vendredi, 16 janvier 2009 20:12

Un petit tour et puis s’en va

Écrit par Red Bull
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les malheurs continuent à s’enchaîner pour une USMA plus terne que jamais et qui n’aura même pas réussi à passer les 32ème de finale de la coupe d’Algérie en tombant sur ce qu'on peut appeler un « PAC surprise ».

La partie a très mal commencé (comme d’habitude pourrait-on dire) avec un but dès la 10ème minute de Maïdi. Après une faute non sifflée sur Ammour, le PAC enclenche un contre ponctué par un tir de Tedjar, Zemmamouche repousse mais Maïdi, bien embusqué arrivé à ouvrir la marque pour le Paradou. Cueillis à froid, les usmistes n’arriveront pas à réagir et Maïdi aurait même pu corser l’addition deux minutes plus tard s’il n’avait pas raté son face à face avec Zemmamouche.

L’USMA est dépassée et n’arrive pas à développer de jeu. Le Paradou quant à lui dominait et ratait des occasions nettes de scorer, comme cette action de Bouaïcha qui rate lamentablement alors qu’il se trouvait étrangement seul aux six mètres. Il ne restait que Zemmamouche et sa baraka pour repousser tant bien que mal les assauts des jaunes, notamment le tir de Touati des 20m qui trouve le poteau gauche du gardien usmiste. Une seule action est à signaler côté usmiste, celle d’Anderson dont la tête passera à côté suite à un coup franc de Ammour. L’arbitre met fin à cette première mi-temps avec une avance logique et méritée pour les pacistes.

En seconde période, l’USMA revient sur le terrain avec un tout autre visage en dominant nettement les débats. Hamidi arrivait même à égaliser mais l’arbitre refusera le but pour position de hors jeu, sans revenir sur le fauchage de Ammour dans la surface de réparation. Une injustice de plus.
Les rouge et noir repartiront de plus belle et l’incorporation du petit lutin Meklouche allait donner ce plus tant attendu au niveau offensif. Ce dernier arrivera à épater la galerie en éliminant trois adversaires mais son tir sera capté par Ferchichi. Le jeu se poursuivra sur le même tempo mais sans aucune action dangereuse n’est à signaler, mis à part ce bolide de Rial des 30m capté en deux temps par le gardien, du PAC. On s’acheminait vers une victoire du Paradou, mais c’était sans compter sur le revenant Ammour qui parvint à remettre les pendules à l’heure suite à un mauvais renvoi de la défense. Le plus dur était fait et il restait encore les prolongations pour pouvoir se qualifier.

A la 100’, Meklouche avait un ballon de but dans les pieds , après un joli une deux avec Hamidi, mais il trouvera le moyen de tirer dans les bras de Ferchichi alors qu’il s’était présenté seul face à lui. Le PAC n’en demandait pas tant et dès l’entame de la seconde période des prolongations, Maïdi s’échappait et centrait une balle que Moncharé détournera dans ses filets. La messe était dite et le coup franc de Ammour à la dernière minute n’y changera rien. L’USMA sort de la coupe d’Algérie par la petite porte, tout comme elle l’a fait en coupe arabe. Est-ce une bonne nouvelle ? Les adeptes de la formation diront que oui puisque la pression ne pèsera plus sur les jeunes joueurs usmistes, mais ce serait oublier que l’équipe n’a pas encore assuré son maintien. Gageons que nous ne passeront pas à côté de cet ultime objectif de la saison.

 

Vos commentaires.

Lu 3360 fois Dernière modification le vendredi, 16 janvier 2009 21:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.