mardi, 01 juin 2010 10:26

Dziri à cœur ouvert

Plusieurs fois sollicité par nos correspondants pour une interview, Dziri a toujours refusé poliment de se prêter au jeu des questions-réponses. Billel l’a toujours fait en accompagnant son refus d’un charmant sourire, jusqu’au jour où il finit pas nous donner son OK (2006).

Farceur comme pas un, Dziri revint à la rescousse et nous lança d’un ton jovial : « revenez plutôt le jour où je prendrai ma retraite ». La boutade avait fait franchement rire nos correspondants mais l’invitation lancée par Dziri avait été prise au sérieux. Aussi, vendredi passé, Billel eu la surprise de se faire rappeler sa promesse par nos correspondants et répondit : " Vous m’avez bien eu. Vous êtes tenaces et je vais tenir parole "
Dziri s’exprime pour la première fois sur le site www.usm-alger.com.

 


usm-alger.com : C’est la première que vous nous accordez la faveur de vous interviewer. Notre site vous effraie t-il à ce point ?



Billel Dziri : Absolument pas. Bien au contraire cela ne me pose aucun problème et tout le plaisir set pour moi de pouvoir m’adresser aux supporters par votre biais.



usm-alger.com : Vous venez de mettre un terme à votre carrière. Peut-on connaître les raisons qui ont motivé votre décision ?



Billel Dziri : C’est une décision mûrement réfléchie que j’ai pris au cours du mois de décembre 2009. J’ai choisi de quitter la compétition devant les miens. J’ai délibérément décidé de mettre un terme à ma carrière de footballeur au stade Omar Hamadi qui m’a fait connaître les plus beaux moments de ma carrière. Je l’ai fait aussi pour remercier ce merveilleux public avec lequel j’ai longtemps communié. Il y a une fin à toute chose et j’ai la conviction que j’ai fait le bon choix, au bon moment.



usm-alger.com : Cela semble être le cas puisque le stade Omar Hamadi a connu l’ambiance des grands jours. Le public, longtemps absent cette saison, est venu pour vous. Il a répondu à l’appel. Comment avez-vous vécu ces moments ?



Billel Dziri : C’était tout simplement extraordinaire. J’avoue avoir été surpris car je ne m’attendais pas à une telle ambiance. La sollicitude dont j’ai fait l’objet au cours de ce mémorable après-midi restera à jamais ancrée dans ma mémoire. L’hommage qui m’a été fait par les supporters me va droit au cœur et je les en remercie vivement.



usm-alger.com : Pour ne pas être en reste, notre site et les supporters qui le visitent ont voulu vous remercier à leur manière. Que pensez-vous de leur initiative ?



Billel Dziri : C’est la première fois que j’accorde une interview à votre site et je m’aperçois que j’ai tardé à m’adresser aux supporters usmistes par votre biais. J’avoue avoir été surpris par tant de marques de sympathie et par tant de sollicitudes. Je suis très honoré que ma famille pense à me récompenser. Votre geste prouve, si besoin est, tout l’amour que vous portez à l’USMA. Je vous souhaites, sincèrement, de continuer votre mission avec la même ardeur, le même dévouement et le même souci d’informer les supporters sur tout ce qui touche le club. Les informer sur les joueurs, sur le staff technique, sur le déroulement des entraînements, sur celui des matchs et sur bien d’autres choses encore afin de maintenir ce trait d’union entre le club et ses supporters mais, également, pour encourager la génération montante de jeunes talents avide de consécrations


usm-alger.com : En dépit de quelques rapports conflictuels que vous aviez eu avec certains supporters, aujourd’hui vos fans ont démontré que vous occupez une place de choix dans leurs cœurs….



Billel Dziri : Honnêtement, je n’ai pas souvenir d’avoir eu maille à partir avec les supporters usmistes. Il arrive, bien évidemment, que les supporters se mettent en colère lorsque leur équipe ne tourne pas et surtout lorsqu’il n’y a pas de résultats. Dans des cas pareils, leur déception est compréhensible et l’on peut comprendre aisément leur mécontentement. L’attitude des supporters usmistes ne diffère en rien de celle des autres supporters, y compris de ceux qui supportent les plus grands clubs d’Europe. Mais ce que je viens de voir aujourd’hui me ravit au plus haut point. Cela conforte l’idée que j’avais des supporters usmistes qui, une fois de plus, viennent de démontrer tout l’amour et tout l’attachement qu’ils portent à leur club. Ils m’ont surtout prouvé qu’ils m’aimaient autant que je les aime.


usm-alger.com : Si on vous demandait de faire le bilan de votre carrière, comment évalueriez-vous vos 15 années passées à l’USMA ?



