et auparavant à la 46’de Ziri Hammar et Darfalou pour que le jeu soit plus animé, plus offensif. D’ailleurs, c’est le botteur-maison Boomoussa qui permi à Darfalou, suite à une balle arrêtée bien brossée, de revenir au score par un zellif rageur malgré la tchebika de Boufenache. Ouf, il était temps en cette 82e minute. On sauve les meubles quoique l’anti-jeu et les pertes de temps, de bonne guerre, téléguidées par Mouassaka, furent à l’aventage du Difâa qui s’en sorti tant bien que mal des rushs usmistes enfin de match où il y avait de la place pour d’autres buts… Au feu, au feu…

Le faux-pas enregistré à Santogi prouve que l’USMA est toujours en rôdage et qu’un travail colossal attend tout le staff technique et le bouffeur de moules-frites. Tout ce beau monde doit fournir des explications. Ham Lahlou Barhoumi a lui aussi mis son grain de sel avec un arbitrage tatillon, parfois à contre-sens. D’accord, l’USMA n’a pas perdu mais n’a pas gagné non plus devant son public chiré. Les choix de l’ontrineur sont déjà contestés même si la Champions League passe prioritaire. Des joueurs non retenus pouvaient apporter un plus même s’ils ne sont pas concernés par la C1. C’est le choix du coach et il assume. S’il gagne, on applaudit, s’il fait un faux-pas, alors on sort la sulfateuse. Y’a aucune excuse puisque les joueurs ont été mis dans d’excellentes conditions. En tous les cas, Tadjenanet a eu une journée de moins de récupération et un déplacement par route en avalant quelques 350 km. On ne se réveille pas dans le dernier quart d’heure pour renverser la vapeur. Voyons, les joueurs auraient pu faire plus d’efforts pour empocher les 3 points. Car ces 2 points et ceux du NAHD vaudront leur pesant d’or dans le décompte final pour la course au titre… La balle est plus que jamais dans le camp des joueurs et du coach…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Chakib Bouhatba, Rue de Toulon, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

dimanche, 10 septembre 2017 20:27

Une place de leader à prendre

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Deux matchs de championnat joués, deux derbys, une victoire et un match nul. C’est une USMA perfectible que nous avons vu évoluer jusqu’à présent. L’équipe a alterné le bon et le moins bon mais on sent que cette équipe n’a pas atteint la plénitude de ses moyens.
Demain, en ouverture de la 3ème journée de la Ligue 1, l’USMA accueillera le DRB Tadjenanet. Les deux équipes occupent la même place au classement et pourraient prendre provisoirement la place de leader en cas de succès. C’est dire si ce match s’annonce disputé et sera loin de constituer une ballade de santé pour les Rouge et Noir qui joueront, certes, sur leur terrain et qui n'ont jamais connu la défaite face à cet adversaire, mais qui devront quand même se méfier de lui.
Paul Put procèdera probablement à une revue d’effectif avant le ¼ de finale de la Ligue des champions qui se jouera 5 jours plus tard dans la ville mozambicaine de Beira. On devrait d’ailleurs connaître l’équipe qui affrontera Ferroviario à travers le onze qui sera aligné devant le DRBT.
Koudri devrait faire les frais du retour de Benguit, laissé au repos face au NAHD. Darfalou pourrait également ne pas débuter la rencontre si le coach usmiste décidait de titulariser Hammar, Hamzaoui occupant la pointe de l’attaque usmiste. Pour le reste, il ne devrait pas y avoir de changements notables.
Les défenseurs usmistes devront faire preuve de vigilance et de présence permanente sur les centres déclenchés à partir des ailes. Devant le CSC, les tadjenantis ont prouvé qu’ils n’étaient pas maladroits devant les buts sur ce genre de situation.
La force de l’USMA réside dans la capacité de ses arrières latéraux à apporter le surnombre offensif en multipliant les débordements et les centres en direction de leurs attaquants. Si Meftah et Benmoussa trouvent assez de liberté dans leur couloir respectif, les Rouge et Noir finiront par user leurs adversaires avant de les exploser. D’autres variantes existent pour trouver la faille dans la défense du DRBT. Les attaques placées basées sur la conservation et la circulation du ballon avec déséquilibre du bloc défensif adverse est un schéma de jeu que les usmistes ont souvent utilisé avec bonheur.
Tout cela reste évidemment théorique mais, à quelques jours de leur ¼ de finale de Ligue de champions, les Rouge et Noir doivent absolument se rassurer et rassurer leurs supporters. Pour cela, un succès gonflerait à bloc une équipe de l’USMA qui ira au Mozambique avec la ferme intention de ramener un résultat positif. En attendant, il faudra battre le DRBT !


3ère journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : USMA vs DRBT
Date : lundi 11 septembre 2017
Lieu : stade Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Horaire : 17h45
Arbitre : Lahlou Benbraham – 1er assistant : Mohamed Amine Rahmoune – 2ème assistant : Amirouche Boufassa – 4ème arbitre : Djamel Boucetta
Météo :
Temps : ciel dégagé
Température : 22°
Vent : faible à modéré
Humidité : 50%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benguit - Hammar – Benkhemassa - Hamzaoui – Beldjilali - Meziane
Remplaçants: Berrefane – Cherifi - Khoualed - Koudri – Sidibé – Darfalou - Benkablia
Entraîneur: Paul Put

Equipe probable DRBT : Litim – Medahi – Terbah – Aïb – Guitoune – Guerabis – Heddad – Maroci – Belmokhtar – Attouche - Demane
Remplaçants : Boufenache – Hamra - Fourloul - Doussé - Djahel - Benrabah - Benmessaoud
Entraineur : Kamel Mouassa

Les dernières confrontations entre les deux équipes

Saison 2013-2014 : le DRBT en DNA (division nationale amateur)
Saison 2014-2015 : le DRBT en Ligue 2
Saison 2015-2016 :
Aller: DRBT 1 (Sayoud) USMA 2 (Chafaï – Meftah sur penalty)
Retour: USMA 2 (Ardji - Darfalou) DRBT 1 (Chibane)
Saison 2016-2017 :
Aller: DRBT 0 USMA 0
Retour: USMA 0 DRBT 0

Leurs derniers résultats en championnat
USMA 2 PAC 1 / NAHD 1 USMA 1
OM 1 DRBT 1 / DRBT 2 CSC 1

Forme de l’équipe
Infirmerie: Yaya
Incertains: /
Suspendus: /
Retenus en sélection nationale : /
Forme : VN
Casier disciplinaire : /
Meilleur buteur : Hamzaoui (1) – Meftah (1) – Meziane (1)
Meilleur passeur : Meftah (1) – Beldjilali (1)

Télévision : ?

Dans la catégorie « réserve », l’USMA, toute auréolée de son probant succès (3-1) obtenu devant le NAHD, voudra confirmer face au DRBT et s’installer sur le fauteuil de leader. Tâche pas du tout insurmontable lorsqu’on connaît la qualité de l’effectif usmiste dans cette catégorie cette saison.
La rencontre se jouera en lever de rideau de celle des séniors, à partir de 15h00.

