Actualité

Actualité (1609)

jeudi, 02 février 2017 17:07

Nouvel an, nouveau départ !

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Après avoir terminé l’année 2016 sur deux fausses notes (défaite à Bechar pour le compte de la dernière journée de la première phase de championnat et élimination à Sidi Bel Abbès en 1/8e de finale de la Coupe d’Algérie), l’USMA s’apprête à renouer avec la compétition officielle après 38 jours d’une trêve longue comme un jour sans pain.

La reprise sera attendue par les supporters usmistes avec beaucoup d’appréhensions mais également avec beaucoup d’espoir.

Des appréhensions qui pourraient s’expliquer par l’impression mitigée laissée par l’équipe au cours de la phase « aller » mais aussi par la cascade de blessures survenues à certains éléments durant cette période d’arrêt. Ce qui pourrait laisser penser que la reprise sera difficile pour les coéquipiers de Zemmamouche.

Mais, comme disent les québécois, "quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console" et, sans verser dans un optimisme béat, les usmistes restent tout de même confiants et croient dur comme fer que leur équipe est capable de revenir au premier plan.

Les usmistes qui ont longtemps pointé en tête au cours de la première partie de championnat, se retrouvent à la 6ème place. Mais l’écart qui les sépare du leader mouloudéen est resté le même (4 points) et Paul Put et ses hommes comptent 2 matchs en retard (1 match en plus à jouer que le trio de tête).

Jouant en tant qu’outsider, donc avec moins de pression, les Rouge et Noir peuvent refaire leur retard et bousculer le groupe de tête. Pour cela, les déplacements devront être favorablement négociés et aucun faux pas n’est permis à domicile, ni dans les derbys. Meftah et ses coéquipiers seront-ils en mesure de relever ce défi ? Les premiers éléments de réponse seront donnés ce vendredi devant le DRB Tadjenanet. On saura si l’USMA pourra enfiler le costume d’un sérieux prétendant au titre.

18ème journée du championnat de ligue 1 – 2016-2017 : USMA v/s DRBT

Date : vendredi 03 février 2017

Lieu : stade Omar Hamadi (Bologhine) - Alger

Horaire : 16h00

Arbitres : ?

Météo

Temps : pluie faible

Température : 13°

Vent : modéré

Humidité : 87%

Equipe probable : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa - Chafaï - Benyahia - Koudri – Andria - Benguit – Darfalou - Bengrina– Benkablia

Remplaçants : Berrefane – Abdellaoui – Bourenane - Guessan – Meziane - Abel - Yaiche

Entraineur : Paul Put

Les dernières confrontations entre les deux équipes :

Saison 2013-2014 : le DRBT en DNA (division nationale amateur)

Saison 2014-2015 : le DRBT en Ligue 2

Saison 2015-2016 :

Aller: DRBT 1 (Sayoud) USMA 2 (Chafaï – Meftah sur penalty)

Retour: USMA 2 (Ardji - Darfalou) DRBT 1 (Chibane)

Saison 2016-2017 :

Aller: DRBT 0 USMA 0

Retour: ?

Leurs deux derniers résultats en championnat :

USMA 3 ESS 1 / JSS 1 USMA 0

ESS 1 DRBT 0 / JSS 2 DRBT 1

Forme de l’équipe

Infirmerie: Khoualed – Sayoud – Bouderbal - Hammar - Beldjilali

Incertains: Zeghdane

Suspendus: /

Forme (5 derniers résultats en championnat): NVDVD

Casier disciplinaire : compteurs remis à zéro (phase retour)

Meilleur buteur (en championnat) : Meftah (6)

Meilleur passeur (en championnat) : Benmoussa (4)

Télévision : rencontre retransmise en direct sur une des chaines de la télévision nationale

mercredi, 04 janvier 2017 16:23

LFP : encore une fumisterie !

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Alors que la reprise du championnat de Ligue 1 avait été fixée officiellement pour le vendredi 13 janvier 2017, la LFP publie, via son site officiel, un communiqué pour le moins biscornu annonçant le report du début de la phase "retour" pour le vendredi 20 janvier 2017.

Les raisons invoquées pour justifier cette décision sont burlesques, à la limite du ridicule.

Ainsi, selon les termes du communiqué, le décalage aurait été dicté par un souci de réduire les matchs à reporter pour les équipes dont plusieurs joueurs ont été convoqués en EN A et en EN Militaire.

Le hic, c’est que le justificatif avancé est en totale contradiction avec les règlements de la LFP, notamment avec l’article 29, alinéa 3 du règlement des championnats professionnels qui stipule ce qui suit :

Article 29 : Sélections et équipes nationales

3. Un club ne peut demander le report d'un match, que s'il a plus de deux (02) joueurs seniors sélectionnés en équipe nationale A. Les joueurs des autres catégories même évoluant en équipe senior de leur club et sélectionnés n’entrent pas dans le décompte.

Un club ne peut donc demander le report d’un rencontre que s’il a plus de deux (02) joueurs seniors en équipe nationale A, et uniquement en équipe nationale A.

Or, aucun club de la Ligue 1 n’a plus de deux joueurs qui feront partie du voyage au Gabon où notre EN A doit disputer la CAN 2017, à partir du 14 janvier prochain.

