mercredi, 19 octobre 2011 17:05

Electrochoc !

Écrit par
Évaluer cet élément
(16 Votes)

Il y a péril en la demeure ! La société civile, les pouvoirs publics et les instances sportives ont le devoir de réagir puis de prendre les mesures nécessaires pour éradiquer ce mal profond qui ronge notre football !


Nous nous étions habitués à entendre toutes sortes d’obscénités et de vulgarités dans nos stades, au point de nous en accommoder jusque dans nos demeures. Nous avions observé, impuissants, à la montée de relents régionalistes, xénéphobes, voire racistes, sans en mesurer réellement le degré de gravité.


Et puis, vint ce fameux samedi 15 octobre 2011 et ce derby entre algérois au cours duquel deux banderoles furent déployées. Et là, stupeur ! Electrochoc pour les spectateurs du stade du 5 juillet ! Une première banderole déployée dans le camp Rouge et Noir venait faire grincer des dents les milliers de spectateurs et téléspectateurs ! Cette banderole se voulait humoristique. Elle n’avait rien de poétique !

La seconde, celle mise en évidence par le camp Rouge et Blanc, provoque un haut le cœur, que dis-je, une indignation jusque là jamais autant ressentie ! Cette fois-ci, ce n’est plus un quartier, une ville ou une région qui sont insultés ! C’est l’Algérie entière que des esprits insensés on supplicié, souillant la mémoire de milliers de martyrs morts pour que cette patrie soit libre et indissociable ! Un haut lieu de la résistance et de la révolution est présenté comme la station de la dépravation et de la débauche ! 

Retour sur ce triste évènement :

Alger vivait, depuis quelques jours déjà, au rythme du derby algérois. A mesure que l’on s’approchait de la date du match, une rumeur se répandit selon laquelle les supporters usmistes allaient grotesquement chambrer leurs congénères belouizdadis sur une banderole qui allait être déployée au cours du match qui allait opposer leurs deux équipes. Il y serait fait référence à l’appartenance à une région des supporters belouizdadis et à leur arrivée récente dans la capitale, égratignant au passage la sensibilité des jijeliens (c’est de cette région qu’il s’agit) dont la caricature allait refléter l’image de bledards enturbannés débarquant à Alger.


Une rumeur sur une entreprise de mauvais goût et, à la limite, sectaire qui allait être mal prise par les supporters du quartier belcourtois et qui allait se traduire par une réaction aussi condamnable que disproportionnée. La bêtise humaine, confortablement installée dans les rangs de supporters "ultras" des deux camps, s’était déjà préparée à lancer son venin !


On s’apprêtait à railler les supporters belouizdadis, il fallait donc rendre la pareille au centuple ! On s’attaquera à ce qu’il y a de plus sacré pour les algérois et les algéroises, belcourtois et belcourtoises compris ! On souillera la mémoire des martyrs et de la citadelle, théâtre de leurs actes de bravoure ! La Casbah d’Alger serait la Mecque du péché et de l’immoralité !


Ce qui s’écrira, par la suite, sur les pages des réseaux sociaux dépassera l’entendement ! Des ignares, piannotant sur leurs claviers par la grâce de ceux qu’ils insultent, offensent la mémoire de toute une nation, s’appuyant sur des témoignages de pieds noirs, partisans de l’Algérie française, pour vilipender une partie d’Alger ! Même Amar Ali (Ali la Pointe), symbole de bravoure et de sacrifice n’échappe pas au lynchage médiatique. Les services psychologiques des sinistres SAS n’auraient pas fait mieux !


Les instances du football n’ont rien vu, parait-il ! Rien entendu, aussi ! Pour des banderoles déployées au stade du 17 juin de Constantine et qui avaient attaqué l’instance suprême qui dirige ce "foutu" football national, Boulahbib et le CSC en avaient pris plein la tronche ! Sinon pour la Casbah et pour ses symboles, on peut tout permettre ! Pleure Ô Bahdja bien aimée, tes propres enfants te violentent !

lundi, 17 octobre 2011 13:13

"Compétition" fait l’amalgame !

Écrit par
Évaluer cet élément
(21 Votes)

Dans son édition du dimanche 16 octobre 2011, en dernière page et dans un petit billet que nous supposons avoir été rédigé par la rédaction du journal, "compétition" se dresse en moralisateur et s’en prend à l’auteur de l’article d’avant match USMA-CRB, publié sur la une du site usm-alger.com, qu’il taxe de semeur de discorde et d’incitateur à la violence !


Aux yeux de ce journal, dans le préambule de l’article d’avant match, l’auteur de cet écrit aurait soumis à la vindicte populaire tous les reporters sportifs et s’apprêterait à les envoyer à l’échafaud. 
Il parle de considérations subjectives dont l’auteur de l’article se serait servi pour jeter l’anathème sur les reporters sportifs et termine en regrettant de constater qu’usm-alger.com dévie de l’esprit fair-play qui l’a toujours caractérisé en applaudissant l’agression contre un de leur confrère !