 

 

 

crédit photo: site LFP

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aya, yal khaoua, on débriefe had la giornata 2…


Alger / 20 Août : NAHD 1 USMA 1 – Du foot à l’emporte-pièce… Un match à la portée des Usmistes malgré la fausse grinta des Nasriates offrant un football à la hussarde. Zarwat bark, chelwah bark, à l’abordage, d’ailleurs 3 jouara ont reçu un carton jaune. C’est dire le jeu rugueux, brutal, agressif parfois dépassant les limites de la correction. Ô Gasmio méritait bien le sien après ses insipides palabres avec le linesman de service. Le score pouvait basculer d’un côté comme de l’autre mais les dieux du stade en ont décidé autrement. Le coach nahdiste cherchait le mur des lamentations quelque part près du poulailler du vieux stade délabré de Belcourt pour aller verser quelques larmettes de crododile dindou. Les Milahates devraient savoir que c’est grâce au pénalty accordé généreusement par l’homme en bleu-noir que les kilotate sang & or ont pu inscrire un but. Sinon rien, sinon bonjour les dégâts dans la maison, oops, le fast-food à toute heure de Parnetto. Les deux clubs ne voulaient pas d’une défaite. Eh bien, ils s’en sortent plutôt bien avec ce nul qui arrange tout de même les Usmistes. Quant à s’hab Loussandi, les chachras les attendent de pied ferme à Zabana la semaine prochaine… Aya louliyad, ouahed batata-omelette ou zid kass siliktou bared…

NB : L’USMA devrait faire appel à un arbitre-consultant (en retraite) pour donner des cours aux joueurs afin d’appliquer les dernières lois du jeu actualisées et mises à jour de l’International Board de la Fifa. Ceci est très important et permet aux joueurs d’être beaucoup plus disciplinés en respectant les décisions des arbitres... L’International Board peut être téléchargé depuis le site de l’instance mondiale du football…


Alger / Bologhine : PAC 1 MCO 0 – Le Paradou se joue des Hamraoua… Maîtrisant parfaitement leur sujet, les Hydrati ont damé le pion aux enfants de Sidi Houari par une petite victoire certes, mais ô combien précieuse après leur amère défaite face à l’USMA. La note aurait pu être salée si les Pacistes étaient beaucoup plus adroits. Le MCO pensait se balader à Santogi avec ses 4000 fans, c’est le contraire qui se passa. Dans un grand jour, Toufik Moussaoui, le goal-keeper du PAC, surveillé et suivi à la loupe par les dirigeants Usmistes, était pour beaucoup dans la victoire de sa formation. D’ailleurs, il découragea les Chachras, Hasni Sghiwar, Ali Baba et les 40 Murdjadjistes en stoppant net un péno botté par Bentiba. Ce n’est pas le paradis pour le MCO mais le Paradou demeure toujours sa bête noire. Pour faire la zerda, Bouakaza et sa troupe doivent battre le NAHD à Zabana la semaine prochaine… Tsoufik, un tchize et un milk-chèk, stp. Oulala, merci…


Alger / Bologhine : USMH 1 CRB 2 – (à huis clos) – Naïfs les Harrachis… C’est dans le dernier quart d’heure que tout s’est joué. Les Belcourtois ont profité de la naïveté et de la nonchalance des défenseurs de Semsouma pour planter deux mahdjoubates harrrines par Chebira 76’ et Aribi 83’. Lakroum se paie même le luxe de rater un péno qui verra le cuir percuter la barre transversale sauvant l’infortuné gardien harrachi Mokrani. Banouh pour El Harrach sauve l’honneur par un pénalty, qui verra Salhi aller d’un côté et le ballon de l’autre. Le contre-pied parfait. Des regrets pour Ifticène Capello mais apparemment satisfait du rendement de ses poulains. Des arguments peu plausibles. Les Belouizdadis attendent toujours les primes de matchs et les salaires en retard dont Hadj Sqalqal fait la sourde oreille. Il a d’ailleurs brillé par son absence à Santogi. Il est attendu au tournant Rovigo. Le Chabab Pilcor est déjà seul leader avec 6 points… Aya, ham lahlhou et sfari pour s’hab Lâakiba…


Alger / Bologhine : MCA 1 ESS 1 – (à neuf clos) – Du grabuge pour une tabla… H’mimar et Boubalto ont failli mettre le feu aux poudres après un échange verbal de politesses. Le service d’ordre a dû intervenir pour séparer les deux trublions. C’est la réconciliation historique. A Stéf, un accueil chaleureux sera réservé à Kassi kharay skalier. Al hassone. Malgré le fait d’évoluer à 10 après l’expulsion du boxeur Nessakh dès la 35’, le Miloudia de Kazouni n’a pu déplumer les Aiglons empaillés de Ain Fouara. Bien que menant au score sur balle arrêtée par cheb Azzé goumari 25’, les Staifia par Bedrane 65’ arrivèrent à mettre une flifla à choucha safra et en ratèrent d’autres. Il a failli laisser son fuzo la fausse blondasse à la coupe cheddar. Ne manquaient que les mnigchates qu’il a laissées aux vestiaires. Décidément, ces Miloudiates sont incorrigibles. Un match se gagne sur le terrain et non pas sur les tabloïdes clubards. Santogi n’est pas votre jardin et à cette allure, ce n’est pas des plumes que vous allez laisser, mais bien vos kilotates verde leone. Attention, les green corsage ne sont pas contents. Ils vous tudient là-haut depuis Notre Dame de Mazembé. Balakou takhasrou fi Pilcor. Le coach de l’EMCIA pense que le match s’est compliqué lorsque Stéf évolua à 10. Donc pour lui, à 11 contre 11, son équipe aurait gagné mais en faisant match nul, on progresse. Pfff, raisonnement stupide… Hé ho Kazouni, fais gaffe, on t’attend mardi à la kouzina pour un ham lahlou maison…


Tadjenanet : DRBT 2 CSC 1 – Les Clubistes schtroumpfés en 3’… Deux centres liftés, deux têtes, deux buts, l’espace de 3 minutes pour faire plier les Clubistes surpris, groggy mais réussirent à réduire la marque en fin de première méton, suite à une bourde du gardien meskine Litime. D’ailleurs, suite à un choc avec son coéquipier Belmokhtar sur une balle brûlante, il céda sa place à Boufenache à la 80’. Souhaitons-lui de se remettre très vite. Abdelgader le basané a dû recadrer sa charnière centrale statique à l’image de Benayadou, famille Pierre à feu. Nos amis Snafer rentrent bredouillent de Tadjenanet mais promettent de se ressaisir lors du prochain match face aux Abbassis au Hamlaoui Arena. Beilamira a été totalement invisible alors qu’il avait réussi un doublé à Constantine le match précédent. Qui peut le plus, peut le moins… Ya haouji, lyouma fiha tlitli bel jaj…


Blida / Brakni : USMB 2 JSK 3 – Blida sombre… Après avoir rejoint les Kabylois par deux fois au score par l’ex-usmiste Frioui, les Blidis hanouni sont assommés par un troisième but d’Oukaci catapultant un bolide depuis Tizizoizo. Les zrodiates sont cuites au grand bonheur des Kanaris du Djurdjurassik bled qui rentrent à tadarth’nna avec les 3 points dans leur véret, kima dial Sadmiô. Timoucha & Ouardoucha ne devraient pas s’enflammer car l’USMB est la plus faible formation de la L1 en prenant 3 pageots durant les deux premières rencontres. Donc, nuance. La direction blidéenne devrait se secouer les puces et trouver des solutions à leurs soucis financiers où les industriels de la Mitidja refusent de verser le moindre sou au club créé en 1932 où, jusqu’à ce jour, n’a remporté aucun titre ni trophée. Lamentable ! A cette cadence, les Vert & Blanc risquent de retourner en L2 rapidement. Boudjâaranou est déjà montré du doigt. La galerie imazighen aussi car passible d’un huis clos après le craquage et le jet de projectiles à 5’ de la fin de match. Bakraggio et Hamid el djadja devraient sévir… Assagui, kseksou souqadid pour tout le billadje… Youyouyou yiiiiiii !


