dimanche, 12 juin 2011 19:00

Renard : « Il ne faut pas crier victoire »

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

En dépit de la victoire acquise à Bologhine face au CABBA qui permet à son équipe de s’éloigner de plus en plus de la zone des relégables, l’entraîneur des Rouge et Noir Hervé Renard reste zen et ne veut pas brûler les étapes. En effet, lors de la conférence de presse animée à l’issue du match face au CABBA, le coach usmiste a déclaré : « Il est prématuré de crier victoire ! Certes, nous avions besoin de ces points pour assurer notre objectif mais la saison n’es pas encore terminée et, tant que nous n’avons pas encore sauvé notre saison, on ne peut pas savourer nos victoires vu notre situation. Cela dit, j’avoue que nous sommes près du bonheur et que nous avons fait un grand pas, après ce réveil que tout le monde attendait mais qui ne s'est produit qu'après que nous ayons éprouvé beaucoup de difficultés au début de la phase retour, puisque on ne jouait que les grosses cylindrées »

" Ce sera un bon chalenge face au CRB qui carbure en ce moment "


Par ailleurs, interrogé d'ors et déjà sur le prochain match qui aura lieu au 20 août face au voisin du Chabab, Hervé Renard affirme : " ce sera un bon chalenge pour nous de jouer contre une équipe qui carbure en ce moment. De plus, ce sera un derby mais nous irons pour gagner. Mais, n'anticipons pas, le match n'est que dans deux semaines et, pour l'instant, il faudra se concentrer sur notre travail " D'autre part, Renard a donné son avis au sujet du report de la prochaine journée ; " J’aurais aimé enchaîner tout de suite avec le prochain match. Mais bon, la ligue a bien fait aussi de faire jouer les matches en retard avant la fin de la saison. Donc, à partir du moment où je considère cette décision comme bonne, je ne vais pas la critiquer. Imaginons un seul instant que des matches en retard aient lieu après la fin du championnat ! Quelle sera notre réaction ? "

dimanche, 12 juin 2011 18:56

Après la pluie, le beau temps !

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Fini le temps où les joueurs de l’USMA quittaient le terrain sous les insultes du public grogneur des Rouge et Noir. Avant-hier, nous avons assisté à une chose que nous n’avons pas vu depuis très longtemps à Bologhine. Juste après le coup de sifflet final de l’arbitre, les joueurs se sont dirigés vers leurs supporters pour fêter la victoire dans une ambiance formidable qui nous a fait rappeler les moments glorieux de l’équipe phare de Soustara. ompagnée
En effet, après un passage à vide qui n’a que longtemps duré, les Usmistes sont en bonne voie désormais afin d’assurer l’objectif qui n’est autre que le maintien. Tout avait commencé à la fin de la phase aller, lorsque des dissenssions sont nées au sein de la famille usmiste. Ensuite, il y a eu des résultats médiocres, malgré la venue d’un entraîneur d’envergure comme Hervé Renard qui ne pouvait pas maîtriser son groupe. Cette situation provoqua une grogne chez les inconditionnels usmistes qui ont exercé une pression sur leurs joueurs, accompagnée par des bagarres et même des agressions sur certains joueurs cadres comme Achiou, Ghazi et Aouameri. Cela dit, depuis quelques semaines, les choses vont mieux à Soustara, plus exactement depuis le retour de Mouldi Aîssaoui et Reda Abdouche aux affaires du club, ainsi que l’association des deux enfants du club Dziri et Aksouh à la barre technique, aux côtés de Renard et Beaumelle.

Les joueurs ont retrouvé la confiance
D’aucuns s’accordent à dire que depuis que la pression et la tension se sont apaisées, la bande à Renard a retrouvé confiance, affichant par la même un très bon état d’esprit comme ne cesse de le dire le coach Renard. Avant-hier, les Rouge et Noir ont prouvé leur retour en force en dominant de bout en bout leur adversaire et concurrent direct, à savoir le CABBA, puisque le score aurait pu être plus lourd n’étaient-ce les occasions ratées par Boulebda et consorts. Par ailleurs, il est à signaler que Renard a enfin trouvé la bonne formule, avec une tactique « révolutionnaire » (3-5-2). Avec une telle stratégie de jeu, les Rouge et Noir ont pu redresser la barre en enchaînant de bons résultats, même si l’équipe pouvait mieux faire, puisque de l’avis de tous Achiou et consorts ont raté deux points à El Eulma et Khroub puisqu'ils ont été meilleurs que leurs adversaires. Désormais, il ne reste que quelques points pour que l’USMA assure définitivement le maintien, et la bande à Renard est plus que jamais proche de son objectif, à quatre journées de la fin de la saison.
Amine Tirmane