Ceux qui ont lu l’article posté sur la une du site (il est toujours consultable), s’apercevront, qu’en fait, "compétition" fait ce qu’il sait faire le mieux, c’est-à-dire tenter une diversion en usant d’amalgame pour essayer de persuader son lectorat, s’il lui en reste, que la corporation est vilipendée est que les responsables de cette situation sont à chercher du côté de usm-alger.com. Rien que ça !

Au nom de la liberté d’expression chèrement acquise, ce journal ne cesse depuis des années de heurter la sensibilité de supporters appartenant à différents clubs. Affichant ouvertement ses préférences, ce journal s’est distingué par une répartition inéquitable des espaces réservés aux clubs qui animent nos différents championnats, notamment celui de la 1ère division (actuel ligue 1). Il ne se prive jamais d’égratigner les clubs qu’il a mis dans son viseur, heurtant au passage la sensibilité de leurs supporters. Constamment à la recherche du sensationnel, ce journal ne s'est jamais privé d'user de procédés que la déontologie de la fonction réprouve. Et c’est précisément ce qui leur a été reproché dans le préambule qui a chagriné le journal. Il a été dit que l’agression de Taguelmint sur le journaliste Fouzi Kennouche était une des conséquences de leur…inconséquence.


Il est à rappeler que l’agression du joueur sur le journaliste avait été condamnée dès qu’usm-alger en avait pris connaissance. Sur sa une, usm-alger.com titrait au sujet de cette affaire "Taguelmint pète les plombs", ce qui est loin de constituer une caution au geste du joueur. Par ailleurs, nous invitons le rédacteur du billet et tous ceux qui voudraient le vérifier à visiter notre forum, particulièrement le topic réservé à cette affaire. 
Ils s’apercevront que l’usage de la violence, physique ou verbale, a de tout temps été condamné par le site, même si certains de nos amis forumeurs ont apprécié différemment le geste de Taguelmint à l’égard du journaliste Kennouche. Mais "compétition", fidèle à sa ligne de conduite, préfère jouer à l’offusqué et brasser du vent, comme à son accoutumée ! "Compétition" ne s’accommode, sans doute, pas de la liberté de ton de notre site ! Il devra pourtant s’y habituer !


Quant au manque d’expérience qu’il semble nous reprocher, nous nous demandons à quelle connaissance il fait référence. Ceux qui écrivent sur le site n’ont, certes, pas suivi les filières des sciences de l’information. Ils ignorent les "subtilités" de la fonction de journaliste telles qu’enseignées dans certaines rédactions ! Ils se prévalent cependant de l’expérience du vécu ! Elle vaut mieux que celle des apprentis sorciers !

jeudi, 13 octobre 2011 13:07

USMA-CRB : Comme on se retrouve !

Écrit par
Évaluer cet élément
(9 Votes)

Avant de commenter l’avant match qui doit opposer l’USMA au CRB, il serait peut-être bon de revenir sur ce qui a fait l’actualité chez les Rouge et Noir au cours de la semaine qui vient de s’écouler. 
La rencontre "retour" de la saison passée avait fait couler beaucoup de salive mais, surtout, beaucoup d’encre de la part de ceux qui avaient jeté la suspicion sur la régularité du déroulement de la rencontre. Ceux-là même qui avaient fait les aveugles, les sourds et les muets lorsque des matches étaient arrangés en toute impunité et dont ils disaient comprendre le souci des équipes impliquées de ne pas se donner à fond lorsqu’un partage des points arrange les deux parties. Cette même presse qui sème la haine et la discorde et qui joue aux vierges effarouchées lorsque le retour de manivelle lui revient soudainement dans le museau. A force de partialité, de subjectivité, d’absence de discernement dans les écrits qui sont quotidiennement publiés, de recherche du sensationnel dictée par une quête effrénée vers l’enrichissement au dépend de la crédibilité et de la déontologie de la noble fonction d’informer, cette presse qui, aujourd’hui, monte au créneau, n’aura récolté que ce qu’elle n’a cessé de semer : l’aversion profonde et violente matérialisée par l’incident Taguelmint – Kennouche.

Cette parenthèse fermée, place au énième derby entre l’USMA et le CRB ! 

La rencontre de samedi s’annonce palpitante et indécise tant les deux parties en présence ont des atouts à faire valoir et peuvent prétendre chacune au gain du match. Le CRB fait une excellente entame de saison qui lui permet d’être propulsé en tête du classement. L’USMA semblait bien partie pour tout balayer sur son passage. Ses trois premiers matches s’étaient tous soldés par une victoire. Il fallut d’une erreur d’appréciation et d’un moment d’inattention en fin de partie, à El Eulma, pour que les Rouge et Noir concèdent leur première défaite depuis le début de saison.


