USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Actualité
Actualité

Actualité (1604)

samedi, 30 septembre 2017 18:06

USMA 0 – 0 WAC : Tout se jouera à Casa !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA n’a pas réussi à prendre une avance assez sécurisante avant de se déplacer à Casablanca dans trois semaines. Elle n’a même pas pu prendre une avance, la plus minime soit-elle. Mais à défaut de gagner, l’USMA n’a pas perdu et conserve des chances de passer en finale. Des chances que certains pourront juger infimes, mais des chances quand même de faire ce qu’ont fait les wydadis à Alger et peut-être même mieux.
Sur le plan du jeu, le derby maghrébin n’a pas tenu toutes ses promesses. Il y a eu certes une farouche opposition entre les deux formations mais la rencontre a été pauvre en belles phases de jeu et surtout en occasions franches de scorer.
Le Wydad, bien organisé, ne s’est pas trop risqué en attaque. Les intentions des protégés de l’entraineur Ammouta étaient claires : ne pas prendre de but à Alger en présentant un bloc défensif renforcé pour assurer l’inviolabilité de leur cage et ne pas trop se risquer en attaque, même si le WAC ne manque pas d’atouts offensifs.
Chez les Rouge et Noir, la volonté de parvenir rapidement devant les buts du gardien Laaroubi était perceptible. Meftah et Benmoussa multipliaient les centres devant le but adverse mais Darfalou et Hamzaoui étaient mis sous l’éteignoir par la paire d’arrières centraux wydadis qui ne laissait rien passer. Quant à Meziane, sur qui reposaient quelques espoirs, il ne put jamais entrer dans la partie si bien qu’il passa complètement à côté de son match.
Pour sa part Sayoud, qui avait la lourde tâche d’animer le jeu de son équipe, alterna le bon et le moins bon. Il essaya d’être cette courroie de transmission qui devait alimenter les attaquants en bons ballons mais il manquait de la mobilité à ses coéquipiers qui ne faisaient pas les appels de balle nécessaires pour lui donner les bonnes solutions. Au final, Sayoud conservait un ballon dont il ne savait trop que faire et qui finissait par être récupéré par l’adversaire.
Au milieu du terrain, contrairement à Benkhemassa qui franchissait rarement la ligne médiane, Benguit essaya d’apporter son soutien aux attaquants et fut à l’origine de la seule véritable occasion de but sur un tir décoché de loin.
Les Rouge et Noir ont fait ce qu’ils ont pu mais cela était insuffisant pour inquiéter sérieusement une défense casablancaise regroupée autour de son gardien de but.
Le nul qui sanctionna la partie est, somme toute, équitable et ne donne aucun avantage franc à aucune des deux équipes. Le WAC aura certes l’avantage de recevoir l’USMA dans trois semaines mais la qualification ne lui est pas acquise pour autant. Il restera 90’ à jouer et peut-être une ou plusieurs séries de tirs au but pour départager les deux formations. Rien n’est joué…tout se jouera à Casa !

PS : A signaler les déplorables conditions d'accueil des supporters usmistes dont des milliers n'ont pu avoir accès au stade que bien après le début de la rencontre.

La feuille de match

Ligue des Champions Total 2017 – ½ finale "aller" : USMA – WA Casablanca : 0-0
Lieu : Stade du 5 juillet 1962 (OCO) - Alger
Temps : dégagé
Affluence : record
Organisation : très nombreuse
Arbitre : Neant Alioum (Cameroun) - 1er assistant : Evarist Menkouande (Cameroun) - 2ème assistant : Elvis Guy Noupue Nguegoue (Cameroun)
Avertissements : Meftah (38’) – Benmoussa (48’) - Chafaï (89’) pour l’USMA ; Gaddarine (18’) – Khadrouf (91’) pour le WAC
Expulsion : /

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hamzaoui (Hammar 58’) – Benguit – Darfalou – Sayoud – Meziane (Benkablia 84’)
Remplaçants : Berrefane – Khoualed - Benyahia – Koudri - Beldjilali
Entraineur : Paul Put

Wydad Athletic Club de Casablanca : Z. Laaroubi - Y. Rabeh - A. Noussir - A. Atouchi - S. Saidi – W. El Karti (A. Khadrouf 88’) - B. Gaddarine - B. Nakach - A. Bencharki – Nicaise (I. El Haddad 72’) - M. Ounajem -
Remplaçants : Y. El Kharroubi - M. Ouattara - Z. El Hachimi - Aoulad - C. Chikatara
Entraineur : Houcine Ammouta

mercredi, 27 septembre 2017 01:38

Une demi-finale de feu !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les choses s’accélèrent ! 6 jours à peine après avoir passé le cap des ¼ de finale, les usmistes replongent dans l’ambiance de la compétition continentale en recevant le Wydad de Casablanca pour le compte de la demi-finale "aller" de la Ligue des champions.
Le défi n'est pas simple et l'erreur de casting est interdite. S’ils veulent prendre une avance assez sécurisante avant d’aller à Casablanca, les Rouge et Noir ont besoin de faire quelque chose de plus qu’ils n’ont fait jusque-là, quelque chose que beaucoup pensent difficile à faire au regard des dernières prestations de l’équipe.
A ce titre, la manière avec laquelle les coéquipiers de Zemmamouche ont joué devant les mozambicains du Ferroviário a laissé une pointe de déception, même si au bout il y a eu qualification.
L’USMA a les cartes en main pour remporter cette première manche du chaud derby maghrébin, dans une rencontre qui s’annonce très ouverte.
Elle devra jouer, confisquer le ballon, chercher à marquer sans trop s’exposer aux contres adverses et tout faire pour battre les casablancais sur ce terrain.
il sera difficile d’anticiper sur le dénouement de la rencontre mais ce sera vraisemblablement un match de guerriers avec une grosse densité physique attendue et beaucoup de duels en perspective entre les deux formations. On attend du côté usmiste une plus grande prise de risque offensive par rapport à au dernier match joué devant le Ferroviário da Beira et de la part des casablancais une opposition farouche. 
L’USMA a prouvé qu’elle pouvait battre des adversaires de taille en affichant un état d’esprit de guerrier, une grosse expérience et une efficacité redoutable.
L'Afrique s’est jusque-là refusée aux usmistes, notamment en 2015 lorsque les Rouge et Noir ont échoué à l’ultime étape. Pour poursuivre leur rêve d’aller une seconde fois en finale, les usmistes devront tout donner. Et Paul Put n’a pas besoin de motiver les joueurs pour un match comme celui de vendredi prochain.