Évaluer cet élément
(5 Votes)

Le score étriqué qui a sanctionné la partie peut laisser penser que la rencontre fût âprement disputée. En réalité, si le CABBA s’en sort avec une défaite, somme toute honorable, il le doit à son gardien de but Ferradji qui a évité à ses coéquipiers une véritable correction.
En effet, hier, les usmistes en voulaient terriblement et l’empressement qu’ils mirent à attaquer les buts bordjis renseignait sur leur détermination à plier le match dès les premiers instants de la partie. D’entrée, ils prirent à la gorge des bordjis visiblement venus pour limiter les dégâts. Ils le firent tant et si bien qu’au bout de la demi heure de jeu, les Rouge et Noir menaient déjà par 2 buts à 0. En fait, la domination usmiste fut payante à partir de la 22’ de jeu lorsque, sur un corner tiré par Aït Ouamar et un premier essai de Daham, Khoualed reprit victorieusement le ballon dans les buts de Ferradji. Le fougueux défenseur algérois venait de montrer la voie à suivre à ses coéquipiers libérant ainsi les milliers de poitrines des supporters usmistes qui donnèrent libre cours à leur joie. USMA 1 CABBA 0
Dans les minutes qui suivirent cette réalisation, l’USMA accentua sa pression sur un adversaire qui ne savait plus où donner de la tête. A la 25’ de jeu, Achiou sur un coup franc joliment exécuté envoie le ballon sur Daham dont le magnifique header ira s’écraser sur la balle transversale des buts gardés par Ferradji. 
Ce ne fut que partie remise puisqu’à la 28’ de jeu, le goleador usmiste aggrava la marque pour son équipe après avoir hérité d’une balle acrobatiquement centrée par Ouznadji, intenable hier. USMA 2 CABBA 0
Les Rouge et Noir venaient de faire le break et contrôlaient la partie avec aisance. Ouznadji, très en verve, aurait même pu corser l’addition lorsqu’il envoya un tir mourir sur le montant des buts bordjiens. Pendant ce temps, le CABBA ne faisait que subir. L’unique occasion qui s’offrit à ses attaquants se situa au cours du temps additionnel de ce premier half, dominé de la tête et des épaules par les Rouge et Noir. 
Au cours de la deuxième période, la physionomie de la rencontre ne changea pas d’un iota. L’USMA revint avec la même envie d’en finir définitivement avec cette équipe de Bordj qui ne faisait que se défendre. Les occasions usmistes se multipliaient et c’est miracle si le CABBA n’encaissa pas d’autres buts. Il est vrai que, devant sa cage, Ferradji faisait des merveilles. 
Contre toute attente, c’est le CABBA qui arriva à réduire la marque grâce à un beau but de El Hadi Adel qui reprit d’une belle volée un centre que lui adressa son coéquipier Abed (64’). USMA 2 CABBA 1
Cette réalisation du CABBA n’ébranla pas les usmistes qui repartirent de plus belle à l’assaut des buts bordjis. A la 70’ de jeu, l’USMA obtint un penalty après que Ouznadji fut fauché dans la surface de réparation. Chargé de le tirer, Aouamri verra son tir dévié, une première fois, par Ferradji puis par la barre transversale et sortir hors du champ du jeu. Aouamri venait de rater une occasion de mettre définitivement à l’abri son équipe. Ce ratage n’empêchera pas les usmistes de maintenir leur domination jusqu’à l’ultime minute de la partie qui sera sifflée sur le score de 2 buts à 1 pour l’USMA.
Par ce succès, l’USMA se hisse à la 10ème place et s’éloigne doucement mais sûrement de la zone des relégués. Ses joueurs devront continuer de jouer avec le même état d’esprit pour le reste des rencontres qu’ils doivent disputer. Hier, ils ont été solidaires et déterminés et les supporters usmistes ont apprécié la combativité avec laquelle leurs protégés se sont battus. Ils promettent d’être à chaque fois plus nombreux pour aider, à leur façon, de club à terminer cette saison mieux qu’il ne l’a commencé. 