Samedi, donc, nous aurons droit à une chaude empoignade entre le leader et son dauphin. Le CRB voudra confirmer sa bonne santé et ainsi asseoir sa suprématie tandis que l’USMA aura à cœur de prouver que le faux pas d’El Eulma n’est plus qu’un mauvais souvenir et qu’elle est bien déterminée à jouer les premiers rôles dans un championnat qui s’annonce très ouvert.


Les belouizdadis ont l’avantage d’avoir un groupe dont les éléments évoluent ensembles depuis, au moins, une saison, contrairement à l’USMA dont l’effectif a été renouvelé à plus de 80 %. 
Sur le papier, les Rouge et Noir présentent des arguments techniques supérieurs aux chababistes. Ces derniers, bien que confrontés à des problèmes d’ordre financier, ont décidé de mettre en veilleuse leurs revendications salariales pour ne se préoccuper que de leur rencontre face aux usmistes. Le CRB présente un ensemble assez équilibré bien que son compartiment défensif laisse apparaître quelques faiblesses. Son point fort reste son milieu de terrain avec les talentueux Rabhi, Aoued, Mekehout mais surtout l’inusable Ammour dont le coup de patte risque de faire mal à ses ex. coéquipiers. Les Rouge et Noir devront également surveiller de près les longilignes Saïbi et Slimani, très bons dans le jeu aérien.
Mais l’USMA possède aussi des arguments qui peuvent se relever déterminants quant au sort final de cette partie. Un milieu aussi royal, sinon meilleur, que son adversaire avec les Lemouchia, Bouchema, Djediat et Boumechra. Une défense solide en dépit des 2 buts encaissés face au MCEE et une attaque où la seule présence de Boualem peut faire vaciller la citadelle belouizdadie.


A ce sujet, les supporters usmistes croisent les doigts et espèrent que le prodige usmiste soit suffisamment au point physiquement pour jouer ce match, comme ils le souhaitent pour le latéral droit Meftah. 
De toutes les manières, l’entraîneur Hervé Renard possède des solutions qui lui permettent de palier à toute absence. Le virevoltant Meklouche et le talentueux jeune espoir Ferhat sont tout indiqués pour remplacer ces éventuels absents.


Le spectacle devrait être présent au cours d’un derby que les spectateurs avaient perdu de voir au 5 juillet. Il faut juste espérer que la pelouse soit remise en état et que la pluie ne se mette pas de la partie !

La saison passée
AllerUSMA 0 CRB 0
Retour : CRB 0 USMA 0

5ème journée du championnat de ligue 1USMA vs CRB
Date samedi 15 octobre 2011
Horaire18h00
Stade5 juillet 1962 (OCO) Alger
ArbitresCharef – Boulfelfel – Tamen – 4ème officiel Amalou

Le match USMA-CRB dans la catégorie des U-21 se déroulera le même jour mais la rencontre aura lieu au stade Omar Hamadi de Bologhine, à partir de 15h00. La rencontre sera dirigée par un trio arbitral de la ligue régionale d’Alger, messieurs Amraoui, Chaouchi et Ziane

mardi, 11 octobre 2011 13:22

Conseil de discipline : Teguelmint sanctionné

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

COMMUNIQUE RELATIF A LA TENUE DU CONSEIL DE DISCIPLINE LE 10/10/2011

La commission de discipline de la SSPA USM Alger s’est réunie le 10/10/2011 en son siège à Hydra. La commission a traité quatre dossiers relevant de cas disciplinaires.
Parmi ces dossiers, celui du joueur professionnel Taguelmint Elias.
Nous précisons qu’une mesure conservatoire a été prise envers ce joueur dès le vendredi 07/10/2011 par la direction de la SSPA suspendant le joueur et avisant le staff technique le 08/10/2011.

La commission de discipline, dans le cas présent a décidé de :
-Infliger un blâme au joueur Taguelmint
-Infliger une sanction financière au joueur
-Suspendre le joueur, jusqu’à nouvel ordre, de toute compétition

La SSPA USM Alger présente ses humbles excuses au journaliste Fouzi Kenouche ainsi qu’à l’ensemble de la rédaction du journal Compétition. Elle s’engage à veiller à ce que de tels incidents ne se renouvellent plus, car très attachée aux valeurs morales qui doivent etre véhiculées par le sport d’une manière générale.


Le DG : Mouldi Aissaoui

dimanche, 02 octobre 2011 17:01

Les raisons d’une chute à El Eulma !

