mardi, 27 juin 2017 18:05

The day after…

Écrit par Arab El Guelmi, Rue des Sarrasins, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Coupe d’Algérie… Molodia vs Stéf…

Saha ftorkom-aïdkom yal khaoua…

Ce fut une nuit du doute cauchemardesque pour nos frères amis-ennemis du Molodia après la cuisante défaite face à Sacia Staifia. La défaite mazalat tahrag, yaaaye ! Apparemment, les décideurs et les jouwara du club algérois ont oublié qu’un match se joue sur le terrain et non sur des journaux de bazar, des journaux khorda. Un match se joue également dans un grand stade, ce qui n’a pas été le cas. En refusant le Khamsa Jouilia pour élire domicile ou se réfugier à Santogi, on sentait la bouliga envahir l’EMCIA. Pas les pôvres supporters mais Omar Zatlaoui el khouwaf qui a influencé le groupe et l’entraîneur par ses discours fielleux… Yaaaye…

Battus par leur désormais bête noire en aller-retour en championnat, on a préféré faire les calculs d’épicier en optant pour le mythique stade Omar Hamadi qui convenait parfaitement aux Aigles emplumés. H’sissen H’mimar était fou furieux mais riait sous cape car il savait qu’il y avait un bon coup à jouer. Seulement, il tiendra rigueur à Ghribia fermacha pour le maigre quota de la billetterie. Mais le prézidon boudouwara a promis la loi du talion dès la saison prochaine. Impossible de recevoir au stade Mohamed Guessab mais on promet déjà une autre nuit du doute à Stéf hors Ramadhan. Les dirigeants veulent jouer à 23h00 au 8/5. Tzaguet 3alikom… Yaaaye…

Les camarades du koptane Moumoucha ont su tirer les marrons du braséro malgré l’enjeu et le jeu dur et brutal de Kara kiwi qui fut d’ailleurs expulsé à juste titre sans broncher, reconnaissant par-là sa bévue. Récidiviste, il prendra sa douche tout seul. Son compère Rikiliw lgoudam (coucou Ouassila) le rejoindra lors des prolongations pour le même motif. Le comédien d’Ain Defla où il vendait de la batata hadik el hamra li fiha DTT, joua aux pleureuses puis descendit en flammes le referee. Graaave ! Mauvais perdant. Briefés dans les vestiaires par le crâne rasé édenté, certains joueurs ont accusé l’homme en noir, ce bouc émissaire qui pourtant, est à créditer d’un bon arbitrage selon les avis des uns et des autres… Yaaaye…

Le coaching de Jeff Chandler, un autre guelmi, fut catastrophique puisqu’il fera sortir Aouedj le tordu le remplaçant par Seguer revenu de blessures. Mansouri permuta avec Cherif el Ouazza et Baba Kacem (pooof) par Guechguech le krakbouch, courant sur le terrain comme un dératé. L’ontrineur du Miloud reconnut que ses joueurs étaient surexcités, fébriles, confondant vitesse et précipitation. Ce n’est pas de la roudjoulia ni un match d’hommes. Les Nekkacha, Derrardja le cycliste, Debdouba et le reste ont joué la peur au ventre et n’ont pas su maîtriser leurs nerfs déjà à fleur de peau. Le travail mental a été négligé et ça, c’est une erreur de stratégie. Quant aux mlâabiya staifia, ils ont été plus calmes, plus sereins et ont su gérer le match à leur guise… Yaaaye…

Qui trop embrasse, mal étreint, dit-on. Le titre de champion raflé par le rival des Hauts Plateaux, battus et abattus en demi-finale à Bologhine même avec une chambrée de supporters, le mauvais sort semble s’acharner sur le Molodia. Reste la coupe de la CAF, seule consolation pour sauver les meubles après les dizaines de milliards dilapidés sans remporter le moindre tchabtchaq. Mais ne va-t-on pas dire encore que c’est l’arbitre qui nous a cassés en cas d’élimination en coupe de la CAF ? Voyons, voyons, arrêtons de pleurnicher. Battus en super coupe à Blida par l’Itihad Chouhada, le Zatlaoui a déclaré que c’est une coupe ntâa el ma. Alors la 2e place usurpée en championnat est une place dial bitelma, djifa, Miloudjifa… Yaaaye…

Question à une kilota verde leone trouée : chkoune hiya l’équipe qui encaisse durant la même rencontre un but fi Ramdane et deux buts fel Aïd ? Bankara ! Un Aïd des plus amers où les supporters ont occupé les travées de Santogi depuis l’après-midi, rompant l’iftar dans les tribunes avec un maigre kasse-krôte et une bouteille d’eau jetée dès la première minute de jeu sur Djabou venu botter un corner. Que faisait la horde de journaleux clubards derrière la cage de Khedairia ? Faisant la fête à Stéf, des supporters ont déclaré sur un micro baladeur que l’Entente est prête à rejouer le match fel Kettani. Wow ! Les Molodistes ne sont pas prêts d’oublier cette nuit du doute qui les a fait douter jusqu’au petit matin. Hagrouna, disait-on. Msakane, 3alach, 3alach… Rikiliw, rikiliw, y’a plus rien à voir. De pole position, l’EMCIA est passé en poule position. H’mimar a fait le pitre dans les vestiaires et veut le doublé. Gourmand, il ne sait pas que Badou Zaki l’a bien espionné et veut emmener cette coupe à Tanja… Qiiiww, oops, les mgharba disent : wak-waaak…


Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar…

Arab El Guelmi, Rue des Sarrasins, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Lu 2056 fois
Plus dans cette catégorie : « Entr’acte… La Der d'Andria ! »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.