Sidi Bel-Abbès : USMBA 2 OM 1 – Victoire arrachée de la Mekerra… Les Abbassis étaient à égalité de buts après avoir ouvert la marque par Bounoua 33’ sur pénalty, Bouguelmouna ayant nivelé la marque dès la reprise 48’. Younès avait auparavant loupé son péno 15’. Il a fallu attendre la 75’ pour voir Bel-Abbès sceller définitivement sa victoire face aux Olympiques de Lemdiya qui auraient pu aspirer à mieux, c’est-à-dire le partage des points. Sinon, c’est lik-liya ya Sâadia. On verra bien comment réagiront les enfants de la Mekerra face aux Clubistes revenus bredouilles de Tadjenanet. Médéa recevra la lanterne jaune et noir Semsouma. Un match indécis où les deux formations ont besoin d’une victoire… A chibania, yerham bouk, chi zlafa h’rira lasshabna…


Béchar : JSS 2 USB 0 – Suprématie Bécharoise… Les Saouris ont bien géré ce derby sahraoui. Le maestro Bourdim s’est bien illustré puisqu’il a été passeur décisif et buteur. Biskra logée à la même enseigne que Blida, ces deux équipes auront beaucoup de difficultés à se maintenir en ligue 1. D’autant plus que l’USB devra encore se déplacer à Stéf. C’est dire que les Biskris auront du mal à gérer leur prochain déplacement consécutif à l’Est du bled. En cas de mauvais pas, la porte de sortie clignote à Omar Baliza. Aya Balatoui, chouf kech club fe l’Ouest car tu as montré tes limites avec des résultats négatifs. Allah ghaleb, dixit Courbis (coucou Rolland)… Oula, lâacha kayane chakhchoukha + dobbara. Entre les deux mon cœur balance…


Prochaine journée... USMA-DRBT avancé au lundi 11 Septembre. CRB-MCA un autre derby dans un stade vétuste (match également avancé le mardi 12). On suivra avec attention le déplacement du Paradou à Tizizou l’italiana et le reste des rencontres… Bla bla bla…

USMA-DRBT – CRB-MCA – MCO-NAHD – JSK-PAC – CSC-USMBA – OM-USMH – ESS-USB – JSS-USMB.


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Salah Gherbi, Rue du Centaure, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le derby algérois qui opposait l’USMA au NAHD en ouverture de la 2e journée n’a pas échappé à la règle. Les rencontres entre usmistes et nahdistes ont souvent été marquées par un engagement physique à la limite de la régularité. Cette fois-ci encore, le NAHD, comme à son habitude, entraina l’USMA dans un combat physique qui déboucha sur une première partie de match hachée.
Une première partie de rencontre qui n’a pas connu d’occasions franches et qui a été marquée essentiellement par des duels costauds.
La mi-temps est sifflée sur le score de 0-0. Malgré la motivation des deux formations, il a manqué des occasions réelles.

La seconde période débute fort puisque 4’ après le retour sur le terrain des 22 acteurs, les nahdistes bénéficient d’un penalty suite à une intervention de Zemmamouche sur Gasmi que l’arbitre Arab juge irrégulière. Le même Gasmi transforme difficilement le coup de pied de réparation et donne l’avantage à son équipe (49’)
Menés au score mais moins tendus qu’au cours du premier half, les Rouge et Noir se mettent enfin à jouer au football. Le jeu est plus posé et les mouvements plus variés. Les banlieusards nahdistes ne s’embarrassent pas de fioritures. Ils aèrent leur camp au prix de longs dégagements et misent sur les seuls Gasmi et Boulaouidet pour tenter de surprendre à nouveau leurs adversaires.
A la 75ème minute de jeu, l’USMA bénéficie d’un coup franc au niveau des 30 mètres des buts adverses. Meftah envoie le ballon sur la tête d’un de ses équipiers qui dévie sur Meziane, embusqué au deuxième poteau. Ce dernier, du plat du pied, nivelle la marque et permet à son équipe de revenir à hauteur de son adversaire.
Le NAHD semble sonné par cette égalisation usmiste, ce dont ne profitent pas les Rouge et Noir qui s’offrent pourtant deux bonnes occasions de marquer.
La dernière occasion est nahdiste mais Zemmamouche écarte le danger avec brio. Ce sera la dernière occasion du match. Les deux équipes se quittent sur un score nul (0-0) dans une rencontre qui aura été tout sauf spectaculaire

La feuille de match

2ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : NAHD - USMA : 1-1
Stade : 20 août 1955 - Alger
Affluence : nombreuse
Organisation : moyenne
Temps : agréable
Pelouse : en mauvais état
Arbitre : Abderrezak Arab – 1er assistant : Samir Baiod – 2ème assistant : Mohamed Benamira – 4ème arbitre : Djamel Boucetta
Buts : Meziane (75’) pour l’USMA ; Gasmi (49’ sur penalty) pour le NAHD
Avertissements : Laribi (18’) – Khacef (71’) – Gasmi (93’) pour le NAHD
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hamzaoui – Koudri – Darfalou (Hammar 70’) – Beldjilali (Sidibé 82’) – Meziane (Benkablia 93’)
N'ont pas participé : Berrefane – Khoualed – Bellahcène - Sayoud
Entraîneur : Paul Put

NAHD : Boussouf – Allati – Khacef (Ardji 71’) – Laribi – Cherfaoui – El Orfi (Ouhadda 84’) – Ouali – Harrag – Addadi – Gasmi – Boulaouidet (Chouiter 80’)
Entraineur : Nabil Neghiz

Chez les réservistes, les usmistes se sont bien rattrapés en allant damer le pion à leurs homologues nahdistes (3-1). Les buteurs usmistes ont été Benyahia, Yaïche et Boumechra.