L’USMA en a deux (les défenseurs Meftah et Benyahia) alors que la JSK et le MOB comptent chacun un seul convoqué (les gardiens de but Asselah et Rahmani).

Les joueurs retenus dans une sélection autre que l’EN A ne sont, selon le règlement en vigueur, pas pris en compte pour justifier un éventuel report de match.

Clair, net et précis…sauf pour le président de la LFP qui, avec ton péremptoire, accent emphatique, parole abondante et cerveau vide, surfe entre l’illicite et le compromis pour soit disant rectifier le tir et mettre toutes les équipes sur le même pied d’égalité. Enorme mystification destinée à berner les gogos.

Pourquoi ne pas plutôt procéder à un amendement de ce fameux article 29 du règlement des championnats professionnels en incluant dans le décompte (+ de 2 joueurs) les éléments retenus dans les autres sélections (A’ ou Olympique et Militaire, notamment) et donner la possibilité aux équipes pourvoyeuses d’internationaux de demander le report de leur(s) match(s) lorsque la nécessité s’en fera ressentir (participation de leurs joueurs à des rencontres internationales avec les différentes sélections).

Et puis, à quoi rime cette mesurette que la LFP veut présenter comme bénéfique pour les équipes dont les joueurs seront au Gabon ou à Oman ?

1 petite semaine de report alors que les deux compétitions internationales se dérouleront du 14 janvier au 5 février 2017, pour la première, et du 13 au 29 janvier 2017, pour la seconde.

A moins que la LFP table sur une élimination précoce de nos deux sélections et un retour rapide des internationaux locaux dans leurs clubs…

Par Ipanéma

mercredi, 28 décembre 2016 19:11

USMBA 0 – 0 USMA (5-4 TAB) : Sans gloire !

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

Pour la deuxième fois durant ces quatre dernières années, l'USMA échoue au stade des huitièmes de finale alors que les quarts lui semblaient tellement accessibles. D’ailleurs, en Coupe d’Algérie, les années se suivent et se ressemblent puisque cette élimination se répète ainsi depuis 4 ans, quel que soit l’adversaire.

Paul put et ses joueurs ont montré leur impuissance au cours de ce match couperet. L’USMA n’a à aucun moment dégagé une volonté farouche de gagner. Se faire éliminer est une chose, mais sans panache c’est autre chose. Cette défaite même si elle a été concédée aux tirs au but marque les limites de l’USMA actuelle car, même si on espérait une réaction positive après la déconvenue bécharoise, le champion en titre a encore une fois étalé des lacunes.

Malgré une possession de balle à leur avantage, les Rouge et Noir se sont montrés incapables de concrétiser. Les attaquants ont trop peu existé et des joueurs comme Andria, Beldjilali, Sayoud ou Meziane, pour ne citer que ceux-là, étaient dans un très mauvais jour.

En face, sans être exceptionnels dans le jeu, les abbassis ont su résisté aux attaques brouillonnes et sans conviction des usmistes pour procéder par des contres qui, bien que peu nombreux, n’ont en pas moins mis en difficulté Zemmamouche et sa défense.

Le temps règlementaire et la prolongation n’ayant pas réussi à départager les deux équipes, les belabésiens ont su se montrer plus adroits dans la deuxième séance de tirs au but pour se qualifier au prochain tour de la compétition.

Pour l’USMA, il serait inutile de s’abriter derrière les blessés ou les suspendus, les raisons sont ailleurs. L’USMA va devoir reconstruire une équipe de manière plus intelligente. Les joueurs devront digérer ce nouvel échec et se motiver pour ce qui reste à jouer dans les autres compétitions.

Quant aux supporters qui avaient senti venir cette élimination, ils restent fidèles à leur club de cœur même s’ils auraient souhaité terminer l’année sur une note plus réjouissante.

La feuille de match

1/8e de finale de la Coupe d’Algérie 2016-2017 : USMBA - USMA : 0-0 (5-4 TAB)

Stade : 24 février 1946 (OPOW) – Sidi Bel Abbès

Affluence : nombreuse

Temps : dégagé

Pelouse : bonne

Arbitre : Zerrouk Brahimi - 1er assistant : Semsoum – 2ème assistant : Djaballah

Avertissements : Abdellaoui (100’) pour l’USMA ; Khali (27’) – Benabderrahmane (71’) - Balegh (100’) – Toual (103’) pour l’USMBA

Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Benguit - Abdellaoui - Chafaï – Benyahia - Benkhemassa – Andria (Sayoud 76’) – Koudri (Benmoussa 112’) – Darfalou – Beldjilali - Hammar (Meziane 66’)

N'ont pas participé : Berrefane – Bengrina – Boumechra – Guessan -

Entraîneur : Paul Put

USMBA : Toual – Yaghni – Cherifi – Benabderrahmane – Khali (Bachiri 36’) – Balegh – Sidhoum – Kourbia – Bounoua – El Amali - Bouguelmouna (Benhocini 86’)

Entraineur : Si Tahar Cherif El Ouazzani

mardi, 27 décembre 2016 03:15

La Coupe pour changer !

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

 

Semaine cruciale pour les Rouge et Noir qui peuvent terminer l’année sur une mauvaise note s’ils sont sortis de la compétition ou alors plus réjouissante s’ils arrivent à se qualifier aux ¼ de finale de la Coupe d’Algérie.

