USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Actualité
Actualité

Actualité (1609)

vendredi, 07 juillet 2017 19:15

La vie du club…

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Samata à l'USMA ?…
Après avoir annoncé et présenté les 4+1 recrues, Sidibé est toujours en liste d’attente en attendant la décision de la CRL pour statuer sur son cas, mais il y a d’autres solutions envisageables. Céder par exemple Mansouri ou Berrefane aux Mobistes. La direction du club pense à enrôler un attaquant, tueur des surfaces. Pas de nouvelles de Belailou mais on parle avec insistance du tanzanien ayant évolué la saison passée à Genk en Belgique, Ally Samata, ancien transfuge du TP Mazembé. Samata, très véloce et très puissant, évolue au centre ou dans le couloir. Il convient parfaitement à l’USMA. Les Usmistes le connaissent bien et en gardent un amer petit souvenir de la finale de la LDC 2015. Quoi qu’il en soit, les supporters attendent toujours les surprisettes promises par papa Rebouh. Belaili se fait-il désirer à ce point ? A moins que prézidon Rebouh ait fait carrément l'impasse sur l'enfant d'Oran suite à ses exigences financières jugées exagérées... Lazem ouahed sandid ya loukan ndjibouh ghir b smata…

Bengrina à Relizane…
Le milieu offensif de la Réserve mais ayant fait quelques apparitions en équipe Fanion, Mustapha Bengrina bouchâachouâa, sera probablement cédé à titre de prêt au Rapid de Relizane pour une année. Ce qui lui permettra d’avoir du temps de jeu et d’exploser dans une formation où il pourra étaler toute sa classe et sa vista. Il nous manquera à coup sûr mais il retournera au bercail le temps d’une saison. Bien sûr, on le suivra à la trace… Bon vent Mus…

Tout baigne dans l’huile….
Tout semble aller pour le mieux chez les Rouge & Noir. Paul le poulpe et sa troupe préparent sereinement le match important de dimanche prochain face au Capcs United. En mise au vert à partir d’aujourd’hui, koptane Zemma et ses coéquipiers savent que la balle est dans leur camp. Donc, se faire plaisir et faire plaisir aux milliers de Tifosi qui viendront garnir les travées du khamsa jouilia. Victoire et rien que la victoire pourra libérer les joueurs et mériter deux semaines de vacances. Rendez-vous est donc pris le 25 Juillet pour la reprise… Farhouna ya les Rouge…

Siègerie et toiture du stade…
Il y a quelques mois, la direction de l’USMA avait fait appel à une firme espagnole pour l’étude de travaux au stade Omar Hamadi. L’entreprise devra procéder à l’installation de sièges sur l’ensemble des gradins ainsi qu’une toiture dans les deux virages. Initiative louable pour notre fidèle public qui ne sera plus obligé de recourir aux journaux, cartons, mouchoira et autres coussins de fortune. A l’abri des intempéries et du soleil tapant, la toiture abritera les spectateurs, se débarrassant de leur parapluie encombrant. Souhaitons que les responsables et employés du stade (y compris les Usmistses) veilleront à tout acte d’incivisme ou de vandalisme par d'éventuels intrus écervelés. Espérons aussi qu’il y aura d’autres buvettes et sandwicheries aux quatre coins de l’enceinte. Enfin, n’oublions pas les vespasiennes… Ne manquera plus que le gazon naturel pour transformer Santogi en un stade à l’anglaise… Sooo British…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Mouloud Tebbakh, Rue Randon, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Darfalou l’andalous…
Après Ayoub Abdellaoui courtisé par le FC Zürich, c’est au tour de son pote Darfalou d’être sollicité par les espagnols du FC Séville. Néanmoins, le fer de lance de l’USMA sera prêté au club de D2 Granada qui a été coulé par le nakhib el watani Alcatraz. Bien sûr, ce sera une belle opportunité pour Oussaama le boussâadi de rebondir dans la Liga et relancer sa carrière. Le montant de l’offre du rachat de son contrat avoisine, selon des échos, la rondelette somme d’un million de dollars. Papa Rebouh n’a pas encore pris de décision. Oui, l’USMA est en pleine C1 et la direction devra mettre tous les atouts de son côté quitte à libérer l’attaquant et le faire remplacer par un autre. Le casting et le recrutement ne sont pas près d’être clos. Comme quoi l’USMA devient un bon pourvoyeur de joueurs pour les clubs européens après Zino et Ayoub. Bon vent Darfalou ! Au suivant (mazal Belaili)… Chadi madi qali rassi…


Chita Usmiste pour 4 ans…

La cinquième recrue des Rouge & Noir n’est autre que l’international olympique Oussama Chita. C’était dans l’air du temps. Convoité depuis belle lurette, la direction de l’USMA a bondi au bon moment pour chiper le milieu de terrain au club rival, libre comme le vent (depuis le 30 Juin dernier). Raouf Benguit n’étant pas sûr de rester car il envisage lui aussi de s’expatrier en Hexagone ou fi Spagna, donc, une excellente doublure qui fera tandem avec Benkhemassa et Chichou. L’enfant de Miliana, déniché par son agent Mohamed Khezrouni (coucou Moh), se dit ravi de rejoindre le club de Casbah-Soustara où il compte déjà beaucoup d’amis de l’équipe des U23… Le mongole de Mzita via Béni Ouag-Ouag est dans tous ses états…


