samedi, 20 février 2010 13:30

USC 1 USMA 3 : Les algérois passent sans gros soucis !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Finalement l'expérience a prévalu dans ce 1/16ème de finale qui s'annonçait déséquilibré dès le départ. L'USMA, en favori averti, a entamé ce match avec sérieux et n'a voulu laisser aucun espoir à des chaouia, plus préoccupés par l'accession en division supérieure que par un long parcours en coupe. Exerçant une pression de tous les instants sur les protégés de Issâad (coach de l'USC), les rouges et noirs n'allaient pas tarder à matérialiser leur domination au tableau d'affichage. En effet, on jouait la 18' lorsque Dziri se fit faucher dans la surface de réparation chaoui. Ghazi, chargé d'exécuter la sentence, ne se fit pas prier pour ouvrir la, marque en faveur de son équipe. Continuant sur sa lancée l'USMA aurait pu ajouter d'autres buts, n'étaient-ce la maladresse et le dilettantisme de ses attaquants. L'USMA arriva, tout de même, à aggraver la marque par l'intermédiaire de Nibié qui exploita judicieusement un centre effectué parfaitement à partir de la droite par Benayada (45 +4'). Les usmistes venaient de faire le break et rejoignaient ainsi les vestiaires avec une avance confortable.


En seconde période, les rouges et noirs tombèrent dans la facilité, ce qui provoqua la colère de leur entraîneur Sâadi. Les chaouia auraient même pu revenir à la marque si leur attaquant Foughali avait pu concrétiser les occasions qui s'étaient offertes à lui (60' et 63'). Cependant, les chaouia firent les frais de leur inexpérience quelques minutes plus tard lorsque Daham, profitant d'une grossière erreur au sein de la défense chaoui, corsa l'addition (65'). Dès lors, les jeux étaient faits et l'USMA se contenta de gérer son avantage. La sympathique équipe chaoui réussit quand même à sauver l'honneur par l'entremise de leur remuant attaquant Foughali. Ce but intervint suite à un centre effectué par un attaquant chaoui que reprit victorieusement Foughali (72'). La cause semblait toutefois entendue et le score n'évolua pas jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre de la rencontre. L'USMA s'est qualifiée mais la manière avec laquelle certains joueurs ont évolué à fait sortir Sâadi de ses gongs. Des batailles plus rudes attendent les joueurs dans cette compétition et ils ont intérêt à faire preuve de plus de rigueur s'ils veulent aller au bout de cette épreuve.


Il est signaler l'excellent accueil réservé à l'USMA par le club cher au président Yahi. Il est, également, à relever la présence de Saïd Allik et d'une bonne chambrée de supporters venus encourager les leurs.

Lu 2219 fois Dernière modification le samedi, 20 février 2010 13:43

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.