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Finalement, l’invincibilité des Rouge et Noir n’a pas longtemps durée. Après trois victoires en autant de matches, la bande à Renard a laissé des plumes, hier à El Eulma, en concédant sa première défaite de la saison. Un échec très amer, puisque le deuxième but des Eulmis a été inscrit dans les dernières secondes de la partie, après que les Rouge et Noir soient revenus à la marque et après qu'ils eurent des occasions à même de remporter le match. Une fois n’est pas coutume, les Usmistes ont donc, non seulement, encaissé pour la première fois de la saison, mais également perdu un match qui était pourtant à leur portée. Pour revenir aux raisons « logiques » qui ont fait que l’USMA ne réussisse pas à glaner les trois points, nous allons citer quelques paramètres qui ont joué en défaveur des Gars de Soustara. En d’autres termes, il y eut des circonstances atténuantes, que tout le monde peut comprendre. Comme, par exemple, la pelouse du stade Messaoud Zeggar qui pouvait être praticable pour tout sauf pour un match de football, et ce en raison de la pluie battante qui n’a pas cessé de tomber pendant tout le match. Cela dit, ce genre d’excuse est valable aussi pour l’équipe adverse, même si tout le monde s'accorde à dire que l’effectif de l’USMA est très technique et que, par conséquent, il lui est très difficile de jouer son jeu dans un terrain pareil, surtout lorsqu’on revoit la prestation de l’équipe pendant tout le match, et qu’on s’aperçoit que les partenaires de Djediat ont bien joué, ont dominé parfois, mais n’ont pas pu faire le plus important.

La défense flanche !
Ainsi donc, il est à signaler qu'avant-hier, il y avait quelque chose qui ne marchait pas du coté de l’USMA. Un défaillance qui a beaucoup pesé dans le résultat final de la partie. En effet, la défense usmiste était loin de son niveau habituel. N’ayant pas encaissé depuis l’entame de la saison, Laïfaoui et consorts ont flanché à El Eulma. Dès le début du match, les Eulmis ont pu s’approcher de Zemmamouche, chose qu’on n’a pas vu lors des trois premières journées de la part des attaquants adverses. Pis encore, Yekhlef et Meftah qui jouaient sur les cotés se sont fait malmenés par les attaquants fougueux du MCEE. On se souvient de cette action de Renane, en seconde période, qui a driblé Yekhlef, Laïfaoui et Khoualed avant que Zemammouche ne sauve la mise. Beaucoup de mésentente et de précipitation aussi au niveau du compartiment défensif des Rouge et Noir, à la grosse surprise des supporters qui étaient présents sur les lieux et pour qui la défense était supposée être le maillon fort de l’équipe.


Encore des occasions de but gâchées
Par ailleurs, un autre paramètre a été fatal aux Usmlistes. C’est, bien évidemment, le manque d’efficacité du compartiment offensif. A chaque fois, l’USMA joue bien, arrive aux buts adverses mais la finition fait défaut. Contre le MCEE, Hamiti a raté au minimum deux occasions nettes de scorer. La première fut enregistrée lorsque l’équipe était menée par un but et qu'après que Farès eu reçu une balle en or de Boumechera. En essayant de contrôler son ballon dans les six mètres, il a perdu du temps pour le mettre au fond des filets. La seconde fut encore plus lamentable puisque Hamiti, en pénétrant dans la surface de réparation, avait Djediat à ses côtés, seul au niveau du point de penalty. Au lieu de remettre le ballon à son coéquipier, idéalement placé, Hamiti continua sa course en direction des buts eulmis et finit par tirer son ballon sur le petit filet, ratant ainsi l'occasion de permettre à son équipe de prendre le large après que Djediat eut égalisé. De plus, en première période, Lamouri Djediat a trouvé le poteau lors d’un tir à ras de terre. C’est dire que les Usmistes ne doivent s’en prendre qu'à eux même. Ils doivent regretter toutes les balles en or vendangées et n’était ces ratages, le score aurait été différent.

Une pelouse impraticable, mais…
Si les Usmistes ont gagné les duels au milieu du terrain, ont bien joué, et étaient bien organisés, à l'image du match qu'ils fournirent face à Khroub, il n’en demeure pas moins que deux aspects ont coûté cher à la bande à Renard. Primo, la fragilité de la défense. Deuxio,le manque d’efficacité en attaque. Cela dit, il y a un autre paramètre à prendre en compte. Il s'agit du mauvais état de la pelouse du stade Messaoud Zeggar, rendue lourde et à la limite du praticable par la pluie battante qui n’a pas cessé de tomber tout au long de la rencontre. Il est vrai que certains connaisseurs estimeront que la pelouse ne peut être une bonne justification pour une défaite concédée, sachant que même l’équipe adverse évolue dans les mêmes conditions et souffre de cet handicap. Cependant, au regard du style de jeu de l’USMA et de la qualité de son effectif, il est clair qu’on se rend compte qu’il est presque impossible que des joueurs comme Boualem, Djediat, Boumechera ou Bezzaz puissent étaler leur talent technique sur un champ de patates, contrairement aux fougueux joueurs d’El Eulma pour qui une pelouse gorgée d'eau convenait parfaitement à leur la manière de jouer au "kick and rush". Encore une fois, les joueurs usmistes ne doivent s'en prendre qu'à eux-mêmes et essayer de ne plus commettre les mêmes erreurs à l’avenir. En tout cas, cette défaite pourrait être bénéfique pour le club, à condition que les joueurs remettent les pieds sur terre et s'attellent à travailler d'avantage pour redresser la barre.


