mardi, 31 juillet 2012 20:39

En amical, l'USMA domine le PAC : 2-0

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

L'USMA a entamé sa série de matches amicaux en prenant le dessus sur la modeste formation du Paradou Athlétic Club, sur le score de 2 buts à 0.

La rencontre qui s'est déroulée sous les yeux d'un public très nombreux a permis à l'entraîneur Gamondi de passer en revue son effectif. D'ailleurs, c'est avec deux compositions différentes que les Rouge et Noir ont donné la réplique à la formation chère à Zetchi.

Cette rencontre amicale a permis au coach argentin de se faire une idée plus précise sur la valeur de son effectif.

Même si la prestation des deux équipes alignées ne fut pas très relévée, Gamondi a toutefois tiré des enseignements très précieux pour l'avenir. Un joueur s'est particulièrement distingué au cours du temps qu'il a passé sur le terrain. Il s'agit d'une des nouvelles recrues arrivée au club au cours du mercato d'été.

Benmoussa, c'est de lui qu'il s'agit, a été de loin le meilleur usmiste en cette soirée ramadhanesque. Il a été également un des buteurs de cette rencontre. L'autre buteur de la partie n'est autre que l'inusable Daham, crédité lui aussi d'un bon match.

L'USMA a évolué avec les compositions suivantes :

En première période : Daif, Benamara, Boudbouda, Chafaï, Khoualed, Koudri, Feham, Djediat, Mokhtari, Gasmi, Benmoussa.

En seconde période : Zemmamouche, Meftah, Yekhlef, Laifaoui, Maïza, Bouchema, El Orfi, Tedjar, Seguer, Daham, Andréa.

mardi, 31 juillet 2012 16:16

Conference de presse d'Angel Gamondi

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)
mardi, 31 juillet 2012 16:02

Match amical : USMA 2 - PAC 0

Écrit par
Évaluer cet élément
(9 Votes)
jeudi, 26 juillet 2012 16:11

Gamondi travaille l'aspect tactique

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
mercredi, 18 juillet 2012 17:21

TURKISH BLEND !

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

En raison du long intervalle qui sépare la saison sportive qui s’est achevée assez tôt et le début de l’exercice 2012-2013, l’USMA a du scinder sa préparation en deux parties. Une première partie qui précède le mois de Ramadan et une deuxième qui débutera aussitôt l’Aïd fêté.

Pour son premier stage de préparation, l’USMA pouvait, à l’instar de nombreuses équipes algériennes choisir entre la Tunisie et le Maroc. Deux pays où les prestations offertes par les centres d’accueil et autres lieux de regroupement sont assez bonnes et les coûts à portée de bourse.

L’instabilité de la situation politico sociale, d’un côté, et les conditions climatiques, de l’autre, ont découragé les responsables usmistes à opter pour l’un ou l’autre de ces pays.

Il restait alors l’option pays de l’Est européen et notamment la Pologne, destination très prisée par les clubs algériens. Comme cette partie du monde avait été retenue parmi les éventuelles destinations devant accueillir le deuxième stage de préparation que l’équipe devait avoir juste après le mois sacré de Ramadan, les dirigeants usmistes eurent l’heureuse idée d’explorer du côté des rives du Bosphore. La ville d’Izmit et le centre de Green Park étaient les lieux idéaux pour se refaire une santé et se préparer convenablement pour une saison qui s’annonce très chargée pour les Rouge et Noir.

Green Park offre toutes les commodités pour atteindre les objectifs fixés au départ d’Alger. De la tranquillité, des terrains de jeu, des moyens de récupération (piscine couverte, sauna, centre de fitness), des espaces de détente et de loisirs, un court de tennis, des salles de conférence, une restauration "hallal" et un climat agréable. De plus, Green Park est situé en moyenne altitude (1300 mètres au dessus du niveau de la mer), ce qui permet une parfaite oxygénation des joueurs et le gain d’une condition physique à toute épreuve au moment de la compétition.

Armand Séné avait annoncé la couleur au départ d’Alger. Ce premier stage a été organisé essentiellement pour travailler l’aspect physique des joueurs. La charge de travail devait augmenter progressivement et les exercices allaient baisser en volume pour gagner en intensité. Point de rencontres amicales en dépit des sollicitations des formations étrangères qui ont choisi le même lieu pour effectuer leur préparation. L’argentin Gamondi est un adepte du travail méthodique. Chaque chose en son temps ! Les Rouge et Noir auront la possibilité de se mesurer à des sparring partners au cours du second stage qu’ils doivent effectuer, une nouvelle fois, à l’Etranger.