 

 

crédit photo: usma.dz

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le derby algérois qui s’est déroulé dans la kitchenette de Belouizdad entre Nasriates et Usmistes, s’est soldé finalement par un score de parité, un but dans chaque cage. On connait la musique lorsque le Milaha dial Loussandi affronte l’USMA Casbah-Soustara. On se défonce, on sort les tripes, zâama la grinta et chouia l’anti-jeu pour tenter de battre la dwui-tchim Rouge & Noir. Après avoir fait un raffut du diable quant à la domiciliation, les pouliches de Neghizou n’auraient aucune chance dans un grand stade sur du gazon. Flairant la débâcle et une autre défaite, le jeu de coulisses a prévalu pour persuader signor Bakraggio d’opter pour le 20/8, un stade dans un état lamentable. Ce qui fut fait dans leur kouzina dégageant une forte odeur de frites-hommelettes. Les Milahates ne purent avoir leurs 3 points vitaux mettant leur staff technique dans l’embarras sinon sur la sellette après leur désillusion confiturée en coupe Arabe… Alors on sauve les meubles…

La recontre ne fut pas d’un grand niveau mais lorsqu’on joue dans le vieux stade Municipal d’El Anasser menaçant ruine, il ne faut pas espérer grand-chose avec une pelouse de très mauvaise qualité. La première méton ne fut pas fameuse mais la seconde plus animée puisqu’il y a eu tout de même deux buts. Ô Gasmio la houitcha transforma son péno trop sévère même si Zemma qui n’a pas caressé les jambettes du koptane nahdiste, en faisant un plongeon qui trompa le referee Arabski. Une mauvaise appréciation de Zemmamouche lui coûtant un pénalty qu’il aurait pu dévier dehors et non dans ses propres filets. A un quart d’heure de la fin de la partie, Meziane le lutin chitanos arriva à niveler la marque en trompant du plat du pied le keeper constantinois de Parnet, Boussouf à bout de souffle. Abattus, les autres kilotate Sang & Or abdiquèrent même si coq Ardji rata le but-assommoir dans le temps additionnel. Les Usmistes auraient pu, eux aussi, tuer le match si ce n’était le manque de concentration et/ou de précipitation… M’hamssa wala charr…

Le point du nul semble satisfaire Paul Put mais pas tous les Usmistes qui n’expliquent pas le rendement de certains joueurs. Néanmoins, dans un point de presse, le coach belge a fourni des arguments plausibles quant au onze choisi. Derfalou le morfalou tourna beaucoup en rond et s’avéra stérile. Remplacé à la 70’ par Hammar, il ne salua même pas son coach debout sur la main courante, signifiant son mécontentement. Hé bien ya le morfalou, face à Tadjenanet tu réchaufferas le banc de touche sinon tu iras visiter la Réserve. Sayoud apparemment en pleine forme, voulait jouer ce match où Beldjilali ou son ombre, n’a pas donné le rendement escompté pour un animateur de jeu. Chichou cœur de lion, ne fait pas l’unanimité puisque tout le monde pensait que Sidibé serait titulaire. Mais bon, c’est les choix de l’entraîneur car l’USMA vient de perdre 2 précieux points dans ce derby face à une équipe peureuse et pleureuse à sa portée. On ne va pas faire la fine bouche mais souhaitons que Paul Put va rectifier le tir lundi prochain face au DRBT avant l’envol vers le Mozambique. Tout le travail du staff technique repose sur la préparation du match de la C1... Alors laissonsl-le donc travailler...

Ah, le Volcana a été envahi par les Milanais d’Alger, environ 1500 places comme il a été convenu. La direction du stade vélodrome devrait penser à supprimer le Zimmerman de la deuxième tribune, empêchant le public de suivre une rencontre de foot. Une honte ! Quant à nos hbabna du Milaha, y’a pas d’soucis, 1500 tickets leurs seront réservés au match retour. Oui mais pas à Bolo-Bolo. Que nenni, ce sera au khamsa jouilia. On dit bien 1500 places et pas un strapontin de plus… C’est œil pour œil, dent pour dent…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Senouci Bourema, Rue des Sarrasins, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

mardi, 05 septembre 2017 14:22

Un bon test avant Ferroviario !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A moins de deux semaines de son quart de finale « aller » de la Ligue des champions, l’USMA sera soumise à un sérieux test devant les banlieusards d’Hussein-Dey. Une formation Sang et Or qui s’est toujours montrée accrocheuse lorsqu’elle donne la réplique aux Rouge et Noir.
Domiciliée une première fois au stade Mustapha Tchaker de Blida, la rencontre a été finalement délocalisée au 20 août 1955 d’Alger où les nahdistes reçoivent habituellement leurs adversaires.
Paul Put et sa troupe auraient voulu jouer sur le gazon naturel du stade Tchaker, histoire de se familiariser avec la surface sur laquelle ils évolueront à Beira (Mozambique) le 16 de ce mois, mais la burlesque ligue de football professionnel en a décidé autrement en cédant à la pression husseindéenne. Qu’ à cela ne tienne, le stade du 5 juillet étant indisponible, l’USMA jouera là où le NAHD préfèrera…la manche retour ayant lieu à Omar Hamadi, cela s’entend !
Cette parenthèse fermée, le match entre l’USMA et le NAHD qui ouvrira la deuxième journée de la Ligue 1 opposera deux formations qui ont connu des fortunes diverses au cours de la précédente journée.
Les nahdistes ont perdu assez nettement à Constantine devant le CSC (1-3) alors que les usmistes ont petitement remporté leur petit derby algérois en s’imposant 2-1 face au Paradou AC.
Jeudi, l’entraineur Nabil Neghiz et ses joueurs voudront se racheter aux yeux de leurs supporters en tentant de prendre leur premier succès de cette entame de saison. En face, il y aura des usmistes décidés à confirmer leur victoire devant les hydratis et pas du tout disposés à laisser leurs adversaires prendre le moindre point.
Si le NAHD a brassé large en ramenant plus d’une douzaine de nouveaux joueurs, à l’USMA le recrutement a été plutôt ciblé et la presque totalité de l’effectif de l’exercice précédent a été reconduit.
Si pour le NAHD, il faudra quelques semaines et plusieurs matchs pour espérer voir un ensemble homogène se constituer, pour Paul Put et son équipe les choses devraient se passer plus rapidement puisque la cohésion et les automatismes existent déjà. Le physique a été travaillé durant la préparation estivale et les seuls soucis pour le coach usmiste restent cet assoupissement fréquent des défenseurs et cette inefficacité récurrente des attaquants devant les buts adverses, même si la forme retrouvée de Hamzaoui pourrait résoudre ce dernier problème.
Le match s’annonce serré mais son résultat pourrait pencher en faveur des Rouge et Noir. Pour peu que ces derniers n’aient pas une position attentiste et qu’ils jouent cette rencontre pour la gagner.


Fiche technique

2ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : NAHD - USMA
Date : jeudi 07 septembre 2017
Lieu : stade du 20 août 1955. Alger
Horaire : 17h00
Arbitre : Abderrezak Arab - 1er assistant : Samir Baiod - 2ème assistant : Mohamed Benamira - 4ème arbitre : Djamel Boucetta

Météo
Temps : ciel dégagé
Température : 25°
Vent : faible à modéré
Humidité : 80%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa - Hammar – Sidibét - Hamzaoui – Sayoud - Meziane
Remplaçants: Berrefane – Khoualed - Koudri – Bellahcène – Darfalou – Beldjilali - Benkablia
Entraîneur: Paul Put

Equipe probable NAHD : Boussouf – Merbah – Allati – Boutebba –Cherfaoui – Laribi – Ardji – El Orfi – Boulaouidet – Gasmi – Chekhrite -
Remplaçants : Gaya - Khiat – Herida – Ouertani – Harrag - Addadi – Hicham Cherif
Entraineur : Nabil Neghiz

Les dernières confrontations entre les deux équipes :
Saison 2013-2014 : le NAHD en Ligue 2
En coupe d’Algérie (1/32e de finale) : NAHD 0 USMA 0 (TAB 4-5)

