vendredi, 03 avril 2009 18:39

USMA 3 MCEE 3 : LA DÉSILLUSION

Écrit par ARGUIMBO
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Cela fait, quelque temps, que l'USMA joue sans la présence du public. C'est encore une fois dans un stade Omar Hamadi atrocement vide qu'elle s'apprêtait, en cette 26ème journée de championnat de D1,  à donner la réplique à une équipe d'El Eulma loin de s'être déplacée pour faire de la figuration.
Les usmistes n'allaient pas mettre longtemps pour le vérifier à leurs dépens. En effet, dès la 1ère minute de jeu et sur la première attaque des eulmis,  Gasmi crucifie Zemmamouche donnant ainsi l'avantage à son équipe. Mouassa, optant d'entrée sur un 3 5 2 et spéculant certainement sur une tactique défensive des protégés de Belhout, allait s'apercevoir qu'il s'était trompé.  Le côté gauche de la défense usmiste allait offrir durant toute la rencontre de véritables boulevards par lesquels s'engouffraient allègrement les attaquants eulmis.   Et le repositionnement de Khoualed à gauche n'apporta pas la solution escomptée, Khoualed étant beaucoup plus un milieu récupérateur et droitier de surcroit.   Heureusement pour l'USMA que Dziri était là. En effet, l'avantage pris par le MCEE allait être de courte durée puisque Billel remis les pendules à l'heure 4 minutes plus tard (5').
Tout le monde pensait que la machine usmiste allait se mettre en branle et que ce n'étaient pas les eulmis qui allaient arrêter la marche en avant des rouges et noirs. Pourtant, au fil des minutes, ce sont les eulmis qui allaient s'avérer dangereux.  L'USMA ronronnait et retombait dans le jeu décousu et sans imagination qui a caractérisé ses dernières productions.
Alors que les 22 acteurs attendaient le coup de sifflet de Monsieur Benouza signifiant la mi-temps, Camara ajouta le deuxième but pour son équipe suite à une erreur monumentale de Zemmamouche.  Tout était donc à refaire pour l'USMA. En seconde période, le jeu continua sur le même rythme et avec pratiquement la même physionomie.  Une USMA très empruntée et fébrile et un MCEE décidé à garder son avantage.   Les contacts se faisaient de plus en plus durs et, sur un tacle appuyé de Khoualed sur Mongolo, l'arbitre n'hésita pas à brandir le carton rouge signifiant l'expulsion du joueur usmiste.  Cette expulsion fouetta l'orgueil des rouges et noirs qui bien que diminués n'allaient pas tarder à réagir.  Et le salut vint encore une fois de ce diable de Dziri, qui malgré le poids des ans, s'avère l'élément déterminant de son équipe.  C'est Ouznadji qui se chargea d'exécuter de fort belle manière la sentence permettant à son équipe de revenir à la marque. Bien qu'évoluant à 10,  l'USMA tenta d'inquiéter la défense eulmie.  Mais ni Hamidi, transparent au cours de cette rencontre et qui se fit remplacer par Aït Ali, ni Ouznadji, ni Ammour ne réussirent dans leurs tentatives.  Alors qu'on s'acheminait vers un partage des points somme toute équitable, l'USMA se fit surprendre par ce diable de Mongolo. Les jeux semblaient être faits et l'USMA allait connaître une 3ème défaite consécutive synonyme de crise à venir.  Puisant dans ses dernières ressources, l'USMA arriva quand même à égaliser sur un nouveau coup de génie de son enfant prodige.  Ammour exécuta à la perfection un coup franc accordé au niveau des 30 mètres. 
Ammour venait peut être de sauver la tête de son entraîneur, mais pour combien de temps encore ? El Eulma est reparti avec le point du nul qu'elle mérite amplement. L'USMA, pour sa part, traverse une période de doute qui si elle venait à durer ferait sauter pas mal de têtes.
Lu 2729 fois Dernière modification le mercredi, 08 avril 2009 13:04

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.