dimanche, 22 novembre 2020 19:14

USMA 1 CRB 2 : L’USMA coince en première période !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cette défaite devant le CRB a mis en lumière toutes les difficultés usmistes du moment.

François Ciccolini qui redécouvre la Ligue1 devra attendre quelques mois avant de prendre la mesure du football national *.
Tactiquement, l’ancien coach du Gaz
elec d’Ajaccio a pris une leçon samedi soir de la part de son compatriote Franck Dumas, désormais rompu aux joutes algériennes. Le 4-4-2 du CRB a totalement bloqué le jeu usmiste, tout en lui permettant de piquer sur chaque interception. Face à cela, Ciccolini n’a jamais trouvé la solution. Ni tenté de véritables réajustements.  

Face à un adversaire bien organisé et présent dans l’agressivité, les Rouge et Noir ont semblé perdus. Un premier half avec une USMA bancale. Multipliant les courses dans le vide avec des lignes distendues. A l’image de Zouari, censé être en soutien de Mahious, et qui n’a eu de cesse de jouer très bas. Trop bas.
Les Rouge et Noir ont manqué de concentration. Ils n’ont pas joué, n’ont pas pris le ballon avec qualité et n’ont pas défendu assez sérieusement. Ils portent entièrement la responsabilité de l’avantage pris par des belouizdadis appliqués et bien organisés. Des belouizdadis qui ont défendu en bloc, sont restés agressifs et attentifs dans leur dos.
A l’USMA, on voyait mal qui pouvait sonner la révolte samedi au stade du 5 juillet quand le bateau tanguait. Devant, Belkacemi et Zouari étaient trop justes pour endosser ce rôle. Ni pour remettre un peu d’ordre dans le jeu. Au milieu de terrain, Chita et Koudri n’ont pas eu l’influence espérée. L’USMA a cruellement manqué de leaders pour notamment canaliser la nervosité palpable de certains. Si l’USMA a failli collectivement et individuellement en première mi-temps, elle a surtout manqué de sûreté défensive. Avec un Bouchina fébrile et auteur d’une faute grossière dans la surface sur Draoui, synonyme de penalty transformé par Sayoud dès la 9e minute de jeu, et un Alilet pas du tout dans le coup dont le remplacement par Hamra (46e) s’apparente à une sanction, la défense usmiste faisait craindre le pire. 
Par contre, les Rouge et Noir ont mieux joué en seconde période. Si bien que nous nous étions dit que s’ils avaient joué en première période de la même façon qu’en ce second half, les choses se seraient peut-être passées autrement. Mais, comme la vie n’est pas une uchronie, le constat aujourd’hui est qu’ils ont perdu et que cette première sortie officielle sous l’ère Ciccolini a plutôt déçu.

Même si la défaite a sanctionné cette finale, les deuxièmes 45 minutes de ce match, avec une grosse intensité et une vraie expression collective, ont pu valoir quelques satisfactions.

 

*Cet article a été rédigé avant l’annonce du limogeage de l’entraîneur Ciccolini

 

Feuille de match

Super Coupe d’Algérie 2018-2019 : USMA – CRB : 1 – 2
Lieu : stade du 5 juillet 1962 (OCO) - Alger
Affluence : match joué à huis-clos
Temps : nuageux avec quelques légères averses
Pelouse : bonne 
Arbitre : Youcef Gamouh – 1er assistant : Bouabdellah Omari – 2ème assistant : Abbès Akram Zerhouni - 4e arbitre : Lamia Athmane
Buts : Mahious (61’) pour l’USMA - Sayoud (pen. 9’) – Koupko (32’) pour le CRB  
Avertissements : Benkhelifa (90’) pour l’USMA ; Nessakh (45’), Sayoud (90’+1) pour le CRB
Expulsion : aucune 

USMA : Guendouz – Bennedine, Khemaïssia, Bouchina, Alilet (Hamra 46’) -  Chita (Benkhelifa 62’), Koudri (cap.), Zouari – Belkacemi, Benhamouda (Abdeldjalil 82’), Mahious
Remplaçants : Sifour – Achour – Boumechra – Soula
Entraineur : François Ciccolini

CRB : Moussaoui - Boulekhoua, Nessakh (cap.), Keddad, Bouchar - Tariket (Tabti 57'), Draoui, Aiboud - Koupko (Bousseliou 76'), Bechou (Souibaah 58'), Sayoud  
Remplaçants : 
Entraîneur : Franck Dumas

 

Lu 360 fois Dernière modification le mercredi, 25 novembre 2020 11:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.