lundi, 13 octobre 2008 20:50

Ifrane : quand les muscles se réveillent

Écrit par Red Bull
Évaluer cet élément
(0 Votes)
« Dieu que c’est dur ! ». Cette expression aurait bien pu être retenue comme titre.
Ils auront souffert comme jamais. Les mécaniques, pourtant bien huilées après un stage de préparation en France et six matchs de championnat n’auront pas fait long feu dans les magnifiques montagnes d’Ifrane, perchées à plus de 2.000 mètres d’altitude.

Dès les premiers jours, certains joueurs commençaient à se plaindre de douleurs aux muscles. Benaldjia, Hebbache, puis Ammour se sont tour à tour rendus à l’infirmerie pour soigner ce qui s’averra n’être que de simples contractures. Le reste du groupe, même épargné par ces légères blessures, aura quand même souffert de courbatures et de crampes à l’image du robuste Moncharé. C’est dire la difficulté d’un stage en altitude, du reste soulignée avant et pendant son déroulement par Fullone. Ce dernier avait aussi prévenu qu’un stage à Paris n’était pas très approprié, il aura eu donc l’occasion inespérée de rattraper le retard constaté sur l’aspect physique.

Le programme établi par le coach usmiste aura été très difficile à suivre, même si la charge de travail a augmenté crescendo, tout comme l’altitude qui a défaut de donner des ailes aura surtout plombé les mollets.

D’un plateau à 1.600 mètres, l’équipe est passée à un point culminant à 2.100 mètres où l’oxygène se fait rare. C’est d’ailleurs à cette hauteur que le préparateur physique marocain - recruté pour la circonstance - aura eu le plus de travail. Il a d’ailleurs déclaré que les joueurs usmistes avaient « beaucoup de retard sur le plan physique ». On peut dire qu’il aura été écouté par Fullone…

Le travail d’Ifrane donnera des fruits certains qui ne se manifesteront que d’ici quelques matchs. Il faudra donc être patient avec l’équipe qui ne rentrera que mercredi du Maroc après avoir écourté sa préparation d’un jour, pour éviter toute mauvaise surprise due au climat pluvieux de ces derniers jours. Deux jours plus tard, elle aura à affronter l’équipe de l’USMH dans un match derby qui s’annonce dores et déjà passionnant. D’ici là, à défaut de planer à 2.000 mètres d’altitude, nos joueurs auront certainement les moyens de survoler ce match qui ne sera pas de tout repos. Bon retour les rouges.

 

les photos de Ifrane.

Lu 3370 fois Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2008 07:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.