Paul Put et ses joueurs rencontrent quelques difficultés en championnat, compétition où la régularité dans les résultats est un paramètre déterminant pour jouer le titre. Certes, les chances de l’USMA restent intactes puisque la phase « aller » vient à peine d’être bouclée, les usmistes sont sur le podium et l’écart qui les sépare du leader n’est pas insurmontable. Mais pour briller au cours de la phase « retour », il faudra qu’ils élèvent leur niveau de jeu et qu’ils se montrent meilleurs qu’ils ne l’ont été durant cette première partie de championnat, notamment lorsqu’ils évoluent loin de leurs bases.

Cette parenthèse championnat fermée, place à la coupe d’Algérie. Une compétition où l’USMA ne brille plus depuis 2013, année où les Rouge et Noir se sont adjugé leur 8e trophée.

La dernière fois que l’USMA a atteint les 1/8e de finale de la coupe d’Algérie c’était au cours de la saison 2014-2015. Contre toute attente, les Rouge et Noir avaient été sortis de la compétition par l’ASO Chlef qui avait arraché sa qualification aux ¼, à Omar Hamadi même (1-1 et 4-5 TAB).

Cette fois, le tirage au sort a mis sur la route des usmistes l’USMBA. Une équipe belabésiene qui a la particularité d’avoir battu l’USMA en championnat, au début du mois de décembre.

La rencontre s’était jouée au stade du 24 février 1956 de Sidi Bel Abbès, tout comme celle qui les mettra aux prises mardi prochain.

Les Belabésiens ont l’avantage du terrain mais les usmistes ne manquent pas d’atouts pour revenir de leur déplacement avec le billet de la qualification en poche.

Cela ne sera pas facile, loin s’en faut. Mais si l’USMA a l’intention d’aller le plus loin possible dans cette compétition, il lui faudra aller chercher ses qualifications de Bel Abbès et peut être d’ailleurs, si le tirage au sort l’imposait.

Les forces de l’USMBA sont connues. Elles se situent notamment au niveau de son entrejeu et de son compartiment offensif. Mais les poulains de Cherif El Ouazani ont également leurs faiblesses que les usmistes ne se priveront pas d’exploiter.

Côté effectif, si Meftah manquera à l’appel pour cause de suspension, Paul Put pourra récupérer quelques éléments qui n’ont pas été du voyage à Béchar. Koudri, Guessan, Andria et peut-être Bouderbal pourront être alignés en cas de besoin. Pour le reste, peu de changements interviendront dans la liste des 18 qu’arrêtera le coach usmiste.

Dans un match où on ne peut pas dégager de favori, ce sera du 50/50. Mais ce sera surtout à qui voudra le plus la qualification que sourira la victoire.

1/8e de finale de la Coupe d’Algérie 2016-2017 : USMBA v/s USMA

Date : mardi 27 décembre 2016

Lieu : stade du 24 février 1956 (OPOW) – Sidi Bel Abbès

Horaire : 17h00

Arbitres : ?

 

 

Temps : dégagé

Température : 15°

Vent : faible

Humidité : 60%

Equipe probable : Zemmamouche – Benguit – Benmoussa – Chafaï - Benyahia - Benkhemassa – Andria - Koudri – Guessan – Hammar - Meziane

Remplaçants : Mansouri – Berrefane - Abdellaoui – Benchikhoun - Boumechra - Bengrina - Beldjilali - Sayoud - Darfalou - Abel

Entraineur : Paul Put

Les dernières confrontations entre les deux équipes :

Saison 2013-2014 : USMBA en Ligue 2

Saison 2014-2015 :

Aller: USMA 2 (Boudebouda 2 buts) USMBA 0

Retour: USMBA 1 (Ghazali) USMA 0

Saison 2015-2016 : USMBA en Ligue 2

Saison 2016-2017 :

Aller: USMBA 2 (Balegh - Ghazali) USMA 1 (Andria)

Comment les deux équipes se sont qualifiées :

1/32e de finale :

USMA 2 NTS 0 / RCK 1 USMBA 2

1/16e de finale :

USMA 1 CAB 0 / USMBA 2 RCR 0

Forme de l’équipe

Infirmerie: Zeghdane - Khoualed – Bellahcène -

Incertains: Berrefane, Bouderbal

Suspendu: Meftah

Forme (5 derniers résultats coupe et championnat): VDVVD

Casier disciplinaire : 39 jaunes dont 8 cumulés ont valu deux suspensions (Benkhemassa et Chafaï), 2 rouges : Meftah et Hammar (en équipe réserve)

Meilleur buteur (en coupe) : Guessan (1) - Sayoud (1) - Meftah (1)

Meilleur passeur (en coupe) : Benmoussa (1)

Télévision : match retransmis en direct (17h00) sur la terrestre

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Tout à fait ! Oui, je sais, nos valeureux supporters, surtout ceux qui ont fait ce long déplacement en terre bécharoise, sont certainement désabusés. Nous aussi. Ils étaient près d’un millier à braver la longue traversée du désert. L’USMA perd du terrain en dégringolant à la 3e place mais reste tout de même sur le podium. M’hamssa ouala charr. A 4 et 2 points des deux Miloudia du centre et de l’ouest, talonnée par Zdif et Médéa à 2 points, les Rouge & Noir devront se retrousser les manches et tenter de mieux négocier la phase retour en allant d’abord rendre visite chez les deux pensionnaires scotchés aux fins fonds du classement. Ce ne sera pas du mouskoutchou. La balle est dans le camp des joueurs et de Paul el qarnite. Les supporters seront toujours derrière leur équipe, leur USMA… Allez les Rouges…

