mercredi, 09 août 2017 16:44

Bon match et festival de buts…

Écrit par Boualem Lahdaidi, Rue Kléber, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(0 Votes)

USMA 5 - 1 MERSIN


Ziri le Golden Boy … Incontestablement, il a été l’homme du match face aux turcs de Mersin ce matin lors de la rencontre amicale qui s’est soldée par un score fleuve. Une manita, khamsa fi 3îne lâadou. Ziri Hammar évoluant en électron libre, époustouflant, a été le maestro du jour puisqu’il a été passeur décisif à trois reprises, en servant des caviars parsemés de pistaches à ses partenaires qui se sont fait plaisir. Benkablia a ouvert le score en début de match sur une passe lumineuse de Cherifi, très offensif tout comme son compère Rabie Meftah. A la reprise, sur mauvais renvoi de Berrefane, les turcs nivelèrent la marque. Tour à tour, Benhamouda, Cherifi, Boumechra (joli but) et Bourenane s’amusèrent à titiller les filets du gardien torki, nous gratifiant d’un festival de mouskoutchou. Tous les joueurs ont mouillé leur maillot et ont été à la hauteur. Ziri le Golden Boy a été le seul à jouer pendant les 90’. Ce fut donc un bon match, plein d’enseignements, où Paul Put et son staff ont pris des notes pour évaluer le rendement de tout un chacun. Ne nous enflammons surtout pas car ce n’est qu’une joute amicale où le groupe a une bonne marche de progression. La pâte existe et le cocktail anciens-nouveaux donne déjà des résultats positifs. Avec le retour des internationaux, l’entraîneur belge aura l’embarras du choix pour composer son team ou sa dwuim tchim comme il a dit l’autre. Les places seront chères à l’USMA mais avec le calendrier chargé avec pas moins de trois compétitions, il y aura un turn-over où chaque joueur tentera de se frayer une place parmi les 18. Ziri ? Un régal… Aya, buona fortuna…

Caprices de météo… Les responsables (concernés) de l’USMA devraient à l’avenir, s’enquérir des prévisions météorologiques locales malgré le déroulement de ce stage en pleine période estivale. On n’est jamais à l’abri des caprices de la météo. Pour cela, il y a des sites de météo mondiale fournissant des informations détaillées heure par heure sur 15 jours. C’est facile de ne pas se tromper. (http://www.lachainemeteo.com/meteo-turq ... 4337-2.php). Que fait donc ce manager général si ce n’est se rouler les pouces au Green Park Resort. A Kartepe, on n’est pas en vacances, ya Si. Il aurait dû rester à Alger pour assister Sidibé à se faire délivrer son visa par le consulat turc. A la limite, accompagner l’équipe de la Réserve à Tikjda pour son regroupement aurait été plus judicieux. En plus, il rouspète que le trajet Istanbul-Izmit ait duré plusieurs heures. On ne parle pas de soi-même en conférence de presse et encore moins du club molokhiste qu’on porte dans son coeur. Ici c’est l’USMA. Fallait alors rester à Santogi car Tchico Meftah se débrouille bien comme il l’a d’ailleurs toujours fait. Qalek ana manadjer gininar… Pfff…

Un journaleux sournois et suspicieux…
Sinon, comment expliquer ce titre ou inter-titre plein de sous-entendu sur le Péteur. « Mersin Idman Yurdu-USMA arrêté » qui aurait pu être complété par « pour cause de brouillard ». Pourtant, la rencontre amicale hier, face au club turc Mersin, a été reportée en raison d’un épais brouillard à couper au couteau enveloppant Kartepe et les alentours. Donc, ce scribouillard étourdi qui est sur place avec la délégation usmiste pour l'espionnite, devait le préciser d’abord en première page ensuite, le détailler en pages intérieures pour informer le lecteur. Adèle Chirikioukiou adore jouer au chat et à la souris, juste pour mériter un kasse-krôte et une gazouza au Green Park Resort. Enfin, deux, puisqu’il faut penser au preneur d’images via son téléphone hatba. Ce boudjadi d’écrivaillon des montagnes turques devrait plutôt apprendre à construire une phrase dans la langue de Molière et non tenter de bluffer ou amuser la galerie. Fort heureusement, les fans Usmistes surtout ceux de la toile, sont déjà bien au fait de ce qui se passe à Kartepe postant pratiquement on time sur leurs pages infos, photos et vidéos… Le vrai-faux journaliste binoclard de bazar devrait rester toujours objectif et ne pas faire le mariole…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Boualem Lahdaidi, Rue Kléber, Alger Casbah…



NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

 

photo crédit : usma.dz

Lu 1812 fois Dernière modification le mercredi, 09 août 2017 16:53

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.