 

FEUILLE DE MATCH

Ligue des Champions Total 2017 – ½ finale "aller" : USMA vs Wydad Athletic Club de Casablanca 
Date : vendredi 29 septembre 2017
Lieu : Stade du 5 juillet 1962 (OCO) – Alger 
Horaire : 18h00 
Arbitre : Neant Alioum (Cameroun) - 1er assistant : Evarist Menkouande (Cameroun)- 2ème assistant : Elvis Guy Noupue Nguegoue (Cameroun) 

Météo

Temps : dégagé
Température : 18°
Vent : faible
Humidité : 70%

Equipe probable USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hamzaoui – Benguit - Darfalou – Sayoud – Meziane
Remplaçants : Berrefane – Khoualed – Benyahia - Sidibé – Koudri - Beldjilali – Hammar - Yaya
Entraineur : Paul Put

Equipe probable Wydad Athletic Club de Casablanca : Z. Laaroubi - Y. Rabeh - A. Noussir - A. Atouchi - B. Gaddarine - S. Saidi - B. Nakach - A. Bencharki - G. Doa - I. El Haddad - M. Ounajem - 
Remplaçants : Y. El Kharroubi - M. Ouattara - Z. El Hachimi - W. El Karti - A. Khadrouf - Aoulad - C. Chikatara
Entraineur : Houcine Ammouta

Les dernières confrontations entre les deux équipes :

1971 : coupe maghrébine, match pour la 3ème place
WAC 3 (Abdelaziz Bakili – Larbi Aherdane – Mohammed Sahraoui) - 1 USMA (Kamel Chalabi) 

1999 : ¼ de finale de la Coupe de la CAF
Aller : WAC 1 (Bounabate) USMA 0
Retour : USMA 2 (Hadj Adlène - ?) WAC 1 (Redouane Allali) 

2002 : ½ finale de la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe
Aller : WAC 0 USMA 0
Retour : USMA 2 (Bourahli 2 buts) WAC 2 (Khama – Aït Arif sur penalty)

2007 : Ligue des Champions Arabes 
Aller : USMA 2 (Issam Adoua csc - Doucouré) WAC 1 (Madihi)
Retour : WAC 2 (Mansour - Sow) USMA 3 (Moncharé – Ammour – Adriano)

Leurs derniers résultats dans leur championnat respectif :

Ligue 1 : NAHD 1 USMA 1 / USMA 1 DRBT 1 (2e et 3e journées du championnat) Le match USMBA-USMA, comptant pour la 4e journée de Ligue 1 a été reporté au 3 octobre 2017. 
Botola Maroc Télécom : Wydad Athletic Club de Casablanca 1 FUS Rabat 3 (1ère journée du championnat). Le WAC a ensuite vu ses quatre derniers matchs de championnat ainsi que son 1/8e de finale de coupe du trône, reportés à une date ultérieure.

Leurs derniers résultats en Ligue des Champions :
Ferroviário da Beira 1 USMA 1 / USMA 0 Ferroviário da Beira 0
Mamelodi Sundowns 1 WAC 0 / WAC 1 Mamelodi Sundowns 0

Forme de l’équipe
Infirmerie: /
Incertains: /
Suspendus: /
Non qualifiés : Chita 
Forme (3 derniers résultats en LDC): VNN
Casier disciplinaire : 02 cartons jaunes écopés par Abdellaoui et Zemmamouche lors du match Ferroviário da Beira - USMA
Meilleur buteur : Darfalou (5)
Meilleur passeur : Benmoussa (3)

Télévision : match retransmis en direct (18h00) sur la chaine terrestre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comme souvent, face à un adversaire présumé inférieur, le réalisme et l’application dans le jeu sont des qualités à avoir. Il fallait certes rester prudent, humble et respecter les mozambicains du Ferroviario mais il ne fallait surtout pas les craindre.
Parfois, au cours de ce genre de match, les valeurs se nivellent. L’adversaire qui partait en position défavorable en raison du nul concédé chez lui (1-1) avait la possibilité de se montrer, d’être exposé médiatiquement et de vivre une belle aventure. C’est pourquoi ce match pouvait s’avérer un traquenard pour les usmistes.
Il y a le discours, le plan de jeu qu’on met en place, mais il y a aussi les attitudes et les comportements des joueurs sur le terrain le jour du match. Et là, on peut dire sans crainte de se tromper que le staff usmiste a failli sur le plan de la préparation mentale.
Avant le match, Paul Put avait ouvert un parapluie en évoquant le mauvais état de la pelouse mais il a aussi laissé transparaitre une certaine crainte de l’adversaire. Et l’avertissement lancé à ses joueurs a eu l’effet inverse puisqu’il a influé négativement sur le mental des Rouge et Noir qu’on a senti au cours du match, crispés, nerveux, perdant une bonne partie de leurs moyens. 
Dans une rencontre où l’USMA partait favorite, nous n’avons pas vu la différence sur le plan du contenu et du jeu. Nous avons, au contraire découvert une équipe mozambicaine qui aime développer du jeu, avec des joueurs de qualité.
Les Rouge et Noir ont beaucoup souffert au cours de ce match et, outre l’aspect psychologique avec lequel ils l’ont abordé, des dysfonctionnements sont apparus dans leur jeu. 
Si Meftah et Benmoussa se sont montrés assez bons défensivement, ils ont rarement apporté le surnombre en attaque. D'autre part, Hammar et Beldjilali qui ont pris les places de Hamzaoui et Benguit (par rapport au match "aller") n’ont pas vraiment marqué des points. Sans être forcément dans l’urgence, ces deux joueurs ont notamment raté des transmissions assez faciles.
Face à une équipe mozambicaine bien organisée, les usmistes devaient mettre de la vitesse dans leurs enchaînements mais force est de constater que cela n’a pas été le cas. Les coéquipiers de Darfalou ont confondu vitesse et précipitation, manquant de clairvoyance dans leurs transmissions et incapables de jouer entre les lignes et donc de contourner le bloc de l’équipe adverse. Ils ont fait preuve d’un manque criant d’idées et de rythme. 
En l’absence de créateur, l’impact offensif a été quasi-inexistant et, mis à part Darfalou, les Rouge et Noir ont fait preuve d’une présence très faible dans la surface adverse. Un garçon comme Meziane a eu, excepté au cours du dernier quart d’heure de la partie, beaucoup de mal à exister.