Stade Omar Hamadi - Bologhine
Affluence : nombreuse
ButsKhoualed (22’) – Daham (28’) pour l’USMA El Hadi Adel (64’) pour le CABBA
AvertissementsAït Ouamar (41’) pour l’USMA Bekha (54’) – Mansour (89’) pour le CABBA
Composition d’équipe : Mansouri – Khoualed – Diamouténé – Chafaï – Aouamri – Aït Ouamar - Ghazi – Achiou (Benaldjia 90’) – Boulebda (Heriat 78’) – Daham (Ichalalène 68’) - Ouznadji - Entraîneur : Hervé Renard 

Les U20 de l’USMA continuent leur marche victorieuse vers le sacre qui leur tend les bras. Hier, ils ont aisément disposé de leurs homologues du CABBA sur le score de 3 buts à 0.
Les réalisations usmistes ont été l’œuvre de Tatem, Baïteche et Betrouni. 
L’USMA reste solidement arrimée au poste de leader avec 61 points, immédiatement suivie par l’ESS distancée de 9 points mais avec 1 match en plus à disputer.

mercredi, 08 juin 2011 13:28

USMA vs CABBA : L’échappée belle ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

En recevant le CABBA, un mal classé et potentiel reléguable, l’USMA a l'occasion, en cas de victoire, de quitter la zone rouge, à quelques encablures de la fin de ce premier championnat professionnel.


En effet, un succès permettrait à l’USMA de distancer son adversaire du jour de 6 longueurs et ferait faire aux Rouge et Noir un bond vers les hauteurs du classement. C’est dire si le match de samedi s’annonce important pour les gars de Soustara.


Le redressement opéré depuis deux semaines semble plaider pour une victoire usmiste d’autant que le public sera, cette fois-ci, présent et constituera un apport non négligeable pour les algérois. 
L’entraîneur Renard ne devrait pas changer une équipe qui donne satisfaction, pour le moment. Mansouri, irréprochable à Khroub, devrait être reconduit et Maïga devrait, quant à lui, faire les frais de l’excellent rendement de son compatriote Diamouténé. Diamo, que d’aucuns avaient qualifié de mauvaise affaire, s’est jusqu’à présent révélé précieux par son abattage, sa polyvalence, sa technique et sa vitesse d'exécution. A ce titre, il est plus que probable que Renard lui fasse, une nouvelle fois, confiance. Les autres compartiments ne subiront, vraisemblablement, pas de changements notables. Mis à part Meklouche, suspendu pour cumul de cartons, on devrait retrouver, à un ou deux éléments près, les mêmes éléments qui ont évolué à Khroub. A moins que Renard et ses adjoints décident de revenir à la composante classique en titularisant Sayah ou encore Daham, à condition toutefois que ces joueurs se soient totalement remis de leur blessure.


Renard sait que ce match, sans être capital, est très important pour la suite de la compétition. Une victoire permettrait à son équipe de souffler et d’aller, lors de la prochaine journée, chez le voisin belouizdadi avec plus de sérénité.


Cela ne sera pas aisé devant un ensemble bordji bien décidé à vendre chèrement sa peau. Le CABBA, récent vainqueur du leader chélifien, n’a pas baissé les bras et viendra à Alger pour obtenir un bon résultat qui lui permettrait d’entretenir l’espoir. L’entraîneur Zekri comptera sur son gardien Ferradji pour faire barrage aux tentatives usmistes. Il misera également sur le métier de ses attaquants Bentayeb et El Hadi Adel pour essayer de surprendre l’arrière garde usmiste. Hors de leurs bases, les bordjis sont très fragiles. En 12 rencontres, disputées à l’extérieur, le CABBA s’est incliné à 11 reprises et n’a réussi à ramener qu’une victoire de Chlef, face à l’USMB. C’est dire si la tâche du Chabab s’avère extrêmement compliquée face à des usmistes qui ne jurent que par la victoire, même si le président du CABBA promet à ses joueurs une pluie de dinars en cas de succès à Bologhine. 