L’USMA a tenu 64’ à Béchar avant d’encaisser l’unique but de la rencontre par Goumari le Glilate étrangement sans marquage, alors qu’il fallait le surveiller de près, de trop près même. Ensuite, dans le dernier quart d’heure, naïvement, Meftah pète les plombs et se fait expulser par Awuinat melha pour semble-t-il une agression sur Jalitou. En rejoignant les vestiaires pour une douche, Rabie avec son mauvais geste, savait pertinemment qu’il avait fait une bourde qad rassou. Il sera le grand absent à Bel Abbès, pénalisant ainsi son équipe. Mais bon, Benguit pourra le suppléer dans ce poste de défenseur de couloir. Il ne faut pas oublier que Paul Put n’a pu préparer convenablement son groupe où pas moins de 5 joueurs étaient en regroupement hors date Fifa en EN durant quatre jours… Allez les Rouges…

La rencontre fut âprement disputée dans un climat glacial, une ambiance électrique dans les tribunes. H’mimar et les Staifia en savent quelque chose. Le speaker chauvin de la radio locale, un hystérique des plus clubards devrait aller cueillir des dattes dans les palmeraies environnantes. Du jamais vu dans les annales de la TSF ! Sa place n’est pas dans une radio combien même locale mais dans une oasis où il pourra aller faire paître les chèvres. Un illuminé abruti à l’extrême. Ses commentaires sont du vomi expédié à sens unique. On comprend bien qu’il fasse le sale boulot à Zerouatoto quitte à devenir le larbin, le toutou, la voix de son maître. Mais bon, nous on reste toujours derrière notre équipe chirée… Allez les Rouges…

L’USMA, depuis plusieurs saisons, ne joue que les premiers rôles en récoltant chaque année que Dieu fait, un ou deux titres, mais pas seulement symboliques que certains clubs jaloux n’ont pu décrocher depuis belle lurette, dix, vingt ans voire plus. De vrais titres, Coupe ou championnat, en plus de participations honorables en compétitions continentales ou régionales. A présent, il faut oublier cette défaite amère certes, mais défaite à méditer. Il faut donc se braquer dès mardi prochain vers un 8e de coupe qu’il ne faut absolument pas rater. La qualif est à portée de mains, y’a qu’à sortir les tripes et la grina de Belgrina pour démentir les journaleux bookmaker adorant cirer les boots… Allez les Rouges…

C’est fou ce que peuvent s’énorgueillir certains dealers devenus leaders de circonstance. Et on se congratule, et on se gratte la tête dégarnie avec un message, un regard vers le CA de khalti l’hadja. Nous avons réussi à hissé le club sur le poudioum. Même Bouicha moulaktote invité sur radio Jbiber vendredi passé, pilotée par Nassima déjà out, était fébrile, trouvant difficilement ses repères en cherchant son jargon stéréotypé égaré qu’il ne retrouva jamais. La « remplaçante de triple menton », toujours aussi insipide avec ses stupides questions à la noix de zgougou (comme le prononce les touansa), et je ne suis pas mysogine, nous a saoûlé durant pratiquement 50’, chrono en main. Cette croque-madame n’apprendra donc jamais à faire du journalisme, du vrai journalisme. Al hassoune… Allez les Rouges…

Omar Zatlaoui n’arrête pas de jubiler exhibant sa dentition de primitif. Etre champion d’hiver ne signifie pas être champion d’Algérie car il reste encore 15 matchs à disputer âprement. La saison écoulée, il y avait l’USMA (sacrée champion d’Algérie à la 15e journée) et les autres. C’est fou ce que les gens avides ou avares en titres symboliques peuvent faire la bamboula en chahutant à tue-tête. Quant à nous, la fiesta, la vraie, on la fêtera à la fin de notre championnite… Champion d’hiver dites, vous ? Champion chetoui dial el ma’… Chehh chehh, Hammam Melouane…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar… Allez les Rouges…

Hamou Meliani, 09360 Hammam Melouane, W. Blida…

Évaluer cet élément
(3 Votes)

C’est à un régime de la douche écossaise que les supporters usmistes sont soumis depuis quelque temps. En effet, autant l’USMA peut être flamboyante à Omar Hamadi autant elle est capable de productions mièvres lorsqu’elle évolue à l’extérieur. Ce constat a une fois encore été vérifié hier, sur le stade du 20 août 1955 de Béchar, où les coéquipiers de Zemmamouche ont joué à tout, sauf au football. Paul Put pourra toujours invoquer l’absence de certains éléments blessés ou ménagés mais cela ne saurait tout expliquer.