C’est donc une USMA sans génie qui a difficilement franchi l’obstacle incarné par Ferroviario et on ne retiendra de cette rencontre que la qualification au dernier carré. Une demi-finale qui verra l’USMA affronter le Wydad Athletic Club de Casablanca. Un adversaire d’un tout autre calibre que le Ferroviario da Beira avec le désavantage de jouer le match "retour" à Casablanca.

La feuille de match

Ligue des Champions Total 2017 – ¼ de finale "retour" : USMA - Ferroviário : 0-0
Lieu : stade du 5 juillet 1962 (OCO) - Alger 
Temps : dégagé
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne 
Arbitre : Bakary Papa Gassama (Gambie) - 1er assistant : Jean Claude Birumushahu (Burundi) - 2ème assistant : Marwa Range (Kenya) 
Avertissements : Nyirenda (29’) – Fernandez (81’) pour Ferroviário da Beira 
Expulsion : /

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hammar (Hamzaoui 78’) – Koudri – Darfalou – Beldjilali (Sayoud 74’) – Meziane (Sidibé 90’+2)
Remplaçants : Berrefane – Khoualed - Benyahia – Benguit 
Entraineur : Paul Put

Ferroviário da Beira : W. Manyatera – Agida Agida – Edson Morais– Pascoal Amorim - Abrao José Cufa – F. Kanda - Amara Ugwu (Chelito Omar 72’) – Tomas Nyirenda – Manuel Fernandez (cap.) – Manuel José Correira (Andre Raelo 87’) - Antonio Dayo
Remplaçants: Victor Soares - Aurio Nharreluga – Gervasio Sebastiao – Milton Nhambombe - Everson Feremba
Entraineurs : Aleixo Fumo et Rogério Gonçalves

mercredi, 20 septembre 2017 00:01

Restez humbles, il reste 90 minutes !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pas de triomphalisme avant le quart de finale retour face au Ferroviario da Beira même s’il y a beaucoup de confiance chez l’USMA, joueurs, coach et supporters, pour jouer une nouvelle demi-finale de Ligue des Champions.
Les Rouge et Noir sont de retour au stade du 5 juillet d’Alger, théâtre de leurs meilleures prestations en compétition africaine et, cette fois-ci, avec une bonne partie du chemin effectué vers la demi-finale.
Cependant, malgré le bon résultat ramené de Beira, les usmistes devront être meilleurs au stade du 5 juillet. Une exigence qui leur permettra de ne pas manquer l’avant dernière marche avant la finale.
Chez Paul Put et sa troupe, la satisfaction est réelle malgré le regret d’avoir pris ce but en fin de match au match "aller". Jouer devant leur public reste l’occasion pour les Rouge et Noir de se survolter, se transformer, en prenant un maximum de plaisir, sans se mettre de pression, en s’appuyant sur les cadres de l’équipe pour porter le groupe usmiste.
Le football n’ayant jamais été une science exacte, il va falloir jouer ce match et le gagner (même si un nul vierge qualifierait l’USMA). Il va falloir aborder cette rencontre avec le plus grand sérieux et ne pas croire qu’on est déjà arrivé. Aussi, l’un des enjeux sur le terrain sera notamment de parvenir à marquer rapidement et de rester vigilant derrière.
Côté effectif, en défense, pas de changements en vue à moins que Paul Put décide d’associer Benyahia ou Khoualed à Chafaï. Au milieu de terrain, le coach usmiste pourrait reconduire le trio Benkhemassa, Koudri, Benguit et laisser une nouvelle fois Beldjilali sur le banc des remplaçants.
En attaque enfin, Hamzaoui, incertain, pourrait céder sa place à Hammar qui serait aligné d’entrée pour épauler Darfalou et Meziane.
Avec un 4-3-3 comme système de jeu modulable en 3-4-3 lorsque les conditions l’exigeront, sur une pelouse bien meilleure que celle du stade Chiveve et devant leur public, les usmistes partent favoris pour décrocher le billet qualificatif à la demi-finale. Mais, même si pour beaucoup l’adversaire ne semble pas en mesure d’inquiéter l’USMA et qu’à priori, la qualification des Rouge et Noir ne fait aucun doute, il faut rester humbles et se dire qu’aucune équipe n’est à l’abri d’une mauvaise surprise.