Score à l’aller CABBA 2 USMA 1


26ème journée du championnat de ligue 1 USMA vs CABBA
Datesamedi 11 juin 2011
StadeOmar Hamadi de Bologhine
Horaire19h00
ArbitresHaïmoudi – Bechirene – Omari – 4ème officiel Bouali


En U20 : Pour le compte de la 26ème journée du championnat de ligue 1(U20), les juniors A de l’USMA rencontreront leurs homologues du CABBA au stade Omar Hamadi de Bologhine, le même jour, à partir de 13h30. L’USMA est 1ère avec 58 points tandis que le CABBA compte 34 points et est classé 6ème. 
A l’aller, les juniors A de l’USMA l’avaient emporté sur le terrain de leurs adversaires du CABBA sur le score de 1 but à 0.
La rencontre sera arbitrée par Messieurs Kadi, Boutal et Zirek, tous trois appartenant à la ligue régionale d’Alger.

mercredi, 01 juin 2011 13:13

ASK 0 - 0 USMA : L’USMA rate le coche !

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Après maintenant trois matches, les Rouge et Noir semblent avoir atteint une certaine stabilité ! Hier, les usmistes avaient un déplacement très difficile à négocier face à une coriace équipe de l’ASK, menacée elle aussi de relégation.


C’est sous une pluie battante que le match fut entamé par les deux formations. Les khroubis, voulant surprendre les algérois, se ruent vers les buts de Mansouri mais n’arrivent pas à, réellement, le mettre en danger. 
Petit à petit, l’USMA va desserrer l’étreinte des khroubis et ses attaquants vont aller, à leur tour, inquiéter les buts du gardien Benkhoja. L’USMA ratera, coup sur coup, trois possibilités de scorer par Diamouténé, puis Meklouche et enfin par Ouznadji. Ce dernier eut, au bout du pied, l’occasion la plus nette d’ouvrir la marque pour son équipe lorsqu’il évitera la sortie du gardien khroubi et, dans un angle fermé, poussera le ballon vers les buts vides. Au moment où tous les présents croyaient au but, le défenseur Aârâr, revenu précipitamment, renvoya la balle sur sa ligne de but évitant ainsi à son équipe d’encaisser. L’USMA dominait mais n’arrivait pas à marquer devant une ASK qui résistait parfaitement. La mi-temps fut sifflée sur le score de 0 partout.


En seconde période, les protégés de Boughrara sont revenus sur le terrain avec plus de détermination. Ils se heurtèrent, cependant, à une USMA bien organisée et qui resta menaçante jusqu’à la fin de la partie. Ouznadji et Boulebda avaient même eu la balle du match au bout de leurs semelles et auraient pu permettre à leur équipe de revenir avec les trois points de la victoire s’ils avaient su concrétiser la dernière et, sans doute, la plus franche occasion qui s’était offerte à eux, dans les ultimes instants de la partie. 

Les attaquants usmistes venaient de rater là une possibilité inouïe de revenir avec les 3 points de la victoire dans leur escarcelle. 
Mais, les Rouge et Noir ne perdent plus et ce constat est en soi réconfortant. S’ils arrivent à maintenir cette dynamique de bons résultats, alors ils pourront entrevoir l’avenir avec plus d’optimisme. En tous cas, à l’USMA, on semble avoir pris conscience que le salut ne viendra que de la conjugaison des efforts de tous !

StadeAbed Hamdani - Khroub
Affluence nombreuse
AvertissementsDiamouténé (62’) – Meklouche (53’) pour l’USMA Naït Yahia (26’) pour l’ASK
Composition d’équipe : Mansouri – Benayada – Aouamri – Chafaï - Khoualed – Diamouténé – Meklouche (Boulebda 73’) – Ghazi – Heriat – Achiou (Frioui 73’) – Ouznadji - Entraîneur : Hervé Renard 

Les U20 de l’USMA ont atomisé leurs homologues de l’ASK sur le score fleuve de 12 buts à 1.
Les réalisations usmistes ont été l’œuvre de Betrouni (3 buts), Asloun (3 buts), Baïteche (1 but), Tatem (1 but), Anis Kerar (1 but), Benaldjia (1 but), Chatal (1 but) et Boukatouh (1 but).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Diamo, comme on aime à l’appeler à l’USMA, était particulièrement heureux à la fin de la partie qui a opposé son équipe à celle du MCO. Arrivé au mercato d’hiver avec son compatriote malien Maïga, Diamouténé n’avait pas eu, jusqu’à ce match contre les oranais, l’occasion de montrer ce qu’il sait faire.