Billel Dziri : 9 titres en 15ans, c’est quelque chose extraordinaire. Avouez qu’il est difficile de faire mieux. De ce côté-là, je peux dire que je suis comblé. Le plus important pour moi est d’avoir donné le maximum, d’avoir mouillé mon maillot et d’avoir pu rendre heureux nos supporters.



usm-alger.com : Dziri a-t-il quelque chose à regretter ?



Billel Dziri : Absolument pas ! Non, je n’ai rien à regretter...


usm-alger.com : Même pas d’avoir échoué dans la conquête de la coupe d’Afrique, un trophée que l’USMA rêve toujours de remporter ?



Billel Dziri : (il hésite un peu) Nous étions à deux doigts de réaliser cet exploit en 2004 sous la houlette de feu ADBELWAHAB Allah yerhamou. Nous avions perdu bêtement notre demi finale face à l’équipe nigériane d’ENNYMBA en encaissant à la toute dernière minute. C’est dommage, mais nous ne pouvons rien contre le destin et, à ce titre, il n’y a pas à avoir de regrets. Je souhaite que la nouvelle génération fera mieux et réussira là où nous avons échouer, incha Allah.


usm-alger.com : Parlons un peu de l’équipe nationale. Vous avez pratiquement joué avec deux ou trois générations de joueurs puisque vous avez côtoyé Madjer, Saïb, Tasfaout,… Quelle est celle qui vous a le plus marqué ?



Billel Dziri : Toutes les générations de joueurs que vous avez cité m’ont marqué du fait que chaque génération avait ses qualités. Si Dieu nous prête vie incha Allah, nous aurons, dans les années qui viennent, une autre génération de footballeurs qui peut se révéler bien meilleure que celles qui l’ont précédé.



usm-alger.com : Vous avez été le capitaine de l’équipe nationale , vous avez connu beaucoup de bonnes choses et marqué beaucoup de buts , vous avez été victime d’une blessure, vous avez participé à 4 CAN,… Quels sont les meilleurs souvenirs que vous gardez de votre passage en EN ?



Billel Dziri : Je n’ai pas de souvenir particulier, mais je dirai que chaque instant passé en sélection était un moment de bonheur et de joie. C’est une période de ma carrière inoubliable, que ce soit pour moi ou pour ceux qui m’appréciaient. J’ai eu la chance de participer à 4 phases finales de la CAN entre 1996 et 2002. J’estime avoir, à chaque fois que j’ai été aligné, mouillé le maillot et donné le meilleur de moi pour les couleurs de mon pays. Cela a toujours constitué pour moi un honneur et un privilège de défendre l’emblème national.



usm-alger.com : L’Algérie s’apprête à jouer la coupe du monde après 24 ans d’absence. Selon vous, quelles sont les chances de bien figurer de nos sélectionnés, dans ce tournoi ?



Billel Dziri : Je ne parlerai pas des chances de nos joueurs, mais je souhaite que cette nouvelle génération de joueurs puisse faire un bon parcours et honorer les couleurs de notre pays et bien représenter le football national. Nous n’allons quand même pas leur demander de remporter la coupe du monde (rires) !



usm-alger.com : Peut-on savoir ce que fera Dziri après avoir pris sa retraite ? Restera t-il dans le milieu du football ? Dziri manager ou président, c’est possible ?



Billel Dziri : (Rires) Pour l’instant, je n’ai encore rien décidé. Je viens juste de mettre un terme à ma carrière, j’aurai tout le temps d’y réfléchir et de prendre la bonne décision.



usm-alger.com : Un dernier mot pour les supporters



Billel Dziri : Je leur dit merci ! Merci pour tout, merci pour cette mémorable journée. Bravo à l’USMA et à tous ceux qui ont participé à la réussite de cet après midi d’adieu. Je remercie, également, les supporters qui n’ont pas pu se déplacer.

Lu 10447 fois Dernière modification le vendredi, 03 février 2012 10:40

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.