samedi, 21 avril 2018 21:52

CSC 2 – 1 USMA : les usmistes torpillent l’arbitrage !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hier après-midi, c’était un match à gros enjeux. Le CSC recevait l’USMA pour tenter de creuser l’écart sur ses poursuivants, ou au moins pour le maintenir, tandis que les Rouge et Noir avaient l’occasion de se relancer et de monter sur le podium en profitant éventuellement des faux pas des poursuivants du CSC.
Les constantinois ont fini par remporter le gain du match mais ce résultat ne reflète absolument pas la physionomie d’une partie que les Rouge et Noir pouvaient gagner sans que personne ne crie au scandale.
Dans cette rencontre, il y a eu beaucoup de tension, en raison essentiellement des décisions arbitrales que les usmistes ont eu du mal à accepter.
Mais, ce qui a impacté le résultat du match c’est sans conteste les expulsions de Abdellaoui, à la fin de la première mi-temps, puis celle de Benguit, alors qu’il ne restait que deux minutes à jouer dans le temps réglementaire et que le résultat était de 1-1.
Des expulsions que les deux joueurs auraient pu éviter s’il avaient fait preuve d’un comportement plus responsable en s’épargnant des sanctions dignes de " bleus" à l’image de Abdellaoui qui, pour répondre à une provocation d’un défenseur constantinois, ne trouva pas mieux que de le bousculer alors que le jeu se déroulait ailleurs. Il est vrai que le défenseur constantinois ainsi que le soigneur de l'équipe, qui accouru vers lui comme si le joueur avait été touché par un tir de bazooka, ont été des acteurs dignes de la Commedia dell’arte, mais Abdellaoui aurait dû se retenir et éviter de mettre en difficulté son équipe. Quant à Benguit, en contestant une décision de l’arbitre que ce dernier a jugé comme un comportement incorrect, il n’a fait que prêter le flanc pour un affaiblissement plus significatif de son équipe. Ceci dit, sa conduite post expulsion, caractérisée par des gesticulations inutiles, est condamnable à plus d’un titre.
Les choses étant claires au sujet des agissements répréhensibles de Benguit et Abdellaoui, l’arbitre Bouzerar aurait pu faire preuve de fermeté sans jouer au cow-boy en cartonnant rouge à tout-va. D’autant qu’on l’a vu moins préoccupé à "cartonner" lorsque les défenseurs constantinois tiraient les maillots des joueurs usmistes et les ceinturaient au moment de l’exécution des corners en faveur de l’USMA. On l’a vu également garder son carton jaune dans sa poche lorsque Belameiri commit une faute qui méritait un avertissement et qui lui aurait valu une expulsion s’il avait été averti une seconde fois (Belameiri avait déjà reçu un premier carton jaune en début de partie) .
Cette défaite est une grosse déception parce que l’équipe a beaucoup donné. La réaction des usmistes peut se comprendre car il est énervant et frustrant de s’incliner de la manière avec laquelle l’USMA a perdu. L’arbitre Bouzerar n’a pas été bon et les usmistes ont tout à fait le droit de le dire. Ses décisions ont influé sur le sort d’un match où les Rouge et Noir ont fourni les meilleurs moments. A 10, les usmistes ont eu les ressources pour repartir au combat et confirmer leurs belles dispositions. Ils auraient pu réussir si Monsieur Bouzerar avait été plus inspiré…

Feuille de match

26ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : CSC - USMA : 2 - 1
Stade : Hamlaoui (OPOW) - Constantine
Affluence : nombreuse
Temps : dégagé
Pelouse : bonne
Arbitre : Ahmed Bouzerar – 1er assistant : Azzedine Rahmoune – 2ème assistant : Omar Yahi – 4ème arbitre : Nabil Rahmine
Buts : Darfalou (51’) pour l’USMA ; Cherifi (csc 53’) – Belameiri (90’+4) pour le CSC
Avertissements : Chafaï (38’) - Benkhemassa (45’+2) – Meftah (74’) pour l’USMA ; Belameiri (18‘)- Aroussi (38’) pour le CSC
Expulsions : Abdellaoui (37’) – Benguit (88’) pour l’USMA

USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Yaya (Koudri 63’) – Benguit – Darfalou – Beldjilali (Cherifi (44’+2) – Ardji (Meziane 67’)
Remplaçants : Mansouri – Benyahia - Chita - Hajhouj
Entraîneur : Miloud Hamdi

CSC : Rahmani – Khadir - Benayada - Zaâlani - Aroussi – Lamri – Gaâgaâ (Aïchi 82’) – Belkheir (Cissé 72’) – Dahar (Zerara 56’) – Belameiri - Abid
Remplaçants : Limane – Kebaïli – Kebbal - Bezzaz
Entraineur : Abdelkader Amrani

Lu 1173 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.