Par AT

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Première sortie hors de ses bases et premier grain de sable dans la machine usmiste qui enregistre sa première déconvenue de la saison ! Une défaite concédée dans les arrêts de jeu d’une partie que l’USMA n’aurait jamais dû perdre. Il a suffi d’un moment d’inattention de la défense usmiste pour que les efforts consentis durant 92’ de jeu, sur une pelouse gorgée d’eau, soient ruinés par la tête de Renane. L’USMA ne devra s’en prendre qu’à elle-même tant ses attaquants firent preuve d’une inefficacité criarde devant les buts de Berrefane. A ce jeu-là c’est Hamiti qui se montra le plus maladroit puisqu’il rata, à lui seul, deux ou trois bonnes occasions de mettre le ballon dans les filets adverses.
L’USMA prit la direction des opérations dès que l’arbitre Benouza siffla le coup d’envoi. Elle s’offrit quelques bonnes occasions d’ouvrir la marque mais ses attaquants butèrent à chaque fois sur le gardien Berrefane. Laissant passer l’orage, les eulmis refirent surface petit à petit. Ils allèrent, à leur tour, inquiéter Zemmamouche et finirent par obtenir un penalty suite à une faute commise par le gardien usmiste sur un attaquant eulmi. Tiaiba se chargea d’exécuter la sentence mais rata lamentablement son tir au but en envoyant dans les décors le ballon. Sentant le danger, les usmistes allaient partir à l’assaut des buts adverses de plus belle. Ils auraient pu voir leurs efforts récompensés lorsque Djediat envoyant un ballon sur la base du montant droit des buts de Berrefane. La mi-temps est sifflée sur le score vierge de 0 à 0.
La seconde période débute sur les chapeaux de roue puisque le MCEE arrive à scorer dès la 46’ de jeu. Sur ce but, la défense usmiste n’est pas exempte de reproches puisque l’auteur du but, Belakhdar, s’est retrouvé dans les 6 mètres de Zemmamouche libre de tout marquage et n’eut aucune peine pour ouvrir la marque à l’avantage de son équipe. MCEE 1 USMA 0.
Les Rouge et Noir ne baissèrent pas pavillon et se ruèrent à l’assaut des buts eulmis. Après deux ratages successifs de Hamiti, l’USMA obtiendra finalement un penalty lorsque Boumechra fut fauché dans la surface de réparation par le défenseur Renane. Chargé de tirer le penalty, Djediat, le buteur usmiste de ce début de saison, transforma admirablement la sentence en but et égalisa pour son équipe (72’). MCEE 1 USMA 1
Djediat venait de remettre les pendules à l’heure et, au vu de la physionomie de la partie, ce ne fut que justice. La suite de la rencontre vit l’USMA gâcher encore quelques bonnes occasions de prendre le large même si les eulmis se montrèrent dangereux de temps à autre.
Alors que l’on s’acheminait vers un partage des points qui arrangeait les deux formations, l’USMA et Zemmamouche se firent surprendre une deuxième fois. En effet, les deux équipes jouaient le temps additionnel lorsque, sur une balle arrêtée joliment jouée, Zemmamouche s’avoua une nouvelle fois vaincu sur une tête du latéral eulmi, Renane. (90’ + 3). Comme sur la première réalisation du MCEE, la défense usmiste fit preuve d’une étonnante passivité. MCEE 2 USMA 1
Défaite concédée in extrémis, certes, mais qui laisse beaucoup de regrets lorsqu’on se rend compte qu’avec un peu plus de vigilance et de concentration les Rouge et Noir s’en seraient retournés avec, au minimum, le point du nul.
Il est des défaites salutaires et celle d’hier en est une, dans la mesure où elle permettra à Renard et à ses joueurs de se remettre en question afin de repartir de plus belle. L’USMA cède sa place de leader au CRB, son futur adversaire de la prochaine journée. Cela a l’avantage de diminuer la pression qui pesait sur l’équipe depuis que tous les regards sont braqués sur elle. Attendue de toutes parts, par les plus exigeants de ses supporters mais également par ses détracteurs, l’USMA se trouvera mieux dans la peau du challenger que dans celle du favori de la compétition.

