mardi, 23 février 2016 18:15

MOB 0 - 1 USMA : A l'usure !

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Lorsqu’à la 13ème minute de jeu, le sénégalais Ndoye du MOB s’est fait expulsé par l’arbitre Benouza, nous étions nombreux à croire que l’USMA venait de bénéficier d’un facteur favorable supplémentaire pour revenir victorieux de son déplacement à Bejaia.

Jouer un MOB affecté par son élimination en Coupe d’Algérie, sans la présence de son public et de surcroit privé d’un élément dès les premières minutes de jeu, voilà de quoi donner un surplus de confiance aux Rouge et Noir…même si le match se joue au stade de l’unité maghrébine.

Mais, comme c’est souvent le cas lorsqu’une équipe évolue en infériorité numérique, la tâche de l’adversaire est souvent rendue plus difficile.

L’entraineur Amrani opta dès la sortie de son avant-centre pour un schéma tactique résolument défensif tout en donnant consigne à ses poulains de procéder, lorsque la situation le permettait, par des contres qui pourraient surprendre la défense usmiste.

Au cours d’une première mi-temps qui fut pauvre en occasions franches de scorer, les usmistes ont certes eu le monopole du ballon mais le jeu se concentra le plus souvent au milieu du terrain.

L’USMA donnait l’impression d’attendre un éventuel épuisement des béjaouis, d’autant que ces derniers évoluaient à 10. L’estocade pouvait être donnée au cours de la seconde période, s’était-on dit. D’autant que Miloud Hamdi avait de la réserve avec un banc des remplaçants assez fourni.

La seconde mi-temps ressembla à la première avec cependant une hausse du rythme de la part des Rouge et Noir. Les actions des camarades du revenant Darfalou se faisaient plus menaçantes pour les défenseurs mobistes. Pourtant, c’est le MOB qui a failli trouver le chemin des filets par l’entremise du remplaçant Hamzaoui qui rata son face à face avec Mansouri.

Les dernières minutes de la partie sont à l’avantage des usmistes qui, à force de pousser les béjaouis dans leurs derniers retranchements, finiront par trouver la faille. C’est le malgache Andria, auteur d’une série de dribbles dans la surface de réparation béjaouie, qui provoqua le penalty justement sifflé par Benouza. La sentence est exécutée par Meftah qui réussit à donner l’avantage à son équipe (83’).

L’USMA aura finalement eu raison des béjaouis dont le mérite aura été de résister farouchement jusqu’aux derniers instants du match.

Grâce à ce succès, les usmistes creusent d’avantage l’écart sur leurs poursuivants immédiats et portent leur avance sur le dauphin belouizdadi à 13 points. Il faudra cependant attendre le déroulement complet de cette 21e journée pour être fixé sur l’écart qui séparera l’USMA du reste du peloton.

L’USMA a évolué dans la composition suivante : Mansouri – Meftah – Boudebouda – Chafaï – Khoualed (Mazari) – El Orfi – Ferhat – Koudri – Seguer (Darfalou) – Beldjilali – Chatal (Andria)

Lu 4681 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.