Devant une équipe de la Saoura qui en voulait, certes, mais dont les limites étaient perceptibles au bout de quelques minutes de jeu, les Rouge et Noir ont offert une véritable bouillie dans tous les compartiments de jeu. Les usmistes ont manqué de densité dans le jeu et laissé trop d’adversaires libres. La meilleure preuve est le but encaissé, l’heure de jeu dépassée, lorsque l’attaquant béchari Hamia a eu toute la latitude pour contrôler le ballon devant un Meftah figé puis pour centrer vers son coéquipier Djallit qui n’a eu aucune peine à battre Zemmamouche devant Benyahia et Abdellaoui tout aussi figés (64’).

L’USMA n’a pas rassuré sur le plan du jeu et a une nouvelle fois manqué de maîtrise. Un fond de jeu pauvre et désuet qui inquiète à quelques jours du 1/8e de finale face à Bel Abbès.

La défense n’est pas encore stabilisée. Le poste d’arrière gauche n’a toujours pas trouvé son titulaire indiscutable. Idem pour le poste de meneur de jeu où Beldjilali et Sayoud déçoivent et n'arrive pas à tenir ce rôle de play maker qui fait tellement défaut à l'équipe.

Il faut se rendre à l’évidence : la campagne 2016-2017 n’est pas du même tonneau que celle de la saison dernière.

Nul doute que la trêve hivernale va faire un bien fou aux usmistes surtout si on s’arrête à la piteuse prestation de la dernière journée en déplacement à Béchar.

En attendant, les usmistes ont un 1/8e de finale à disputer mardi prochain devant l’USMBA. Paul Put devra remobiliser ses joueurs pour tenter de terminer l’année 2016 sur une note positive.

La feuille de match

15e journée du championnat de Ligue 1 2016-2017 : JSS - USMA : 1-0

Stade : du 20 août 1955 - Béchar

Affluence : nombreuse

Temps : dégagé

Pelouse : bonne

Arbitre : S. Aouina - 1er assistant : Benaïssa – 2ème assistant : F. Aouina

But : Djallit (64’) pour la JSS

Avertissements : Meftah (3’+74’) – Meziane (23’) – Hammar (55’) pour l’USMA ; Djallit (82’) pour la JSS

Expulsion : Meftah (74’) pour l’USMA

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Abdellaoui - Chafaï – Benyahia - Benkhemassa – Meziane (Sayoud 46’) - Benguit – Darfalou (Beldjilali 46’) - Hammar – Benmoussa (Abel 79’)

N'ont pas participé : Berrefane – Benchikhoun - Boumechra

Entraîneur : Paul Put

JSS : Djemili – Toubal – Tiboutine – Mâaziz – Bapidi – Bousmaha – Legrâa – Bourdim – Djallit (Merbah 84’) – Hamia (Sayah 65’) – Zaïdi

Entraineur : Karim Khouda

Dans la catégorie des réservistes, usmistes et saouris se sont séparés sur un score nul de 3 à 3. Un résultat qui maintient les deux équipes dans un statu quo parfait au classement mais qui permet au leader sétifien de creuser l’écart qui le sépare de ses poursuivants (5 et 6 points) à la faveur de son succès sur le DRBT. Les réalisations usmistes ont été l’œuvre de Bougrina (2 buts) et Bechou

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Depuis que l’entraineur Paul Put a su que 5 de ses joueurs allaient être convoqués dans les regroupements des différentes sélections nationales (4 en A’ et 1 en EN militaire) pour n’être libérés que la veille du déplacement de l’équipe à Béchar, quelques cheveux blancs supplémentaires ont dû pousser sous sa tignasse argentée. Il faut reconnaître que préparer son team durant la semaine avec l’absence de presque la moitié de ses éléments clé n’est pas chose aisée et que cela risque de se faire ressentir sur la prestation de l’USMA jeudi prochain.

Mais Paul Put s’est vu obligé de faire avec et de ne surtout pas contester les choix saugrenus des instances du football (on sait tous comment l’entraineur argentin Gamondi a payé pour ses désaccords avec l’entraineur Halilhodzic sur ce même sujet).

Si elle en avait exprimé le souhait, l’USMA aurait pu bénéficier d’un léger report de son match face à la JSS mais rien ne dit que sa demande eut reçu un écho favorable de la part de la LFP.

Mais, nous n’allons pas nous lamenter sur notre sort d’autant que ce n’est pas une spécialité de la maison. Il y a un match à jouer et il faudra le jouer avec confiance et conviction car ce sera le meilleur moyen de poser des problèmes à cette équipe de la Saoura, pratiquement intraitable à domicile.

En effet, si à l’extérieur, les bécharois présentent des statistiques plutôt mitigées avec 5 défaites et 3 nuls, chez eux il est difficile de leur prendre des points puisque en 6 rencontres jouées au stade du 20 août 1955 de Béchar, ils n’ont été tenus en échec qu’une seule fois (O Médéa) et se sont imposés devant le CSC, la JSK, l’USMH, le NAHD et l’ESS.

Toutefois, depuis l’accession des bécharois en Ligue 1, les usmistes ont réussi à les battre à deux reprises sur leurs terres (en championnat au cours de la saison 2012 – 2013 et en 1/32e de finale de Coupe d’Algérie au cours de la même saison) et à les tenir en échec deux fois (saisons 2013-2014 et 2015-2016). La seule fois où les saouris ont pris le dessus sur l’USMA, au stade du 20 août 1955 de Béchar, ce fut en 2014-2015, sur un score très serré (3-2)

Depuis que la JS Saoura évolue en Ligue 1 (saison 2012-2013), les confrontations entre les bécharois et les usmistes ont toujours été très disputées même si l’USMA mène au nombre de victoires. Sur les 9 confrontations qui ont mis aux prises l’USMA à la JSS (toutes compétitions confondues), les usmistes comptent 4 victoires, 3 nuls et 2 défaites, dont 1 concédée à Omar Hamadi la saison dernière.

