dimanche, 05 janvier 2020 11:47

MCA 1 RCA 2 - Victoire royale d’un grand Raja…

Écrit par Mohsine Matoualich, 59 Bd Med V, Alger Centre…
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Chronique libre d’une soirée blidéenne…


MCA 1 RCA 2 - Victoire royale d’un grand Raja…


La raison du plus fort est toujours la meilleure. Le Mouloudia d’Alger devrait retenir la leçon. Bien que menés à la mi-temps par 1 but à zéro, les Rajaouis sentant un bon coup à jouer, osèrent et bousculèrent cette frêle équipe algéroise abasourdie. En optant pour le 4-5-1, Mekhazni chi chouia niya, s’est fait hara-kiri ce dont en a profité Sellami pour le forcer à commettre bourde sur bourde, jusqu’à écoper d’un carton jaune citron… Elémentaire mon cher Watson…

Le zerdi de Mohcine Metouali malmena son vis-à-vis jusqu’à lui donner le tournis. Véritable boulevard Bir Anzarane ce couloir droit ou gauche pour lui, puisque Mohcine s’amusa toute la soirée à gambader, à jouer à tu l’as, au yoyo, aux dames. Il pouvait même aller prendre chi nougat glacé, chi sorbet chez Oliveri et revenir, l’adversaire avait du mal à retrouver ses repères pour tenter de retenir ou de saisir l’insaisissable. Mayamkanch… Damma fel oued…

Le feu follet casablancais remis les pendules à l’heure à l’heure de jeu suite à un pénalty accordé après confirmation de la VAR. Les 30 dernières minutes furent un véritable calvaire pour les mouloudéens. Maestro Metouali buteur, fut ensuite passeur décisif en faussant compagnie à son vis-à-vis depuis les Twin Center en servant un café corsé Malongo à Malango qui sala l’addition à la 83’… Le feu aux poudres, yaaaye…

Ne voulant pas ridiculiser davantage le club hôte par une autre bastéla hout-hout, les Rajaouis khout khout, khawa khawa, se contentèrent de dérouter les cornichons Vert & Rouge drapés de Blanc par des tiki-taka venus de la corniche de Ain Diab. Du châabi au melhoune, les algérois du quartier populaire et populeux de Bab El-Oued ne savaient plus sur quel pied danser. Les Kabyles de Tizi-Ouzou sont avertis… Pampers à babord…

3afak a Chrif, chi brired atay mnâ3nâ3, b chiba, khassou ikoune mchahar… Repos Aouina… Dima Raja, Rajala, hou hou…

Mohsine Matoualich, 59 Bd Med V, Alger Centre

Hé ho Kazouni, le Raja reste toujours Roi de Casa… Khhh…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Lu 1387 fois

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire sayed samedi, 11 janvier 2020 00:18 Posté par sayed

    Bon petit article qui mérite un rictus. Mais là, n'est pas mon sujet. Qui peut me dire pourquoi on surnommait le Mouloudia par le sobriquet " Chiffoune". Celui qui le trouvera aura droit à un bon créponé à la rue de Chartres où à un casse-croûte bel "qabda" fi sidi abdallah. Allez chiche

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.