dimanche, 10 novembre 2019 16:15

L’USMA rate le coche…

Écrit par Krimo Hamlaoui, Impasse Lahémar, Zoudj Ayoune, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)


En recevant les Nasriates frites-hommelette de Loussandi à Santodji, Dziri le Kid savait que ce ne serait pas une mince affaire. Et ce qui devait arriver, arriva : l’USMA rate le coche…



Prologue...
La première méton fut quelque peu brouillonne face à une équipe venue limiter les dégâts, jouant à la hussarde par un jeu viril, chelouah bark, la défense jaune canari excellant dans l’anti-jeu à l’africaine. Ce qui n’arrangea guère les attaquants usmistes ratant moult occasions de scorer. Donc, un premier half mitigé où l’on remarqua que coach Bilalou et son staff ont quelque peu ménagé Ellafi et Benchâa. Le meneur de jeu libyen fit d’ailleurs son entrée à la place de Benhamouda qui n’a été l’ombre de lui-même. Il n’a pas eu le rendement escompté dans un poste qui ne lui convient guère… Al hassone, hadak ma halbat…

Les ratés et dératés...
Les rentrées de Papoose Ellafi à la 53’ et Zaki Benchâa 66’ furent judicieuses puisqu’ils multiplièrent les rushs dans le camp des Papichettes de Parnet jusqu’à la fatidique 74’. Benchâa fut descendu en règle dans les 18 yards par Cheb Azzi. Pénalty indiscutable sifflé par le sieur Ibrir. Ellafi voulant le botter, c’est Cherifi qui arracha le ballon des mains de Little Big Man. Khalti Chrifa rata lamentablement le péno en envoyant la balle dans les mains du gardien Benchlef, ravi de l’aubaine d’un joueur peu habitué aux tirs au but. Ce qui a quelque frustré les supporters alors que les botteurs comme Ellafi, Benchâa, Haddouche, Zouari ou Benkhelifa sont généralement adroits. Mais bon, on ne va pas accabler le défenseur mais Dziri devrait désigner d’autres tireurs en l’absence de Rabie Meftah. Billalou devrait aussi remonter les bretelles aux joueurs écopant d’avertisement gratuit à l’image de Mahious et Zouari. Un peu de retenue, voyons… Hadi l’USMA machi dar khali Moh…

Epilogue...
On s’acheminait vers la fin de match lorsque les Milahates bénéficiaient d’un pénalty douteux dans le temps additionnel, accordé par un arbitre des plus novices. Zemma s’illustra en plongeant du bon côté, connaissant parfaitement Yaya le tireur qui imita khalti Chrifa. Yaaaye ! Zemma avait dévié le cuir du bout des gants sans toucher l’attaquant adverse qui pouvait éviter notre gardien en sautillant. Pas de vainqueur dans ce derby mais si le bougiote l’avait mis dedans, cela aurait été un véritable hold-up. Mais bon, cette tabla arrange les affaires des banlieusards de Brossette jusqu’à La Glacière, alors que pour les Usmistes, cela a un goût de défaite. Ben oui, on perd deux précieux points à domicile. Néanmoins, le public a été fabuleux en ovationnant longuement après match, leur équipe qui est allée les saluer en les applaudissant… C’est la tradition Usmiste…

Krimo Hamlaoui, Impasse Lahémar, Zoudj Ayoune, Alger Casbah…

Hé ho Amranou, alors, le jari était digérable après la pikoura constantinoise ? Khhh…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, Dimanche 10 Novembre 2019

Lu 345 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.