dimanche, 20 août 2017 00:33

Les Usmistes regagnent leurs pénates…

Écrit par Youcef Boukerrou, Rue Boulabah, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA – Retour au bercail… La délégation de l’Ittihad el Casbah a regagné jeudi à Alger Maison Blanche aux environs de 18h30 en provenance d’Istanbul. Elle fut d’ailleurs agréablement surprise d’être accueillie par une bonne chambrée de supporters venus la saluer et la féliciter. Après un séjour de 13 jours à Izmit/Kocaeli, les capés de Paul Put avaient droit hier vendredi à une seule journée de repos afin de décompresser après l’éprouvante mais excellente préparation effectuée en Turquie. Ilyès Yaïchou et consorts ont retrouvé leurs familles, leurs proches et leurs amis qui pour un couscous, qui pour une rechta, une seffa, un tlitli ou une h’rira dial chibania. A3ti lgalbak ya talabi. Ceux qui ont préféré rentrer au bled ou à Marseille, yak Benyahia, devront être présents aujourd’hui samedi à 17h00 à Santogi pour la reprise des entraînements afin de préparer le petit derby face au Paradoudou. Aya, place maintenant au boulot, boulot, boulot. C’est la vie d’un footballiste… Hé l’USMA, choubane el Aâssima…


USMA-OM pour une revue d’effectif… Demain Dimanche à 18h00 aura lieu une rencontre amicale à Santogi face aux Olympiens de Médéa Titteri. Dakhla batoliss. Que les friands de l’espionnite se rassurent, Paul Put, l’entraîneur de l’Ittihad Soustara, ne va pas aligner son équipe-type mais peut-être dégager juste l’ossature de la nouvelle mouture des Rouge & Noir. On va sûrement se bousculer au portillon du vestiaire avec l’arrivée des éléments de la Réserve et le retour des 5 internationaux + Sidibé. Le coach belge devra donc trouver des solutions pour aligner les meilleurs sachant que les décisions seront délicates pour une concurrence loyale. Eviter les blessures serait déjà un exploit et la joute face à l’OM ne devrait pas être trop musclée car il n’y a aucun enjeu. La balle est dans le camp des joueurs, à eux de s’illustrer et prouver au staff technique que les places reviendront aux plus méritants. Les Réservistes ne devront en aucun cas se décourager en rejoignant leur catégorie, car la Champion’s League, qui retiendra les titulaires d’une licence africaine, leur permettra d’être alignés dans les matchs de championnat. La programmation peu flexible de la LFP jouera en leur faveur pour sauter sur la première occasion et figurer dans la liste des18 élus. Après cette rencontre, Paul Put aura une idée plus claire sur son effectif. Il ne restera plus qu’à fignoler et astiquer son équipe pour être prête samedi prochain face au PAC. La chance sourit toujours aux audacieux, dit-on… Aya, bon vent yal khaoua…


USMA – Paul Put dépité… A son retour de Turquie, l’entraîneur en chef a déclaré crûment qu’il est toujours mécontent non pas de la préparation d’été qui fut d’ailleurs un succès, mais l’absence inexpliquée de pas moins de 5 joueurs retenus par le nakhib sbagniouli en équipe nationale des loukou. Malgré le renfort d’éléments intéressants de l’équipe Réserve, la préparation avait l’air d’une symphonie inachevée comme celle de Pyotr Illitch Tchaikovski en mi bémol, de l’époque romantique. En effet, Paul Put n’aime pas faire les choses à moitié car il prépare l’entame du championnat mais surtout les quarts de finale de la Champion’s League dont il en a fait son objectif principal. Bien sûr, le championnat national se joue sur 30 matchs, le prochain tour de la LDC en 2 matchs avec tous les imprévus qui peuvent surgir. Néanmoins, le patron à la barre technique de l’USMA fera tout son possible pour remettre d’aplomb ses joueurs lessivés + les bobos (Abdellaoui) par le regroupement bâclé et les deux matchs face à la Libye. Il est clair que les méthodes de travail diffèrent complètement d’un coach à un autre. Les résultats du senior Alcatraz en sont une preuve criarde… Y’a pas photo…