D'apparence timide, Diamo a assisté à la conférence de presse d’après match et a volontiers répondu aux questions des journalistes présents. 
Le " petit " malien commencera par remercier le staff technique. " Je dis merci au coach et à ses adjoints pour m’avoir donné la possibilité de jouer. Je n’oublierai pas de remercier aussi mes coéquipiers qui m’ont énormément aidé sur le terrain ". Amadou continuera en avouant qu’il n’était pas évident pour lui de jouer après tant de mois d’absence des aires de jeu. " La première a été la bonne ! Je remercie Dieu car j’ai eu beaucoup de difficultés à terminer la partie. Vous devez comprendre que cela fait trois mois que je n’ai pas participé à une rencontre officielle ".


Par la suite, Diamo a fait une brève analyse du match. " Nous avons préparé ce match sérieusement. En première période nous avons dominé les oranais et nous nous sommes créé de nombreuses occasions de scorer. Nos buts sont arrivés suite à deux balles arrêtées mais l’essentiel est que nous ayons réussi à prendre l’avantage. Nous avons essayé de jouer en bloc et de ne pas encaisser de but. Au final, nous avons remporté le match et je suis vraiment heureux ".


Répondant à une question se rapportant au poste qu’il a occupé, Diamouténé fera savoir aux journalistes : " Je n’ai pas évolué en défense mais plutôt dans l’entre jeu. Je n’ai pas cessé de faire des allées et venues et cela m’a fatigué. Il est clair que je jouerai là où l’entraîneur le jugera utile et là où je pourrai apporter un plus à mes coéquipiers. Avec de la persévérance, j’y arriverai incha Allah.

Évaluer cet élément
(4 Votes)

Il leur aura fallu attendre 5 mois et jouer pour la 6ème fois au stade Omar Hamadi pour que les Rouge et Noir mettent fin à une série noire dont tout le monde se demandait quand elle allait prendre fin. 
C’est, en effet, depuis leur rencontre disputée et gagnée contre l’ASK, en décembre, dernier que les usmistes n’avaient plus remporté le moindre succès sur leur stade fétiche de Bologhine.


Les oranais seront tombés là où beaucoup d’équipes avaient pu s’en sortir indemnes. La victoire de l’USMA est importante sur le double plan psychologique et comptable. Les Rouge et Noir mettent un terme à la série de contre performances qu’ils enregistraient sur leur terrain depuis la 10ème journée du championnat et s’éloignent momentanément de la zone des reléguables.


Pourtant, à la lecture de la composition de l’équipe qui allait entamer le match face aux oranais, beaucoup de supporters affichaient un certain scepticisme. En plus de Cheklam, suspendu, et de Daham et Sayah, blessés, Renard a également dû se priver de Maïga retenu en équipe nationale malienne. Mais Renard surprendra tout son monde en procédant à plusieurs changements dans son onze titulaire. Ainsi, Abdouni, Heriat, Hamidi, Boulebda et Benmeghit étaient relégués au banc des remplaçants, tandis que Mansouri gardait la cage usmiste et, surprise, Diamouténé qui n’avait jusque là jamais été aligné faisait son apparition en titulaire dans un onze new look. Sur le plan offensif, Renard innova là aussi puisqu’il mit à la pointe de l’attaque usmiste le jeune Frioui, issu des U20.


C’est, donc, devant des tribunes vides que les deux équipes entament le match. Très vite, l’USMA allait prendre à la gorge des oranais qui allaient plier mais ne pas rompre. Par excès de précipitation, les Rouge et Noir se rendaient auteurs de plusieurs ratages, gaspillant ainsi des occasions nettes de scorer. Même s’ils subirent la domination algéroise, les hamraouas firent plus que se défendre puisqu’ils faillirent même surprendre le jeune Mansouri. En effet, à la suite d’une balle perdue par Achiou au centre du terrain, l’attaquant oranais, Aïssaoui, récupère le ballon et va l’envoyer sur le poteau des buts usmistes. Avertissement sans frais pour les Rouge et noir, le chronomètre affichait, à ce moment-là, la 24’. Sentant le danger, les usmistes repartent à l’attaque et, c’est tout logiquement, qu’ils finirent par ouvrir le score. Sur un coup franc que l’USMA obtint, Achiou botte le cuir en direction des buts oranais. Ouznadji, embusqué dans les 9 mètres des gars d’El Bahia, reprend judicieusement le ballon de la tête qui va se loger dans les buts du gardien oranais (31’). USMA 1 MCO 0


