lundi, 06 janvier 2020 16:04

Naufrage khencheli à Santodji…

Écrit par Rachid Boucetta, 6 Bd de la Victoire, Bab Jdid, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Auteur d’un hat-trick, c’est Mahious Mimanou qui ouvre le bal dès la 7’ sur pénalty. Il devient passeur de la tête au hadjouti Billel Benhamouda qui trompe d’un dmagh Methazem le ceintchuré 21’. Le même Benhamouda rend la politesse au même Mimanou en profondeur qui triple la marque 42’ d’un tir croisé. Les ancêtres de Mascula pluriel Mouskilation sont noyés même si, sur une bourde de Belkaroui, ils arrivent à réduire la marque à la 26’. La Juventus de Khenchela prend l’eau de toutes parts mais l’honneur est sauf. C’est la méton avant de toucher le fond… Ya choumi…
A la reprise, les joueurs du coach Hamici rentrèrent sur le terrain avec gilets de sauvetage (y’en a qui ne savent pas nager) et couches culottes lavables, en cas de fuites en avant. Mais bon, encore faut-il prévoir un plombier-chauffagiste car ça risque de chauffer dans le second half. Ce qui devait arriver arriva. Mahious signa son 3e but de la tête (et le 4e pour l’USMA) après un corner botté par coq Ardji. Ce dernier corsa la note par une khouimsa fi 3îne chitane 53’ alors que le joker de luxe Redjehimi le taliani, clôtura ce festival Rouge & Noir avec un 6e but + un sachet et mojito dans le temps additionnel 92’. Prouvant par-là, qu’il n’y a pas eu de relâchement malgré un score fleuve. Les consignes de Dziri le Kid, absent de la main courante, ont été suivies à la lettre… Ya haouji…

On notera que Chitouta a fait son apparition à la 65’ à la place de Benhamouda, ce qui est de bon augure pour l’enfant de Miliana qui reprend douga douga la compétition. Dziri et son adjoint, oulid houmtou Farid Zemiti, ont procédé à un turn-over en alignant d’entrée Tiboutine et Khemaissia dans les couloirs droit et gauche. Titulaire, Mahious a été un véritable poison pour la pôvre charnière centrale khenchelie. La preuve, à lui seul, il a perforé trois fois les filets. Chapeau pour le coup de chapeau ! Au fait, as-tu pris le ballon en fin de match ? C’est la tradition. Koptane Koudri a repris sa place alors que Zemma a été mis au repos. Mansouri s’en est bien sorti malgré le but encaissé contre le cours du jeu. Benhamouda prend du galon alors Belaribi, oops Belarbi, est toujours égal à lui-même… Ya qochi…

Il n’y a pas eu de surprisette du cendrillon car nos amis de Khenchela n’ont pas fait le poids et n’ont pas trouvé la bonne chaussure. Longtemps cantonnés en défense, Hogas el fougas, Aouina tikechbila et compagnie, ne sont sortis de leurs koukillettes qu’en fin de match. C’était déjà trop tard car les carottes étaient déjà caramélisées. Il y a une nette différence de niveau puisque l’USMK évolue en amateur. Donc, y’a pas photo avec tout le respect qu’on doit à nos invités. Dziri et son staff ont fait une bonne revue d’effectif en prévision du prochain match face aux sud-africains du Mamelodi Sundows. Ensuite, on devrait recevoir la Jiyaska puis un déplacement au stade Bouakeul pour croiser le fer avec les chachras de M’dina J’dida en 16e de coupe le 4 Février. Un mois de Janvier infernal… Ya dellali…

Dans les autres rencontres en coupe d’Algérie, on notera l’élimination précoce des kanaris kui-kui de la Jiyaska en 32e face aux M’lilanais de l’Est du pays par une piqûre dans les prolongations. Sinane ou ya Sinane raho mqallach, lui qui avait promis un titre aux enfants du Jorjrassik bled. Quel titre ? Chompiouna ? Tarr ! La LDC ? Tarrr ! La coupe d’Algérie ? Bye bye tvouqalt n’Dzayer ! Il ne lui restera que les yeux pour pleurer. Zdimoh miss n’tadartiss l’attend à LNI. Les frites-hommelettes dial Loussandi sont passés à la trappe, Domaine Bouchaoui. Depuis le sermon de Adjalou lors du nul face à l’USMA à Santodji, rien ne va plus. Le maintien ou ya Rabi ! Qiiiwww ! Les Clubistes ont disposé des Bécharois par 2-1. Les sudistes, peu habitués à l’épreuve la plus populaire du pays, rentrent bredouilles à la palmeraie de la Saoura pour la cueillette de dattes. Da Mziane a encore calé. A3tiwna waqt… Ya hbibi…

Rachid Boucetta, 6 Bd de la Victoire, Bab Jdid, Alger Casbah…

Hé ho Kazouni, habitués aux victoires douteuses et complaisantes, le Mkhazni fait son mea culpa et déclare que ses joueurs ne sont pas habitués à la VAR. Quel culot… Pfff…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, Lundi 6 Janvier 2020
Répondre
Lu 904 fois

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hassan laggio mardi, 07 janvier 2020 20:28 Posté par hassan laggio

    Essalamou Àleikoum ta wled lahlal
    Non seulement l'essentiel est fait mais l'équipe apprend à d'abord récupérer des efforts dûs au cumul des matchs et surtout après un choc psychologique subie après la déconvenue de LDC.
    C'est de bonne augure pour la suite vu la stabilité qui commence à avoir lieu et la confiance qui revient. Le Kid sensibilise et veille. La régularité et la consistance viennent après le sérieux et l'implication totale pour donner lieu à de bien meilleurs résultats. Même si, au fond, cette équipe est au même niveau que le leader et ses poursuivants, sinon meilleure si ce n'est la dévaluation arbitraire et injuste des 3 points.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.