dimanche, 02 octobre 2011 17:01

Les raisons d’une chute à El Eulma !

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Finalement, l’invincibilité des Rouge et Noir n’a pas longtemps durée. Après trois victoires en autant de matches, la bande à Renard a laissé des plumes, hier à El Eulma, en concédant sa première défaite de la saison. Un échec très amer, puisque le deuxième but des Eulmis a été inscrit dans les dernières secondes de la partie, après que les Rouge et Noir soient revenus à la marque et après qu'ils eurent des occasions à même de remporter le match. Une fois n’est pas coutume, les Usmistes ont donc, non seulement, encaissé pour la première fois de la saison, mais également perdu un match qui était pourtant à leur portée. Pour revenir aux raisons « logiques » qui ont fait que l’USMA ne réussisse pas à glaner les trois points, nous allons citer quelques paramètres qui ont joué en défaveur des Gars de Soustara. En d’autres termes, il y eut des circonstances atténuantes, que tout le monde peut comprendre. Comme, par exemple, la pelouse du stade Messaoud Zeggar qui pouvait être praticable pour tout sauf pour un match de football, et ce en raison de la pluie battante qui n’a pas cessé de tomber pendant tout le match. Cela dit, ce genre d’excuse est valable aussi pour l’équipe adverse, même si tout le monde s'accorde à dire que l’effectif de l’USMA est très technique et que, par conséquent, il lui est très difficile de jouer son jeu dans un terrain pareil, surtout lorsqu’on revoit la prestation de l’équipe pendant tout le match, et qu’on s’aperçoit que les partenaires de Djediat ont bien joué, ont dominé parfois, mais n’ont pas pu faire le plus important.

La défense flanche !
Ainsi donc, il est à signaler qu'avant-hier, il y avait quelque chose qui ne marchait pas du coté de l’USMA. Un défaillance qui a beaucoup pesé dans le résultat final de la partie. En effet, la défense usmiste était loin de son niveau habituel. N’ayant pas encaissé depuis l’entame de la saison, Laïfaoui et consorts ont flanché à El Eulma. Dès le début du match, les Eulmis ont pu s’approcher de Zemmamouche, chose qu’on n’a pas vu lors des trois premières journées de la part des attaquants adverses. Pis encore, Yekhlef et Meftah qui jouaient sur les cotés se sont fait malmenés par les attaquants fougueux du MCEE. On se souvient de cette action de Renane, en seconde période, qui a driblé Yekhlef, Laïfaoui et Khoualed avant que Zemammouche ne sauve la mise. Beaucoup de mésentente et de précipitation aussi au niveau du compartiment défensif des Rouge et Noir, à la grosse surprise des supporters qui étaient présents sur les lieux et pour qui la défense était supposée être le maillon fort de l’équipe.


Encore des occasions de but gâchées
Par ailleurs, un autre paramètre a été fatal aux Usmlistes. C’est, bien évidemment, le manque d’efficacité du compartiment offensif. A chaque fois, l’USMA joue bien, arrive aux buts adverses mais la finition fait défaut. Contre le MCEE, Hamiti a raté au minimum deux occasions nettes de scorer. La première fut enregistrée lorsque l’équipe était menée par un but et qu'après que Farès eu reçu une balle en or de Boumechera. En essayant de contrôler son ballon dans les six mètres, il a perdu du temps pour le mettre au fond des filets. La seconde fut encore plus lamentable puisque Hamiti, en pénétrant dans la surface de réparation, avait Djediat à ses côtés, seul au niveau du point de penalty. Au lieu de remettre le ballon à son coéquipier, idéalement placé, Hamiti continua sa course en direction des buts eulmis et finit par tirer son ballon sur le petit filet, ratant ainsi l'occasion de permettre à son équipe de prendre le large après que Djediat eut égalisé. De plus, en première période, Lamouri Djediat a trouvé le poteau lors d’un tir à ras de terre. C’est dire que les Usmistes ne doivent s’en prendre qu'à eux même. Ils doivent regretter toutes les balles en or vendangées et n’était ces ratages, le score aurait été différent.

Une pelouse impraticable, mais…
Si les Usmistes ont gagné les duels au milieu du terrain, ont bien joué, et étaient bien organisés, à l'image du match qu'ils fournirent face à Khroub, il n’en demeure pas moins que deux aspects ont coûté cher à la bande à Renard. Primo, la fragilité de la défense. Deuxio,le manque d’efficacité en attaque. Cela dit, il y a un autre paramètre à prendre en compte. Il s'agit du mauvais état de la pelouse du stade Messaoud Zeggar, rendue lourde et à la limite du praticable par la pluie battante qui n’a pas cessé de tomber tout au long de la rencontre. Il est vrai que certains connaisseurs estimeront que la pelouse ne peut être une bonne justification pour une défaite concédée, sachant que même l’équipe adverse évolue dans les mêmes conditions et souffre de cet handicap. Cependant, au regard du style de jeu de l’USMA et de la qualité de son effectif, il est clair qu’on se rend compte qu’il est presque impossible que des joueurs comme Boualem, Djediat, Boumechera ou Bezzaz puissent étaler leur talent technique sur un champ de patates, contrairement aux fougueux joueurs d’El Eulma pour qui une pelouse gorgée d'eau convenait parfaitement à leur la manière de jouer au "kick and rush". Encore une fois, les joueurs usmistes ne doivent s'en prendre qu'à eux-mêmes et essayer de ne plus commettre les mêmes erreurs à l’avenir. En tout cas, cette défaite pourrait être bénéfique pour le club, à condition que les joueurs remettent les pieds sur terre et s'attellent à travailler d'avantage pour redresser la barre.