Après cette première réalisation, l’USMA va accentuer sa domination, ne laissant que peu d’initiatives à son adversaire. Alors que l’on se dirigeait vers la pause sur ce maigre mais précieux avantage des usmistes, Aouamri parvint à doubler mise pour son équipe en reprenant victorieusement de la tête un corner bien tiré par Meklouche (44’). USMA 2 MCO 0


L’USMA venait de faire le break et pouvait sereinement rejoindre les vestiaires pour la pause citrons.
En deuxième mi-temps, le MCO refit surface et vint à son tour inquiéter l’arrière garde usmiste. Les algérois, visiblement éreintés par la débauche d’énergie fournie en première période, marquèrent le pas et laissèrent l’initiative aux oranais. Hamidi prit la place de Frioui, Heriat celle de Aït Ouamar et Benayada remplaça Achiou qui termina la partie sur les rotules. Malgré quelques timides tentatives des oranais, le score resta inchangé et l’USMA tenait solidement à son succès.


Par cette victoire, les Rouge et Noir se donnent un peu d’air et peuvent entrevoir la suite du parcours qui les attend avec plus de sérénité. Les joueurs doivent rester sur la même dynamique et confirmer leur regain de forme dès mardi prochain, face aux khroubis.

Stade Omar Hamadi de Bologhine
Affluencematch joué à huis clos
ButsOuznadji (31’) et Aouamri (44’) pour l’USMA
AvertissementsBenaouameur (15’) – Medahi (45’) pour le MCO
Composition d’équipe : Mansouri – Chafaï – Aouamri – Diamouténé - Khoualed – Ghazi – Aït Ouamar (Heriat 78’) – Achiou (Benayada 85’) – Meklouche - Frioui (Hamidi 70’) – Ouznadji - Entraîneur : Hervé Renard 

Les U20 de l’USMA ont été tenus en échec sur leur terrain par ceux du MCO. Les juniors A de l’USMA ont longtemps mené au score (1 à 0, à la mi-temps) avant de se faire rejoindre dans les toutes dernières minutes de la partie.
Malgré ce semi échec, les jeunes usmistes conservent le fauteuil de leaders et une avance de 10 points sur leur poursuivant immédiat, l’ESS large vainqueur de l’ASK (4-0). Les sétifiens comptent néanmoins deux (02) matches de plus à jouer.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Installé récemment dans ses nouvelles fonctions à la tête de la SSPA USMA, Mouldi Aïssaoui a tenu à être présent à la conférence de presse qui s’est tenue hier, jeudi 26 mai 2011. L’ex. Ministre de la jeunesse et des sports et actuel DG de l’USMA a tout d’abord donné des explications sur les missions dont il a la charge.L’objectif immédiat est de remettre le train sur rails, c’est-à-dire ramener la sérénité au sein d’un groupe terriblement affecté sur le plan psychologique et permettre ainsi la réalisation de résultats en cohérence avec les moyens mis à la disposition de l’équipe. Aïssaoui dira que : " Dès que le patron de l’USMA a fait appel à moi, je me suis attelé à retaper le moral des joueurs en dialoguant avec eux et en essayant de connaître les raisons du malaise qui régnait au sein de l’équipe. Je me suis entretenu avec chacun d’entre eux, cherchant le moindre indice pouvant expliquer la situation dans laquelle se trouvait le club.

Aujourd'hui, les choses semblent s’améliorer et je suis sûr qu’avec tout le travail effectué, par les uns et les autres, tout finira par rentrer dans l’ordre ", affirmera le DG de l’USMA. " Même si l’actuelle saison n’est pas encore terminé, nous nous attelons d’ors et déjà à préparer sérieusement le prochain exercice. Nous ne voulons pas être pris de court et réfaire les mêmes erreurs que par le passé.

L’USMA n‘est pas n’importe quel club et notre devoir est de lui rendre son lustre. Financièrement parlant, c’est le club le plus nanti du pays ! Nous nous efforcerons à en faire le meilleur ! Pour ne pas perturber la concentration du groupe et pour lui garantir les conditions d’assurer le maintien, nous essayons d’être le plus discrets possible sur ce sujet ".

