Imprimer cette page
mardi, 12 janvier 2021 15:26

Le syndrome usmiste frappe à Tizi…

Écrit par Kebaïli Larbi, Rue du Sphinx Chachnak, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)

L’USMA, une équipe en progrès, en nette progression, la Jiyaska, une équipe méconnaissable, quelconque. Ce dont ont profité Alilet et Mahious pour planter zoudj bakhsissettes dans la cage de Benbot coincé dans un lambote. Beaucoup d’occasions de buts, beaucoup de ratages. Belkacemi devrait s’appliquer à être chouia altruiste, plus adroit et plus précis car le score aurait été plus large, plus lourd. Mais dommage, oulach taqachoualt. La défaite de trop pour les Kanaris bien cuits. Sinane, le castor éméché (par Bacchus !), connait la porte de sortie, Yarichouchane est déjà prêt à prendre la prézidonce… Anwa wiggi…

La rencontre débuta tambour battant alors qu’il tombait des cordes. 6’ de jeu, corner botté par maître Belkacemi, Alilet étrangement seul, mit une tête plongeante et logea le cuir dans les filets, laissant Benbot se trémousser comme un crocodile dindou. Kane yatmaragh. Uno-Zero.
67’, Mahious échappe à son ange-gardien, d’un tir en coin, aggrava la marque, laissant Benbot tourner comme un zerbot. Due-Zero. Dans le temps additionnel, 92’+2’ Tubal, le remplaçant libyen, sauva l’honneur. Due-Uno. Finito ! Sous la pluie, les korgettes du seksou de Yennayer étaient déjà cuites. Sinane lamqazdar, caché dans le tchunnel, était dans de sales draps. Tkhoba. Les supporters ne lui pardonneront pas ce beau cadeau de Yennayer dakhassar… Oulach smah, oulach…


Les pôvres supporters de la Grande et Petite Kabylie ont décidé de boycotter ce Yennayer car machi Damervouh. Le syndrome usmiste a encore sévi à Tizi-Uzzoo. Couvre-feu et pas de kseksou ce soir, kayane aghrom aqoran, hada makane. Aya vava âzizen ! D’autres veulent aller déboulonner la statue du fer3oûne Chachnak au centre-ville et provoquer une bronca au siège du club. Daâwa rahi taghli. Akigoura ! Boumarto le staifi a été aperçu près du Bd Stiti. Marre des fausses promesses et du brikoulage dans la maison N’jarjar. Basta, dayen ! On reproche même l’éviction de Bouzid 404 qui arrête le foot. Il préfère travailler en taxi fraudeur (clando) en attendant de toucher son STC. La semaine dernière, lors de la collation, il avait pris sa part de batisri et de gazouza… A3abotiss yetchor…

C’est un Yennayer au Trèze que passeront les Usmistes, gaâ les Usmistes, ya bnama. Froger amchoum, a su piéger son compatriote Denis la malice, venu à Tizi faire du ski à Tikjda et se gaver de msimnate et de khfafate. Nos joueurs ont été solidaires, volontaires, solides, complémentaires et avec un peu de grinta épicée, ils auraient pu repartir sur Alger avec une demi-douzaine de buts. Alilet, Soula, Beneddine, Louanchi que l’on veut voir jouer davantage ainsi que leurs coéquipiers, ont réussi à décrocher une victoire inespérée mais méritée en terre amazigho-berbère, après avoir chanté l’USMA et dansé dans les vestiaires. Darou hala ! En attendant de recevoir les Relizanais samedi prochain à Santodji, nous, on savoure cette délicieuse victoire, ch’hal bnina, zkara fe les journaleux clubards et leurs protégés qui ont calé… Arbak arbak, rahi tahrak. Qiiiwww…

Kebaïli Larbi, Rue du Sphinx Chachnak, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, Vounani ! Tamerçit pour la tabla…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Tamurt Dzayer, 1 Yennayer 29

Lu 450 fois