vendredi, 12 septembre 2008 20:52

ESS 1 – USMA 1 : Le cœur tient tête aux milliards

Écrit par Red Bull
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Précieux, tel est l’adjectif idéal pour qualifier le point du match nul ramené par l’USMA des terres sétifiennes. Le match aura été dur...

très dur même pour une équipe en plein renouveau face à une pléiade de stars. Aux milliards de Serrar, le onze usmiste aura répondu par le cœur, car sur le papier, comme sur le terrain, la différence entre les deux équipes se faisait ressentir. Mais il en fallait plus pour battre l’équipe mise sur pied par le magicien argentin, Fullone.

Le coach aura réservé une belle surprise dès le début : titularisation de Habbache qui signe là une entrée digne des grands. Surprise aussi, le nouveau maillot avec lequel se sont présentés les usmistes lors de ce match, un jaune fluo orné de petites bandes rouge, noir et grises.

Les sétifiens, comme on pouvait s’y attendre ont débuté la partie tambour battant. Point de période d’observation, les choses sérieuses commencèrent dès les premières secondes, mais c’est l’USMA qui se créera la première occasion franche du match sur un coup franc de Ammour, à la 4ème minute qui dépose le ballon sur la transversale de Hadjaoui.

Après une deuxième alerte de Ammour sur coup franc (7ème), l’ESS quadrilla merveilleusement le terrain et fit sentir sa domination notamment par Hemani, Djediat et le maestro Hadj Aissa. C’est d’ailleurs sur un corner de ce dernier que Sétif ouvrit la marque.

On jouait la 13ème minute, Yekhlef centre vers ses attaquants mais Zemmamouche renvoie la balle sur Djediat qui tente sa chance des 25 mètres. Son tir sera dévié en corner par la défense. Hadj Aissa trouvera la tête de Hemani au premier poteau devant un Boussofiane amorphe et coupable sur l’action. Ouverture du score logique pour l’ESS.


Les sétifiens maintiennent la pression. Trois minutes après cette réalisation, c’est Mekkaoui qui sauvera sur sa ligne un deuxième but sétifien. Sur un coup franc vicieux de Hemani, Zemmamouche n’arrive pas à intercepter la balle et Moncharé se voit obligé d’intervenir de la poitrine devant Hadj Aissa. Coup de sifflet et stupeur dans le camp usmiste : l’arbitre désigne le point de penalty. S’ensuit une longue protestation de Ammour qu’on avait rarement vu aussi énervé. L’arbitre reste sur sa décision. Seguer se charge de tirer le penalty mais Zemmamouche dévie la balle sur le poteau et s’en empare finalement. A croire que les Dieux du stade avaient sanctionné la partialité de l’arbitre en cette soirée de ramadan…

Le reste de cette première période côté usmiste se résumera aux coups de pieds arrêtés. Et comme à chaque fois, le danger vint de Ammour à la 21ème, qui poussa Hadjaoui à dévier la balle en corner.
L’USMA pousse pour revenir à la marque. Ce sera chose faite à la 27ème lorsque Rial reprit de la tête un corner de Ammour. Un but qui rappelle curieusement celui de Bourahli ici même l’année dernière, refusé injustement. Curieux aussi ce scénario, copie (presque) conforme de celui du match contre le CRB avec là aussi une égalisation de Rial, le nouveau goléador de l’USMA.

Cette égalisation piquera au vif les sétifiens. Tour à tour, Hemani, Yekhlef et Hadj Aissa tenteront leur chance mais leurs essais connurent des fortunes diverses tantôt non cadrés, tantôt interceptés ou tantôt déviés avec brio par Zemmamouche.
Une seule action vint du côté usmiste en cette fin de première période lorsque Mecheri ratera l’immanquable à la 45ème suite à un joli service de Boussofiane. Juste après, Raho se signale avec un centre que Zemmamouche dégage du pied en corner, tel un gardien de handball.

Au retour des vestiaires, Fullone opère deux changements : Deghiche en lieu et place de Mecheri trop isolé et Sayah à la place de Mekkaoui. La place d’arrière gauche reviendra à Habbache.
Cette deuxième période vit une domination totale de l’ESS. Raho profitait des largesses défensives de Habbache (remplacé à la 70ème par Khoualed) et centrait au millimètre pour ses attaquants qui gâchaient des occasions en or.

Une seule action est à signaler côté usmiste. Coup franc de 40 mètres de Rial qui oblige Hadjaoui à étaler toute sa classe pour dévier en corner. Après cela, plus rien. Tout le monde s’affairait à défendre car une véritable tempête s’abattait sur les buts du fantastique Zemmamouche. Le gardien usmiste sauvera ses coéquipiers à plusieurs reprises, notamment à la 64ème lorsque Bouazza passe en profondeur à Hadj Aissa qui rate son face à face. S’ensuivit alors le festival Bouazza : 70ème, tir des 30 mètres que Zemmamouche dévie sur la transversale. 78ème, Bouazza, encore lui, tire des 25 mètres après une jolie combinaison sétifienne mais Zemmamouche est encore là.

Juste avant cette action, Hemani ratera un but tout fait alors que Zemmamouche avait complètement raté sa sortie. La baraka usmiste allait encore être à l’œuvre à la 88ème lorsque Bouazza botte un coup franc qui vient échouer sur l’écaire des buts d’un Zemmamouche laissé pantois. Le match s’achèvera après une dernière action sétifienne à la 92ème que le portier usmiste sauvera encore une fois après un cafouillage dans la surface de réparation.

Ce match que tout le monde craignait s’est donc finalement bien terminé pour nos 11 guerriers. 11 hommes qui auront fait preuve d’engagement et d’envie, un atout maître lorsque nous n’avons pas les moyens de l’ESS. Bravo messieurs pour avoir joué avec votre cœur, bravo pour avoir conservé votre invincibilité depuis maintenant 5 matchs, et surtout, bravo monsieur Fullone pour cette nouvelle culture tactique que vous êtes entrain d’inculquer.

Composition des équipes :
ESS : Hadjaoui - Raho, Laïfaoui (Aksas 46'), Diss, Yekhlef - Djediat (Bouazza), Belkaïd, Ambane - Hadj Aïssa - Seguer (Ziaya), Hemani
Entraîneur : Simondi

USMA : Zemmamouche - Benaoumeur, Rial, Moncharé, Mekkaoui (Sayah 46') - Oudni, Diarra, Habbache (Khoualed 70’) - Ammour - Boussefiane, Mecheri (Deghiche 46')
Entraîneur : Fullone

Avertissements : Moncharé 17’ – Zemmamouche 29’ – Khoualed 88' (USMA)

 

Déclaration d'après match de Zineddine Mekkaoui :

"C'est un précieux point que nous venons d'arracher face aux double champions arabes. Ils ont joué sous pression devant leur public au moment où nous avons su gérer nos efforts. Malgré le premier but encaissé, nous n'avons pas douté, au contraire nous avons continué à jouer le plus normalement du monde. Nous étions bien préparés, et la meilleur preuve est qu'on est revenus à la marque assez rapidement. Nous avons bien joué le coup tactiquement et elhamdoullah nous avons réussi à garder notre invisibilité"

 Vos commentaires d'après match.

 Résumé vidéo du match.

Lu 3705 fois Dernière modification le mercredi, 17 septembre 2008 11:14

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.