vendredi, 30 janvier 2009 20:10

Une victoire, enfin !

Écrit par Red Bull
Évaluer cet élément
(0 Votes)
C’est dans les vielles marmites que l’on fait les meilleures soupes. Bourahli aura confirmé cette expression si réaliste hier après-midi à Bologhine.

Auteur d’un doublé sensationnel, le sétifien aura sonné le glas d’un réveil tant espéré par les supporters de l’USMA.

Aligné seul en pointe d’une attaque tant décriée depuis le début de saison, le vieux briscard ouvrira le score de manière acrobatique dès la 8ème minute, profitant d’un tir de Khoualed renvoyé par la transversale. Les intentions avaient été bien affichées dès les premières minutes car avant cette action, Moncharé, Ammour puis Dziri rataient coup sur coup des occasions nettes de scorer.

Cette réalisation allait donner des ailes à l’équipe en général et à son auteur en particulier qui doublera la mise à la 20’ d’un superbe retourné suite à un centre millimétré de Benaouameur.
Le usmistes continuent à pousser et auraient même pu tripler la mise cinq minutes plus tard si l’arbitre n’avait pas sifflé un hors jeu imaginaire de Dziri.

Les béjaouis ne se montreront dangereux qu’en fin de première mi-temps par l’intermédiaire de Boulemdaïs qui rate son duel avec Zemmamouche.

Après la pause citron, les rouge et noir baissent d’intensité laissant transparaître un relâchement qui fera l’affaire des bejaouis, résignés à remonter au score. C’est ce qu’ils feront d’ailleurs par l’intermédiaire de leur nouvelle recrue N’djeng qui sautera plus haut que tout le monde sur un coup franc de Boukessassa.

Les usmistes n’arrivent plus à inquiéter N’jeukam sur des actions de jeu, et comme à chaque fois, ils s’en remettent aux coups pieds arrêtés de Ammour dont l’un attérira sur la transversale. A noter aussi ce coup franc indirect dans la surface suite à une remise du pied de Zafour captée par N’jeukam. Ammour décale Dziri mais le gardien bejaoui détourne en corner.

La partie se termine sur une victoire usmiste malgré un pressing sans relâche des visiteurs qui n’auront pas démérité. Une victoire peu convaincante mais qui fait tant de bien après des déconvenues humiliantes. Il est clair de toute façon que beaucoup de travail attend le coach Mouassa afin que son équipe retrouve une âme.

Nous ne clôturerons pas cet article sans avoir condamné fermement cet énième geste de Ghazi qui a encore une fois insulté le public en usant de propos vulgaires et obscènes. Un comportement qui confirme qu’il n’a plus sa place à Bologhine. Nous demandons par la même à la direction de réagir pour mettre fin aux agissements de ce voyou qui n’honore pas les valeurs usmistes.



Autour du match

Du beau monde à Bologhine
Plusieurs dirigeants de club étaient présents ce jeudi à Bologhine. Nous avons noté la présence de Zedek et Kalem, respectivement anciens président du MCA et du CRB, celle de Kopa, ancien dirigeant de la JSK. Il est à signaler que M. Mechia était lui aussi présent.

Mennad dans le tunnel
Etant suspendu pour ce match, Djamel Mennad a tenu à suivre la rencontre à partir du tunnel des joueurs.

Fair play total

Les galeries usmiste et bejaouie ont fait preuve d’un fair play total. Assis cote à cote dans la 2ème tribune, les deux galeries se sont distinguées par un comportement exemplaire qui honore les deux clubs.

 

Vos commentaires.

Les photos du match.

Lu 2601 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.