samedi, 06 février 2010 17:17

JSM B 1-0 USMA : Logique !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'USMA n'aura pas réussi à rééditer l'exploit de la saison dernière lorsqu'elle est venue s'imposer chez son adversaire du jour. Bien plus, l'USMA d'aujourd'hui a été tout simplement méconnaissable. L'équipe de Sâadi a déçu par sa façon de jouer et par la nonchalance affichée par beaucoup de ses joueurs. Excepté le premier quart d'heure de jeu où l'USMA donna l'illusion de pouvoir inquiéter les béjaouis, tout le reste de la rencontre a vu une domination outrageuse de la JSMB. Les béjaouis se sont longtemps heurtés au rideau défensif usmiste.

En effet, les rouges et noirs de la capitale repousseront toutes les attaques des poulains de Menad et passeront le plus clair de leur temps à remballer des balles chaudes qui traînaient devant les buts de Abdouni. C'est d'ailleurs grâce à ce dernier que l'échéance fut retardée, parce qu'il était plus qu'évident qu'à force de laisser l'initiative à leurs adversaires les usmistes allaient forcément encaisser.

 La production des usmistes laissa également apparaître des lacunes dans tous les compartiments de jeu. Les défenseurs latéraux furent bien souvent débordés et le béjaoui Zerdab, dans ce jeu-là, s'avéra un danger permanent pour Aouameri et consorts. De plus, Cheklam a paru lourd et commit beaucoup d'erreurs. Il ne fut pas le seul puisque même Rial n'était de la fête aujourd'hui. Une erreur de Cheklam amena, d'ailleurs, le penalty qui fut fatal à l'USMA. En effet, alors qu'un attaquant béjaoui était excentré dans la surface de réparation usmiste et que le danger ne semblait pas imminent,  tel un novice, Cheklam le bouscula et provoqua une faute largement évitable (85').

 L'entre jeu des rouges et noirs souffrit de l'absence de Aït Ouamar et de Dziri et la débauche d'énergie de Ghazi ne pouvait, à elle seule, empêcher les béjaouis de s'accaparer d'une partie de terrain stratégique. L'attaque quant à elle fut quasiment inexistante et le jeu en pivot de Daham fut inefficace. Daham eut beau essayer de prendre à défaut la défense béjaoui, il manqua de soutien et sombra de la même façon que toute l'équipe. L'USMA, d'aujourd'hui ne fut que l'ombre d'elle-même. Elle aurait pu jouer pendant des heures, elle ne serait pas parvenue à un résultat autre qu'une défaite. La JSMB continua à dominer un adversaire venu pour repartir avec le point du nul, mais qui n'y parvint pas.

Il est à signaler les nombreuses prises de bec relevées entre les défenseurs usmistes et le comportement condamnable du jeune Benaldjia qui, au moment de son remplacement, laissa apparaître un mécontentement qui renseigne sur l'état d'esprit de ces jeunes réclamés à cor et à cri.

De nombreuses choses sont à revoir dans cette équipe de l'USMA qui ne sait plus jouer.

Lu 1825 fois Dernière modification le lundi, 08 février 2010 14:04

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.