Saison 2014-2015 :
Aller: USMA 0 NAHD 0
Retour: NAHD 0 USMA 0

Saison 2015-2016 :
Aller: NAHD 2 (Gasmi – Bendebka) USMA 1 (Seguer)
Retour: USMA 1 (Nadji) NAHD 1(Gasmi)

Saison 2016-2017 :
Aller: USMA 2 (Guessan 2 buts) NAHD 1 (Ardji)
Retour: NAHD 1 (Coumbassa) USMA 1 (Meziane)

Leur dernier résultat en championnat :
USMA 2 PAC 1
CSC 3 NAHD 1

Forme de l’équipe
Infirmerie: Yaya
Incertains: /
Suspendus: /
Retenus en sélection nationale : /
Forme : V
Casier disciplinaire : /
Meilleur buteur : Hamzaoui (1) – Meftah (1)
Meilleur passeur : Meftah (1)

Télévision : match retransmis en direct (17h00) sur Canal Algérie

 

Dans la catégorie "réserve", les usmistes qui ont été accrochés at home par la formation du Paradou AC auront à coeur de se rattraper en allant gagner au stade du 20 août 1955 devant des nahdistes qui sont allés ramener le point du nul de Constantine. Une belle rencontre en perspective avec toutefois un bémol : l'horaire de la rencontre (14h00) qui ne sied pas à la pratique du football en ces moments de grandes chaleurs (même s'il y a un léger adoucissement des températures ces derniers jours).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après avoir passé les fêtes de l’Aïd auprès de leur famille, les protégés de Paul Put ont repris le chemin des entraînements à Santogi hier dimanche en fin d’après-midi. Mis à part Raouf Benguit retenu chez l’EN des Zombies à Constantine, tout le monde a répondu présent, y compris Oussama Darfalou l’andalou de Boussâada, libéré par Alcatraz, le fou du labo 4. Bonne ambiance, bonne humeur, les joueurs étaient prêts à mouiller leur maillot pour une nouvelle séance. Auparavant, les joueurs ont eu l’agréable surprise de recevoir la visite de Rebouh Haddad, patron des Rouge & Noir. Il était accompagné de son ami Said Chabane, président du SCO d’Angers, formation pro de L1 française. Club justement où devait atterrir Youyou Belaili. Les deux hommes ont fait un p’tit coucou de courtoisie à l’équipe par un échange de bons vœux de l’Aïd el Adha et de bousboussades… Mah mah saha Aïdek prézidon, mah mah saha Aïdek Hadji…

L’invité de Rebouh Haddad de passage à Alger pour des affaires personnelles, en a profité pour visiter les installations sportives en faisant le tour du propriétaire. Satisfait, on spécule même des possibilités de puiser dans l’effectif de Paul Put pour renforcer les rangs d’Angers. On parle de Meziane, de Abdellaoui, de Hamzaoui, de Hammar et de bien d’autres. Mais cela reste encore à l’état embryonnaire. Le cas Belaili a été également évoqué. L’enfant d’Oran signataire dans le club français (???), pourrait rejoindre l’USMA pour un prêt de 18 mois au prochain mercato d’hiver. Mais bon, cela reste bien entendu au conditionnel car rien n’a filtré de la discutation entre les deux dirigeants. Il est temps de penser à disputer des rencontres amicales entre les deux clubs, ce qui n’est pas une si mauvaise idée. Bien sûr, rendez-vous est donc pris pour meubler la prochaine trêve hivernale après un petit stage dans la région angevine… Le SCO d’Angers porte les couleurs Noir & Blanc…

Le Khamsa Jouilia a été retenu officiellement pour abriter la rencontre retour face au Clube Ferroviário da Beira du Mozambique le 23 Septembre prochain à 18h30, le match aller aura lieu le 16 du même mois à 17h00 à Beira. Ce sera donc dans une douzaine de jours. Rappelons que Soumaila Sidibé vient d’être qualifié par la CAF pour participer à cette compétition continentale. Un renfort de taille. Mais d’ici là, deux rencontres de championnat devront être disputées. La première aura lieu vraisemblablement dans la kouzina du 20 Août à Belouizdad puisque le stade Tchaker de Blida n’est pas disponible en raison, semble-t-il, de travaux inachevés. Un autre impair de cette satanée ligue qui n’a pas jugé utile de téléguider sa koumissioune à Blida hanouni pour homologation. C’est bis repetita, kima 5 Juillet. Pourtant, ces deux enceintes pouvaient bien informer la LFP de la non disponibilité du stade en temps T, et non pas à la veille d’un match officiel. L’USMB est également logée à la même enseigne… Khalota balota…

Jouer au stade Municipal du 20/8 face aux Milahates a quelque peu irrité Paul Put, lui qui voulait absolument préparer ce match sur du gazon natourel, après avoir raté le premier face au Paradou. Donc, tout est remis en question concernant uniquement l’aire de jeu, sinon la kouzina tartonnée nous convient et les joueurs ont une folle envie de se farcir un kasse-krôte kebda et quelques grillades. On réservera Santogi avec le même quota de supporters au match retour. C’est cela la réciprocité pour ne pas dire la loi du talion. Après les frites-hommelettes, on recevra le Difâa de Tadjenanet à Bolo-Bolo. Jeff Chandler le guelmi qui adore le kartous (bakhsiss), vient d’être nommé à la barre technique du DRBT qui compte deux joueurs prêtés par l’USMA. Une bonne empoignade avec une équipe rugueuse qui sied parfaitement à l’USMA pour en découdre ensuite avec le Ferroviário. Mais pour le moment, restons braqués sur le derby des peureuses et pleureuses qu’il faut à tout prix battre dans le fast food du vélodrome. N’oubliez pas de mettre vos couches sous votre koléta sang et or… On ne vous lâchera pas…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…


Miloud Sahari, Rue du Lion, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(1 Vote)

USMA 3 RCK 0 – Hamzaoui et Ziri s’illustrent… Le match amical face aux banlieusards de Kouba a été intéressant à suivre et Paul Put, le coach des Rouge & Noir, a été satisfait du rendement de ses poulains sans appuyer sur le champignon. Okacha Hamzaoui, l’enfant de la plaine du Sersou, a été très en verve. Il a retrouvé son poste de prédilection, électron libre. Comme une houta fel ma, de par sa vista et son sens du but, véloce, il réussit à planter deux banderilles au portier koubéen, Chouih, ex-Harrachi et ex-Usmiste. L’un du pied droit 10’, l’autre du gauche 35’. Un autre tir du Tiareti a vu le poteau gauche remballer le cuir. Dès le second half-time, c’est au tour du Golden Boy d’inscrire le 3e bount après que l’infortuné gardien koubbaoui ait dévié un tir du bout des doigts du chitane Hamzaoui. Ziri Hammar qui a bien suivi l’action, met le ballon au fond de la chebka 50’. Notons que le coach Usmiste a procédé à quelques sandjma : l’international U20 Benhamouda avec Beldjilali (problème gastrique) 46’ ; Berrefane-Zemma 60’ ; Semmane-Meftah 80’ ; Boumechra-Hamzaoui 80’. Les Koubéens ont perdu sportchivement et n’ont pas à rougir de cette défaite amicale pleine d’enseignements pour le roumain Angelescu. En tous les cas, ils n’avaient pas la bouliga kima s’hab Jiyaskarmoussa… Ah, que nos z’amis kabyles soient rassurés, on aurait pris aucun point en cas de victoire…