Le temps du casting…
Dans les fiefs Usmistes, tout le monde s’accorde à dire que le recrutement – de qualité – a été une réussite et dans des délais records puisque il est pratiquement clos depuis hier, 4 Juillet 2017. Pistés, suivis puis convaincus par le discours du prézidon Rebouh et son staff, Hamzaoui, Cherifi, Yaya, Sidibé et Chita sont les néo Usmistes dont seul le dernier cité ne sera pas qualifié en C1 puisqu’il possède déjà une licence africaine avec son ancien club. Les avis sont unanimes pour dire qu’aux moins deux doublures manquent dans l’effectif, à savoir un excellent gardien et un défenseur droit de couloir. On aurait bien voulu voir par exemple, Zeghba le semsoumi pour alterner avec Zemma. Quant au défenseur, on pense que Khoualed suppléera Rabie Meftah, poste que le biskri a déjà occupé par le passé. Alors ne manquera que le maestro Belaili que tous les supporters souhaitent revoir endosser son maillot floqué du numéro 10… Belaili el 3achar…


Préparation d’inter-saison…

La direction de l’USMA a jeté son dévolu sur deux destinations pour la préparation estivale. Ce sera Izmir en Turquie ou Ifrane au Maroc, préparation qui s’étalera du 4 au 16 Août prochain. Le retour se fera donc 10 jours avant la reprise de la nouvelle saison de championnat. Bien entendu, on en reparlera dès que nous aurons de plus amples informations. D’ores et déjà, les joueurs et les différents staffs seront en vacances saisonnières pour deux semaines pleines, soit du 10 au 24 Juillet 2017. La reprise se fera au stade Omar Hamadi de Santogi. Repos donc bien mérité où tout un chacun ira faire farniente, bronzette et trempette dans la grande bleue… Aya, bonnes vacances ya les Rouges…


Le loup dans la bergerie…

Chassez l’intrus, il revient au triple galop, à la hussarde même. Sinon, comment expliquer la nomination, tantôt, de Rachid Boucla en qualité de manager général de l’USMA qui fête aujourd’hui même ses 80 ans. Sana hilwa Itihad Chouhada. Manager, un titre bien pompeux mais surtout factice, un terme passe-partout à la mode de chez nous. Plusieurs candidats sont déjà passés par ce poste sans jamais convaincre puis carrément remerciés sans crier gare, selon les humeurs. Tout le monde sait que Rachid Boucla ne porte pas l’USMA dans son cœur. Pseudo-consultant dans une télé tubbies ringarde ou crachotant dans un micro dans une cabine de presse d’un stade, ses commentaires n’ont jamais été objectifs, professionnels, puisqu’il n’en est pas un. A ses heures oisives, il ne rate jamais l’occasion de minimiser ou d’écorcher sournoisement l’USMA lors des rencontres qu’elle dispute. C’est son passe-temps favori, son péché mignon pour arrondir ses fins de mois. Alors pourquoi appeler le loup à infester la bergerie ? Veut-on dynamiter, imploser l’USMA de l’intérieur ? Cela devient intrigant… N’est pas manager qui veut…


Lalla la Coupe choisit le Chabab Belouizdad…

A trois petites minutes de la fin des prolongations, 117’, Yahia-Chérif crucifie Khedairia en faisant vibrer la galerie Rouge & Blanc. Un but en or, la mort subite où les camarades de Moumoucha étaient battus et abattus. Les Belouizdadi méritent ce trophée car plus volontaires, plus entreprenants que les Aiglons déplumés même si la rencontre fut parfois ennuyeuse, insipide avec un jeu haché menu sanctionné par les sifflets intempestifs du referee tamiseur Bir Ghorbalou par les nombreux coups francs. Le CRB a sauvé sa saison sous la houlette du gentleman Badou Zaki. C’est chose faite et le mérite revient amplement au coach maghribi. Bon retour au bled et bon vent pour Tanja. Les Sétifis devraient méditer cette amère défaite et ne plus se la jouer au plus fin avec leurs fanfaronnades et leur arrogance. Yak ya H'mimar… Belouizdad zahya lyom, âassima zahya lyom… Qiiiwww…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Sid-Ali Lakhfif, Rue Médée, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

 

 

crédit photo:   usma.dz

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon des échos, le FC Zürich, club professionnel de la Super League suisse, serait intéressé par notre défenseur polyvalent, Ayoub Abdellaoui. Pisté depuis plusieurs mois, apparemment depuis le dernier tournoi olympique disputé au Sénégal et dans notre championnat, la formation zürichoise a, semble-t-il, déjà saisi la direction usmiste d’une manière officielle pour négocier son transfert. Une belle opportunité pour le talentueux Ayoub d’aller monnayer son talent dans le pays de Guillaume Tell. Seulement, il devra avoir le feu vert du prézidon Haddad mais puisque l’USMA est toujours qualifiée en C1, ce sera vraiment compliqué pour le redoutable axial usmiste… Ayoub adore chikoula suisse…

Les techniciens et recruteurs du club zürichois ont été séduits par la technique et la polyvalence de l’international algérien puisqu’il peut évoluer à l’aise dans son poste de prédilection, c’est-à-dire excentré dans le milieu de la défense ou dans le couloir. Doté d’un bon gabarit, il est bon sur l’homme mais aussi sur la relance et armés de tirs puissants. A 24 ans, l’enfant de Réghaia possède un tempérament de gagneur avec sa grinta habituelle mais devrait tempérer un tant soit peu ses ardeurs et sa fougue si piquante… Ayoub adore le zvété suisse…