USMA – Réserve - JSD – Pas de résultat… Les protégés de Sraouia en stage de préparation à Tikjda, devaient jouer jeudi un match amical face à nos amis de la JS Djidjeli, l’actuelle Jijel. Malheureusement, aucune information ne nous est parvenue et la cellule de communications du club était inscrite aux abonnés absents. D’ailleurs, beaucoup de supporters sur les réseaux sociaux ont été mécontents, dépités de recevoir des infos en retard sur le site officiel USMA.DZ censé informer les fans Usmistes en temps T. Le smartphone et le net sont faits pour. Nachaf-TV et une certaine presse partisane font toujours dans la désinformation en distillant du réchauffé. Leur préférence va plutôt à deux clubs ayant raté complètement leur stage d’été. Al hassoune… Hada ma halbat…


EN - Zino Ferhat – Le retour… C’est par la grande porte que Zino, l’ex-feu follet de l’USMA fera son retour en équipe nationale des zmagra. Buteur, passeur patenté avec son club de D2 Le Havre depuis l’entame du championnat dial Fafa, l’enfant de Bordj Ménaïel est enfin rétabli dans ses droits, ses droits légitimes. Marginalisé, méprisé, blâmé, renvoyé, sanctionné avec proposition de radiation de toutes les EN par Hadj Farina el bouhali et les toutous de son BF ainsi que du Khorcheff breton, responsables de la débâcle de notre football local, Zino est rappelé par la FAF via un tweet du HAC pour la double confrontation face à la Zambie. Son comportement et son rendement avec son club employeur plaident pour lui après une éclipse qui a duré plus d’une année. Bon retour Zino… Zkara fi Kawkawa ou djmâatou…


EN A’ – Libye 1 Algérie 1 – Chou blanc sur toute la ligne… Il ne fallait pas se faire trop d’illusions avec une mauvaise préparation des loukous et un effectif nasillard choisi par un sélectionneur et son staff de pacotille complètement nuls. Ils viennent de nous montrer et démontrer leurs limites. Une élimination précoce mais salutaire car on allait droit dans le mur avec un entraîneur maladroit, évasif, à bouts d’arguments dans ses déclarations à la presse. Qu’il cesse donc de nous leurrer et ne pas nous prendre pour des tarés. L’Algérie n’est pas Granada alors qu’il retourne chez lui avant de nous faire éliminer pour la CM en Russie. Avec 60.000 oros/mois, on fait plaisir à son patron en faisant appel à 6 joueurs de sa formation D2 pour servir de tremplin à des transferts de l’autre côté de la Méditerranée. L’exemple du défenseur de couloir est édifiant alors qu’il n’a joué que deux matchs devenant international du jour au lendemain. La preuve, il est en Belgique… Bizness is bizness mais bon vent au joueur…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Youcef Boukerrou, Rue Boulabah, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Lu 3320 fois

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire tindee511 lundi, 21 août 2017 08:57 Posté par tindee511

    "Lu sur la gazette du fennec"
    L’USM Alger, moins de stars plus de promesses
    Le 05/07/2017 à 14h30 | Mohamed Touileb
    À défaut de pouvoir former, il faut savoir prévoir. Quitte à faire dans la récupération. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’USM Alger est un club qui essaye de bien préparer l’avenir. En officialisant la venue du talentueux Oussama Chita (20 ans) en provenance de l’éternel rival MC Alger, les Usmistes ont ajouté un 8e vice-champion d’Afrique U23 à leurs rangs. La plan rajeunissement est définitivement lancé au moment où le club de Soustara a effectué sa reprise ce mardi.
    image: http://lagazettedufennec.com/wp-content/uploads/2017/07/reprise-usma.jpeg

