mardi, 12 novembre 2019 11:11

Potins de Santodji…

Écrit par Mehdi Bouchakor, Rue du Cygne, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)

USMA - Renvoi du dossier TAS loubia…
La koumissioune du TAS loubia de Benak a renvoyé hier aux calendes grecques le dossier "USMA" relatif au derby face au Miloudiat el fakakir. Dossier rappelons-le, en souffrance depuis un bon mois. Apparemment, on veut noyer le poisson dans l’eau afin de décourager, dissuader la direction des Rouge & Noir de saisir le TAS cassoulet de Lozane ou à défaut, la FIFA zürichoise ses raclettes et son schnapsi... Loubia, hamamiss, foul…

USMA / LDC – Belkaroui et Redjehimi qualifiés…
Nos deux joueurs viennent d’être officiellement qualifiés par la CAF pour le compte de la Ligue des Champions Africa. Un renfort qui tombe à pic pour Dziri le Kid qui n’aura que l’embarras du choix pour composer son team. On comptera sur l’expérience de Belkaroui pour renforcer la charnière centrale. Quant à Redjehimi taliani, il devra cravacher dur pour aspirer à une place de titulaire dans le couloir droit afin de détrôner Haddouche et Zouari… Alâab lâabak ou djib khobaztak…

Azzedine Rahim dans le staff technique Nahdiste…
L’ancienne coqueluche Usmiste, Didine Rahim a été choisi par Lakhdarou Adjalou pour intégrer son staff. Après le kiné Zino Ladj qui a plié bagages pour le Miloudia (après Omar Lahoussine qui a quitté anadak le bâteau mazembiste), c’est donc l’ex-attaquant et ex-entraîneur adjoint des Rouge & Noir, oulid el Casbah, qui opte pour les kilotate sfora adeptes de la moutarde-kitchop, pour seconder le patron de la barre technique du club banlieusard… Bon vent Didine…

Nasriates frites-hommelette…

Adjalou qui a échoué là où il est passé depuis l’USMA, le MOB, la Jiyaska, Relizane, Ain M’lilan et Annaba la Koukette, jure à ses joueurs par tous les saints et les marabouts de Sidi Loussandi, que son équipe sera la surprise cette saison. Comme d’hab, on tient toujours les mêmes discours mielleux en fin de match après un nul heureux arraché à la hussarde. Diriktour sportchif, entraineur/adjouint de culasse, manager dial courant d’air, entraineur/bouche-trous, consultant télé jetons-buchettes, sont les fonctions qu’a occupées l’homme de Picardie, un adepte du 4-5-1… Après la calvitie, la barbichette…

Miloudia – Cherche stade pour jouer…
Finalement, la Rabitatoun dial Brutus rass el khechba, a domicilié la rencontre EMCIA-Jiyaska au Parc des Princes, oops, au khamsa jouilia, demain à 17h45. Kazouni, l’ontrineur gaouri du Miloud avait souhaité jouer ce match à Anfield Road, oops, San Siro de Santodji. Mais dans tous les cas de figure et en cas de faux pas des Mazembistes de Notre Dame du Kongo, les kilotate verde leone reprocheront à leur coach d’avoir joué dans tel ou tel stade. Sakhrou la grande gueule, entendra sûrement des vertes et des pas mûres. Sinane ricane déjà sous cape. Msiou Viloud, allez ti reste… Chadi madi…

Jiyaska – Iboud prézidon...
Un autre hurluberlu d’un plato télé dial Tahkout qui se la coule en douce au Harrachy Palace & Resort, tire à boulets rouges sur khalti Mallala. Il veut absolument que Milouda fine kounti w Jiyaska ch’hal bahtat 3alik, prenne les rênes du club car l’actuelle direction va droit au mur. Bien sûr, il fait un appel du pied pour de l’embauche car il n’arrive plus à joindre les deux bouts avec ses maigres honoraires dans une télé débile. Après Boulahya Boukaskéta chez Haffaf-TV l’autre télé débile, c’est au tour de Belgaïd Kollier chez Noumidya… Le racolage a de beaux jours dans ces télés de propagande…

Zorgane convoqué par le nakhib mawtini…
Après Atal, Naïdji, Boudaoui et d’autres encore en liste d’attente, c’est au tour du milieu de terrain staifi Adam Zorgane d’être appelé par Belmadoux qui a un faible pour les joueurs du Paradoux. Ce n’est pas le fruit du hasard ni quoi que ce soit, Zatchoux le céramiqueux apprènti en zellije, travaille en coups lisses et en eaux troubles toutes voiles dehors. C’est du donnant-donnant ou un prêté pour un rendu. Introduit, boosté, pistonné, l’EN sera un trampoline pour transférer le mlâabi en Bundesliga… Bizness is bizness…

Anecdotes du terroir…

Superstition… Le big derby algérois entre les faux-frères ennemis a toujours son côté insolite. Par exemple, l’apparition d’un chat noir mdigouti du Miloud introduit par la salle des fêtes, traverse toujours en diagonale le terrain du stade de Santodji où s’échauffent les deux équipes rivales. Par contre, un supporter usmiste lâche avant le coup d’envoi depuis le petit virage, une colombe blanche avec deux rubans aux couleurs de Stendhal autour de ses pattes, toutes griffes dehors… Olé !