Cette dixième confrontation entre les deux formations aura valeur d’épreuve pour les Rouge et Noir qui n’ont pas encore réussi à s’imposer loin de leurs bases cette saison.

Les Rouge et Noir devront être forts dans les duels et le combat que comptent leur imposer les bécharois. Un bon résultat leur permettrait de gonfler leur capital confiance avant de se déplacer à Sidi Bel Abbès pour jouer leur 1/8e de finale de la Coupe d’Algérie et de ne pas être trop distancé (en cas de victoire du MCA) d’autant que le début de la phase « retour » s’annonce assez difficile avec deux déplacements consécutifs. Les usmistes ont très peu de chances de terminer sur la plus haute marche du podium à l’issue de cette dernière journée et donc de s’adjuger le titre symbolique de champion d’automne. Mais le seul vrai titre c’est celui qui sera décerné au mois de mai.

15ème journée du championnat de ligue 1 – 2016-2017 : JSS v/s USMA

Date : jeudi 22 décembre 2016

Lieu : stade du 20 août 1955 - Bechar

Horaire : 19h00

Arbitres : ?

Météo

Temps : dégagé

Température : 10°

Vent : faible

Humidité : 50%

Equipe probable : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa - Chafaï - Benyahia - Benkhemassa – Meziane - Benguit – Darfalou - Hammar – Bouderbal

Remplaçants : Mansouri – Abdellaoui – Koudri - Sayoud – Beldjilali - Guessan – Andria

Entraineur : Paul Put

Les dernières confrontations entre les deux équipes :

Saison 2013-2014 :

Aller: JSS 0 USMA 0

Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 0

Saison 2014-2015 :

Aller: USMA 3 (Baïteche – Nadji - Meziane) JSS 1 (Hamia)

Retour: JSS 3 (Tiouli – El Amali – Sebie sur penalty) USMA 2 (Bouchema – Bapidi csc)

Saison 2015-2016 :

Aller: JSS 1 (Sayah) USMA 1 (Baïteche)

Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 2 (Zaïdi - Hamia)

Leurs deux derniers résultats en championnat :

USMBA 2 USMA 1 / USMA 3 ESS 1

MCO 3 JSS 1 / MOB 1 JSS 1

Forme de l’équipe

Infirmerie: Zeghdane - Khoualed – Bellahcène

Incertains: Berrefane – Abel

Suspendus: /

Forme (5 derniers résultats en championnat): DNVDV

Casier disciplinaire : 35 jaunes dont 16 cumulés ont valu quatre suspensions (Benkhemassa, Chafaï, Abdellaoui et Guessan), 1 rouge (Hammar, en équipe réserve)

Meilleur buteur (en championnat): Guessan (5)

Meilleur passeur (en championnat): Benmoussa (4)

Télévision : pas de retransmission télévisuelle du match

Chez les réservistes, après avoir affronté et battu le leader sétifien au cours de la dernière journée, les usmistes seront une nouvelle fois à rude épreuve en allant se mesurer aux bécharois, troisièmes du classement. Un bon résultat permettrait aux coéquipiers de Mouaki de rester au contact de l'ESS qui jouera chez elle face au DRBT et de prendre leurs distances avec leurs adversaires du jour qui les talonnent de très près (1 point d'écart).

La rencontre se jouera en ouverture de celle des équipes A, à partir de 15h00, et sera dirigée par l'arbitre Abdelouahed assisté de ses juges de ligne Drouitli et El Ghali

Évaluer cet élément
(3 Votes)

USMA – Paul Put dans l’embarras… Lors de son point de presse, le patron à la barre technique des Rouge & Noir ou des Golden Black, a répondu certes aux questions parfois stupides des gens de la corporation, mais paraissait dans la gêne lorsqu’il aborda l’épineux sujet de ses poulains absents. Ils sont 4 à être convoqués chez le nakhib Keskess en équipe A’ alors que Meziane, little big man, lui, était en regroupement chez les bidasses en folie. L’entraîneur belge de l’USMA a touché un point sensible en déclarant qu’il ne peut préparer convenablement son groupe qui lui sera remis le jour du départ pour Béchar sous la neige. Dans quel état surtout physique seront nos joueurs ? Auront-ils des bobos ? Convoquer les joueurs de l’USMA c’est bien, mais à des dates Fifa c’est mieux… C’est le Dilem du jour…

USMA – Fawzi Bourenane, 1ère recrue du mercato… Dans la discrétion, la direction des Rossoneri vient de faire parapher un contrat de 4 ans à Fawzi Bourenane. Milieu offensif polyvalent, âgé de 22 ans, Fawzi a évolué en France, en Allemagne et en Tchéquie. Tchak ya wâadi, il a échappé aux serres de kawkawa. Ayant subi des tests durant toute une semaine, Paul Put a donné son aval pour son recrutement, ce qui fut fait. Souhaitons au nouveau meneur de jeu la bienvenue dans la famille Usmiste. Un joueur qui fera peut-être de l’ombre à Beldjilali et Sayoud… Aya Fawzi, bon vent…