Abdellaoui pourra s’épanouir et connaitre d’autres sensations avec le FC Zürich et lui servir de tremplin pour atterrir dans d’autres clubs européens plus ambitieux. D’ailleurs, le milieu offensif tunisien Yacine Chikhaoui en fin de contrat avec le FCZ, est déjà convoité par le PSG, l’OM et l’OL, formations qu’il connait parfaitement. Donc, avec du sérieux, du travail et de l’abnégation, Ayoub pourra évoluer dans un grand club en France, en Italie ou en Espagne. Il faut avoir de l’ambition et surtout ne pas se décourager car les premiers temps seront durs, pénibles et difficiles… Ayoub adore les challenges suisses…

On ne peut qu’encourager notre ami Ayoub à se préparer à tenter l’aventure au pays de la précision mais avant cela, il faudrait convaincre papa Rebouh pour avoir le bon de sortie. Bien sûr, on te suivra dans la Super League et nul doute, tu décrocheras une place de titulaire en équipe nationale. C’est tout le mal que l’on te souhaite. Seulement, dans la clause de ton contrat, merci de prévoir deux matchs amicaux avec l’USMA à Alger au Khamsa Jouilia et à Zürich, au Stadion Letzigrund. Pourquoi pas, un stage d’oxygénation et de préparation dans les Alpes suisses. Ah, fais attention, les paparazzis sont partout… Ayoub adore l’émincé de veau à la zürichoise et le rösti…

Alors, Ayoub bientôt zürichois ? C’est tout le mal que l’on te souhaite… Bon vent Ayoub…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…


Mabrouk Alik, Bd de la Victoire, Bab Jdid, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La direction de l’USMA, qui agit toujours dans la discrétion la plus totale en matière de recrutement, fait, jusqu’au jour d’aujourd’hui, languir ses supporters. Gracié récemment par le TAS de Lausanne après y avoir déposé un dossier en béton en Février dernier par un cabinet d’avocats tunisien, le surdoué d’Oran est de nouveau libre d’opter pour le club de son choix et reprendre la compétition dès le 20 Septembre prochain, moyennant un salaire régulier conséquent et un projet sportif intéressant. Bien entendu, un logement meublé sera mis à sa disposition… Le surdoué…

Selon des échos, prézidon Rebouh a déjà fait une proposition à Youyou mais qui ne semble pas avoir emballé l’ex-coqueluche des Rouge & Noir. Rien n’a filtré de la discussion entre les deux parties. Bien sûr, les journaleux racontent toujours des boniments en spéculant sur cette affaire devenue juteuse afin de vendre leur camelote de canard boiteux. S’il y a un club qui peut offrir un bon salaire et un bon challenge sportif, seule l’USMA est apte à satisfaire les caprices de l’enfant prodige… L’enfant prodige…

Malgré l’absence forcée de deux ans hors des terrains, Youcef Belaili peut, avec un programme spécial tracé par le staff technique, retrouver son lustre d’antan avec un bon préparateur physique. Bien sûr, deux mois de travail physique et technique à plein temps, le génie de Santogi Arena sera au top d’ici la fin Septembre. Il pourra même participer à des joutes amicales et nous démontrer qu’il n’a rien perdu de sa verve… Le génie…

Dans l’expectative, le fidèle et merveilleux public de Casbah-Soustara Babeloued-Zghara et d’ailleurs, attend des nouvelles, de bonnes nouvelles de la direction usmiste quant au dénouement de cette énigme tenant en haleine les plus mordus des Rossoneri. Le magicien du rectangle vert est chez lui à l’USMA et devra nous apporter son éclairage si oui, il sera de retour parmi nous. Il sait parfaitement que ses milliers de fans l’attendent impatiemment pour réintégrer le bercail. Les Tifosi piaffent d’impatience de revoir le maestro faire son show. Un pur régal pour les yeux… Le maestro…

On ne va pas tirer sur le pianiste mais si le virtuose Belailou souhaite rejoindre un club professionnel en France, en Espagne ou en Italie, alors on lui souhaitera bon vent et tous nos bons vœux pour qu’il réussisse car doué comme il est, il peut faire des ravages mais doit rester sérieux. Tiens, pourquoi pas au Havre où joue déjà Zino Ferhat. Sinon, la porte est grande ouverte à Santogi où il ne manquera de rien. Il le sait et connait parfaitement la maison et le standing de l’USMA. On attend également un éclairage de la direction de l’USMA qui semble muette comme une carpe. A moins que… Le virtuose…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Ksaksi Mahrez, Rue Bruce, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Med Lamine Zemmamouche, l’enfant de Mila, fut tout simplement l’artisan et le héros de cette empoignade algéro-libyenne en privant les attaquants Ahlaouis d’une victoire certaine en terre sfaxienne. Il se paya même le luxe d’avorter un pénalty dès la reprise du second half, en repoussant le cuir d’une belle parade digne des grands gardiens volants. Une tchebika dont le botteur en resta baba. Courbis (coucou Rolland) en sait quelque chose puisque lorsque Zemma fixe l’adversaire en suivant son regard, il réussit toujours à le déconcentrer, à le faire douter, puis plongeant du bon côté… A la mouriiiska… Chapeau bas Zemma...

L’autre héros ou le sauveur, kima dial la Madrague, le sultan Farouk, réussi à tromper, un peu à l’esbroufe, le portier tripolitain en lui chipant le ballon après une petite glissade. C’était sur une balle arrêtée bien brossée en profondeur par le maître-tireur du Méchouar de Sidi Boumediène, Mokhtar Benmoussa. Malgré les rushs des traboulsi, la défense usmiste tint bon mais fini par céder à la 38’ suite à une mésentente de la paire centrale. Salto réussi à mettre le ballon au fond des filets en se jouant du duo Chaffai-Abdellaoui… Zenga zenga... Chapeau bas Farouk...