USMA 3 Réserve 1 – Sayoud et Benkablia imitent leurs potes… A défaut de grives, on mange des merles, dit-on. Le patron de la barre technique de l’USMA, après la fuite en avant des kabylois de Tizizou en refusant de jouer contre la dwuim tchim algéroise, a préféré organiser un match d’application avec la Réserve de Sraouia. Peu importe le résultat, l’essentiel était d’avoir un match dans les jambes. La rencontre a débuté vers 17h00 qui a vu l’Amir(al) Sayoud inscrire 2 buts et Benkablia 1 autre. C’est de bon augure. Cela mettra en confiance les attaquants de l’équipe fanion et de la Réserve, leur permettant ainsi d’avoir du temps de jeu. C’est bon pour le moral et Paul Put le qarnit de l’Eden ne peut que se réjouir afin de conserver cette bonne dynamique, avant d’affronter les frites hommelettes dial Loussandi jeudi prochain à Tchaker, flahchiche. Mais cela est une toute autre histoire… Qu’ils n’oublient pas de mettre sous leur kilotate des couches sang et or… On adore !


USMA – P’tit coucou chez Djezzy… Rebouh Haddad, Rachid Malek, Yahia Barthez, Paul Put, Abdellaoui, Sidibé, Hamzaoui, Yaya, Bellahcène, Benyahia, ont fait un p’tit sauf chez le sponsor major de l’USMA, Djezzy. Invités par l’opérateur de téléphonie, ce fut une visite de courtoisie, amicale, conviviale et fort chaleureuse. Les joueurs se sont donnés à cœur joie avec le personnel de l’entreprise après avoir fait une visite dans les différents services et coulisses du siège. Tout le monde était gentil, tout le monde était content de cette initiative qui permet un rapprochement avec le sponsor, partenaire du club. Une collation s’en suivit avec les salamalek et les vœux de bonne réussite pour les Rouge & Noir qui ont promis de revenir la prochaine fois avec des trophées et beaucoup de selfies… Grrr, des jaloux n’ont pas apprécié…


NAHD-USMA à Blida Tchaker – Zkara… Les peureuses et pleureuses de Bensiam sont décidément incorrigibles. Après le manadjir Abdou meskine Lembouligui el bouhi, voilà que Sâadoudi El-Khouawef, chbâa kasse-krôte kompli, ouvre son clapet pour dire des sottises. Qui parle de Chouhada ? Tous les quartiers, villes et villages d’Algérie ont eu leurs Chouhada tombés au Champ d’Honneur. Mais où est le rapport ? Ce zigoto, fustigé par Hadj Farina pour ses histoires louches et combinardes en tentant de soudoyer des arbitres, se trompe de stade. Chouf ya ouahed el koko3o, l’USMA et le Paradou, domiciliés tous deux à Santogi, n’ont trouvé aucun inconvénient à évoluer dans ce stade. Si le PAC avait refusé Omar Hamadi, les Usmistes en seraient ravis car ils voulaient absolument jouer sur du gazon. La LFP ayant oublié que Tchaker existait, a désigné St-Eugène. Ouine rah le problème ya Si namima. Chouf à batata-oulad el djadj, là où on jouera, on vous battra ya loukane 1-0. Tcheka ouahda li tahrag… Al hadra fe terrain gazouni ya Sâadoudi el bouhali…


MCIA-ESS à huis clos à Santogi, zkara… Malgré le recours et les pleurnicheries du mégalo Kassi Boubalto, la rencontre face à Stéf aura bel et bien lieu à la date et stade fixés par la League de signor Bakragio. Son pote Ghribia fartasse n’étant plus là, il n’est pas en odeur de sainteté le nouveau diriktour sportchif de la Pétroleuse déficitaire, avec un club gros dépensier sans ramener le moindre titre. D’ailleurs, le budget 2017 a été consommé en 2016. Alors on verse les salaires au compte-goutte et des miettes de primes. La formation Staifia de Madouino est fin prête pour damer le pion aux kilotate verde leone conduits par Kazouni le cannois qui ne casse pas une noix. Désemparé, inquiet avec les soucis du quotidien et des joueurs qui ne le comprennent pas sauf zoudj zmagra et Nekkache el hit qui spike chouia francissa, rikiliw el goudam et le reste ne pigent que dalle. En retard dans leur préparation, les fanfarons de Biskra, Hadjout, Ain Benian et Cerdan savent qu’une défaite face aux Aiglons de Ain Fouara serait une catastrophe. Les supporters agglutinés à Notre Dame de Mazembé dévaleront la colline de la Basilique en deux minutes. Tzaguett 3alikoum. Da3wa rahi matachkorch. Le STC et la rupture du contrat à l’amiable sont sur PC… Hé ho, Kazouni, alors tu reviens ou pas ? Allo Rolland…


USMH-CRB à huis clos à Santogi, zkara… Le derby entre Semsouma et le West Ham lahlou se déroulera finalement à Bologhine. Hé oui, le mythique stade du littoral ouest de la capitale abritera donc après l’USMA, le Paradou, et l’EMCIA, voilà qu’El-Harrach et le Belouizdad s’invitent chez l’USMA pour disputer un derby indécis. Mais bon, puisque sans public, les supporters des deux clubs peuvent grimper à Madame l’Afrique pour suivre la rencontre. Attention, pas de fumigènes sinon la CD de la ligue de Hamid el Djadja risque de sanctionner même sur les hauteurs du stade. Lounès Ifticène râle chouia et déclare que si le match est à huis clos, pourquoi ne pas jouer à Lavigerie ? Ya Loua, est-ce que les vestiaires ont été retapés et sont conformes. Non ! Alors ne dis pas de bêtises. C’est à San Siro Arena de Santogi que tu as été plébiscité par les fans Tifosi de l’USMA, Ifticène Capello.A cette allure, le petit stade « de proximité » de Santogi va abriter pal mal de grandes rencontres et autres derbies, yak ?… Aya, Loua, courage, tu peux battre les poulains de Todorov qui fait déjà dans sa kilota de Sofia Boutella, sinon tabla….