L2 – JSMB 1 PAC 2 – Victoire inespérée des Pacistes… Bien que menés 1 but à zéro à la mi-temps hier chez les autres Tikourbabistes de mama Gouraya, les Académiciens du Paradou renversèrent la vapeur en venant à bout des JSMBistes qui n’ont rien montré, jouant presque sans conviction. Avec cette victoire, le PAC est champion symbolique automne-hiver, kima la moda. C’est bien oui, mais on n’a pas vu un jeu académique, alléchant, chatoyant, tiki taka, tata tchitchi, comme s’amusent à le dire certains journaleux chroniqueurs toute presse confondue et autres consultants baragouineurs de bazar… Makane la jeu académique la houm yahzanoune…

Valsette d’entraîneurs… Louanès Yefticène atterrit à la JSMB après avoir déserté l’ex-CSO, madirch fi qalbek ghbina. Menacé verbalement et physiquement par des énergumènes téléguidés, il préféra prendre la poudre d’escampette. Boumdouar a déjà saisi la Liguia et Loua pour les potes, a dû coacher depuis la tribune en râlant et en gesticulant, comme d’hab. Quant à Bouzidou 404, il a carrément lâché Hsissouna du MOB pour rejoindre justement les Chelfaoua. Il a fait le trajet par l’autoroute Est-Ouest avec sa vieille guimbarde mais c’est le club qui paie le carburant. Un clou chasse un autre… Aya, au suivant…

MCIA – Démission bidoune… Sentant le vent se retourner contre lui, errih contra âalih, le truculent Omar Zatlaoui vient de lancer un ballon de sonde à travers ses relais merdiatiques. Le frimèche frimeur souffle le show et le froid tentant d’ameuter la vox populi ce jeudi où il jubile déjà rien qu’à l’idée de faire la bamboula en recevant les Scorpions de la Mekerra. Seulement, le club et les cheunaoua sont indésirables au khamsa jouilia. Allez jouer ailleurs ! Hé oui, y’a un concours de parkingueurs au 5/7, donc, le crâne rasé va se rabattre sur le stade de Santogi où le pire est à craindre. Les Abbassi joueront sur un air de catenaccio comme l’ont fait les Saouris. Ils pourront même piéger les Miloudiettes en réalisant le parfait hold up. Pourquoi pas ? Surveillé de près par le diriktour du CA, il ne peut plus jongler avec les sous comme il avait l’habitude de le faire. Il parle de déclarations sur les plateaux de khalti l’hadja alors que lui ne se gêne pas en montrant sa tronche à tout berzingue utilisant un langage de rue sur les mêmes canaux. Un autre amuseur de galeries… Zayroulou boulounettes…

Jiyaska – Zdimoh fait ses emplettes… Mercatito oblige, khali Moh tente de ratisser large pour dénicher quelques maigres zoizos rares. Makache, dâaoua nachfa. Alors il fait du porte à porte à Arzew, Zdif, Médéa, Débéka, Bel-Abbès, Relizane et même chez des petits clubs de France et de Navarre. Cela va de la 3e division aux clubs corporatifs, y compris les inter-quartiers. Rien à se mettre sous la dent. Il va jusqu’à rappeler certains anciens joueurs qui ont déserté la formation des Kanaris. Kima Khelilou resté plus de 6 mois inactif après son chou blanc chez les bédouins du Golfe. En plus, il rêve de remporter la coupe d’Algérie avec une équipe dial courant d’air… Fais de beaux cauchemars…

Le BMS mitigé de notre mitiyou annonce une forte pluviométrie au centre. Donc, après dissipation des nuages blancs, assèchement des inondations, nettoyage des caniveaux et remise sur rails du tram, on verra bien s’il y a eu des crevasses ou un quelconque affaissement de chaussée. D’ici là, la topa aura eu le temps de creuser son tchunnel…Ya Omar guergueroua, ki yachtah ki ladjrana…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Cherkioui Aïssa, 20181 Cherki Sidi Aïssa, W. Saïda…

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Disons-le tout de suite. Le score qui a sanctionné ce 1/16e de finale de la Coupe d’Algérie ne reflète pas la physionomie du match. La victoire étriquée des usmistes laisserait penser que les débats furent serrés mais, en vérité, l’USMA aurait pu l’emporter sur un avantage beaucoup plus conséquent et personne n’aurait trouvé à redire....sauf, Farid Nezzar, président du club batnéen, et à un degré moindre l’entraineur Toufik Rouabah qui, en mauvais perdants, ont pointé du doigt l’arbitre Ghorbal pour justifier la défaite de leur équipe.

Dominateurs, les Rouge et Noir ont pris le contrôle de la rencontre dès le coup d’envoi et n’ont desserré leur étreinte qu’au coup de sifflet final de l’arbitre Ghorbal.

Les usmistes ont fait souffrir la défense batnéenne qui a certes tenu bon pendant 82 minutes mais a fini par céder sous les assauts incessants de Hammar, Bouderbal, Meziane et consorts.