Fiche du match  :

Ligue des Champions Total 2017 – ¼ de finale "retour" : USMA vs Ferroviário Beira Clube da Beira
Date : samedi 23 septembre 2017
Lieu : Stade du 5 juillet 1962 (OCO) – Alger
Horaire : 18h30
Arbitre : Bakary Papa Gassama (Gambie) - 1er assistant : Jean Claude Birumushahu (Burundi) - 2ème assistant : Marwa Range (Kenya)

Météo : 
Temps : plutôt dégagé
Température : 26°
Vent : faible à modéré
Humidité : 70%

Equipe probable USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Benyahia – Benkhemassa – Hammar – Benguit - Darfalou – Beldjilali – Meziane
Remplaçants : Berrefane – Cherifi - Khoualed – Abdellaoui - Sidibé – Koudri - Sayoud
Entraineur : Paul Put

Equipe probable Ferroviário Beira : W. Manyatera – T. Nyirenda – Edson Morais – Gervasio Sebastiao – Abrao José Cufa – Agy – Manuel– A. Ugwu– F. Kanda - Maninho – Dayo
Remplaçants: Babo – Everson Feremba – Andro - Aurio Nharreluga - Soarito – Chelito Omar - Joao Mussa
Entraineurs : Aleixo Fumo et Rogério Gonçalves

Les dernières confrontations entre les deux équipes :
¼ de finale "aller" de la Ligue des champions : Ferroviário da Beira 1 (Kanda) USMA 1 (Darfalou)

Leurs deux derniers résultats dans leur championnat respectif :
Ligue 1 : NAHD 1 USMA 1 / USMA 1 DRBT 1
Moçambola (championnat du Mozambique) : Liga Muçulmana 1 Clube Ferroviário da Beira 1 / Clube Ferroviário da Beira 0 Clube Ferroviário de Nampula 0

Leurs derniers résultats en Ligue des Champions :
USMA 4 CAPS United 1 / Ferroviário da Beira 1 USMA 1
Al Hillal Omdurman 0 Ferroviário da Beira 3 (match gagné par pénalité) / Ferroviário da Beira 1 USMA 1

Forme de l’équipe
Infirmerie: Yaya
Incertains: Hamzaoui
Suspendus: /
Non qualifiés : Chita
Forme (3 derniers résultats en LDC): NVN
Casier disciplinaire : 02 cartons jaunes écopés par Abdellaoui et Zemmamouche lors du match Ferroviário da Beira - USMA
Meilleur buteur : Darfalou (5)
Meilleur passeur : Benmoussa (3)

Télévision : match retransmis en direct (18h30) sur la chaine terrestre


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Avant le match, Paul Put avait émis des appréhensions au sujet de la pelouse. Elles se sont avérées justifiées tant les joueurs avaient du mal à contrôler un ballon qui prenait des directions folles après chaque rebond. Il était impossible de confectionner du beau football en essayant de poser le ballon au sol pour construire. L’unique façon de jouer demeurait les dégagements loin devant par les défenseurs et les longues balles en direction des attaquants qui allaient rapidement s’user. Hamzaoui et Darfalou en savent quelque chose, eux qui sont sortis blessés de cette éreintante empoignade physique.
Les Rouge et Noir ont donc "concédé" le match nul sur la pelouse du stade Chiveve. Mais ce point ramené de Beira suffit, en ce ¼ de finale "aller", pour faire le bonheur de l’USMA.
Pour cette première manche disputée à Beira, Paul Put a reconduit 8 des 11 joueurs de l’équipe qui avait débuté la partie devant Tadjenanet.
Après une première mi-temps équilibrée, quoique plutôt à l'avantage des usmistes, les deux équipes se séparent sur un score de parité (0-0). L’USMA, qui bénéficie d'une plus grande expérience africaine, s’est remise dans le sens de la marche dès son retour des vestiaires. L’heure de jeu dépassée, Darfalou bénéficiant d’une passe de Benmoussa se joue de la charnière centrale mozambicaine avant d’ajuster un tir qui passera sous le ventre du gardien de but Manyatera (63')
Après cette ouverture du score, le jeu reste un peu brouillon mais la partie s’anime. Les mozambicains sont plus entreprenants. Ils jouent leur va-tout et arrivent à acculer des usmistes revenus instinctivement en arrière pour préserver leur maigre acquis. Ils finiront par céder à une minute de la fin du temps réglementaire sur une tête de Kanda qui exploite favorablement un centre adressé à partir de la gauche par son coéquipier Nyirenda (89’).
L’USMA aurait pu mettre plus d’un but et mieux exploiter ses actions mais disons que dans l’ensemble ça n’a pas trop mal fonctionné même si la manière n’a pas toujours été au rendez-vous.
Même si elle n’a pas été très flamboyante, car encore en chantier en ce début de saison et jouant sans prendre les risques qui auraient permis de faire basculer la partie, l’USMA a tout de même récolté un nul qui lui donne un avantage certain pour la qualification au dernier carré

La feuille de match

Ligue des Champions Total 2017 – ¼ de finale "aller" : Ferroviário - USMA : 1-1
Lieu : Estádio do Chiveve – Beira – Mozambique
Temps : dégagé
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Arbitre : Hamada Moussa Nampiandraza (Madagascar) - 1er assistant : Lionel Hasinjarasoa Andrianantenaina (Madagascar) - 2ème assistant : Yahaya Mahamadou (Niger) – 4ème arbitre : Andofetra Avombitana Rakotojaona (Madagascar)
Buts : Darfalou (63 ‘) pour l’USMA ; Kanda (89’) pour Ferroviário da Beira
Avertissements : Abdellaoui (4’) – Zemmamouche (90’+3) pour l’USMA ; Agy (19’) pour Ferroviário da Beira
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hamzaoui (Hammar 40’) – Koudri – Darfalou (Sidibé 80’) – Benguit – Meziane (Cherifi 90’+3)
Remplaçants : Berrefane – Khoualed - Benyahia – Beldjilali -
Entraineur : Paul Put