Arrosage… Avant match et à la méton, par temps de chaleur, le terrain anadak en tuf, était arrosé d’eau (non potable) par un camion de la "Ville d’Alger", véhicule appartenant à la commune de St-Eugène. Humide, le terrain devient plus praticable. Aya, jouez… Olé…

Traçage… Toujours sur le terrain en tuf, le regretté Kiki (Ammi Abdelkader), gardien du stade Santodji, s’occupait du marquage et du traçage des lignes du terrain à l’aide d’une roue en métal remplie de chaux vive. Kiki s’occupait de tout y compris de remettre les clés du vestiaire au club visiteur et les récupérait après match. Parfois, le matin, il faisait les mêmes besognes au stade Ferhani, ex-Marcel Cerdan… Olé…

Vendeurs au stade… Plusieurs vendeurs, jeunes et vieux, sont toujours présents au stade (en achetant leur ticket) proposant un qortass kawkaw (cacahuètes) guermech, des bonbons, chocolat, chewing-gum. D’autres c’est du thé à la menthe mais pas dans un gobelet jetable, des m’hadjeb skhounine o harine, kasse-krôte batata maklia, felfel, formadje. Quelqu’uns slaloment dans les gradins alors que les autres sont agglutinés le long des coursives du stade… Halwa, chikoula, chouingom, koukow…

Billets d’accès au stade… On remarquera aux alentours du stade que beaucoup de bambins parfois des ados forment un attroupement près des guichets ou près des chicanes (tourniquets) en quête de quelques pièces pour l’achat d’un ticket. D’autres demandent aux adultes de les faire entrer dans l’enceinte prétextant un lien de parenté… Raho m3aya…

Les chants… Depuis la reprise du championnat d’Algérie post-indépendance, les supporters Usmistes ont de tout temps chanté, scandé l’USMA. Véritable spectacle ! Un malabar, crâne rasé, derbouka à la main, se faufilait dans les travées pour nous pondre à chaque match un refrain : harrak chorba harrak el maqaroûn, ballone ballona ouahna moualih, 3almoulhoum yelâabou, bê3 bê3 bê3 djiboulou lahchiche (allusion au regretté Hacène Lalmas qui jouait toujours tête baissée tel un bélier), allô allô allô men 3âm Charlot madaw walou, ah ah bechouia 3al chiffoune lâachiya, les chiffons font font les petites marionnettes. Bien sûr, j’en oublie… Olé…

Electric Virage Orchestra… C’est dans ce mythique virage surplombé d’une superbe tribune panoramique, que fusaient les principaux tchubes des supporters : Olé Cangaceiro tralala lala viva l’USMA, Na na hey hey kiss him goodbye, allez l’USMA Forest (Nothingam). Des instruments de musique n’étaient pas en reste puisque l’on peut remarquer dans les tribunes derbouka, bongos, batterie, grosse caisse, karkabou, saxo, trompette dans les tribunes. Bien sûr, des banderoles ornaient la tribune supérieure… Olé…

Le Bristol… Rendez-vous incontournable des Usmistes surtout à la veille des matchs dans ce café-salon de thé en pleine Grande Poste. Fallait voir l’ambiance créée par les supporters lors de la finale de la coupe d’Algérie en 1972 face au Hamra Annaba. Ambiance des grands jours colorée aux couleurs Rouge & Noir… Hey l’UESMA…

Kiosque Abaza… A deux pas du Bristol, le kiosque-cafette géré par Boualem Attalah, dit Abaza, ouvert H/24 où l’on pouvait acheter nos billets de stade du khamsa jouilia tout en sirorant un thé à la menthe. Un autre coin très prisé par les Usmistes… Hey l’USMA…

Mehdi Bouchakor, Rue du Cygne, Alger Casbah…

Hé ho Viloud, tu dois ramener à Tizi au moins une tabla. Sinon, tu connais la porte de sortie…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, Mardi 12 Novembre 2019

Lu 570 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.