    Ils font partie des cinq recrues sur lesquelles la direction usmiste a décidé de jeter son dévolu. Oussama Chita et Redouane Chérifi (ex-USM Bel-Abbès) sont « Rouge et Noir ». Ils retrouveront les Ayoub Abdellaoui, Mohamed Benkhemassa, Mohamed Benkablia, Oussama Darfalou, Abderrahmane Meziane et Abderraouf Benguit avec qui ils avaient atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2015 espoirs (28 novembre au 12 décembre) perdue face au Nigéria. Ils auraient même pu être au nombre de neuf si Zinédine Ferhat n’avait pas décidé d’aller tenter une expérience outre-mer avec le Havre AC après la CAN sénégalaise qui lui avait servi de tremplin.
    Décidément, le propriétaire du club a changé de « stratégie recrutement » pour ce qui est de l’équipe fanion. Après avoir opté pour les noms ronflants suite au rachat du club, les Frères Haddad ont, manifestement, décidé de se passer du « bling bling » pour le remplacer avec les promesses de demain. Des footballeurs jeunes avec un certain vécu. Des joueurs qui ont déjà franchi le palier seniors avec leurs clubs vendeurs (Chita, Cherifi, Benkablia, Abdellaoui et Darfalou outre Benguit). D’autres qui l’ont fait avec l’USMA même. Là où ils ont fait quelques classes à défaut de ne pas être véritablement issus du cru, à savoir les Benkhemassa (Oran puis Académie FAF), Meziane ainsi que Farouk Chafaï (MCA).

    Vous l’avez compris, le « team de Soustara » n’est pas formateur de prédilection mais il excelle dans la récupération. Maintenant, il veut se roder à la promotion d’un label local aux qualités appréciables ayant permis de tutoyer le sommet de l’Afrique il y a un an et demi de cela au Sénégal.
    La prévoyance pour assurer la constance
    La filiale unioniste est très active sur le marché. Pour preuve, les cinq licences pour la fenêtre de transferts estivales ont toutes été écoulées. Le Malien Soumaïla Sidibé, Fawzi Yaya et Okacha Hamzaoui s’ajoutent dans le caddy de Haddad qui est déjà plein. Ces trois joueurs ont un point en commun, ils ont tous évolué au MO Béjaïa. Une « transposition » qui reflète une politique minutieusement étudiée. On parle souvent de professionnalisme en Algérie et l’ « Ittihad » semble être l’une des rares franchises à essayer de se familiariser avec ce statut en ne recourant pas à l’emporte-pièce. Que ce soit dans la gestion de l’effectif ou de l’aspect financier, le « board » du finaliste malheureux de la Ligue des Champions CAF en 2015 essaye d’avoir des standards en adéquation avec le football pro.
    En finissant leurs « achats » avant tout le monde et en effectuant également leur reprise avant tous les autres clubs (excepté le NAHD engagé en compétition arabe), les propriétaires de l’octuple vainqueur de la Coupe d’Algérie permettent à Paul Put et son staff de préparer le prochain exercice en toute sérénité. Une planification idéale pour préparer comme il se doit la Ligue des Champions africaine en septembre prochain et la Coupe de la Confédération CAF la saison à venir (à partir de février). Un apprentissage et, peut-être, une étape importante pour remporter, dans un proche avenir, la C1 qui reste LE trophée par excellence que veulent les Algérois.

    Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

    En savoir plus sur http://lagazettedufennec.com/actu/championnat/lusm-alger-de-stars-plus-de-promesses

  • Lien vers le commentaire ALI MEDFA3 dimanche, 20 août 2017 16:37 Posté par ALI MEDFA3

    J'étais scouti (les années 5O') l'association el fallah a
    birdjebah , on chantait : TALABI YA TALABI A3TI EL KELBAK YA TALABI ....etc.. Non pas TCHALABI joueur de l'USMA que je salue
    fraternellement.

  • Lien vers le commentaire ouidir dimanche, 20 août 2017 00:59 Posté par ouidir

    a3ti lgalbak ya tchalabi kho hhhhh, merci et respect pour toutes ces publications. vous etes tres connaisseur.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.