Ferroviário da Beira : W. Manyatera – T. Nyirenda – Edson Morais (Everson Feremba 81’) – Gervasio Sebastiao – Abrao José Cufa – Agy – Manuel (Andro) – A. Ugwu (Chelito Omar 60’) – F. Kanda - Maninho – Dayo
Remplaçants: Babo – Aurio Nharreluga - Soarito – Joao Mussa
Entraineurs : Aleixo Fumo et Rogério Gonçalves

vendredi, 15 septembre 2017 00:59

Le temps n’est plus aux essais, M. Paul Put !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les mozambicains du Ferroviário Clube da Beira ne sont pas très connus sur la scène footballistique africaine mais, au risque de se faire surprendre, cela ne devrait pas être un motif de relâchement pour les usmistes.
Les mozambicains jouent chez eux, dans un petit stade d’une contenance de 7000 spectateurs mais sur une surface qu’ils connaissent parfaitement.
Les cheminots du Ferroviário se sont déjà distingués cette saison en tenant en échec la formation tunisienne de l’Etoile du Sahel (1-1).
L’USMA a, certes, ses arguments et ses forces mais il faudra rester prudent sans toutefois verser dans l’excès qui risque de s’avérer handicapant, tout autant.
En jouant à son vrai niveau, l’USMA est en mesure de prendre option pour la qualification au dernier carré dès samedi prochain.
Il faudra évidement plus de concentration chez les défenseurs Rouge et Noir dont les absences et les relâchements fréquents, au cours des matchs, ne sont pas pour rassurer. Il faudra également à Paul Put trouver le bon équilibre au milieu où les options sont pourtant nombreuses.
Enfin sur le plan offensif, le sempiternel problème de l’efficacité devra lui aussi être résolu par des attaquants qui arrivent à se créer de bonnes situations de scorer sans pouvoir toutes les concrétiser.
Après un début de championnat moyen et les tâtonnements du coach usmiste, l’équipe type a dû être arrêtée depuis. L’heure n’est plus aux essais et Paul Put doit faire jouer la meilleure équipe possible. Pas nécessairement les plus talentueux joueurs (ou supposés tels), pas une succession de « noms » mais un ensemble d‘éléments complémentaires capables de jouer de façon homogène et cohérente dans un schéma tactique résolument porté vers l’attaque. Devant le Ferroviário, une prudence excessive ne serait probablement pas la stratégie idoine. Après un round d’observation nécessaire à l’étude du jeu de l’adversaire, un 4-3-3 siérait bien à l’USMA qui dispose des joueurs à même de le mettre en pratique. La frilosité doit être laissée au vestiaire pour laisser place à l’enthousiasme. L’USMA peut le faire. Elle en a les moyens !

FICHE TECHNIQUE :

Ligue des Champions Total 2017 – ¼ de finale "aller" :Ferroviário Clube da Beira vs USMA
Date : samedi 16 septembre 2017
Lieu : Estádio do Ferroviário – Beira – Mozambique
Horaire : 15h00 (14h00, heure algérienne)
Arbitre : Hamada Moussa Nampiandraza (Madagascar) - 1er assistant : Lionel Hasinjarasoa Andrianantenaina (Madagascar) - 2ème assistant : Yahaya Mahamadou (Niger) – 4ème arbitre : Andofetra Avombitana Rakotojaona (Madagascar)

Météo
Temps : ensoleillé
Température : 26°
Vent : faible
Humidité : 70%

Equipe probable USMA : Zemmamouche (cap.)– Meftah – Benmoussa – Chafaï – Benyahia – Benkhemassa – Hammar - Sidibé - Darfalou – Benguit – Meziane
Remplaçants : Berrefane – Cherifi - Khoualed – Abdellaoui - Koudri – Beldjilali - Hamzaoui
Entraineur : Paul Put

Equipe probable Ferroviário Beira: Manyatera – Edson – Mambucho – Gervásio – Agy – Raelo – Maninho – Belito – Dayo – Babo – Nelito
Remplaçants: Soarito – Aurio – Eminem - Chelito Omar – Kanda – Everson – Nyirenda
Entraineur : Aleixo Fumo

Les dernières confrontations entre les deux équipes : les deux équipes ne se sont jamais rencontrées

Leurs deux derniers résultats dans leur championnat respectif :
Ligue 1 : NAHD 1 USMA 1 / USMA 1 DRBT 1
Moçambola (championnat du Mozambique) : Liga Muçulmana 1 Clube Ferroviário da Beira 1 / Clube Ferroviário da Beira 0 Clube Ferroviário de Nampula 0

Leurs derniers résultats en Ligue des Champions :
Ahly Tripoli 1 USMA 1 / USMA 4 CAPS United 1
Ferroviário da Beira 1 Etoile du Sahel 1 / Al Hillal Omdurman 0 Ferroviário da Beira 3 (match gagné par pénalité)

Forme de l’équipe
Infirmerie: Yaya
Incertains: /
Suspendus: Sayoud
Non qualifiés : Chita
Forme (3 derniers résultats en LDC): VNV
Casier disciplinaire : Sayoud (suspension toujours en cours)
Meilleur buteur : Chafaï (3)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : le match sera probablement retransmis sur une des chaines à péage (payante)


Évaluer cet élément
(0 Votes)

J/3 – Echos des stades… (à suivre)…

 

Aya, yal khaoua, on débriefe les deux matchs avancés dial la giornata 3, ghir lih lih…


Alger / Bologhine : USMA 1 DRBT 1 – L’USMA bousculée à Santogi… C’est le moins que l’on puisse dire puisque les Usmistes se sont fait surprendre naïvement par des Tadjenanetis en leur offrant un but dont Chafai a sa part de responsabilité. Le choix de la composante n’a pas convaincu les fans tifosis frustrés de ce faux-pas à domicile après celui face aux NAHD dans la kouzina louée par le CR Pilcor. 4 points de perdus bêtement qui vaudront leur pesant d’or à la fin du chompiouna. Paul Put a intérêt à revoir sa copie et surtout le choix des joueurs dont certains devraient être versés dans la Réserve ou alors surchauffer le banc des remplaçants…

