dimanche, 29 novembre 2020 19:03

La douche écossaise…

Écrit par Miloud Hmamdji, Rue Boutin, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)

J1 – USMA 0 ESS 2

La douche écossaise…

Véritable coup de Jarnac en noir et blanc commis hier soir à Santodji à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. Amoura, joker de luxe, bourreau des Usmistes, insatiable, rajouta un second coup de massue dans le temps additionnel sous le regard incrédule du directeur sportif Antar Yahia perché en tribune officielle, constatant les dégâts et les dommages collatéraux...C’est la douche écossaise…

La soirée était fraîche, pluvieuse et le stade Omar Hamadi affreusement vide, orphelin de son public chiré, pandémie oblige. La rencontre fut plus ou moins équilibrée. En deuxième méton, les Staifia reculèrent d’un cran jouant de prudence. Mahious rata une belle occasion d’ouvrir le score mais Amoura l’aiglon, lui, ne se fit pas prier pour loger le cuir dans les filets du stéphanois Guendouz, quelques minutes plus tard. La suite tout le monde la connait… C’est la douche froide… Ch’hal berda…

Antar Yahia et la direction du club devront penser à recruter fissa un entraîneur d’envergure avec une carte de visite étoffée, même si Benaraibi restera son adjoint. Au mercatito hivernal, un renfort de 2 ou 3 joueurs chevronnés devient impératif. Certains zmagra sont limités alors qu’un vieux briscard comme Meftah aurait pu être retenu comme l’ont été Zemma et Koudri. Bedjaoui est prêté au RCK alors qu’Ellafi aurait été un bon numéro 10. L’absence d’un meneur de jeu se fait lourdement ressentir… C’est la demi-douche… Mitch-mitch…

Nous sommes en début de saison, il est temps de rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard. On le sait, l’équipe est en pleine phase de reconstruction mais il ne faut pas dormir sur ses lauriers. La Réserve elle aussi a subi le dictat des Sétifis sur le même score. Mouiller le maillot rouge & noir ne suffit pas, il faut également jouer avec cette grinta, cette envie de se défoncer sur le terrain face à des adversaires qui ne sont jusque-là pas des foudres de guerre car prenables à souhait. La balle est dans le camp du diriktour sportchif, du staff technique et des joueurs… Après la douche, sauna finnois. Ch’hal skhoun…

Miloud Hmamdji, Rue Boutin, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, faut tazata aller au bain maure enlever la koukra. Aya, moutchou…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, 29 Novembre 2020

Lu 397 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.