4ème journée du championnat de Ligue 1 : MCEE 2 USMA 1
Stade : Messaoud Zeghar (OPOW) El Eulma
Affluence : nombreuse
Arbitres : Benouza – Omari – Bouhassoun4ème officiel : Bahloul

Buts : Tiaiba (46’) – Renane (90’ + 3) pour le MCEE ; Djediat (72’ sur penalty) pour l’USMA
Avertissements : Berchiche (41’) – Belakhdar (47’) – Berrefane (72’) – Mahmoudi (76’) et Renane (83’) pour le MCEE ; Zemmamouche (25’) - Yekhlef (39’) – Bouchema (56’) et Bezzaz (90’+’1) pour l’USMA
Composition d’équipe : Zemmamouche – Laïfaoui –Khoualed – Yekhlef – Meftah – Lemouchia – Bouchema (Bouazza 62’) – Djediat – Boualem (Bezzaz 62’) – Boumechra (Taguelmint 86’) – Hamiti - entraîneur : Renard

En U-21, le MCEE a nettement battu l’USMA sur le score de 2 buts à 0. La partie a été caractérisée par l’agressivité des eulmis et a été particulièrement heurtée puisque 2 joueurs du MCEE ont été expulsés au cours de ce match

 

photo: mcbabia.com

mercredi, 28 septembre 2011 12:52

MCEE-USMA : Match test pour les Rouge et Noir !

Écrit par
Évaluer cet élément
(5 Votes)

Le match que disputera l’USMA face à El Eulma aura des allures de match test pour une équipe usmiste que beaucoup présentent, d’ors et déjà, comme le favori en puissance de ce championnat 2011-2012. C’est pourquoi, tous les observateurs et les supporters de l’USMA, en particulier, attendent de voir comment vont se comporter les unionistes de Soustara qui ont fait un parcours sans faute, jusqu’à présent.

Les sceptiques et les détracteurs diront que l’USMA a joué à Alger à trois reprises et, qu’à l’exception du derby disputé contre El Harrach, elle n'a eu à rencontrer que des adversaires modestes. Mais, comme aime à le répéter Renard, ce sont des adversaires qui se sont révélés par la suite coriaces, à l’image du CAB qui a tenu en échec la JSK à Tizi Ouzou.


Samedi, donc, le MCEE constituera l’opposition idéale pour jauger les aptitudes techniques et mentales des joueurs usmistes hors de leurs bases. Après avoir subi un premier échec à Alger face aux belouizdadis (0-2), les eulmis se sont repris au cours de leurs matches suivants. Ils ont battu, à domicile, le WAT (3-1) et restent sur un excellent résultat obtenu à Oran face au MCO (1-1). Par ailleurs, durant l’intersaison, les eulmis se sont renforcés en engageant de bons joueurs à l’image des ex. canaris Berrafane et Berchiche. Le jeune entraîneur Taleb Madjid possède un bon groupe, capable de créer quelques soucis aux usmistes. Comme on le voit, la partie ne sera pas une promenade de santé pour les Rouge et Noir.


De son côté, l’USMA ira en conquérante à El Eulma. Elle ira pour confirmer son début tonitruant en championnat et ramener un quatrième succès qui la propulserait vers les cimes du classement et l'installerait confortablement dans un fauteuil de leader dont on voit mal qui pourra l’en déloger. Si l’entraîneur Renard opte pour le même schéma tactique mis en place au cours des trois premiers matches, il reconduira, à n’en point douter, l’équipe rentrante qui a débuté face à El Harrach et Khroub. Avec l’effectif que recèle l’équipe usmiste, il serait étonnant que l’USMA aille à El Eulma pour subir. Elle ira pour prendre le jeu à son compte et pour revenir avec les 3 points de la victoire. 

Equipe probable :
USMA : Zemmamouche – Meftah – Yekhlef – Laïfaoui – Khoualed – Bouchema – Boumechra – Lemouchia – Hamiti – Djediat – Boualem
Entraîneur : Hervé Renard

4ème journée du championnat national de ligue 1MCEE vs USMA
Datesamedi 1er octobre 2011
Horaire16h00
StadeMessaoud Zeghar (OPOW) – El Eulma
ArbitresBenouza – Omari – Bouhassoun – 4ème officielBahloul

En U-21, la rencontre qui opposera eulmis et algérois aura lieu au stade Harch d'El Eulma et débutera à 11h00. Elle sera dirigée par un trio arbitral de la ligue de Batna : messieurs Dakhane, Aïssou et Hariz

dimanche, 25 septembre 2011 14:41

Début de parcours d’un futur champion ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Mission accomplie pour les Rouge et Noir. Trois matches, trois victoires, quatre buts marqués, aucun but encaissé, que demander de plus ? Mieux encore, les Rouge et Noir progressent de match en match, et la mayonnaise commence à prendre. En effet, les Rouge et Noir ont encore pu s’imposer avant-hier sur leur pelouse fétiche du stade Omar Hamadi sur un adverse qui n’a pu suivre le rythme de croisière imposé par la bande à Renard. Après deux succès contre le CAB et l’USMH, avec la plus petite des marges (1-0), les coéquipiers de Boualem ont cette fois-ci montré un visage meilleur, en assurant le spectacle face à la formation du Khroub. Avec un total de neuf points en trois matches joués, on ne pouvait attendre mieux de cette Dream Team usmiste, même si le groupe a été critiqué lors des deux premiers matches. Pour un prétendent au titre, on peut dire que ce début de saison tonitruant est de bon augure, et on peut d'ors et déjà avancer que l’USMA ne va rien lâcher. Au contraire, les gars de Soustara vont à coup sûr tout faire pour rester sur la même dynamique, avancer doucement mais sûrement, en continuant à récolter le maximum de points avant la phase retour, et ce, pour prendre une bonne option sur ses concurrents directs qui peinent à enchaîner les bons résultats, à l'image de la JSK, de l’ESS ou encore de l’ASO.

