×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 75
vendredi, 18 juillet 2008 14:37

Compte rendu de la journée de Jeudi

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lors de la deuxième journée du stage de l'effectif Usmiste à Lisses, notre correspondant sur place a décortiqué pour vous la méthode de travail du coach argentin, et les valeurs qu'il veut inculquer aux joueurs. En voici le récit :

 

Première constatations de Fullone sur le groupe

M. Fullone est très observateur, très rigoureux et sévère durant les entraînements et sympathique en dehors du terrain. La séance du matin était consacrée à des excercies avec le ballon par contre celle de l’après midi a été axée sur un travail physique intense. Des tours en forêt pendant 30 minutes, suivis d'étirements, puis d'autres tours pendant 25 minutes et étirements aussi. Beaucoup de joueurs avaient du mal à suivre le rythme imposé par le coach, certains d'eux appliquaient mal les mouvements ce qui a poussé le coach à leur montrer la meilleure façon de les faire.

Il a noté que certains joueurs sont d’un bon niveau, d’autres moyens et que d’autres doivent travailler fort. Quelques uns ont un excèdent de poids décidant de leur imposer personnellement un régime alimentaire adéquat afin de réduire ce poids. Alors que pour d’autres, il s’étonne de leurs conditions physiques qui est loin du niveau requis pour jouer en D1.

M. Fullone, parle de cette première semaine de stage comme étant un début car les choses vont changer par la suite puisuqu'il y aura encore plus de travail et incite ses joueurs à se surpasser.

Nous avons appris que certains joueurs se plaignent déjà de la charge et n’arrivent pas à suivre la cadence. Nous apprenons qu’un petit groupe est allé même simuler des blessures au Kinésithérapeute du club M. Lahoussine lui demandant une autorisation de dispense pour l’entraînement de demain. Ce qui a fait réagir le coach en demandant au staff médical que tout joueur simulant une blessure sera automatiquement sanctionné en joutant que tout joueur ne souhaitant pas continuer la préparation n'a qu'à faire ses valises et rentrer sur Alger.

M. Fullone a sensibilisé, encore plus, les cadres de l’équipe : Dziri, Ammour, Ghazi et Abdouni. En discutant franchement avec eux un par un et en groupe. La méthode de l’argentin est très appréciée et plsu encore sa franchise. Le coach a fait une petite fixation sur le gardien de but, disant qu’il compte beaucoup sur le keeper, qu’il considère comme le 50% de l’équipe sur le terrain. Il dira que le meilleur jouera, si le titulaire se sente en méforme, il vaut mieux qu’il le dise d’avance. Abdouni aura sa part, lui signifiant que même s’il était sous l’effet de sa sanction et qu’elle sera peut être levée d’ici le mois de mars prochain, il est important qu’il soit prêt pour le jour J lui reconnaissant de bonnes qualités ce qui motiva énormément Merouane puisqu'on le voit se donner à fond durant les entraînements au point d'avoir un malaise lors de la séance de jeudi.

Le sérieux durant les entraînements

Quand M. Fullone note un relâchement ou un comportement pas très sérieux de la part d’un joueur durant les entraînements. Il s’approche de lui en douceur et lui murmure deux petits mots. Ce qui force le joueur à reprendre son sérieux et sa concentration.
La discipline n’est pas du hasard pour El Mago mais une méthode de travail a été instaurée.
Certains joueurs ont cru malins d’essayer de ne pas se donner à fond lors d’un jogging en forêt croyant que l’argentin n’avait pas un œil sur eux et ils ont eu leurs lot de réprimandes à leur arrivée devant lui car parfois le coach donne l’air de ne rien voir ou d’être distrait mais il ne lâche rien et guettant ses joueurs.

Briefing avec Aksouh à son arrivée

L’arrivé de M. Aksouh au centre Léonard de Vinci, hier jeudi, va certainement beaucoup aider M. Fullone et avec la présence de M. Belmellat qui est entrain de faire un travail très apprécié par le coach en chef avec les gardiens de buts. Dès son arrivée, Aksouh a été mis au courant de la situation de la préparation et du groupe mais le message le plus important que le coach a envoyé à ses collègues est qu’ils doivent être à cheval sur le travail, de suivre sa cadence et se faire respecter par le groupe. Dans le cas contraire il serait obligé de faire appel à des personnes de l’extérieur pour l’épauler dans ses tâches ce qu'il veut éviter à tout prix.
M. Fullone a demandé à ce que les joueurs retardataires suivent un programme spécial pour pouvoir suivre la préparation car ce retard ne lui a pas plu et il estime qu’il ne devait pas y avoir ce genre d’excuses, les retardataires ont toujours tort.

Discipline

M. Fullone a sommé le secrétaire du club à ce que tout cas d’indiscipline soit sanctionné financièrement sur le compte du joueur. Appuyé à ce sujet par le président Allik qui a eu vent des agissements de certains joueurs qui voulaient jouer la comédie pour ne pas reprendre les entraînements et simuler des blessures, Allik a donné carte blanche à son coach pour sanctionner et remettre de l’ordre dans le groupe pour ce genre de dérapages.

Lacunes dans la gestion :

La phrase du coach disant que l’USMA roule actuellement à 2 km par heure la comparant avec d’autres clubs maghrébins et africains, résume la situation actuelle et les constatations faites en matière de gestion, programmation et de coordination. Sachant qu’un seul match amical a pu être programmé face à Nancy pour le 27 juillet et qu'aucun autre match amical n’est dans le programme, inconcevable pour un stage de préparation. Il a demandé au secrétaire du club de faire plus d’efforts. Actuellement des contacts ont été établis avec la direction du PSG afin de programmer une rencontre avant le 20 de ce mois, mais pour le moment rien n’est encore confirmé. D’autres clubs de CFA de la région vont être sollicités pour la programmation de confrontations durant ce stage.

Le message de Fullone au groupe

Fullone a demandé à ses joueurs de jurer à se donner à fond, pas pour lui mais pour le merveilleux public de l'USMA. Leur disant qu'il n'est pas venu en Pacha pour régner sur eux car il pouvait choisir une autre destination. L'USMA c'est un tout,  pas seulement Dziri et Ammour, il leur a dit qu'au Raja il a enlevé 9 joueurs titulaires et internationaux sans que ça affecte le résultat de l'équipe et qu'a l'USMA, s’il note que les présents sur le terrain ne se donnent pas comme il faut il les fera changer, quitte à le faire par des juniors, au moins le public verra en eux de la hargne et de la volonté à se défoncer sur le terrain. Il leur a dit qu'il a toujours entendu dire que l'Algérie comptait des hommes.

Lu 3837 fois Dernière modification le vendredi, 18 juillet 2008 14:55

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.