Évaluer cet élément
(3 Votes)

L’USMA avait largement les moyens de remporter cette partie mais, encore une fois, la fébrilité dont ont fait montre certains défenseurs a fait que les Rouge et Noir ont dû se contenter du partage des points. 
C’est sur une pelouse grasse mais praticable que les deux équipes font leur apparition, sous la conduite de l’arbitre Benouza.
La composition alignée par Hervé Renard laissait penser que l’USMA allait jouer le contre, puisque son entre jeu avait été largement renforcé au détriment d’une attaque où seul Daham et Benmeghit étaient laissés aux avants postes.
L’absence d’Ouznadji, pour des motifs disciplinaires, et celle moins connue de Meklouche et Sayah auguraient de difficultés qu’allait connaître le onze usmiste sur le plan offensif.
Pourtant, dès l’entame du match, l’USMA se porta résolument en attaque dominant un ensemble eulmi qui résista tant bien que mal. Achiou, opérant un cran au-dessus de ses coéquipiers du milieu de terrain, s’évertuait à distiller des balles à Daham et Benmeghit qu'aidait un Aouamri, très offensif. 
Les Rouge et Noir bénéficiaient de plusieurs corners, témoins d’une domination assez marquée au cours des 10 premières minutes. Sur l’un d’eux, Achiou botte admirablement le cuir au niveau des 9 mètres eulmis que reprend victorieusement de la tête Aouamri, monté en attaque (11’). MCEE 0 USMA 1

Alors que tout le monde s’attendait à ce que les Rouge et Noir augmentent leur avantage au tableau d’affichage, inexplicablement les usmistes se mirent à moins bien jouer, permettant ainsi aux eulmis de desserrer l’étreinte et de venir, à leur tour, inquiéter l’arrière garde usmiste. A la 27’ de jeu, sur un centre anodin effectué par un joueur eulmi, Abdouni tarde à sortir au devant d’une balle mal protégée par Cheklam. Pressés par un attaquant eulmi, le gardien usmiste et son défenseur se télescopèrent, laissant filer une balle qui atterrit dans les pieds de Boulemdaïs, seul devant les buts désertés par Abdouni. Le joueur eulmi, ravi de l’aubaine, ne se fit pas prier pour mettre le ballon dans la cage vide (27’). MCEE 1 USMA 1

Une fois de plus, la défense usmiste fit des siennes et anéantit les efforts consentis par le team depuis le début de la rencontre. Dès lors, les eulmis se firent plus présents et le jeu s’équilibra entre les deux formations. La mi-temps fut sifflée sur le score de parité de 1 but partout.

Durant le second half, l’USMA aurait pu l’emporter si elle avait su concrétiser les quelques occasions qui s’étaient offertes à ses attaquants. Hervé Renard opéra bien des changements dans son effectif mais rien n’y fit. L’USMA se contenta du point du nul mais, de l’avis de tous les présents, elle aura laissé filer une victoire largement à sa portée. Il faut espérer que les Rouge et Noir n’auront pas à le regretter au moment du décompte final. 

StadeMessaoud Zeggar - El Eulma
Affluencemoyenne
Pelouse grasse mais praticable
ButsAouamri (11’) pour l’USMABoulemdaïs (27’) pour le MCEE
AvertissementsHeriet (35’) – Daham (23’) et Cheklam (64’) pour l’USMA Boulemdaïs (38’) – Camara (67’) pour le MCEE

Composition d’équipe : Abdouni – Benayada – Aouamri – Chafaï - Cheklam – Maïga – Heriat – Ghazi – Daham (Boulebda 57’) – Achiou (Hamidi 86’) – Benmeghit (Benaldjia 70’) - Entraîneur : Hervé Renard 

Au stade Harche d’El Eulma, les U20 de l’USMA se sont imposés face à ceux du MCEE en l’emportant sur le score sans appel de 3 buts à 0.
Par cette victoire, les juniors A de l’USMA conservent leur fauteuil de leader avec une confortable avance de 12 points sur leurs poursuivants immédiats (ESS et USMB), vainqueurs tous deux sur le même score (MCA 1 ESS 4 et USMB 4 WAT 1).

dimanche, 24 avril 2011 15:10

USMA vs USMH : PLUS UNIS QUE JAMAIS !