Jiyaska cherche preneur ou repreneur urgent… Après avoir chassé Zdimoh, Zlilef bombe le torse et veut tout faire, quitte à piloter la maison kabyloise en attendant l’ouverture du capital qui demeure toujours stagné à l’horizontale. L’imigri de Louvaloua Biriri, novice sur tous les bords en matière de foot, surtout de la gestion, veut imiter son prédécesseur. Ayant casqué quelques milliards, il veut à tout prix les récupérer puisque c’était à titre de prêt. On ne donne jamais à la Jiyaska, sauf prêter en attendant l’arrivée peu probable de quelque mécène. Hamid Boukaskita, mazlote, sans issordiyane, veut diriger la formation des Vert & Jaune à l’italienne. A l’esbroufe, pourvu qu’il boive, pourvu qu’il bouffe. Les Italiens, en investissant leur pognon, doivent en revanche gagner des dividendes et non pas des bakhsissettes. Voyons, arrêtons donc de spéculer et de bluffer. Sieur double Rab n’est nullement intéressé de reprendre le club avec des charognards rôdant aux alentours, prêts à sauter sur leur proie à l’agonie. Le mal est profond et la Jiyaska est moribonde. Seule une véritable thérapie pourrait la sortir de son profond coma. La période de convalescence pourrait durer quelques mois, voire quelques années. D’ici là, le club aura déjà sombré dans les divisions inférieures où il serait compliqué de remonter à la surface. C’est la triste vérité d’un club parti depuis un bail à la dérive… Bye bye Zdimoh, bye bye Zlilef, bye bye Jiyaska…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao… Saha Aïdkoum ya Sghar…

Nacer Bouzidi, Rue de l’Aigle (Zanqat Lahwa), Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Match amical annulé : la Jiyaska a peur… Les Kanaris kui-kui du Jorjrassik Park, craignant une humiliation face à la « dwuim tchim » des Rouge & Noir, ont refusé de se déplacer à Santogi pour disputer demain mercredi, la joute amicale comme il a été convenu. En fait, il existe deux autres raisons. La première, les dirigeants voulaient jouer la matinée pour profiter ensuite du déjeuner dans le restaurant du club, exigeant en plus une petite mséréfa de l’Aïd pour leurs joueurs. La seconde, Zdimoh khali Moh aurait été aperçu du côté du stade San Siro, a promis à son entourage d’assister à la rencontre. Timoucha & Ouardoucha, après avoir tiré sur le pianiste, se sont rétractés, redoutant des représailles des sbires de khali Moh. Les Usmistes ont promis d’assurer leur protection en faisant appel aux Casques Roses de l’Onu et aux White Berets de Fort Bragg, mais ils ont essuyé un niet catégorique, envahis par la bouliga. La Jiyaska préfère alors jouer à Tizi-zou face à Béni Douar Lala, Tirmititine ou Timizar Loghbabar… La Jiska matchi dla tchi-tchi, fahmadh…


USMA – Paul Put furax : il appréhende cette trêve… La dérobade des kabylois pour le match amical a faussé tous les plans de l’entraîneur belge de l’USMA. Pourtant, il avait donné des instructions à ses joueurs de ne pas trop forcer sur la dose même s’il fallait se limiter à marquer un seul but et laisser l’adversaire inscrire autant qu’il en voulait. A présent, le manager général du club doit se débrouiller pour trouver un autre sparring-partner en lorgnant du côté de la ligue 2 ou des divisions inférieures, mais pas l’OMR. Paul Put doit absolument effectuer un turn-over afin de permettre à tous ses joueurs d’avoir 90’ de jeu dans leurs jambettes. Le mois prochain verra les Usmistes disputer pas moins de 8 matchs en 4 semaines. Les incapables de la programmation de la liga pensent que nos joueurs sont des robots. On connait déjà la réponse de signor Bakraggio. Une drôle de manière d’encourager un club participant à une compétition continentale au stade des quarts de finale… On achève bien les chevaux, oops, les Usmistes…


NAHD-USMA – Les Nasriates ont (déjà) la bouliga… Dans les réseaux sociaux Milahistes, l’on refuse catégoriquement de recevoir la dwuim tchim de l’USMA à Blida Tchaker. Les frites-omelette kitchoup-moutarde veulent jouer soit au khamsa jouilia qui n’est pas disponible, soit au 20 Août Municipal et son poulailler en ruines. Oh mais on peut vous jouer même à Parnet, Brossette, Cité Amirouche, Panorama ou l’Armaf. L’USMA fait peur ! Akhahhh, après la Jiyaska en match amical, voilà que les midinettes nasriates font dans leur petite kilota rouge et or. On sera onze contre onze, terrain neutre, public partagé 12.500-12-500. Matkhafouch, le match retour on vous jouera Zioui ou Bensiam et Ardji retournera à l’USMA après son prêt qui prendra fin en décembre prochain. Nala3boulkoum rass-rass mais matgouwmouch… A yemma hazmili sarouali… Pfff…


LFP – On refait le programme : la hantise de mal faire… Le prézidon de la ligue professionnelle mais amateur de notre football meskine, et son staff viennent une fois de plus, de revoir leur programmation kafkaïenne, mettant à nu les incompétences de ces brikouleurs de quartier. Allo, Mc Gyver ! Prévoir un calendrier de la saison sportive devient vraiment superflu car nos « prougrammour » reviennent à leurs mammours, indécrottables, des tics au tac. On préfère alors faire dans l’improvisation et l’aboubrisme. Les dates des rencontres sont revues mais non corrigées selon la météo, les jours de vote, les fêtes religieuses, la rentrée scolaire, la sortie de la dernière mercuriale poissonnière Marcadet, et que sais-je encore ! On prévoit même des reports jeudi 23/11 en raison des élections communales et wilayales. Les matchs se jouant les vendredi, samedi et même le dimanche pascal, kima hadak el billet dial fafa. Les horaires de rencontres ont eux aussi été modifiés pour les beaux yeux de l’Unique et ses clonettes qui ne précise pas sur quel canaille sont retransmis les matchs annoncés. Enfin, les désignations de stade ne font pas exception. On annonce justma que le stade Tchaker Blida abritera les derbies algérois en attendant que l’herbe pousse au khamsa jouilia. Fallait pas venir de St-Cyr pour trouver ce substitut du 5/7. Tout passe à la moulinette, à la passoire et au chinois… La Brikouleuze au service du foute le camp…


CRB – Hadj Skolli perdu de vue : il a les jetons… Un avis de recherche dans l’intérêt des prézidons égarés vient d’être lancé par les supporters de Lâakiba, Bd Cervantès, Rue Molière, Marché Tnach, Marché Ali Mellah, Musset, Nacira Nounou et le tout Sidi M’hamed Boukabrine. En effet, Hadj Sqalqal n’a plus été revu depuis Tounès où il a fait une brève apparition alors qu’il faisait bronzette à Djerba. Il a rejoint ensuite Dubai pour faire ses coursettes et passer l’Aïd loin des tracasseries financières du club cher à Lalmas, Kalem, Achour et la bande à Abrouk du Stade Municipal d’El Anasser. Abandonnant ses joueurs mazlotine pour acheter le 3allouche de l’Aïd, alors que d’autres joueurs sont SDF. Le prézidon du CSA Bouchentouf a promis, lors d’une prochaine conférence de presse après la fête du mouton, brochettes melfouf, douara et bouzelouf, de faire des déclarations fracassantes. Lui s’en lave les mains, alors que chacun assume dans une Sspa fantôme, sans dirigeants ni membre du CA. Les jouara dépités, aux abois, boycottent déjà les entraînements, regrettant d’avoir été floué par le langage mielleux-fielleux de Hadj Skolli. Quant au derby face aux banlieusardx Harrachis, c’est mystère et boule de gomme… Un baggar à la tête du CRB, qui l’eût cru…


EMCIA – Le Miloudia s’invite à Santogi en tremblant… Le diriktour de la SSA sans le P, Mahlabat el beylek, le sieur Lâadjina et son kontabli Marboute par 4, ont rendu visite jeudi dernier à la direction du club des Rouge Noir où ils ont été reçus cordialement, sans plus. Il n’y avait rien de royal, le journaleux clubard de Compipi a sûrement la berlue. Le principal sujet était bien entendu la déliquate question ayant trait à la domiciliation des verde leone ballotés de stade en stade, ne savant plus où jouer. Rebouh Haddad n’a pas apprécié l’attitude incorrecte et absurde de Kassi boubalto, se prenant pour Antar des Indes…