Il a donc fallu attendre la 83ème minute de jeu pour que Meftah, à la réception d’un mauvais dégagement du gardien de but Mâazouzi, prenne sa chance à l’entrée de la surface de réparation. Son tir du pied gauche a laissé sans réaction les défenseurs batnéens et est allé directement se loger dans les filets adverses.

Le succès usmiste ne s’est dessiné que dans les dix dernières minutes du match mais il est amplement mérité et ne souffre d’aucune contestation. Il ouvre la voie à un tour supplémentaire dans cette compétition que l’USMA ira jouer à Sidi Bel Abbès.

La feuille de match

1/16e de finale de la Coupe d’Algérie 2016-2017 : USMA - CAB : 1-0

Stade : Omar Hamadi (Bologhine) - Alger

Affluence : nombreuse

Temps : dégagé

Pelouse : bonne

Arbitre : Ghorbal - 1er assistant : Etchiali – 2ème assistant : El Hadj Saïd

But : Meftah (83’) pour l’USMA

Avertissements : Guessan (81’) – Hammar (87’) pour l’USMA ; Djerbou (45’+71’) – Daoud (87’) – Khennab (47’) pour le CAB

Expulsion : Djerbou (71’) pour le CAB

USMA: Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa - Chafaï – Benyahia - Benkhemassa – Bouderbal - Benguit – Guessan (Darfalou 81’) - Hammar – Meziane (Andria 88’)

N'ont pas participé : Berrefane – Abdellaoui – Koudri – Sayoud - Yaïche

Entraîneur : Paul Put

CAB : Mâazouzi – Selmi – Khennab Amrane – Talah – Bitam – Daoud – Djerbou – Bahloul (Dif 87’) – Aribi – Kherbache (Mesfar 38’)

Entraineur : Toufik Rouabah

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Batna fait de la résistance en refusant de jouer. Il a fallu donc attendre la fatidique 82’ pour que Meftah, le serrurier-maison, puisse débloquer la situation avec son master key et qualifier les Rouge & Noir au prochain tour. Ce fut pénible face à une équipe aurésienne venue limiter les dégâts tout en essayant de surprendre l’USMA. A aucun moment, Zemma ne fut sérieusement inquiété. Par contre, le longiline portier-comédien Rafik Mazouzi, ex-international espoir usmiste, n’a fait que retarder l’échéance puisqu’il s’avoua vaincu avec ce tir plein axe des 18 yards, du pied gauche en demi-volée du défenseur Rabie Meftah. Ce but libéra tout le monde, en particulier le fidèle public Rossoneri qui donna de la voix durant toute la partie. Les joueurs Golden Black se congratulèrent en tapotant la santoha du goléador kabyle. Caporal Nazar en aura pour son grade… Anwa wigi…

Un match de coupe ne ressemble jamais à un autre ni à une rencontre de championnat et cela, Paul Put, l’a bien expliqué à ses joueurs. Les camarades de Benguit ont bien saisi le message et n’ont rien négligé puisqu’ils ont été très patients, volontaires à souhait pour venir à bout du CAB qu’à quelques minutes du temps réglementaire. Sieur Ghorbal, l’arbitre tamiseur, mis fin aux débats dans un fair-play total même si Daoud abusa d’un jeu viril en caressant le tibia de Ziri Hammar. Ce dernier, dépité d’être toujours matraqué par les défenseurs adverses, recevra un carton jaune pour s’être emporté sous les yeux de l’arbitre. Guessan, pour avoir ôté son maillot juste avant d’être remplacé par Darfalou le morfalou, sera averti gratuitement pour ce geste anti-sportif qu’il a bêtement anticipé… Guessan kane igassar bark…

Les deux narrateurs de télé tubbies, incorrigibles avec leurs commentaires fades, insipides, à vous faire bayer aux corneilles, ghir smata, ont été la fausse-note de ce vendredi mesfouf-l’bina qui a été plutôt bien digéré après cette victoire méritée. Nul doute que nombreux sont les téléspectateurs qui ont mis leur téléviseur plat ou curvé en mode « mute ». Atiwna sousta. Sinon, les Cabistes repartiront sur Batna fel car el hamra après une conviviale collation offerte par Rebouh, le boss usmiste. Le vent des Aurès a tourné. Le club-phare chaoui n’aura plus qu’à se concentrer sur le championnat. Bien sûr, on aura le plaisir à le recevoir une seconde fois sur notre « Sefouhi » de Santogi lors de la 24e journée de notre championnite. La date n’est pas encore fixée puisque la super liguia 1 de Bakraggio établi toujours son calendrier au jour le jour… Affaire brikoulage…

Le cumulard de fonctions, Zinou la tignasse à la gitano, risque avec son insolence démesurée, de se faire taper sur les doigts par son employeur qu’il a fustigé sur un plateau tv mâafoune. Bougato des pôvres, il va jusqu’à proposer sur ce canal marionnettes, le poste de DTS ou je ne sais quoi au mongol yeux pochés de M’zita, illettré et analphabète, baragouinant en charabia inaudible. L’hystérique de la radio puisqu’expulsé de la télévizion, ferait mieux d’aller faire une coupa chez le haffaf. Oops, il y est déjà chez boulahnak tadjine echiate… Qiiiwww…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Merouani Marwan, 05300 Merouana, W. Batna …

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

 

photo crédit: FARID19S