Pour ce second stage, il est probable que le coquet centre Leonard De Vinci de Lisses ne soit pas retenu cette fois-ci. Au cours de ces dernières années, l’USMA a pris pour habitude d’élire domicile dans la banlieue parisienne pour peaufiner sa préparation d’avant saison. La difficulté à dénicher des sparring partners au cours de cette période pourrait être la raison majeure de la non venue de l’USMA à Lisses en cette fin d’été. Les compétitions de ligue 1 et 2 débutent au cours de la seconde moitié du mois d’août, ce qui rendra l’organisation de rencontres amicales quasiment impossible. A moins de se rabattre sur les équipes de "chômeurs" de l'UNFP française ou sur des formations corporatives dont la qualité de l’opposition ne pourra en aucun cas constituer un élément révélateur du travail accompli par les joueurs usmistes.

Il faut dire qu’en cette période de l’année, les compétitions européennes auront presque toutes débutées et qu’organiser des matches amicaux contre des équipes d’un niveau appréciable est tout aussi difficile à Paris qu’à Wisla, Varsovie, Budapest ou Izmit.

Alors, peut-être un retour en Turquie où la délégation usmiste a été ravie par les conditions dont elle a pu bénéficier au cours de son premier séjour.

Les sparring partners seront aussi rares à trouver puisque la Süper Lig (saison régulière turque) débutera le 19 août prochain.

A partir du moment où les équipes disponibles en Turquie, à ce moment de l’année, sont d’un niveau sensiblement égal à celui des équipes des autres pays ciblés pour abriter le stage de préparation, il est à parier que le Green Park d’Izmit reçoive la visite de l’USMA une seconde fois au cours de cet été, d’autant que le "turkish blend" semble avoir plu aux usmistes.

vendredi, 29 juin 2012 15:47

L’USMA, ADIDAS et le boycotte arabe

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

Les dirigeants usmiste vont-ils changer d’avis sur le choix de leur équipementier ?

Tel est la question posée aujourd’hui car nous savons que l’USMA a opté pour la marque allemande Adidas pour devenir son nouvel équipementier pour la saison 2012-2013.  Sachons que cette firme a été mis sous boycotte par les ministres des sports des pays arabe en avril 2012 après que Adidas s’est prononcé sponsor officiel du marathon de Jérusalem.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

La décision de changer de lieu pour son premier stage de préparation a amené la direction usmiste à se déplacer au Maroc pour procéder à la prospection de centres d’entraînement qui pourraient convenir à la délégation usmiste.

C’est ainsi, que vendredi dernier, Rebouh Haddad, Meziane Ighil et le tout récent entraîneur de l’USMA Miguel Angel Gamondi se sont rendus au Maroc pour dénicher le site idéal qui permettrait aux usmistes d’effectuer leur stage dans les meilleures conditions possibles.

Le Mazagan Beach Resort, un hôtel de 5 étoiles situé à Casablanca, a été cité comme lieu devant accueillir la délégation usmiste lors de son séjour au Maroc et lui servir de cadre pour la préparation de l’équipe fanion. Cette information ne semble pas tenir la route puisque le luxueux établissement hôtelier ne dispose pas des infrastructures sportives nécessaires même s’il offre des commodités de première classe. De plus, la présence au Mazagan Beach Resort d’un casino avec jeux de tables, tapis verts, roulettes et machines à sous n’est pas pour convenir à la préparation d’une équipe de football.

Par contre le Wellness Sport Center situé dans la région de Bouksoura est un centre où toutes les commodités permettant une préparation de haut niveau existent.

Le centre est localisé à l’intérieur d’une forêt naturelle, à 15 minutes de l’aéroport Mohamed V et à 40 minutes de la plage de Aïn Diab.

Le climat est idéal et les prestations offertes sont de première classe.

Le centre dispose de terrains de football de très haute qualité :

 2 terrains en gazon naturel disposant de l’éclairage

 et plusieurs autres terrains de réplique, en gazon naturel également).

De plus, durant la période de préparation, le centre garantit l’organisation de matches amicaux avec des formations marocaines.