Par AT

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Première sortie hors de ses bases et premier grain de sable dans la machine usmiste qui enregistre sa première déconvenue de la saison ! Une défaite concédée dans les arrêts de jeu d’une partie que l’USMA n’aurait jamais dû perdre. Il a suffi d’un moment d’inattention de la défense usmiste pour que les efforts consentis durant 92’ de jeu, sur une pelouse gorgée d’eau, soient ruinés par la tête de Renane. L’USMA ne devra s’en prendre qu’à elle-même tant ses attaquants firent preuve d’une inefficacité criarde devant les buts de Berrefane. A ce jeu-là c’est Hamiti qui se montra le plus maladroit puisqu’il rata, à lui seul, deux ou trois bonnes occasions de mettre le ballon dans les filets adverses.
L’USMA prit la direction des opérations dès que l’arbitre Benouza siffla le coup d’envoi. Elle s’offrit quelques bonnes occasions d’ouvrir la marque mais ses attaquants butèrent à chaque fois sur le gardien Berrefane. Laissant passer l’orage, les eulmis refirent surface petit à petit. Ils allèrent, à leur tour, inquiéter Zemmamouche et finirent par obtenir un penalty suite à une faute commise par le gardien usmiste sur un attaquant eulmi. Tiaiba se chargea d’exécuter la sentence mais rata lamentablement son tir au but en envoyant dans les décors le ballon. Sentant le danger, les usmistes allaient partir à l’assaut des buts adverses de plus belle. Ils auraient pu voir leurs efforts récompensés lorsque Djediat envoyant un ballon sur la base du montant droit des buts de Berrefane. La mi-temps est sifflée sur le score vierge de 0 à 0.
La seconde période débute sur les chapeaux de roue puisque le MCEE arrive à scorer dès la 46’ de jeu. Sur ce but, la défense usmiste n’est pas exempte de reproches puisque l’auteur du but, Belakhdar, s’est retrouvé dans les 6 mètres de Zemmamouche libre de tout marquage et n’eut aucune peine pour ouvrir la marque à l’avantage de son équipe. MCEE 1 USMA 0.
Les Rouge et Noir ne baissèrent pas pavillon et se ruèrent à l’assaut des buts eulmis. Après deux ratages successifs de Hamiti, l’USMA obtiendra finalement un penalty lorsque Boumechra fut fauché dans la surface de réparation par le défenseur Renane. Chargé de tirer le penalty, Djediat, le buteur usmiste de ce début de saison, transforma admirablement la sentence en but et égalisa pour son équipe (72’). MCEE 1 USMA 1
Djediat venait de remettre les pendules à l’heure et, au vu de la physionomie de la partie, ce ne fut que justice. La suite de la rencontre vit l’USMA gâcher encore quelques bonnes occasions de prendre le large même si les eulmis se montrèrent dangereux de temps à autre.
Alors que l’on s’acheminait vers un partage des points qui arrangeait les deux formations, l’USMA et Zemmamouche se firent surprendre une deuxième fois. En effet, les deux équipes jouaient le temps additionnel lorsque, sur une balle arrêtée joliment jouée, Zemmamouche s’avoua une nouvelle fois vaincu sur une tête du latéral eulmi, Renane. (90’ + 3). Comme sur la première réalisation du MCEE, la défense usmiste fit preuve d’une étonnante passivité. MCEE 2 USMA 1
Défaite concédée in extrémis, certes, mais qui laisse beaucoup de regrets lorsqu’on se rend compte qu’avec un peu plus de vigilance et de concentration les Rouge et Noir s’en seraient retournés avec, au minimum, le point du nul.
Il est des défaites salutaires et celle d’hier en est une, dans la mesure où elle permettra à Renard et à ses joueurs de se remettre en question afin de repartir de plus belle. L’USMA cède sa place de leader au CRB, son futur adversaire de la prochaine journée. Cela a l’avantage de diminuer la pression qui pesait sur l’équipe depuis que tous les regards sont braqués sur elle. Attendue de toutes parts, par les plus exigeants de ses supporters mais également par ses détracteurs, l’USMA se trouvera mieux dans la peau du challenger que dans celle du favori de la compétition.