Pour se faire domicilier dans une enceinte sportive, il y a toute une procédure à respecter après contacts, rendez-vous et discutation. Ensuite, après accord, paraphe de la convention entre les deux parties déposée à la LFP et à la FAF. Mais chez le diriktour zâama sportchif prenant des airs d’apparatchik, semble méconnaitre les règles de bienséance et de bon voisinage, que l’on se veut d’être courtois et non pas ignorer la hiérarchie. Pour son arrogance et son comportement scandaleux, le président de l’USMA n’a pas aimé et a donc rabroué d’une manière diplomatique mais ferme l’énergumène bouvista qui s’en est allé pleurer dans le giron de ses maîtres…

Les relations correctes, respectueuses entre l’USMA et le MCA, clubs rivaux certes mais pas ennemis, ont toujours alimenté les fiefs des deux galeries surtout en veille de derby. Oui, on adore se chambrer entre ouled el houma, amis ou même membres d’une même famille mais jamais, au grand jamais, il n’y a eu de dépassement ou de grabuge dans le stade ou en dehors. Donc, les liens ne sont que fraternels même si des énergumènes sans scrupules tentent de semer la zizanie entre les deux clubs voisins mais ce sera sans résultat, les torchons chauvins fouha peuvent l’écrire. Ghribia fermacha chassé du club, Kassi boubalto le frimeur veut faire le barbot. Il ferait mieux d’aller aider Kouba ou de retourner au bled. Le reste n’est que de la gaminerie… Anta 3ayane yal bouhi…


EMCIA – Santogi fait peur à Kazouni… Le cannois de la Croisette n’a pas fini d’en baver avec son club. Si ça persiste, il jettera l’éponge malgré les 20.000 oros de salaire + le reste. Après la galère de Tignes- lou-Lac et Sainté, il a constaté que son équipe est louène louène Hammam Melouane de sa forme optimale, après une préparation ratée fi Bouchaoui et França, malgré une victoire imméritée à Biskra, une équipe promue en L1. A présent, il découvre le côté cour après le côté jardin de Hadjout. Des joueurs qui viennent en retard, indisciplinés dans et hors du terrain, un prochain match à huis clos face à l’ogre staifi, bête noire du Mouloudjia qui redoute d’ores et déjà le plastico à Bolo-Bolo, un stade de proximité selon les propos irréfléchis du dandy minoucha, le baragouineur trilangues de bois. Avec ou sans public, Madouino lui prépare une barboucha des Hauts-Plateaux bien piquante. Chut, faut rien dire. Seulement, Kazouni « veut » une séance d’entraînement la veille du match. Il devrait savoir que le Miloud est autorisé, toléré à jouer à St-Eugène, le stade « historique » mais pas s’entraîner. Kayane Cerdan. En jouant à Bologhine, il y aura des charges à payer. La location du stade, le parking, les vestiaires, le personnel, les stadiers, l’eau chaude et froide, l’éclairage, l’énergie et tout le fourbi. La note sera salée… Hé ho Kazouni, après les fêtes, tu reviens ou pas à Alger ?... Qiiiwww…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Halim Tatta, Rue du Lézard, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA démarre sereinement sa saison et s’impose face au Paradou grâce à des buts de Hamzaoui et de Meftah.
Pour sa première, l’USMA a maitrisé la rencontre dans sa majeure partie. Menés au score à la demi-heure de jeu, Meftah et ses camarades ont, à force de persévérance, fait sauter le verrou hydrati dès l’entame de la seconde période (46’) avant d’enfoncer le clou, sur penalty, par l’inévitable Meftah (80’).
Le PAC a longtemps résisté aux assauts usmistes mais a fini par s’avouer vaincu devant une USMA qui ne voulait pas rater son entame de saison.
Pour cette grande première en Ligue 1, le Paradou AC s'est assez bien défendu et ne s’en est pas trop mal sorti. Les promus n'ont pas pris de correction pour leur début de saison et se sont même offert le luxe de bousculer à quelques reprises le ¼ finaliste de la LDC grâce à des contres rapidement menés. Mais la mention spéciale revient au gardien Moussaoui qui a longtemps contré les tentatives des attaquants Rouge et Noir et qui a failli à lui seul tenir en échec une équipe de l’USMA encore en rodage mais qui aura tout de même fêté victorieusement le début de championnat de Ligue 1 pour cet exercice 2017-2018.
Contre le cours du jeu, les hommes du catalan Noguès ont ouvert le score en première période. En effet, alors que les usmistes font le siège du camp hydrati tout en gâchant une multitude de situations favorables, les pacistes, sur un contre rapidement mené à partir de la droite et conclu favorablement par Naïdji, surprennent la défense usmiste en prenant à défaut Zemmamouche (32’).
Fouettés dans leur amour propre, les Rouge et Noir reprennent leur domination mais doivent attendre le début de la seconde mi-temps pour remettre les pendules à l’heure.
C’est le néo usmiste Hamzaoui qui, bien servi par Meftah à partir de la droite et au prix d’une tête plongeante, catapulte le ballon dans la cage du gardien Moussaoui (46’).
Ce même gardien s’avoue vaincu une deuxième fois lorsque Meftah transforme imparablement un penalty accordé par l’arbitre Ghorbal à la 80ème minute.
L’USMA réalise l’essentiel en prenant les trois points du succès et ne ratant pas son début de saison. Il reste évidemment des choses à parfaire dans cette équipe appelée à faire face à plusieurs challenges dont le plus important reste la Ligue des Champions Africaine de la présente édition.

La feuille de match

1ère journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : USMA - PAC : 2-1
Stade : Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Temps : humide et chaud
Pelouse : bonne
Arbitre : Mustapha Ghorbal – 1er assistant : Etchiali – 2ème assistant : Gourari – 4ème arbitre : Maskri
Buts : Hamzaoui (46’) – Meftah (80’ sur penalty) pour l’USMA ; Naïdji (32’) pour le PAC
Avertissement : Moussaoui (79’) pour le PAC
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hamzaoui (Hammar 65’) – Benguit – Darfalou (Sidibé 87’) – Beldjilali (Yaya 75’) – Meziane
N'ont pas participé : Berrefane – Khoualed – Koudri - Sayoud
Entraîneur : Paul Put

PAC : Moussaoui – Benkhelifa – Mouali (Cheraïtia 84’) – Bouchina – Chahrour – Bouatba – Messibah – Gagaâ (Bouguerra 59’) – Naïdji – Benyoucef – El Mellali (Benouadah 77’)
Entraineur : Josep Maria Noguès Salvatella

Dans la catégorie "réserve", les usmistes ont été tenus en échec (1-1) par une bonne équipe du Paradou.
Une partie agréable disputée sous une chaleur suffocante et devant une poignée de spectateurs. Les joueurs des deux camps ont eu bien du mérite de jouer au ballon dans des conditions pareilles. La programmation gagnerait à être revue par ces messieurs de la LFP qui ne semblent guère se soucier de la santé des footballeurs.