Les poulains de Paul le poulpe n’ont pas fait un grand match certes même si la seconde méton fut meilleure, mais ont réussi tout de même à forcer les libyens au partage des points. On ne va tout de même pas faire la fine bouche mais à défaut de grives, on mange des merles. Ce bount nous permet de garder intactes nos chances afin de conserver cette première place mais il est impératif de battre la Capcs de Chéraga, oops, du Swaziland afin de se propulser aux quarts de finale sans faire de calculs. C’est dans nos cordes ! Il faudrait donc décrocher coûtse que coûtse une victoire le 9 Juillet prochain au khamsa jouilia… Djibouha ya les Rouges… Chapeau bas les Rouges...

On n’oubliera pas de saluer le déplacement massif de nos fans qui se sont rendus à Sfax. Fidèles à leurs traditions, ils ont donné de la voix à leur équipe chirée durant toute la rencontre. Ils ont enflammé le stade Taieb M’hiri au grand bonheur de l’assistance, ravie du spectacle pyrotechnique. L’animateur de la chaîne sportive qatariote, le tunisien Essam Chawali, fut à la hauteur de l’événement puisqu’il anima ce match avec des commentaires dignes d’un professionnel, maîtrisant parfaitement son sujet. Il ne laissa rien au hasard. Il nous gratifia de souvenirs historiques de l’USMA qui feront jalouser nos piètres journaleux de la télétubbies et autres radio-jbiber avec leurs légendaires et insipides bla bla bla clubards à vous faire bayer aux corneilles… Chapeau bas Essam…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Soltani Farouk Med Amine, Rue Gagliata, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il des nuls au goût de victoires et celui enregistré hier par les usmistes devant le Ahly de Tripoli en est certainement un.
Vu la physionomie des 50 premières minutes, l’USMA peut remercier son gardien Zemmamouche qui lui permet de ramener un précieux point.
Les Ahlaouis devaient absolument prendre les trois points de la victoire avant de se rendre en Egypte pour affronter le Zamalek; pour le compte de la dernière journée de la phase de poules, quand les usmistes pouvaient se contenter du partage des points en attendant de recevoir les zimbabwéens de CAPS United.
On savait les tripolitains difficiles à manœuvrer sur leur terrain d’emprunt et le début du match fait rapidement comprendre aux Rouge et Noir que ce match ne sera pas une sinécure.
Pas de round d’observation donc dans une rencontre placée sous le signe d’une confrontation entre deux leaders.
Paul Put a décidé d’aligner Benguit et Koudri dans l’entrejeu et de confier le rôle d’animateur à Beldjilali. Un choix qui n’est pas payant puisque devant le contrôle du milieu de terrain par les libyens et l’isolement des attaquants usmistes, Zemmamouche et sa défense sont obligés de supporter le poids de la rencontre pendant une grande partie de la première mi-temps.
Les libyens se révèlent solides et engagés même si le réalisme leur fait défaut. Les tripolitains font le siège de la cage gardée par Zemmamouche et sont, en de nombreuses occasions, tout près d’ouvrir la marque.
Les Rouge et Noir réagissent timidement et ne s’approchent que rarement des buts du gardien Nashnoush.
Pourtant, au plus fort de la domination libyenne, les usmistes ouvrent la marque par Chafaï qui bénéficie d’une mauvaise appréciation du gardien Nashnoush pour reprendre victorieusement un coup franc de l’inévitable Benmoussa (16’).
Pendant quelques instants, les usmistes arrivent à contenir leurs adversaires en mettant le pied sur le ballon et en faisant montre de plus de maitrise.
Cette situation ne dure malheureusement pas et les tripolitains sont récompensés de leurs efforts à la 38ème minute de jeu lorsque le longiligne Saltou, dos au but, contrôle le ballon de la poitrine (aidé de son bras, il est vrai), se joue du marquage de Abdellaoui et Chafaï, pivote sur lui-même et bat sans rémission Zemmamouche.
Egalisation méritée pour une équipe libyenne qui a pris sa chance à fond et qui, en toute logique, remet les pendules à l’heure.
L’USMA rejoint les vestiaires avec ce score flatteur de 1 but partout et s’estime heureuse de s’en tirer à si bon compte.
De retour des vestiaires, les libyens bénéficient d’un penalty (46’), pas très évident il est vrai. Les hommes de l’égyptien Talaât Youssef pensent pouvoir enfoncer le clou mais Zemmamouche s’interpose brillamment en déviant au loin le tir de Derbali.
Le gardien usmiste sort son équipe d’une situation qui aurait pu se révéler préjudiciable.
L’exploit de Zemmamouche a pour effet de freiner l’ardeur des libyens et de leur faire baisser de rythme. Les coéquipiers du remuant Anis Mohamed Saltou ne font plus preuve du même allant. L’USMA va en profiter pour gérer le match en lançant de temps à autre des contres qui auraient pu s’avérer payants.
Le score n’évoluera pas jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Tessema.
L’USMA n’a pas perdu ce match-piège et c’est ce qu’il faut retenir. Elle aura l’avantage d’accueillir lors de la dernière journée de la phase de poules les zimbabwéens de CAPS United avec de grandes chances de passer aux quarts et de terminer en tête du groupe B.