4ème journée du championnat de Ligue 1 : MCEE 2 USMA 1
Stade : Messaoud Zeghar (OPOW) El Eulma
Affluence : nombreuse
Arbitres : Benouza – Omari – Bouhassoun4ème officiel : Bahloul

Buts : Tiaiba (46’) – Renane (90’ + 3) pour le MCEE ; Djediat (72’ sur penalty) pour l’USMA
Avertissements : Berchiche (41’) – Belakhdar (47’) – Berrefane (72’) – Mahmoudi (76’) et Renane (83’) pour le MCEE ; Zemmamouche (25’) - Yekhlef (39’) – Bouchema (56’) et Bezzaz (90’+’1) pour l’USMA
Composition d’équipe : Zemmamouche – Laïfaoui –Khoualed – Yekhlef – Meftah – Lemouchia – Bouchema (Bouazza 62’) – Djediat – Boualem (Bezzaz 62’) – Boumechra (Taguelmint 86’) – Hamiti - entraîneur : Renard

En U-21, le MCEE a nettement battu l’USMA sur le score de 2 buts à 0. La partie a été caractérisée par l’agressivité des eulmis et a été particulièrement heurtée puisque 2 joueurs du MCEE ont été expulsés au cours de ce match

 

photo: mcbabia.com

mercredi, 28 septembre 2011 12:52

MCEE-USMA : Match test pour les Rouge et Noir !

Écrit par
Évaluer cet élément
(5 Votes)

Le match que disputera l’USMA face à El Eulma aura des allures de match test pour une équipe usmiste que beaucoup présentent, d’ors et déjà, comme le favori en puissance de ce championnat 2011-2012. C’est pourquoi, tous les observateurs et les supporters de l’USMA, en particulier, attendent de voir comment vont se comporter les unionistes de Soustara qui ont fait un parcours sans faute, jusqu’à présent.

Les sceptiques et les détracteurs diront que l’USMA a joué à Alger à trois reprises et, qu’à l’exception du derby disputé contre El Harrach, elle n'a eu à rencontrer que des adversaires modestes. Mais, comme aime à le répéter Renard, ce sont des adversaires qui se sont révélés par la suite coriaces, à l’image du CAB qui a tenu en échec la JSK à Tizi Ouzou.


Samedi, donc, le MCEE constituera l’opposition idéale pour jauger les aptitudes techniques et mentales des joueurs usmistes hors de leurs bases. Après avoir subi un premier échec à Alger face aux belouizdadis (0-2), les eulmis se sont repris au cours de leurs matches suivants. Ils ont battu, à domicile, le WAT (3-1) et restent sur un excellent résultat obtenu à Oran face au MCO (1-1). Par ailleurs, durant l’intersaison, les eulmis se sont renforcés en engageant de bons joueurs à l’image des ex. canaris Berrafane et Berchiche. Le jeune entraîneur Taleb Madjid possède un bon groupe, capable de créer quelques soucis aux usmistes. Comme on le voit, la partie ne sera pas une promenade de santé pour les Rouge et Noir.


De son côté, l’USMA ira en conquérante à El Eulma. Elle ira pour confirmer son début tonitruant en championnat et ramener un quatrième succès qui la propulserait vers les cimes du classement et l'installerait confortablement dans un fauteuil de leader dont on voit mal qui pourra l’en déloger. Si l’entraîneur Renard opte pour le même schéma tactique mis en place au cours des trois premiers matches, il reconduira, à n’en point douter, l’équipe rentrante qui a débuté face à El Harrach et Khroub. Avec l’effectif que recèle l’équipe usmiste, il serait étonnant que l’USMA aille à El Eulma pour subir. Elle ira pour prendre le jeu à son compte et pour revenir avec les 3 points de la victoire. 

Equipe probable :
USMA : Zemmamouche – Meftah – Yekhlef – Laïfaoui – Khoualed – Bouchema – Boumechra – Lemouchia – Hamiti – Djediat – Boualem
Entraîneur : Hervé Renard

4ème journée du championnat national de ligue 1MCEE vs USMA
Datesamedi 1er octobre 2011
Horaire16h00
StadeMessaoud Zeghar (OPOW) – El Eulma
ArbitresBenouza – Omari – Bouhassoun – 4ème officielBahloul