La mayonnaise commence à prendre
Pour revenir au dernier match disputé contre les Khroubis, il faut dire que cette fois ci, tous les présents au stade Omar Hamadi sont sortis très contents. Quoi de plus normal pour une équipe qui a gâté son public par un spectacle de premier ordre. Lors de la première mi-temps, les Rouge et Noir ont dominé de bout en bout leur adversaire, qui s’est perdu sur le terrain, en raison de la vitesse de croisière imposée par Djediat et consort, notamment avec des petites passes et des accélérations qui ont fait la différence. C’est devenu une bonne habitude chez les Usmistes ; presser dès le début de la rencontre, ne laissant aucune chance de respirer à l’adversaire pour espérer quelque chose. L’USMA a fait un match parfait contre l’ASK, contrairement aux deux premières rencontres contre le CAB et l’USMH. Beaucoup d’amélioration dans le jeu usmiste, donc, la mayonnaise commence vraiment à prendre, et les supporters n’ont plus à s’inquiéter de leur Dream Team.

Les joueurs offensifs se révoltent !
Parmi les choses qui ont changé lors du match face à l’ASK, c’est incontestablement le rôle très important qu’ont joué les joueurs offensifs. En effet, c’est une nette amélioration que les inconditionnels des Rouge et Noir ont remarqué avant-hier. En d’autres termes, il n’y a pas photo entre le rendement de l’animation offensive des deux premiers matches du championnat et celui d’avant-hier. On se rappelle que les Djediat, Boualem et autre Boumechera avaient beaucoup de mal à percer dans la surface de réparation, en raison du regroupement de l’équipe adverse dans son camp. Contre l’ASK, les joueurs portés vers l’offensif se sont révoltés, alors qu’on a retrouvé cette paire Boualem-Boumechera qui faisait des misères à tous les défensuers qu'ils rencontraient sur leur chemin, la saison dernière. En plus de ce duo, on a retrouvé le Djediat des grands jours, celui qui alimente les attaquants et qui réussit des exploits individuels. Il faut dire que le score aurait pu être beaucoup plus lourd, n’étaient les maladresses de Hamiti, Djediat, et autre Daham.
Par Amine Tirmane

dimanche, 25 septembre 2011 14:33

USMA 2-0 ASK : Carton plein !

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

3 matches, 3 victoires et 9 points dans l’escarcelle ! L’USMA répond présente à cette entame de championnat et ses résultats sont là pour le prouver. L’USMA joue le titre et affiche ses prétentions dès les premières rencontres d’une compétition dont elle veut s’adjuger le sacre.
Au fil des matches, l’équipe monte en puissance prouvant aux sceptiques et aux détracteurs qu’un ensemble de "vedettes" peut donner naissance à une "star". Et cette star c’est l’équipe, comme ne cesse de le répéter l’entraîneur Renard à ses joueurs. Lorsque le talent est mis au service de la collectivité, le résultat ne peut être que bénéfique.
Hier, l’USMA s’est présentée sur la pelouse du stade Omar Hamadi avec l’intention de remporter les 3 points du succès sans laisser une moindre faille dans leur dispositif donner le plus petit espoir à un ensemble khroubi venu pour surprendre. En fait, de surprise il n’y en eu point puisque l’ASK était prise à la gorge dès les premiers instants de la partie. L’USMA se rua à l’attaque dès le coup de sifflet de l’arbitre Babou. Coup sur coup, Boumechra, Boualem puis Hamiti ont failli ouvrir la marque pour leur équipe. A chaque fois, ces joueurs échouaient d’un rien pour mettre la balle dans les filets du gardien Boutrig. Les Rouge et Noir développaient un jeu plaisant et alerte. Orchestrées par un Boualem étincelant, les innombrables offensives usmistes allaient s’avéraient payantes dès la 22’. En effet, l’USMA qui venait de bénéficier de 3 corners consécutifs réussit, grâce à Laïfaoui qui reprit de la tête un centre de la nouvelle coqueluche du public usmiste Boualem, à débloquer la situation.USMA 1 ASK 0
Les usmistes ne desserrèrent pas leur étreinte et continuèrent à pousser leurs adversaires dans leurs derniers retranchements. Les khroubis ne réagissaient que timidement beaucoup plus préoccupés de ne pas encaisser d’autres buts. Ils faillirent, cependant, sur un corner bien exécuté par Chaïb rétablir l’équilibre, mais Zemmamouche veillait au grain et arrivait à écarter le danger, in extremis. Alors qu’on s’acheminait vers la pause citron sur ce score étriqué de 1 but à 0, l’USMA parvint à doubler la mise par son goléador de ce début de saison. Djediat parvenait à mettre à profit un centre de l’intenable Boualem que laissait passer intelligemment Boumechra (45’+1). USMA 2 ASK 0
L’USMA venait de faire le break au bon moment et regagnait les vestiaires avec une avance sécurisante. Le public était aux anges ! Il venait d’assister à une première période qui le ravissait. Tout y était ! Rigueur tactique, football léché, exploits techniques et surtout 2 buts.
La seconde mi-temps ne différa pas tellement de la première, sauf qu’il n’y a pas eu de but. Au cours du second half, l’USMA eut un nombre incalculable d’occasions qu’elle aurait pu concrétiser mais par excès de précipitation ou par malchance, tout simplement, ses attaquants restèrent muets. Les khroubis firent ce qu’ils purent mais ils n’avaient que leur courage à opposer à des usmistes bien décidés à dicter leur loi à tous ceux qui viendront leur rendre visite dans leur fief.
La prochaine sortie des Rouge et Noir, à El Eulma, nous renseignera un peu plus sur la solidité de l’USMA hors de ses bases. Une victoire, ou même un nul, ramenée d’El Eulma prouverait que l’USMA de cette saison est sur les traces de la fameuse équipe des années 2000.