La feuille de match

Ligue des Champions Total 2017 – 5ème journée : Ahly de Tripoli SC - USMA : 1-1
Lieu : Stade Taïeb M’hiri – Sfax - Tunisie
Temps : dégagé
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Arbitre : Bamlak Tessema Weyesa – 1er assistant : Temesgin Samuel Atango - 2ème assistant : Kindie Mussie (tous trois de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie)
Buts : Chafaï (16’) pour l’USMA ; Saltou (38’) pour le Ahly Tripoli
Avertissement : Abdellaoui (46’) pour l’USMA
Expulsion : /

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benguit – Andria (Bellahcène 55’) – Koudri – Darfalou (Hamzaoui 71’) - Beldjilali (Benkhemassa 87’) – Meziane
N'ont pas participé : Berrefane – Khoualed - Bourenane - Hammar
Entraîneur : Paul Put

Ahly Tripoli : Mohamed Nashnoush – S. Derbali – Ali Salama (Mahmoud Ramadhan 79’) - Mouadh Abboud – V. Mabidi (Mohamed Sola 72’) – Mohamed Aleyat – Bader Ahmed – Abderrahmane Ramadhan Khaleefah – Mohamed Al Ghanodi – Salem Ablou (Mohand Madyen 80’) – Anis Mohamed Saltou
Entraîneur: Talaât Youssef

jeudi, 29 juin 2017 23:48

La Der d'Andria !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lorsqu’au début du mois de mai dernier l’USMA battait nettement le Ahly de Tripoli au stade du 5 juillet (3-0), beaucoup étaient persuadés que la formation libyenne était le plus faible adversaire du groupe B.
Six semaines et quatre matchs plus tard, les tripolitains sont premiers exaequo avec l’USMA qu’ils vont recevoir vendredi prochain au stade Taïeb M’hiri de Sfax et prouvent qu’il faudra compter avec eux pour le reste de la phase de poules.
Les libyens ont la particularité de marquer beaucoup de buts. 16 buts (2 buts par match) depuis le début de la présente édition. Mais on ne peut pas dire également que la défense Ahlaouie soit un modèle d’imperméabilité (11 buts, plus d’1 but par match).
Même s’ils accueillent leurs adversaires en Tunisie (au stade d’El Menzah, à Tunis, ou sur le terrain du stade Taieb M’hiri de Sfax) pour des raisons liées à la situation sécuritaire qui prévaut dans leur pays, les libyens sont à prendre au sérieux. Au cours des quatre rencontres jouées « à domicile », les libyens n’ont perdu aucune rencontre (3 victoires et 1 nul devant le Zamalek). Jouer loin de leurs bases ne semble doc pas constituer un handicap pour une formation qui surprend et qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.
De son côté, l’USMA, au cours des trois dernières rencontres disputées (Ligue 1 et Ligue des Champions) a laissé entrevoir de belles dispositions, notamment lors du dernier match joué au stade du 5 juillet devant le Zamalek. Beaucoup de satisfactions côté effectif et surtout un bel état d’esprit qui a ravi les supporters usmistes. Même les absences d’éléments clés n’a pas semblé gêner l’équipe et sont passées presque inaperçues. Rien de tel pour stimuler une saine concurrence entre joueurs pour le plus grand bénéfice de la formation usmiste.
Demain, les usmistes fouleront la pelouse du stade Taieb M’hiri pour gagner. Mais, ils se contenteront bien d’un partage des points qui les placerait en bonne position pour une qualification aux quarts.
Avec le retour de Benguit et Koudri, Paul Put pourrait effectuer quelques changements au milieu de terrain même si Bellahcène et Beldjilali n’ont pas déçu face au Zamalek. Un Beldjilali qui devrait retrouver son poste de meneur de jeu, d’autant que Sayoud manquera cette rencontre pour cause de suspension. Les autres compartiments ne devraient pas connaître de grands chamboulements en dépit de la présence des nouvelles recrues parmi le groupe qui a effectué le déplacement à Sfax. Seul Hamzaoui pourrait être incorporé en cours de jeu si la situation l’exigerait.
A signaler qu’Andria jouera son dernier match sous les couleurs usmistes, le malgache en fin de contrat ayant décidé de monnayer son talent ailleurs. Bon vent !

Fiche Technique

Ligue des Champions Total 2017 - Phase des poules – 5ème journée – Groupe B – : Ahly de Tripoli SC vs USMA
Date : vendredi 30 juin 2017
Lieu : Taïeb M’hiri – Sfax - Tunisie
Horaire : 19h00
Arbitre : Bamlak Tessema Weyesa – 1er assistant : Temesgin Samuel Atango - 2ème assistant : Kindie Mussie (tous trois de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie)

Météo :
Temps : ciel dégagé
Température : 25°
Vent : modéré
Humidité : 50%

Equipe probable USMA : Zemmamouche (cap.)– Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benguit – Meziane - Koudri - Darfalou – Beldjilali - Andria
Remplaçants : Mansouri – Cherifi - Khoualed – Benyahia - Benkhemassa – Bellahcène - Bourenane - Hammar – Hamzaoui
Entraineur : Paul Put

Equipe probable Ahly de Tripoli SC : Fethi – Derbali – Salih – Mabidé – Elhouni – Ramadan – Aleyat – Abdourahmane – Ahmed Badr – Saltou Anis Mohamed – Mohamed Ghanudi
Entraineur : Youssef Talaât

Les dernières confrontations entre les deux équipes :
Ligue des Champions 2017 : phase de poules
USMA 3 (Chafaï – Andria – Darfalou) Ahly de Tripoli 0

Leurs derniers résultats en Ligue des Champions :
Zamalek SC 1 USMA 1 / USMA 2 Zamalek SC 0
CAPS United 2 Ahly de Tripoli 4 / Ahly de Tripoli 4 CAPS United 2