En U-21, la rencontre qui opposera eulmis et algérois aura lieu au stade Harch d'El Eulma et débutera à 11h00. Elle sera dirigée par un trio arbitral de la ligue de Batna : messieurs Dakhane, Aïssou et Hariz

dimanche, 25 septembre 2011 14:41

Début de parcours d’un futur champion ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Mission accomplie pour les Rouge et Noir. Trois matches, trois victoires, quatre buts marqués, aucun but encaissé, que demander de plus ? Mieux encore, les Rouge et Noir progressent de match en match, et la mayonnaise commence à prendre. En effet, les Rouge et Noir ont encore pu s’imposer avant-hier sur leur pelouse fétiche du stade Omar Hamadi sur un adverse qui n’a pu suivre le rythme de croisière imposé par la bande à Renard. Après deux succès contre le CAB et l’USMH, avec la plus petite des marges (1-0), les coéquipiers de Boualem ont cette fois-ci montré un visage meilleur, en assurant le spectacle face à la formation du Khroub. Avec un total de neuf points en trois matches joués, on ne pouvait attendre mieux de cette Dream Team usmiste, même si le groupe a été critiqué lors des deux premiers matches. Pour un prétendent au titre, on peut dire que ce début de saison tonitruant est de bon augure, et on peut d'ors et déjà avancer que l’USMA ne va rien lâcher. Au contraire, les gars de Soustara vont à coup sûr tout faire pour rester sur la même dynamique, avancer doucement mais sûrement, en continuant à récolter le maximum de points avant la phase retour, et ce, pour prendre une bonne option sur ses concurrents directs qui peinent à enchaîner les bons résultats, à l'image de la JSK, de l’ESS ou encore de l’ASO.

La mayonnaise commence à prendre
Pour revenir au dernier match disputé contre les Khroubis, il faut dire que cette fois ci, tous les présents au stade Omar Hamadi sont sortis très contents. Quoi de plus normal pour une équipe qui a gâté son public par un spectacle de premier ordre. Lors de la première mi-temps, les Rouge et Noir ont dominé de bout en bout leur adversaire, qui s’est perdu sur le terrain, en raison de la vitesse de croisière imposée par Djediat et consort, notamment avec des petites passes et des accélérations qui ont fait la différence. C’est devenu une bonne habitude chez les Usmistes ; presser dès le début de la rencontre, ne laissant aucune chance de respirer à l’adversaire pour espérer quelque chose. L’USMA a fait un match parfait contre l’ASK, contrairement aux deux premières rencontres contre le CAB et l’USMH. Beaucoup d’amélioration dans le jeu usmiste, donc, la mayonnaise commence vraiment à prendre, et les supporters n’ont plus à s’inquiéter de leur Dream Team.

Les joueurs offensifs se révoltent !
Parmi les choses qui ont changé lors du match face à l’ASK, c’est incontestablement le rôle très important qu’ont joué les joueurs offensifs. En effet, c’est une nette amélioration que les inconditionnels des Rouge et Noir ont remarqué avant-hier. En d’autres termes, il n’y a pas photo entre le rendement de l’animation offensive des deux premiers matches du championnat et celui d’avant-hier. On se rappelle que les Djediat, Boualem et autre Boumechera avaient beaucoup de mal à percer dans la surface de réparation, en raison du regroupement de l’équipe adverse dans son camp. Contre l’ASK, les joueurs portés vers l’offensif se sont révoltés, alors qu’on a retrouvé cette paire Boualem-Boumechera qui faisait des misères à tous les défensuers qu'ils rencontraient sur leur chemin, la saison dernière. En plus de ce duo, on a retrouvé le Djediat des grands jours, celui qui alimente les attaquants et qui réussit des exploits individuels. Il faut dire que le score aurait pu être beaucoup plus lourd, n’étaient les maladresses de Hamiti, Djediat, et autre Daham.
Par Amine Tirmane

dimanche, 25 septembre 2011 14:33

USMA 2-0 ASK : Carton plein !