Le Wellness Sport Center dispose également de moyens de récupération et de détente appréciables (salle de massage, hammam, sauna, jacuzzi, piscine intérieure chauffée, librairie, salle de jeux, salle de conférence, salon privé,…).

Comme on le constate, le choix des dirigeants usmistes ne doit pas être difficile à faire et tout porte à croire que les Rouge et Noir seront du côté du Wellness Sport Center de Bouksoura dès la fin de la première semaine du mois de juillet prochain (6 juillet 2012)

vendredi, 11 mai 2012 15:07

Appel à la vigilance

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

La saison qui se termine devra être celle du comportement exemplaire.

C’est pourquoi, avant le match contre la JSM Bejaïa, il est demandé à tous les supporters usmistes de ne pas verser dans l’excès.

Il leur est demandé de rester dans la continuité de cette fabuleuse saison en ne faisant la fête qu’avec de beaux tifos. Les supporters feront des animations comme à leur habitude, sans faire usage d’engins pyrotechniques.

Ce serait un immense gâchis de perdre le bénéfice du travail de toute une saison.

Cet appel est motivé par les rumeurs de troubles que des personnes mal intentionnées projetteraient de commettre au cours du match USMA-JSMB.

L’usage d’engins pyrotechniques, le jet d’objets en tous genres et tout autre acte qui pénaliserait l’USMA doit être évité au cours du match de samedi prochain.

Les supporters sont appelés à rester vigilants d’autant que l’organisation est sous la seule responsabilité du club recevant.

Soyons nombreux samedi au stade Omar Hamadi, enflammons les gradins et portons nos joueurs vers le succès mais gardons-nous de gâcher les efforts de toute une saison.

Ensemble nous vaincrons !

mercredi, 18 avril 2012 13:58

INDIGNEZ-VOUS, MONSIEUR ALI HADDAD !

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les supporters usmistes, touchés dans leur chair, ont calmement et dignement attendu l’examen, par les instances sportives, des graves incidents qu’a connu la rencontre MC Saïda-USM Alger.

Persuadés que la gravité du préjudice, tant physique que moral, subit par les joueurs, staffs, dirigeants et supporters usmistes allait faire sortir de leur léthargie ceux dont la mission est de veiller à la bonne organisation des compétitions mais également à la préservation de l’intégrité physique et morale des acteurs du football, ils ont patiemment attendu que justice soit faite et que réparation soit apportée aux torts causés à l’USMA.

Après avoir promis rigueur et sévérité dans le traitement de cette affaire, la LFP, par l’entremise de sa commission de discipline, a préféré se suffire de scandaleuses décisions prononcées à l’encontre de la partie incriminée dans la vile entreprise fomentée contre l’USMA.

Des décisions qui dédouanent le principal commanditaire du traquenard tendu à la délégation usmiste et qui défavorisent l’USMA pour la suite de la compétition sans apporter une quelconque réparation au préjudice causé au club.

Prompts à réagir et à monter au créneau lorsqu’il s’agit d’attaques visant leurs personnes ou lorsque, récemment, il s’est agit de destruction de matériels, les responsables du sport national, plus particulièrement celui du football national, se sont murés dans un silence méprisant et méprisable.

De son côté, fidèle à sa réputation de ligue aux ordres, la LFP vient de publier un communiqué par lequel elle vient de prouver, une fois de plus, par ses errements et par l’incohérence et l’iniquité des décisions qu’elle prend, son incapacité à gérer une activité qui rassemble autour d’elle des millions d’algériens.

La LFP dit avoir pris acte des décisions arrêtées par sa commission de discipline, « botte en touche » et s’en lave les mains. L’affaire MCS-USMA est désormais envoyée au pénal !

Savez-vous, Monsieur Haddad, qu’un geste déplacé envers un officiel entraîne la suspension d’une année de son auteur ? Que le déploiement, par des supporters, d’une banderole à caractère discriminatoire peut valoir la rétrogradation à leur club ?

Que dire alors d’une agression à grande échelle qui aurait pu coûter la vie à de nombreuses personnes ? Une agression dont les commanditaires sont identifiés et identifiables puisque, sûrs de l’impunité dont ils jouissent, ils n’ont cessé des jours durant de promettre l’enfer à l’USMA, s’autorisant le droit d’interdire l’entrée des caméras au stade et augurant du coup d’un massacre à huis clos que seuls les présidents de la FAF, celui de la LFP et les services chargés d’assurer la sécurité dans et autour du stade n’ont pas vu venir.