Forme de l’équipe
Infirmerie: /
Incertains: /
Suspendus: Sayoud
Forme (3 derniers résultats en LDC):DNV
Casier disciplinaire : 7 jaunes dont 2 ont été écopés par Sayoud au cours du match retour contre le RC Kadiogo (1/16e de finale de la LDC) et lui ont valu une expulsion et une suspension de 02 matchs (suspension purgée) + 1 rouge écopé par le même Sayoud au cours du match retour face au Zamalek. Benguit et Koudri ont également écopé de deux cartons jaunes depuis le début de la compétition et ont été sanctionnés d’un (01) match de suspension ferme (sanction purgée lors du match USMA-Zamalek)
Meilleur buteur : Darfalou (2) – Chafaï (2)
Meilleur passeur : Meftah (2)



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Coupe d’Algérie… Molodia vs Stéf…

Saha ftorkom-aïdkom yal khaoua…

Ce fut une nuit du doute cauchemardesque pour nos frères amis-ennemis du Molodia après la cuisante défaite face à Sacia Staifia. La défaite mazalat tahrag, yaaaye ! Apparemment, les décideurs et les jouwara du club algérois ont oublié qu’un match se joue sur le terrain et non sur des journaux de bazar, des journaux khorda. Un match se joue également dans un grand stade, ce qui n’a pas été le cas. En refusant le Khamsa Jouilia pour élire domicile ou se réfugier à Santogi, on sentait la bouliga envahir l’EMCIA. Pas les pôvres supporters mais Omar Zatlaoui el khouwaf qui a influencé le groupe et l’entraîneur par ses discours fielleux… Yaaaye…

Battus par leur désormais bête noire en aller-retour en championnat, on a préféré faire les calculs d’épicier en optant pour le mythique stade Omar Hamadi qui convenait parfaitement aux Aigles emplumés. H’sissen H’mimar était fou furieux mais riait sous cape car il savait qu’il y avait un bon coup à jouer. Seulement, il tiendra rigueur à Ghribia fermacha pour le maigre quota de la billetterie. Mais le prézidon boudouwara a promis la loi du talion dès la saison prochaine. Impossible de recevoir au stade Mohamed Guessab mais on promet déjà une autre nuit du doute à Stéf hors Ramadhan. Les dirigeants veulent jouer à 23h00 au 8/5. Tzaguet 3alikom… Yaaaye…

Les camarades du koptane Moumoucha ont su tirer les marrons du braséro malgré l’enjeu et le jeu dur et brutal de Kara kiwi qui fut d’ailleurs expulsé à juste titre sans broncher, reconnaissant par-là sa bévue. Récidiviste, il prendra sa douche tout seul. Son compère Rikiliw lgoudam (coucou Ouassila) le rejoindra lors des prolongations pour le même motif. Le comédien d’Ain Defla où il vendait de la batata hadik el hamra li fiha DTT, joua aux pleureuses puis descendit en flammes le referee. Graaave ! Mauvais perdant. Briefés dans les vestiaires par le crâne rasé édenté, certains joueurs ont accusé l’homme en noir, ce bouc émissaire qui pourtant, est à créditer d’un bon arbitrage selon les avis des uns et des autres… Yaaaye…

Le coaching de Jeff Chandler, un autre guelmi, fut catastrophique puisqu’il fera sortir Aouedj le tordu le remplaçant par Seguer revenu de blessures. Mansouri permuta avec Cherif el Ouazza et Baba Kacem (pooof) par Guechguech le krakbouch, courant sur le terrain comme un dératé. L’ontrineur du Miloud reconnut que ses joueurs étaient surexcités, fébriles, confondant vitesse et précipitation. Ce n’est pas de la roudjoulia ni un match d’hommes. Les Nekkacha, Derrardja le cycliste, Debdouba et le reste ont joué la peur au ventre et n’ont pas su maîtriser leurs nerfs déjà à fleur de peau. Le travail mental a été négligé et ça, c’est une erreur de stratégie. Quant aux mlâabiya staifia, ils ont été plus calmes, plus sereins et ont su gérer le match à leur guise… Yaaaye…

Qui trop embrasse, mal étreint, dit-on. Le titre de champion raflé par le rival des Hauts Plateaux, battus et abattus en demi-finale à Bologhine même avec une chambrée de supporters, le mauvais sort semble s’acharner sur le Molodia. Reste la coupe de la CAF, seule consolation pour sauver les meubles après les dizaines de milliards dilapidés sans remporter le moindre tchabtchaq. Mais ne va-t-on pas dire encore que c’est l’arbitre qui nous a cassés en cas d’élimination en coupe de la CAF ? Voyons, voyons, arrêtons de pleurnicher. Battus en super coupe à Blida par l’Itihad Chouhada, le Zatlaoui a déclaré que c’est une coupe ntâa el ma. Alors la 2e place usurpée en championnat est une place dial bitelma, djifa, Miloudjifa… Yaaaye…

Question à une kilota verde leone trouée : chkoune hiya l’équipe qui encaisse durant la même rencontre un but fi Ramdane et deux buts fel Aïd ? Bankara ! Un Aïd des plus amers où les supporters ont occupé les travées de Santogi depuis l’après-midi, rompant l’iftar dans les tribunes avec un maigre kasse-krôte et une bouteille d’eau jetée dès la première minute de jeu sur Djabou venu botter un corner. Que faisait la horde de journaleux clubards derrière la cage de Khedairia ? Faisant la fête à Stéf, des supporters ont déclaré sur un micro baladeur que l’Entente est prête à rejouer le match fel Kettani. Wow ! Les Molodistes ne sont pas prêts d’oublier cette nuit du doute qui les a fait douter jusqu’au petit matin. Hagrouna, disait-on. Msakane, 3alach, 3alach… Rikiliw, rikiliw, y’a plus rien à voir. De pole position, l’EMCIA est passé en poule position. H’mimar a fait le pitre dans les vestiaires et veut le doublé. Gourmand, il ne sait pas que Badou Zaki l’a bien espionné et veut emmener cette coupe à Tanja… Qiiiww, oops, les mgharba disent : wak-waaak…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Arab El Guelmi, Rue des Sarrasins, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Saha Aïdkom ya Sghar...