On ne fait pas du social et l’argument de faire jouer des éléments because coupe d’Afrique, ne tient pas la route même si la saison sera longue et harassante. Au contraire, les joueurs devant disputer la C1 devront être épargnés afin d’éviter les bobos et la fatigue. On reste persuadés que les non-titulaires et ceux de la Réserve ont des fourmis dans les jambes et veulent saisir leur chance, se défoncer et remporter des victoires à domicile ou en déplacement. Chiche ya Paul Put, ces joueurs méritent qu’on leur fasse confiance alors que d’autres ne cessent de tourner en rond empochant un salaire faramineux immérité. Allez du cran, du punch, du peps, de la grintata, la seconde équipe alignée peut réaliser un excellent résultat à Bel Abbès sinon une victoire… Hé l’USMA, choubane el Aâssima…

PS : On n’oubliera pas de souhaiter bonne chance et un voyage agréable à la délégation Usmiste qui a pris ce matin un vol spécial en direction de Beira au Mozambique. Non, aucun officiel des instances sportives n’a salué la délégation avant son départ à l’aéroport de Maison Blanche. Mais Rebouh Haddad était du voyage. Hna l’USMA machi Hadouk… Buona fortuna…


Alger / 20 Août : CRB 2 MCA 0 – La belle (et) courtoise leçon du Chabab… Le Miloudia a bu le calice jusqu’à la lie. Après le but limpide et parfaitement valable inscrit par Hamia dans les premières minutes de jeu, les Pilcoristes réussirent à crever l’abcès en inscrivant un péno, juste et mérité après un tirage de maillot et bousculade en pleine surface de vérité, dans le temps additionnel de la première méton, 45’+2. Justice divine. Hamia exécute Choucha sféfra coiffure cheddar râpé sur sa tête de pizza, les quatre pattes en l’air après un plongeon faisant plouf, patatras. Assommés, les trikouettes bariolés zâama kima zmane avec flocage dahbi et une nedjma djifa, le coaching de Kazouni et Safia n’apportèrent pas le plus escompté. Barrabas s’avère être flop, Amada malgache roho et le reste des jouaras furent stériles tournant en rond comme des marionnettes…

D’ailleurs, c’est Rikiliw el goudam, le Ain Defli qui offra une balle en or à Draoui qui se fit plaisir en servant Aribi qui secoua la chebka de Chouicha formadja par une tête plongeante tel un bélier à demi-volée. Ce second but inscrit également dans le temps additionnel, assomma les bourlingueurs de Vichy-Citron, Sainté avec une préparation totalement ratée, passant la nuit dans un refuge de chasseurs ou roupillant dans la soute à bagages lors de la grande vadrouille. Après une victoire-cadeau de la clé US Biskrie, un nul à Santogi où la bête noire staifia avait évolué à 10 pendant 1 heure de jeu, et à présent, une amère défaite qui restera en travers de la gorge des green corsage qui promettent de sévir face aux Clubistes touansa… Tzaguet 3alik ya Boubalto...

Les Belouizdadis ont fait la fête sur le terrain, dans les vestaires mais également dans les loggias et kouzinettes de l'immense immeuble jouxtant le stade. Allez Chabab Zouidja fut claironné à Chamanouf, Lâakiba, Cervantès, Salambô (coucou Ali Hiboussa), Houbel, El Mahçoul jusqu’au Ruisseau. La fête a suivie jusqu’à une partie de la nuit. A Bab El Oued Chouhada, couvre-feu jusqu’au petit matin. Ahhh makache, les Chenawa garantita n’ont pas été aperçus fel houma. Certains ont mis un haïk, d’autres étaient invisibles… Hé ho, Kazouni, tu sais maintenant pourquoi le ham lahlou a une saveur particulière dans la kouzina belcourtoise ?... Lyoum, lyoum, lyoum matafrach…