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

3 matches, 3 victoires et 9 points dans l’escarcelle ! L’USMA répond présente à cette entame de championnat et ses résultats sont là pour le prouver. L’USMA joue le titre et affiche ses prétentions dès les premières rencontres d’une compétition dont elle veut s’adjuger le sacre.
Au fil des matches, l’équipe monte en puissance prouvant aux sceptiques et aux détracteurs qu’un ensemble de "vedettes" peut donner naissance à une "star". Et cette star c’est l’équipe, comme ne cesse de le répéter l’entraîneur Renard à ses joueurs. Lorsque le talent est mis au service de la collectivité, le résultat ne peut être que bénéfique.
Hier, l’USMA s’est présentée sur la pelouse du stade Omar Hamadi avec l’intention de remporter les 3 points du succès sans laisser une moindre faille dans leur dispositif donner le plus petit espoir à un ensemble khroubi venu pour surprendre. En fait, de surprise il n’y en eu point puisque l’ASK était prise à la gorge dès les premiers instants de la partie. L’USMA se rua à l’attaque dès le coup de sifflet de l’arbitre Babou. Coup sur coup, Boumechra, Boualem puis Hamiti ont failli ouvrir la marque pour leur équipe. A chaque fois, ces joueurs échouaient d’un rien pour mettre la balle dans les filets du gardien Boutrig. Les Rouge et Noir développaient un jeu plaisant et alerte. Orchestrées par un Boualem étincelant, les innombrables offensives usmistes allaient s’avéraient payantes dès la 22’. En effet, l’USMA qui venait de bénéficier de 3 corners consécutifs réussit, grâce à Laïfaoui qui reprit de la tête un centre de la nouvelle coqueluche du public usmiste Boualem, à débloquer la situation.USMA 1 ASK 0
Les usmistes ne desserrèrent pas leur étreinte et continuèrent à pousser leurs adversaires dans leurs derniers retranchements. Les khroubis ne réagissaient que timidement beaucoup plus préoccupés de ne pas encaisser d’autres buts. Ils faillirent, cependant, sur un corner bien exécuté par Chaïb rétablir l’équilibre, mais Zemmamouche veillait au grain et arrivait à écarter le danger, in extremis. Alors qu’on s’acheminait vers la pause citron sur ce score étriqué de 1 but à 0, l’USMA parvint à doubler la mise par son goléador de ce début de saison. Djediat parvenait à mettre à profit un centre de l’intenable Boualem que laissait passer intelligemment Boumechra (45’+1). USMA 2 ASK 0
L’USMA venait de faire le break au bon moment et regagnait les vestiaires avec une avance sécurisante. Le public était aux anges ! Il venait d’assister à une première période qui le ravissait. Tout y était ! Rigueur tactique, football léché, exploits techniques et surtout 2 buts.
La seconde mi-temps ne différa pas tellement de la première, sauf qu’il n’y a pas eu de but. Au cours du second half, l’USMA eut un nombre incalculable d’occasions qu’elle aurait pu concrétiser mais par excès de précipitation ou par malchance, tout simplement, ses attaquants restèrent muets. Les khroubis firent ce qu’ils purent mais ils n’avaient que leur courage à opposer à des usmistes bien décidés à dicter leur loi à tous ceux qui viendront leur rendre visite dans leur fief.
La prochaine sortie des Rouge et Noir, à El Eulma, nous renseignera un peu plus sur la solidité de l’USMA hors de ses bases. Une victoire, ou même un nul, ramenée d’El Eulma prouverait que l’USMA de cette saison est sur les traces de la fameuse équipe des années 2000.

3ème journée du championnat de Ligue 1 : USMA 2 ASK 0
Stade : Omar Hamadi (Bologhine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Babou – Schamby – Bouzaghou. 4ème officiel : Brahimi
Buts : Laïfaoui (23’) – Djediat (45’+1) pour l’USMA
Avertissement : Zouak (87’) pour l’ASK

Composition d’équipe : Zemmamouche – Laïfaoui –Khoualed – Yekhlef – Meftah – Lemouchia – Bouchema – Djediat – Boualem (Daham 67’)– Boumechra (Bouaza 85’) – Hamiti (Ouznadji 71’) - Entraîneur : Hervé Renard

En U-21, l’USMA a pris le meilleur sur l’ASK sur le score de 2 buts à 0. Les réalisations usmistes ont été l’œuvre de Betrouni et Chafaï

vendredi, 23 septembre 2011 14:13

Lemmouchia : «On doit presser dès le départ »

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

L’un des cadres majeurs de la formation de l’USM Alger, Khaled Lemmouchia estime que le match de samedi soir ne sera guère facile pour les Usmistes, même si son équipe est bien préparée sur tous les plans. Le milieu défensif international évoque aussi ce problème de jouer contre les équipes regroupées derrière. Sur ce cas là, le capitaine usmiste rassure en affirmant que tout un travail a été fait durant les entraînements pour trouver des solutions. « Pour ce match de l’ASK, je peux dire que nous nous sommes très bien préparés. On est prêt à aborder ce match. L’objectif est clair, gagner et continuer sur notre lancée. Comme on l’a fait contre le CAB et l’USMH, nous allons presser dès le départ pour marquer des buts. Nous restons sur deux victoires, et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. Si on réussit à glaner neuf points en trois matches, cela voudra dire que nous avons, à 100 %, accompli notre mission. »

« Le travail offensif est le plus dur, mais il y’aura des solutions »

Par ailleurs, le capitaine de l’USMA, Khaled Lemmouchia, a évoqué un sérieux problème dont souffre quelque peu son équipe, à savoir l’animation offensive. Deux buts seulement ont été marqués au cours des deux premières journées, ce qui est insuffisant pour une équipe qui veut dominer la ligue 1. « C’est vrai que nous avons trouvé quelques difficultés à marquer de buts. Mais il faut savoir que le travail le plus difficile est le compartiment offensif, notamment en début de saison. C’est le cas de tous les clubs, notamment l’USMA puisqu’on est l’équipe redoutée par tout le monde. A vrai dire, toutes les équipes qui viendront à Bologhine arriveront avec la crainte de subir une grosse défaite. Du coup, comme face au CAB, on se retrouve confronté à des adversaires regroupés derrière. En tout cas, nous avons bien travaillé avec le coach qui essaye de trouver des solutions. Il ne faut pas oublier, également, que le terrain de Bologhine est trop petit pour pouvoir jouer sur de grands espaces, notamment sur les cotés. Toutefois, on a de très bons joueurs comme Djediat, Boualem, Daham et les autres, qui n’arrivent juste pas à trouver les automatismes, mais notre travail payera, ça c’est sûr. » Explique Lemmouchia.

