jeudi, 22 octobre 2020 03:15

Les p’tits potins…

Écrit par Tahar Bouaroura, Rue du Chameau, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Les p’tits potins reviennent après avoir fait trempette et bronzette tout l’été aux Deux Chameaux à Santodji. Du Fauteuil au Charlemagne, le plus Franc des Carolingiens était visible à 20.000 lieues sous les mers. L’eau était si bonne que je m’y suis baigné… A la mouriskaaaa…



USMA – Compipi de chat… Dans sa livraison du 19/10/2020, un tabloïd affamé, djiâane, charr ya charr, tenait en son bec un comomber en titrant, ‘’Le casse-tête de Ciccolini ‘’. Wow ! N’importe quoi ! Le Tartempion du canard déboîté devrait savoir que le coach usmiste est ravi de posséder dans son effectif 4 défenseurs axiaux (2 côté gauche et 2 côté droit) que beaucoup de clubs nous envieraient. Idem pour les défenseurs latéraux et le reste des postes, puisqu’Antar et Cicco ont prévu des doublures dans chaque compartiment. Il n’y a pas de titulaire à part entière, le coach a l’embarras du choix et les meilleurs seront alignés. Hada makane ya qoqo3o tahat el hayak… Adi hiya samba…

USMA – Les libérés de la Bounty… Réticents au départ, les joueurs usmistes sous contrat sont revenus à de meilleurs sentiments en donnant leur accord pour aller voguer vers d’autres cieux flottants. Antar Yahia, alliant l’art et la manière, a su convaincre pas moins de 11 joueurs, soit un onze complet (Mansouri – Meftah – Tiboutine – Cherifi – Kheiraoui – Akkal - Belkaroui – Ardji – Ellafi - Yaïch – Redjehimi). Le dernier des Mohicans, le défenseur axial Liès Akkal, a finalement quitté l’USMA pour rejoindre Skikda.… Houitcha taïba fi zouitcha…

Chabab Reado Pilkor – Hécatombe virale… En stage à Mostaganem, le chompion moral qahwa fel lqoti jetable, est rentré précipitamment à Alger pour confinement en raison de la contamination du coronavirus de plusieurs joueurs, entraîneur et accompagnateurs contrôlés positifs. L’un d’entre eux est montré du doigt et risque même d’être renvoyé du club en raison de cas d’indiscipline caractérisée. La moitié de l’effectif est décimée. Le prézidon de madar oualou est dans tous ses états et promet de sévir. Koko Ritchie, le diriktour sportchif sans diplôme tente de se refaire une virginité après incompatibilité d’humeur avec le flambeur breton… Adi hiya Lâaqiba, snisla fe rqiba…

Jiyaska – Zalfanou ou le rêve éveillé… Ne possédant même pas une attestation d’entraîneur CAF XYZ que délivrait à la pelle Koko Ritchie jadis à Sidi Moussa sur instructions de Hadj Farina, le kotch kabylois de Djurdjurassik Bled se met à rêver une dwim tchim (coucou Jbiber) prête à 200 porça, kima douvise fles années 80’. Il veut un Marez, un Feghoulou, sinon rien. Allô, City Pérez… O haq Sidi Valoua…

EMCIA – Molodiat el Fakakir les Piroki… Décidément, rien n’arrête les Mazembistes de Notre Dame pour plagier, copier-coller sur le voisin Usmiste. L’on sait que depuis des lustres, l’USMA affectionne le slogan We Are United et repris en cœur à Santodji depuis les années 60/70. Cela a fait des émules puisque le Miloudia, de peur d’être chambré, a juste calqué ‘’We are Miloudia Club Algiers » pour zâama habiller son bus. Mais arrêtez donc de nous copier… Congolais vous êtes pire que les gabonais…

CSC – Amranou schtroumpfe rouge… Pour comportement scandaleux envers un membre du staff technique, le défenseur central des Clubistes Med Benyoyo, risque d’être schtroumpfé à la porte après avoir fait le pitre au pensionnat. Intransigeant, l’ontrineur en chef a été catégorique : je ne veux plus de lui dans mon équipe. Le joueur devra d’ores et déjà schtroumpfer un autre club avant la clôture du mercatito estival sinon, c’est la garéta… Anaya je m’en fouuuuu…

LFP – Calendrier : le brikoulage continue… Alors que les voisins touansa ont déjà établi leur calendrier de la saison prochaine, chez nous, on l’annonce pour demain 22 Octobre ou ya Rabi. Les instances sportives hésitent à opter pour un chompiouna à 20 clubs et 38 rencontres. Ça fait beaucoup et cela devient ingérable pour les incompétents. Alors dans les coulisses en sous-sol, on pense à une saison à 2 groupes. Purée des coqs, on ne sait plus sur quel pied danser. A la Fédé, on est incapable de faire des stats justes sur le nombre de matchs sans défaite de l’EN. Piiiiii ! Pourtant, il est facile de ne pas se tromper… Samba samba terro…

Tahar Bouaroura, Rue du Chameau, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, le prézidon de l’EMCIO respire un p’tit chouia. Oui, la DNCF vient d’accorder une rallonge de 8 jours…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Lu 378 fois Dernière modification le jeudi, 22 octobre 2020 03:20

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.