mercredi, 14 mai 2008 09:57

Un tortionnaire, un combinard,un SDF...et le journaleux

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nous avons écrit dans l’article d’après-match que la décision de faire jouer les juniors face au CABBA était tout autant humiliante qu’inexpliquée. A bien voir, et compte tenu des réactions de beaucoup de « saints » de notre football, je me dis que Allik avait finalement raison….
Un tortionnaire qui se dit blessé, un combinard téléphonique qui se dit scandalisé et un locataire que nous sauvons de rue dit que l’USMA est dans de sales draps. Ce beau monde vous fait inéluctablement sortir de vos gonds en laissant vos scrupules de côté. Il ne s'agit pas d'un sketch à Souilah, mais de la dure réalité de certains en mal d’excuses pour expliquer leurs débâcles. Tout cela saupoudré par la sauce d’un journaleux, plutôt journaleuhhh, qui se fait un malin plaisir de faire de la pub gratuite ( ? ) pour une compagnie de téléphone à puce.

En parlant de puce, celle de l’oreille me dit : « Et si tout cela ne rimait qu’à une chose ? La peur de voir ces jeunots perpétuer la tradition d’une génération qui nous a value tant de joie, et surtout tant de peine pour des adversaires en mal de titres ? Ils attendaient avec impatience la fin de notre équipe, mais voila que des gamins viennent leur foutre la trouille. Que des Bilel (Benaldjia, Kidjour, Zitouni). Il y’en aura encore et pour une dizaine d’années. Qu’un nouveau Moha (Saidoune) sera là pour imposer sa loi dans l’axe ou sur le côté droit. Alors qu’un Fouzi nous rappellera un autre du même prénom (Benkhalidi) … Je ne citerai pas d’autres afin d’éviter toute mauvaise œil et convoitise, et surtout pour me régaler devant les yeux ébahis de ces jaloux au moment de les découvrir, avant de se voir couverts de honte ».

En parlant de couverture et de découverte, certains jouent aux vierges effarouchées, alors que la vie de leurs clubs est entachée d’irrégularité plus que démontrée. Sauf si certaines mémoires sélectives oublient un certain déplacement à Bel-Abbes, d’autres à Annaba, ou encore au 20 Août et autre Boufarik. Nous pouvons continuer à énumérer, mais par respect aux fondateurs de ces clubs nous préférons nous arrêter ici.

Au fait, si quelqu'un vous envoie des "unités", évitez de nous appeler la nuit pour dire qu’un tortionnaire a déposé un "Kfen" (drap) devant notre porte … Car au prochain match ce sera les mêmes qui joueront.
Lu 3596 fois Dernière modification le mercredi, 02 juillet 2008 02:53

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.