USMA – Casting castoche… Pour la prochaine saison et dans l’immédiat en raison de la Champion’s League Afrikia, la direction de l’USMA a décidé de renforcer son effectif par 5 éléments répondant au profil recherché. Trois ont déjà paraphé leur contrat. Il s’agit de Okacha Hamzaoui le milieu offensif tiaréti du Nacional portugais, Fawzi Yaya le meneur de jeu bougiote du MOB et Redouane Chérifi, le défenseur algérois de couloir gauche de l’USMBA. Il est clair que ces joueurs ont été suivis depuis plusieurs mois par le staff de la cellule de recrutement…
Reste deux éléments pratiquement acquis où ne restent que la signature et la présentation à la presse pour endosser le maillot Rouge & Noir dans les prochains jours voire les prochaines heures. On ne va pas spéculer mais juste patienter jusqu’à l’annonce officielle des nouvelles recrues. La direction a toujours agit dans la discrétion et ne veut aucunement faire l’effet d’annonce scoop tant que le joueur n’appose pas son paraphe et son empreinte digitale sur le fameux contrat… Le reste n’est que du bla bla…
Justement, un démenti formel a été publié sur le site officiel USMA-DZ quant aux boniments rapportés par une certaine presse khordaliste avide de sensationnel et de surenchère sur tel ou tel joueur. Les maillots de l’USMA sont chers, les places à l’USMA sont chères et ce n’est pas des marionnettes folkloriques annonçant déjà des rendez-vous imaginaires avec prézidon Haddad qui vont nous emballer… Aya, allez bluffer ailleurs…

USMA – Revue d’effectifs… Lorsque l’on parle d’arrivées de joueurs, il y aura automatiquement des départs. Donc, il y a lieu de dégraisser le vestiaire afin qu’il n’y ait pas d’encombrement. 5 à 6 joueurs seront invités à quitter le club définitivement ou à titre de prêt. Ils se reconnaitront car n’ayant pas eu le rendement escompté. Certains seront remerciés dès ce mercato d’été, d’autres durant l’hiver car possédant une licence africaine. N’oublions pas que des éléments de la Réserve brûlent d’impatience de rejoindre l’équipe Fanion. Au staff technique de faire appel aux plus méritants…

C1 / Ahly Tripoli - USMA – Un match piège… Paul Put devra se méfier des Traboulsi qui n’ont pas oublié la raclée du match aller au Khamsa Jouilia. Les Usmistes se sont bien baladés et ratèrent même moult occasions de soigner leur goal average. Mais bon, vendredi prochain en terre tunisienne, les camarades du goléador Rabie Meftah devront sortir le grand jeu afin de confirmer leur bonne santé après avoir étrillé, avec l’art et la manière, le Zamalek masri. Ce ne sera pas du nougat mais Meziane, Darfalou, Hamzaoui et tout le groupe peuvent surprendre les Tripolitains. Le staff technique sait ce qu’il doit faire pour nous concocter une alchimie pour battre et abattre le Ahly. La balle est à présent dans le camp des joueurs car on ne jouera que pour la gagne et rien que pour la gagne. Alors, à vos marques, prêts, partez. Feu… Alla3boulhoum el ghoula…

NB : Zemma, Benmoussa, Chafai et Bellahcène font partie de la Team of the week choisie par la CAF et publiée en son site Caf-on-line…

C1 / Ahly Tripoli - USMA – Voyage organisé… Louable initiative du Kop Usmiste qui organise un déplacement par bus confortables en terre tunisienne pour les fans club. Séjour de 4 jours et 3 nuitées (du 28-06-2017 au 02-07-2017) à l’Hôtel Tergui Club Sousse en demi-pension (petit-déjeuner et dîner), piscine et plage privée, assistance durant le séjour, transfert hôtel-stade-hôtel. Départ d’Alger avec des points de ramassage à Bouira, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Constantine, Annaba. Le prix est fixé à 20.500 DA par personne adulte, donc abordable pour nos supporters qui joindront l’utile à l’agréable. Pour tout contact : 0560221204… Bravo à Ouled el Bahdja…

Saha Aïdkom… enfin pour ceux qui l’ont fêté… Qiiiwww…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Salah Boumehrez, Rue de Staoueli, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

 