Echos de la Réserve : Yaïche 3 Tadjenanet 2

En match d’ouverture, nos jeunes loups de la Réserve ont étrillé le Difâa de Tadjenanet par 3 buts à 2. Yaïchou a étalé tout son talent en surclassant adversaires et partenaires, réalisant le coup du chapeau classique ou si vous voulez, un hat-trick. Paul Put devrait le convoquer et le permuter avec Benkablia qui ne sert vraiment à rien. Merci de le libérer au mercato chtioui… Bravo âalik Ilyès…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Hamdane Kazdarli, Rue du Sabbat, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le coup est rude, le résultat amer. On ne la reconnaît plus. Mais où est donc passée cette équipe fringante de la fin de saison passée ?
Certains joueurs limitent la casse mais d’autres ont plongé et ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Ce deuxième échec successif de début de saison en L1 pose beaucoup de questions auxquelles Paul Put devra nécessairement apporter un début de réponse.
Clairement, Paul Put a choisi d’innover pour cette rencontre en alignant Cherifi à la place de Benmoussa, en maintenant Beldjilali au poste de meneur de jeu malgré sa petite forme et en titularisant Benkablia sur l’aile gauche.
Disons-le de suite : c’est toute l’équipe n’a pas bien tourné. Dans l’axe de la défense, les lacunes ont été très perceptibles. L’entente n’a pas été parfaite entre un Chafaï, inhabituellement approximatif dans ses interventions, et un Abdellaoui tout aussi emprunté devant des attaquants tadjenantis qui ont su jouer le contre à merveille.
Sur les côtés, les choses n’ont pas été meilleures puisque Meftah et Cherifi, dans leur envie d’apporter du soutien à leurs attaquants, désertaient souvent leur poste s’exposant aux débordements des ailiers du DRBT.
Les hommes chargés d’alimenter les attaquants en bons ballons ont brillé par leur faible rendement si bien que Hamzaoui, placé à la pointe de l’attaque, errait comme une âme en peine au milieu d’une défense adverse qui n’avait pas beaucoup de mal à le museler.
Il y a bien eu l’omniprésent Benguit qui essaya de secouer le cocotier, mais cela s’avéra bien insuffisant pour inquiéter sérieusement le camp d’en face.
En parlant d’attaquants, il faut souligner l’énigmatique titularisation de Benkablia qui fut transparent durant tout le temps qu’il passa sur le terrain (une mi-temps). D’ailleurs, Paul Put s’apercevant de l’inutilité de son ailier droit pendant la première période, le fit remplacer par Darfalou. Ce dernier occupa le poste de Hamzaoui qui recula de quelques crans.
Idem pour Beldjilali qui confirme de match en match qu’il n’est pas, et ne sera probablement jamais, ce meneur de jeu dont l’USMA a besoin.
De productions ternes en productions médiocres, Beldjilali justifie toutes les critiques qu’il essuie et son remplacement à la mi-temps par Hammar, nettement plus percutant même s’il a joué dans un autre registre, en est la meilleure preuve.
Mais les critiques ne doivent pas s’adresser uniquement aux joueurs. Paul Put, par ses choix techniques et tactiques, a une grande part de responsabilité dans les incohérences apparues dans la façon de jouer de l’équipe depuis le début de saison. Choix de joueurs à aligner, de stratégie à mettre en place… incapacité à trouver rapidement des solutions, y compris devant des formations de moindre calibre.
Paul Put s’entête dans ses convictions et sa philosophie du football. Sa hiérarchie dans certains postes est ancrée et seuls de gros trous d’air à l’entrainement peuvent lui faire changer d’avis.
Ses changements dans les onze qui sont alignés, journée après journée, ne sont pas toujours compris. Tant pis, le belge n’en a cure.
Pourtant cette équipe de l’USMA est construite sur de bonnes bases avec des joueurs expérimentés et des jeunes. Un effectif assez large à première vue pour une saison avec Ligue des champions.
Mais, comme d’habitude, il y a des impondérables : la blessure de Yaya, les méformes de Beldjilali, Benkablia et même Koudri ou la mise au placard de Benyahia, Sidibé, Yaïche et Sayoud, même si pour ce dernier l’excuse de sa suspension en Ligue des champions a été évoquée par le coach usmiste.
C’est évidemment plus simple quand les victoires s’enchainent et que les réseaux sociaux vous encensent, mais, même si cela n’est pas facile, Paul Put doit assumer après ce deuxième semi échec, concédé celui-là à domicile, et venir s’expliquer devant les supporters.
S’agissant de la confrontation qui a mis aux prises l’USMA au DRBT, nous résumerons en disant que l’adversaire tadjenanti n’a pas eu besoin de beaucoup d’occasions pour mettre un but, contrairement à l’USMA à qui il a fallu de nombreuses occasions pour arriver à marquer.

La feuille de match
3ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 (match avancé) : USMA - DRBT : 1-1
Stade : Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Temps : agréable
Pelouse : bonne
Arbitre : Lahlou Benbraham – 1er assistant : Mohamed Amine Rahmoune – 2ème assistant : Amirouche Boufassa – 4ème arbitre : Djamel Boucetta
Buts : Darfalou (79’) pour l’USMA ; Attouche (17’) pour le DRBT
Avertissements : Chafaï (46’) – Benkhemassa (90’+3) pour l’USMA ; Demane (20’) – Maroci (42’) pour le DRBT
Expulsion : aucune
USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Cherifi – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Benkablia (Darfalou 46’) – Benguit - Hamzaoui (Benmoussa 72’) – Beldjilali (Hammar 46’) - Meziane
N'ont pas participé : Berrefane – Khoualed – Koudri - Sayoud
Entraîneur : Paul Put
DRBT : Boufenache – Medahi – Terbah – Aïb – Guitoune (Hoggas 67’) – Djahel – Heddad - Guerabis – Demane – Maroci – Belmokhtar – Attouche (Doussé)
Entraineur : Kamel Mouassa

Dans la catégorie "réserve", l’USMA l’a emporté sur le score de 3 buts à 2 devant une accrocheuse équipe du DRBT. Les trois buts usmistes ont été l’œuvre de Yaïche qui réalise ainsi un Hat-trick. Grâce à ce succès, les Rouge et Noir comptabilisent 7 points et prennent provisoirement la tête du classement

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après une traversée du désert qui a duré deux longues années, voilà donc le retour du maestro des stades, chouchou des fans club de l’USMA. Youyou Belaili vient de signer pour un bail de 4 ans au SCO d’Angers, club présidé par l’ami de Rebouh Haddad, Said Chabane. L’enfant d’Eckmühl, avant d’intégrer l’équipe fanion, devra passer par plusieurs étapes après son éclipse qui l’a éloigné des stades pour les raisons que l’on sait. Pour être fin prêt, il faudrait attendre la phase retour du championnat de France de Ligue 1pour le voir fouler la pelouse du stade Raymond Kopa. Il devra passer par l’antichambre du club angevin avant d’amorcer crescendo sa progression vers le club professionnel. Ce n’est qu’une question de temps et Belailo, le charmeur de Santogi, devra prendre son courage à deux mains et surtout, s’armer de patience car tout vient à point à celui qui sait bien attendre… Haba haba Youyou, hatta jibh’a fe souab…