Par A.T.

jeudi, 22 septembre 2011 14:34

USMA-ASK : Continuer sur la lancée !

Écrit par
Évaluer cet élément
(7 Votes)

C’est ce qui est attendu des Rouge et Noir ce samedi face à l’AS Khroub ! Une troisième victoire consécutive qui maintiendrait l’équipe en tête du championnat et une amélioration du jeu jusque là produit par les poulains de Hervé Renard.

Sans tenir compte des critiques subjectives dont fait l’objet l’USMA actuellement, notamment de la part des médias notoirement connus pour leur hostilité à l’égard du club, nous notons une certaine déception de la part des amoureux usmistes concernant la manière avec laquelle les deux dernières victoires ont été acquises. Des scores étriqués mais, également, des succès pas très convaincants sur le plan du jeu en dépit de l’armada de bons joueurs que recèle l’effectif usmiste. 
Pour le public non averti, cette situation peut constituer une surprise dans la mesure où beaucoup s’attendaient à ce que l’USMA écrase tout sur son passage, balayant comme des fétus de paille tous ceux qui se dresseraient sur son chemin. En fait, les choses ne sont pas aussi simples que cela et, pour mettre au point un ensemble homogène et bien huilé, Renard savait qu’il lui faudrait du temps et quelques rencontres dans les jambes de ses poulains. 
Il faut dire que contre El Harrach, déjà, un léger mieux s’est fait ressentir au sein des Rouge et Noir, même si tout ne fut pas parfait. La défense usmiste a paru mieux soudée, notamment son axe central où Laïfaoui se distingua particulièrement. Son milieu excella dans la récupération et des garçons comme Bouchema et Lemouchia, lorsqu’ils atteindront la plénitude de leurs moyens, seront difficilement franchissables dans leur zone. Les milieux de terrain offensifs s’en sont bien tirés même si on peut reprocher à Djediat une certaine facilité dans le jeu. C’est surtout en attaque que cela grince et les options offertes par les titularisations de Deham ou Hamiti et Meklouche ou Ouznadji n’ont pas été très convaincantes. D’ailleurs les deux uniques réalisations de l’USMA en ce début de saison ont été l’œuvre de deux demis offensifs. 
Qu’à cela ne tienne ! Renard aura l’occasion ce samedi de jauger, une nouvelle fois, les possibilités des uns et des autres. Des enseignements qui devraient lui permettre d’arrêter son équipe type et de mieux appréhender la suite de la compétition.
Samedi, donc, El Khroub viendra au stade Omar Hamadi pour tenter de brouiller les cartes des usmistes. A l’instar de nombreuses équipes qui se produiront à Bologhine, l’ASK viendra pour fermer le jeu et essayer de surprendre la défense algéroise par des raids solitaires. Les protégés de l’entraîneur Lebib ont des atouts techniques à faire valoir en attaque même s’il faut s’attendre à les voir faire bloc autour de leur gardien Boutrig. Des garçons comme Mesfar, Zegrour ou Boussefiane ne sont pas à prendre à la légère. 
A l’USMA, Renard ne devrait pas procéder à des changements majeurs. Il pourrait titulariser Bouazza à la place de Boumechra, hors du coup contre El Harrach, et incorporer d’entrée Deham au lieu et place de Hamiti. Renard sait que cette série de matches que le club joue à domicile doit être capitalisée par un maximum de points, histoire de s’installer durablement dans le fauteuil de leader ! Pour cela, son équipe doit s’adjuger les trois points de la victoire face à El Khroub. Une entreprise largement dans les cordes de l’USMA ! 


3ème journée du championnat de ligue 1 USM Alger vs AS Khroub
Date samedi 24 septembre 2011
Horaire 18h00
StadeOmar Hamadi (Bologhine)
ArbitresBabou, Schamby et Bouzaghou4ème officiel Brahimi.



Les U-21 joueront contre leurs homologues khroubis sur la même pelouse que leurs aînés. La partie débutera à partir de 15h00 et sera arbitrée par un trio arbitral de la ligue régionale d’Alger : Messieurs Zekri, Chaouche (le nom du 3ème arbitre n’a pas été mentionné).

dimanche, 11 septembre 2011 13:45

L’USMA pas encore prête à 100%, mais…

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)