Écrit par
Évaluer cet élément
(5 Votes)

 

C’est l’union sacrée autour de l’USMA ! La situation délicate dans laquelle se trouve le club a amené l’ensemble de la famille usmiste à faire cause commune pour lui éviter de sombrer dans une crise qui le conduira, inévitablement, vers la D2. 

Demain, lundi, l’USMA accueillera une équipe de l’USMH toute auréolée par sa qualification à la finale de la coupe d’Algérie, qui aura lieu le 1er mai. Une finale qui donne bien du souci à l'entraîneur Charef qui ne sait pas s’il doit faire jouer sa composante type où s’il doit faire reposer certains joueurs clés afin de les ménager et surtout pour leur éviter de fâcheuses surprises (blessures, suspension). 
Pour aborder leur match contre la JSK dans les meilleures conditions possibles, les banlieusards avaient même demandé le report de leur rencontre contre les gars de Soustara. La LNF n’ayant pas donné de suite favorable à leur demande, les harrachis devront donc croiser le fer avec les Rouge et Noir en ayant l’esprit à la finale de dimanche prochain. Ce qui n’est pas pour contrarier des usmistes dont le leitmotiv est la victoire et rien que la victoire. 
Après leur dernière déconvenue subie à Bejaïa, les joueurs usmistes ont connu une semaine mouvementée. Critiqués par les supporters, les joueurs, à qui on reproche de ne pas mouiller assez le maillot, n’ont qu’une seule idée en tête : gagner face El Harrach pour faire baisser la pression qui pèse sur leurs épaules et éviter que la direction gèle leurs salaires, désormais conditionnés par l’obtention de bons résultats. 
En mettant les pieds à l’USMA, Hervé Renard ne s’attendait sûrement pas à rencontrer autant de problèmes. Les meilleures conditions semblaient réunies pour permettre à l’équipe de se relancer dans un championnat à peine moyen. Au bout de quelques semaines, le coach français a du déchanter puisqu'au bout de cinq matches, il n'a pu obtenir le moindre succès. Pire, l'équipe n'arrive même plus à gagner at home. Et pourtant, tout militait pour une relance rapide de l'équipe. Des moyens colossaux mis à la disposition de l'équipe, un effectif dont on ne peut pas dire qu'il est négligeable et un public qui n'a jamais cessé d'être derrière son équipe. Alors, qu'est-ce qui ne tourne pas rond au sein de l'USMA ? Certains parlent de relations tendues entre joueurs et entre joueurs et entraîneur. L’ambiance du vestiaire, véritable révélateur de l’état d’esprit qui règne parmi les joueurs, s’est avéré délétère et s’est un peu plus viciée par ce qu’on appelle l’ « affaire Achiou ».
Sur le plan technique, Renard, après avoir revu la vidéo du dernier match livré à Bejaïa, s’est dit étonné par les erreurs commises par son équipe, notamment en défense. Fort des enseignements qu’il aura tirés de ce constat de carences technico-tactiques, il n’est pas exclu que l’entraîneur usmiste procède à des changements dans le onze qui jouera face à l’USMH. 
L’USMA n’est plus, désormais, qu’à une longueur du premier relégué et un autre faux pas à domicile risquerait de s’avérer lourd de conséquences. Au sein du club et de son entourage, tout le monde est conscient de la gravité de la situation. Les supporters ont promis de venir en nombre soutenir l’équipe et attendent une réaction de leurs joueurs face à des harrachis, farouches compétiteurs notamment lorsqu'il s'agit d'affronter leurs voisins algérois. 
A l’aller, l’USMA, pourtant moribonde, a réussi à ramener le point du nul du stade du 1er novembre. Cette fois-ci, ce sont les trois points de la victoire qu’il faudra prendre. Les harrachis auront, à n’en pas douter, la tête ailleurs. Aux Rouge et Noir d’en tirer profit ! 


20ème journée du championnat national de ligue 1USMA vs USMH
Date : lundi 25 avril 2011
Horaire18h00
Stade Omar Hamadi de Bologhine
Arbitres Bouhenni – Mezroua – Naceri 4ème officielBabou


Les U20 joueront le même jour, au stade Omar Hamadi, à 15h00.
Pour rappel les jeunes usmistes sont premiers avec 44 points tandis que leurs homologues harrachis occupent la 13ème place avec 22 points.