Il vous sera dit et répété, froidement et toute honte bue, que le code disciplinaire qui réglemente ce foutu football national ne prévoit rien dans ce cas d’espèce !

Que des joueurs, des dirigeants, des supporters peuvent être passés par la lame, trucidés, lapidés, lynchés,….la réglementation ne prévoit rien à ce sujet.

Que dans ce cas précis, ladite commission, composée de membres ringards, carriéristes et incompétents, n’a fait qu’appliquer la réglementation, rien que la réglementation, même si cette dernière fait la part belle aux accusés et bafoue les droits de la victime.

Elle feindra sciemment d’ignorer que ce qui s’est passé à Saïda permet, exige même, une entorse à la réglementation et que la prononciation de sanctions exceptionnelles à l’encontre des parties coupables aurait été applaudie par toutes les fédérations et tribunaux, aussi bien nationaux qu’internationaux, TAS et FIFA compris

Nous croyons savoir que l’USMA a l’intention de continuer à participer à cette parodie de compétition qu’est le championnat national de football professionnel. Un professionnalisme qui est combattu de toutes parts parce que annonciateur de la fin des privilèges immérités, la fin du bénéfice de la manne financière puisée sur les deniers publics. Un professionnalisme où les charlatans du sport n’auront plus leur place et pour qui le foot ne constituera plus un tremplin pour l’accès au sérail.

Pensez-vous raisonnablement vouloir continuer à participer à une compétition mise sur pied par des individus qui piétinent régulièrement le droit et dont la partialité est sans cesse démontrée ?

Pourquoi et au nom de quoi l’USMA doit accepter que son honneur, sa dignité et son intégrité soient sacrifiés sur l’autel d’on ne sait quels intérêts suprêmes ?

Les supporters de l’USMA attendent de vous plus que des condamnations. Ils attendent de vous plus qu’une réaction de réprobation qui s’exprimerait timidement et qui condamnerait du bout des lèvres des décisions prises à sens unique.

Ils attendent de vous un geste fort ! Ils attendent de vous que vous vous indignez, Monsieur Haddad !

Une indignation à la hauteur des attaques que le club subit depuis des mois et dont la plus abjecte vient de toucher profondément la famille usmiste.

Votre indignation, nous la voulons forte et voulons qu’elle soit criée à la face de tous ceux qui se sont permis, en toute impunité, de porter atteinte au club et à tout ce qu’il représente comme valeurs.

Nous vous voulons fidèle aux fondamentaux du club : authenticité, droiture et sacrifice !

Vive l’Union Sportive Musulmane d’Alger

mardi, 03 avril 2012 17:26

Honteuses décisions de la LFP

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Au cours de sa séance du lundi 2 avril 2012, la commission de discipline de la LFP a eu à traiter entre autres affaires celle du match USMH-USMA comptant pour le ¼ de finale de la coupe d’Algérie.

Ménageant le chou et la chèvre, cette commission a cru nécessaire de sanctionner l’USMA en lui infligeant 1 match à huis clos et une amende de 50 000 DA, alors que les instigateurs des graves incidents qui se produits au stade du 5 juillet ont été clairement identifiés ce jour-là.

Le club de l’USMH dont les supporters se sont rendus coupables d’actes d’agression sur les supporters usmistes, sur le service d’ordre et sur les employés de l’ENTV ainsi que d’actes de dégradation sur les équipements du stade et sur le matériel qui servait à la retransmission de la rencontre s’en sortent plutôt bien : 4 matches à huis clos dont 1 avec sursis.

La sanction infligée au club de l'USMH n'a aucune commune mesure avec les actes commis par ses supporters. Celle dont écope l'USMA est scandaleuse !

Que reproche-t-on au juste à l’USMA et à ses supporters ? De s’être défendus alors que des hordes de supporters harrachis tentaient de les attaquer et que le service d’ordre avait peine à contenir ? Fallait-il qu’il y eu mort d’hommes pour que l’USMA échappe à la main lourde de la LFP ?

La LFP vient, une nouvelle fois, de se distinguer par des décisions iniques et partiales ! Elle portera l’entière responsabilité des développements gravissimes que risque de produire son inconséquence !