Certes, certains supporters de l’USM Alger sont ressortis du stade Omar Hamadi décus quelque peu par la production de leur équipe, mais surtout par ce score d’un but à zéro qui a sanctionné la rencontre de leurs favoris face à un nouveau promu. Quoi de plus normal lorsque la déception vient d'une Dream Team qui a suscité un engouement particulier au cours de cet été, avec un recrutement époustouflant. Cela dit, si on doit établir un constat au sujet de cette rencontre, on doit être plutôt réaliste. Il ne fallait pas s’attendre à ce que l’USMA gagne par dix buts à zéro, d’autant plus qu’il s’agit d’un effectif rénové à 70%. Trois joueurs de l’effectif de la saison écoulée seulement ont été titularisés, tous les autres éléments ont été recrutés en grande pompe lors du dernier mercato estival. Ainsi donc, le moins que l’on puisse dire sur le match d’hier entre l’USMA et le CAB c’est que l’équipe de Soustara n’a, certes, pas montré un visage séduisant, mais il faut dire toute de même que l’équipe de Soustara a montré beaucoup de belles choses, notamment en première période. Il est prématuré de porter un jugement sur une équipe complètement remaniée, cela est connu dans le monde du foot, surtout quand on s'aperçoit que la prestigieuse équipe du PSG s’est inclinée à domicile lors de la première journée de la ligue 1 mais qui a su, par la suite, redresser la barre avec des prestations de haute facture après deux à trois journées. La similitude n'est pas fortuite puisqu'on rappelle les Parisiens ont fait comme l’USMA, à savoir un investissement de plusieurs millions d’Euro pour un mercato estival qui a fait couler beaucoup d’encre.

Une première mi-temps presque parfaite
Si on revient sur le match contre le CAB, il faut dire que les Usmistes ont très bien débuté le match, avec une totale domination, et une parfaite maîtrise du jeu. L’USMA a même livré une première partie presque parfaite, puisqu’il ne manquait que les buts, sachant que Daham, à lui seul, a lamentablement raté trois occasions de buts tout faits qui auraient pu donner une autre tournure à la partie. Lors des premières dix minutes, les Batnéens n’ont pas touché la balle, se contentant de rester regroupés derrière en regardant des passes à dix s'effectuer de gauche à droite. Avec cinq défenseurs et deux demi défensifs, l’USMA a eu du mal à percer le camp adverse, mais s’est procuré quand même pas mal d’occasions nettes

Déséquilibre en seconde période
Contrairement à la première période où les Usmistes ont réussit à asseoir leur suprématie, en seconde mi-temps, les partenaires de Djediat se sont un peu relâchés laissant l'initiative à des Batnéens qui ont beaucoup plus osé en procédant par des attaques qui ont failli coûter cher aux gars de Soustara. C’est comme si les Usmistes voulaient préserver le score, alors qu’ils pouvaient faire mieux. Les Usmistes étaient statiques et, contrairement à la première période, peu de décalages ont été effectués dans le secteur offensif.  Certains joueurs, comme Djediat et Boualem, ne faisaient que marcher sur le terrain.

Une défense impeccable !
L’un des points positifs qu’on peut retenir de la prestation de la Dream Team, en ce premier match de la saison, est le fait que la défense a été impeccable. En effet, la paire Laîfaoui-Khoualed a très bien fonctionné, alors que Yekhlef et Meftah ont fait un match correct. C’est l’un des enseignements que Renard et son staff ont pu tirer. Il n’y a point d’inquiétude pour le secteur défensif, même si on n'en est qu’à la première journée de la ligue 1.

L’animation offensive fait défaut
En revanche, en ce qui concerne le compartiment offensif, cela n’a pas vraiment fonctionné. Mis à part quelques occasions procurées en première mi-temps, les Rouge et Noir ont été incapables de créer le danger en seconde mi-temps. D’aucuns ont constaté que l’animation offensive faisait défaut. Djediat et Boualem ont eu du mal à alimenter Daham, devant une équipe regroupée dans son camp, alors que Meklouche n’a rien pu faire sur le flanc gauche.

mercredi, 07 septembre 2011 17:59

A quoi joue Rebouh Haddad ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Lors de son intervention au cours d’un reportage consacré à la préparation de l’USMA et retransmis avant-hier sur la chaîne Berbère TV, Rebouh Haddad, le frère du patron de la SSPA USMA, a déclaré que le groupe ETRHB pourrait devenir propriétaire d’autres clubs de la ligue 1. Rebouh Haddad s’est même permis de promettre aux supporters de la JSK qu’il aidera le club plus tard. Mieux encore, celui qui est présenté comme un des responsables les plus influents de l’USMA a tout simplement affirmé que le groupe ETRHB est prêt à devenir actionnaire majoritaire dans d’autres clubs, comme il l’est depuis plus d’une année au sein de la SSPA l’USMA. Cette déclaration n’a pas laissé indifférents les supporters de l’USMA qui sont montés au créneau et qui se posent tous la même question : « Peut-on être propriétaire de deux clubs différents qui évoluent dans un même championnat ? Quel sera le club qui bénéficiera du plus d’intérêt ? Et comment une seule et même personne peut-elle raisonnablement aider sportivement deux clubs rivaux ? Ceci est complètement absurde et inacceptable ! Que celui qui veut aider l’USMA soit le bienvenu, mais qu’il se consacre à la réussite de ce seul club sans aider aucun autre club que l’USMA !» Les questions des supporters usmistes sont parfaitement compréhensibles et justifiées, car on imagine très mal Abramovitch, le puissant homme d’affaire russe et propriétaire du club anglais Chelsea, aider financièrement Manchester United, ou alors Berlusconi, le patron du Milan AC investir chez le voisin rival l’Inter. 