photo crédit : usma.dz

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La rencontre ne se présentait pas sous les meilleurs auspices pour l’USMA. Aux suspensions de Benguit et Koudri est venu s’ajouter le refus de la CAF de domicilier le match face aux égyptiens au stade Omar Hamadi. De plus le Zamalek constituait un gros calibre et s’était déplacé à Alger dans la peau d’un quintuple champion d’Afrique qui ne doutait de rien.
Nombreux donc étaient ceux qui pensaient que le Zamalek, fort de sa réputation et de son armada d’internationaux, allait faire tomber les Rouge et Noir devant leur public.
Mais les usmistes allaient démontrer qu’ils savaient se transcender dans les grandes occasions et qu’ils n’avaient rien à envier à leurs adversaires zamalkaoui. Leurs supporters usmistes avaient répondu présent et allaient constituer ce 12ème homme que Paul Put appelait de tous ses vœux. Et puis, le refus opposé à l’USMA par la CAF de recevoir son adversaire au stade Omar Hamadi s’est révélé une décision profitable pour les Rouge et Noir. Les usmistes ne jouent jamais aussi bien que lorsqu’ils évoluent sur cette excellente pelouse du 5 juillet… Cela s’est vérifié une fois de plus hier soir.
Dans une ambiance colorée, les deux formations se livrent, dès l’entame du match, à une bataille tactique où le milieu de terrain constitue le point stratégique à conquérir. Bien qu’alignant une composante expérimentale dans ce secteur de jeu, l’USMA ne sombre pas comme certains ont pu l’imaginer. Elle résiste aux premiers coups de boutoir de Shikabala et consorts et prend, peu à peu, le jeu à son compte.
Les occasions ne sont pas réellement franches mais la constance dans l’effort et l’abnégation des Rouge et Noir fait plaisir à voir. Si Darfalou, Meziane et Andria n’arrivent pas à trouver la faille dans une défense égyptienne bien organisée, l’envie qu’ils mettent à bousculer leurs adversaires rassure leurs supporters. L’ouverture du score ne doit pas tarder à se produire et …elle a lieu à 2 minutes de la pause. Les efforts usmistes sont récompensés lorsque bénéficiant d’un coup franc excentré, Benmoussa lifte un ballon que Abdellaoui remise de la tête sur Bellahcène qui finit victorieusement cette action en envoyant le ballon dans la cage du gardien El-Shenawy devant une défense zamalkaouie médusée (44’).
Dans la foulée, Darfalou est tout près de doubler la mise mais son raid est annihilé de justesse par la défense adverse.
L’USMA rejoint le vestiaire avec ce précieux et mérité avantage mais la seconde période s’annonce dure. Les zamalkaouis, prudents durant les 45 premières minutes vont essayer de refaire leur retard en mettant plus de pression sur leurs adversaires.
De retour sur le pré, les égyptiens se montrent très dangereux mais, loin de se laisser impressionner, les usmistes affichent un calme olympien. La défense impressionne avec une paire d’arrières centraux au sommet de sa forme. Meftah et surtout Benmoussa ne sont pas en reste. Leurs montées offensives déstabilisent en de nombreuses occasions la défense zamalkaouie. Au milieu, Bellahcène, sans doute revigoré par son but, ratisse de nombreuses balles et gène considérablement ses adversaires. Beldjilali, Sayoud, Andria, Meziane et Darfalou se battent comme de beaux diables. L’USMA est généreuse et ne rechigne pas à l’effort. La conservation de l’avantage pris est à ce prix. Seul bémol à cette prestation des usmistes, l’expulsion de Sayoud qui ne maitrise pas ses nerfs lorsque, après s’être fait labourer le talon d’Achille par Tarek Hamed, va le bousculer sous les yeux de l’arbitre sud-africain, également mis au sol dans la mêlée. L’expulsion de Sayoud est accompagnée par celle de Tarek Ahmed (2ème avertissement dans le match). Sayoud regrettera longuement son geste puisque son expulsion (la deuxième depuis le début de la compétition) le privera probablement de participer avec son équipe au reste de l’épreuve.
En égale infériorité numérique, les deux équipes ne sont pas avares de mouvements offensifs. Aux incursions des véloces Shikabala et Stanley répond un Meziane étincelant. L’attaquant usmiste se distingue une première fois en se présentant seul devant le gardien El-Shenawy, après avoir brûlé la politesse à quatre joueurs égyptiens. Au moment de conclure, Meziane dévisse son tir et envoie le ballon dans les décors (84’). Ce n’est que partie remise puisque 3 minutes plus tard, il réussit à tromper le portier égyptien au prix d’une frappe enroulée à l’entrée de la surface de réparation (87’). Un but somptueux !
L’USMA fait le break et se met définitivement à l’abri malgré une réaction des zamalkaouis.
Cette victoire acquise devant un adversaire présenté comme le favori du groupe B et potentiel vainqueur de l’épreuve autorise tous les espoirs. Pas seulement pour une qualification aux ¼ de finale mais également pour un parcours plus long dans la compétition.

La feuille de match

Ligue des Champions Total 2017 – 4ème journée : USMA - Zamalek SC : 2-0
Stade : 5 juillet 1962 (OCO) - Alger
Affluence : nombreuse
Temps : dégagé
Pelouse : excellente
Arbitre : Victor Miguel de Freitas Gomes – 1er assistant : Lindikhaya Bolo - 2ème assistant : Sandile Dilikane (tous trois de la République d’Afrique du Sud)
Buts : Bellahcène (44’) – Meziane (87’) pour l’USMA
Avertissements : Hamed (17’+ 60’) pour le Zamalek SC
Expulsions : Sayoud (60’) pour l’USMA ; Hamed (60’) pour le Zamalek SC

USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Bellahcène – Andria (Hamzaoui 78’) – Beldjilali (Benkhemassa 86’) – Darfalou - Sayoud – Meziane (Hammar 90’+1)
N'ont pas participé : Mansouri – Khoualed - Benyahia – Bourenane
Entraîneur : Paul Put

Zamalek SC : Ahmed El-Shenawy – Tarek Hamed – Mohamed Hassad - Shikabala – Mohamed Abderrahmane – Hosni Mohamed (Mostafa Fathi 70’) - Maârouf Youssef – Stanley Ohawuchi (Mayuka 78’) - Ali Gabr – Mahmoud Attia – Bassem Abdellah (Salah Eddine 46’)
Entraîneur: Augusto Inácio