3ème journée du championnat de Ligue 1 : USMA 2 ASK 0
Stade : Omar Hamadi (Bologhine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Babou – Schamby – Bouzaghou. 4ème officiel : Brahimi
Buts : Laïfaoui (23’) – Djediat (45’+1) pour l’USMA
Avertissement : Zouak (87’) pour l’ASK

Composition d’équipe : Zemmamouche – Laïfaoui –Khoualed – Yekhlef – Meftah – Lemouchia – Bouchema – Djediat – Boualem (Daham 67’)– Boumechra (Bouaza 85’) – Hamiti (Ouznadji 71’) - Entraîneur : Hervé Renard

En U-21, l’USMA a pris le meilleur sur l’ASK sur le score de 2 buts à 0. Les réalisations usmistes ont été l’œuvre de Betrouni et Chafaï

vendredi, 23 septembre 2011 14:13

Lemmouchia : «On doit presser dès le départ »

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

L’un des cadres majeurs de la formation de l’USM Alger, Khaled Lemmouchia estime que le match de samedi soir ne sera guère facile pour les Usmistes, même si son équipe est bien préparée sur tous les plans. Le milieu défensif international évoque aussi ce problème de jouer contre les équipes regroupées derrière. Sur ce cas là, le capitaine usmiste rassure en affirmant que tout un travail a été fait durant les entraînements pour trouver des solutions. « Pour ce match de l’ASK, je peux dire que nous nous sommes très bien préparés. On est prêt à aborder ce match. L’objectif est clair, gagner et continuer sur notre lancée. Comme on l’a fait contre le CAB et l’USMH, nous allons presser dès le départ pour marquer des buts. Nous restons sur deux victoires, et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. Si on réussit à glaner neuf points en trois matches, cela voudra dire que nous avons, à 100 %, accompli notre mission. »

« Le travail offensif est le plus dur, mais il y’aura des solutions »

Par ailleurs, le capitaine de l’USMA, Khaled Lemmouchia, a évoqué un sérieux problème dont souffre quelque peu son équipe, à savoir l’animation offensive. Deux buts seulement ont été marqués au cours des deux premières journées, ce qui est insuffisant pour une équipe qui veut dominer la ligue 1. « C’est vrai que nous avons trouvé quelques difficultés à marquer de buts. Mais il faut savoir que le travail le plus difficile est le compartiment offensif, notamment en début de saison. C’est le cas de tous les clubs, notamment l’USMA puisqu’on est l’équipe redoutée par tout le monde. A vrai dire, toutes les équipes qui viendront à Bologhine arriveront avec la crainte de subir une grosse défaite. Du coup, comme face au CAB, on se retrouve confronté à des adversaires regroupés derrière. En tout cas, nous avons bien travaillé avec le coach qui essaye de trouver des solutions. Il ne faut pas oublier, également, que le terrain de Bologhine est trop petit pour pouvoir jouer sur de grands espaces, notamment sur les cotés. Toutefois, on a de très bons joueurs comme Djediat, Boualem, Daham et les autres, qui n’arrivent juste pas à trouver les automatismes, mais notre travail payera, ça c’est sûr. » Explique Lemmouchia.

Par A.T.