Pourtant, Ali Haddad a affirmé tout le contraire

En revanche, le puissant et richissime homme d’affaire Ali Haddad, premier responsable de la SSPA USMA, a affirmé tout le contraire de ce qu’a déclaré son frère Rebouh lors de l’émission diffusée sur Berbère TV. En effet, lors du match amical disputé par les Rouge et Noir contre le NAHD, samedi passé, Ali Haddad nous a affirmé que ses entreprises l’ETRHB et le Temps d’Algérie ne sponsoriseront plus aucun club de l’élite. Cela a été confirmé lors du déroulement du match de la ligue 1 entre la JSK et le MCA, hier, au cours duquel il a été constaté que les logos des deux entreprises de Haddad n’étaient pas floqués sur les maillots des deux équipes. Sachant que le premier décideur au sein de la SSPA USMA est Ali Haddad, il est pour le moins incompréhensible d’entendre son frère faire des déclarations qui vont à contre courant des intérêts et des objectifs du club.

par Mino

Évaluer cet élément
(17 Votes)

-"Celui qui ne voudra pas, qui ne pourra pas jouer, ou celui qui trichera n'a qu'à partir, les portes sont ouvertes"
-"D'ici Janvier, deux terrains d'entraînements seront prêts à Ain Benian"
-"La deuxième tribune sera prête d'ici le début de la saison"
-"Les jaloux, il y en a beaucoup. Ils voudront nous casser, mais personne n’arrivera à casser l'USMA !"


En marge de la collation organisée après le F'tour, au stade Bologhine, Ali Haddad, le patron de l'USMA, a pris la parole pour s’adresser aux joueurs, à la presse et à tous ceux qui étaient présents.

Le richissime premier responsable de l'USMA a parlé du recrutement: "Nous avons réalisé notre objectif en acquérant tous les joueurs que l'entraîneur voulait. J'entends ici et là que des joueurs ont peur de la concurrence, et qu’il risque d’y avoir des problèmes à cause de la qualité de l'effectif. Moi je n’ai qu’une chose à dire, celui qui ne veut pas ou qui ne peut pas jouer à l'USMA n'a qu'à partir. Contrairement à la saison passée, je ne tolérerai aucun écart. Je veux du sérieux et de la sérénité" a-t-il annoncé devant tous les joueurs!


Par ailleurs, Ali Haddad a abordé un sujet très important, concernant le centre de formation que le club veut bâtir. Un projet très intéressant qui Haddad tient à cœur et qu’il compte entamer, très sérieusement, cette semaine. "Maintenant que nous avons terminé l'opération recrutement ou presque, nous allons aborder l'autre projet, qui reste le centre de formation. C'est aujourd'hui qu'on a eu le Ok des autorités nous permettant de la construction du complexe du club. Donc, à partir de demain, les travaux débuteront, et je peux vous dire que d'ici janvier, deux terrains d'entraînements seront prêts, l'un en gazon naturel et l'autre en gazon synthétique. A ces deux terrains il faudra ajouter la construction de vestiaires. Le complexe prendra forme au fur et à mesure de l'avancement des travaux et se situera, comme vous le savez tous, à Ain Benian".

Haddad a également parlé de la deuxième tribune, source d'inquiétude des supporters. Inquiétude justifiée lorsqu’on sait que, si ladite tribune reste fermée la saison prochaine, le stade Omar Hamadi ne pourra jamais contenir les milliers de fans qui s’y rendront. "Sur ce point, je rassure tout le monde car les travaux seront relancés cette semaine et, d’ici le début du championnat, la tribune sera prête à accueillir les supporters. Cette fois-ci, c'est l'ETRHB qui sera chargée des travaux et non pas la Wilaya comme ce fut le cas la saison passée."

Pour clôturer son intervention, Haddad abordera le sujet qui hante les esprits des Usmistes; "Je sais que les jaloux vont tout faire pour nous casser. Dieu merci, la professionnalisation de l’USMA est réelle et, chaque jour qui passe nous conforte dans les choix que nous avons fait. Aujourd’hui, l’USMA peut s’enorgueillir d’être le premier et seul club professionnel en Algérie. Cela suscite beaucoup d’envie et de jalousie de la part de beaucoup de personnes qui veulent nous nuire, mais je tiens à rassurer les fans du club. A moins de le faire sportivement, personne ne pourra défier l'USMA. Qu’une saine rivalité puisse exister entre formations, cela ne peut que participer à l’élévation du niveau de notre football. Mais que l’on use de pratiques malsaines, de jeu de coulisses et autres manigances, je le dis haut et fort, personne n’a intérêt à s’approcher de l’USMA »
Par Amine Tirmane