Une nouvelle ère, une nouvelle vie commence donc pour notre génie des stades que des charognards de journaleux avaient descendu en flammes lors de son contrôle téléguidé par le VIP cumulard Hadj farina, qui s’est avéré positif à El Eulma en C1. S’acharnant sur son sort, l’ex-prézidon fafieux l’avait traité de tricheur que nous avons d’ailleurs dénoncé. Le Khorcheff breton matheux au cœur fragile, l’avait écarté de l’EN dans des conditions obscures. Hadj Kawkawa le revanchard a fait le reste et l’histoire tout le monde la connait. Alors que Youyou revient par la grande porte en Hexagone, voilà que les scribouillards tels des hyènes tachetées, commencent à lui faire les yeux doux pour le draguer afin d’en faire des scoops. Le premier cafard n’est que le khordaliste à la voix cassée du Péteur qui saute sur la belle aubaine afin de remplir la dernière page d’un torchon fouha. On n’oubliera pas les autres, le zeffaf Samir Lamara qui a voulu entraîner d’autres joueurs de l’USMA, Mokrane lemharhar un miloudjifa pigiste de son état aux Horizons Bleus qui voulait sa radiation à vie, le mongole de M’zita amuseur de plateaux, Boulahnak tadjine l’anti-usmiste pro djifa et certains de la corporation qui ont tiré au juché sur le pianiste… A présent, on cherche le sensationnel…

Youyou Belaili est à présent face à son destin dans la belle ville angevine. On ne doit pas lui dicter sa conduite dans les moindres détails, mais il devra, déjà mature, prendre seul les décisions car il doit travailler dur, batailler, afin de gagner une place honorable dans ce club qui t’a ouvert les bras, accepté et offert une opportunité pour refaire ta vie de footballeur qui est parfois courte mais ô combien palpitante. Bien sûr, on va te suivre dans ta nouvelle formation Black & White dont on souhaite de tout cœur de réussir dans ce nouveau challenge. On reste persuadé que tu décrocheras le jackpot en nous faisant rêver avec ton immense talent, en faisant lever et soulever les foules du stade d’Angers. C’est tout le mal qu’on te souhaite. Les supporters de l’USMA n’ont d’yeux que pour toi et veulent bien d’une rencontre amicale entre les deux clubs à Alger et à Angers (quelle similitude !) dans un proche avenir. Tu as opté pour le numéro 31 comme le chiffre de ta ville natale mais pour les Usmistes, tu resteras toujours Belaili el 3achar… Rabi yahafdak w yasatrak yal majnoun el mala3ib…

Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Youcef Achouri, Rue des Maugrebins, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA a buté hier sur une solide équipe tadjenantie qui a donné du fil à retordre à Beldjilali, Benkablia, Hamzaoui et consorts. Rien n’a été négligé mais apparemment, les Rouge & Noir étaient absents sur le terrain surtout en première méton. Ceci reste inexpliquable puisque le DRBT a exploité la seule occasion pour la transformer en but dès la 16’ même s’il a raté le ko quelques minutes plus tard. Les Usmistes qui nous ont habitués à mieux ont fourni un jeu débridé, beaucoup de déchets, incapables de perforer la toile défensive tissée par Mouassa, alias Cochise, le guerrier guelmi sans son bandeau appache. Hugh, j’ai dit. Les 45 premières minutes furent médiocres parfois exécrables par le jeu décousu et inhabituel de la bande à Paul Put. On le voyait sur la main courante, pensif, parfois inquiet. Un grain de sable avait enrayé la mécanique pourtant bien huilée durant les séances d’entraînement… Difâa el khaddâa…

Le rendement des joueurs ne fut pas à la hauteur pour une répétition avant le départ pour le Mozambique. Est-ce le choix des joueurs ? Oui, Beldjilali et Benkablia et à un degré moindre Hamzaoui n’ont pas eu le rendement escompté. Cherifi non plus n’a pas apporté le plus souhaité sur le couloir gauche. Il a fallu la rentrée tardive 72’ de Benmoussa et auparavant à la 46’de Ziri Hammar et Darfalou pour que le jeu soit plus animé, plus offensif. D’ailleurs, c’est le botteur-maison Boomoussa qui permi à Darfalou, suite à une balle arrêtée bien brossée, de revenir au score par un zellif rageur malgré la tchebika de Boufenache. Ouf, il était temps en cette 82e minute. On sauve les meubles quoique l’anti-jeu et les pertes de temps, de bonne guerre, téléguidées par Mouassaka, furent à l’aventage du Difâa qui s’en sorti tant bien que mal des rushs usmistes enfin de match où il y avait de la place pour d’autres buts… Au feu, au feu…

Le faux-pas enregistré à Santogi prouve que l’USMA est toujours en rôdage et qu’un travail colossal attend tout le staff technique et le bouffeur de moules-frites. Tout ce beau monde doit fournir des explications. Ham Lahlou Barhoumi a lui aussi mis son grain de sel avec un arbitrage tatillon, parfois à contre-sens. D’accord, l’USMA n’a pas perdu mais n’a pas gagné non plus devant son public chiré. Les choix de l’ontrineur sont déjà contestés même si la Champions League passe prioritaire. Des joueurs non retenus pouvaient apporter un plus même s’ils ne sont pas concernés par la C1. C’est le choix du coach et il assume. S’il gagne, on applaudit, s’il fait un faux-pas, alors on sort la sulfateuse. Y’a aucune excuse puisque les joueurs ont été mis dans d’excellentes conditions. En tous les cas, Tadjenanet a eu une journée de moins de récupération et un déplacement par route en avalant quelques 350 km. On ne se réveille pas dans le dernier quart d’heure pour renverser la vapeur. Voyons, les joueurs auraient pu faire plus d’efforts pour empocher les 3 points. Car ces 2 points et ceux du NAHD vaudront leur pesant d’or dans le décompte final pour la course au titre… La balle est plus que jamais dans le camp des joueurs et du coach…


Vive l’USMA… Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Chakib Bouhatba, Rue de Toulon, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…