vendredi, 21 juin 2019 16:20

Entre espoir, bonnes intentions et obstructions

Écrit par Administrateur
Évaluer cet élément
(1 Vote)

A la veille de l’AGO de la SSPA USMA, il nous a paru utile d’apporter quelques éclaircissements au sujet de celle qui a eu lieu le lundi 18 juin 2019, sans toutefois aller à son terme pour des raisons qui sont données plus bas.


Au cours de cette assemblée, les bilans moral et financier ainsi que le rapport du commissaire aux comptes ont été présentés aux membres présents.
Les représentants de l’ETRHB, présents à l’AGO, ont confirmé la résolution annoncée lors du conseil d’administration qui s’est tenu quelques jours auparavant, à savoir la disposition de l’ETRHB à céder ses actions au sein de la SSPA USMA au profit de tout repreneur jugé solvable.
A cet effet, les représentants de l’ETRHB ont été priés de présenter un mandat des propriétaires de l’ETRHB établi et dûment validé par un notaire qui les mandera d’une façon légale, leur permettant ainsi d’annoncer officiellement en assemblée générale l’ouverture du capital de la SSPA USMA et la cession des actions détenues par les propriétaires de l’ETRHB.
L’assemblée générale déclarée ouverte a été aussitôt close pour être différée au samedi 22 juin 2019, à 10h, afin de permettre aux représentants de l’ETRHB de se présenter munis de mandats validés par un notaire.
Ces mêmes représentants ont tenu à rassurer les présents sur la disponibilité des propriétaires de l’ETRHB à faire de leur mieux pour faciliter l’arrivée d’un repreneur sérieux, se disant, au besoin, prêts à se désister d’une partie de leurs dettes afin de garantir l’avenir de la SSPA USMA
En dépit des écrits alarmistes d’une certaine presse, la situation financière de la SSPA USMA est relativement correcte. Pour peu que l’ETRHB consente à faire un effort sur les avances accordées à la SSPA USMA au cours des cinq dernières années pour renflouer les fonds de roulement, les dettes restent gérables.

A signaler que l’actuel administrateur du CSA USMA, M. Saïd Allik, a assisté aux travaux du conseil d’administration, puis à ceux de l’assemblée générale.
Une présence que sa qualité d’administrateur du CSA USMA autorise mais que les règles de bienséance auraient dû écarter de ces réunions où sont, notamment, examinées les situations financières de la SSPA USMA et ou les stratégies et actions à mener sont discutées et décidés.
M. Saïd Allik n’est pas un "employé" de la SSPA CRB, comme il s’accorde à le dire autour de lui. Il en est le "manager général" et, à ce titre, pourrait utiliser les informations glanées dans les rapports qui lui sont remis au profit de la SSPA CRB.
Des documents confidentiels (ou supposés l’être), tels que les rapports moraux et comptables, peuvent constituer un moyen persuasif pour "débaucher" des joueurs ou des employés de la SSPA USMA au profit du CRB, notamment, puisqu'il en est le manager général.
Contacté par des personnes proches de l’USMA, M Saïd Allik a été prié d’organiser une assemblée générale du CSA (club sportif amateur) USMA afin d’élire un nouveau président de ce même CSA. Cette demande a été faite dans le but d’élire un "usmiste" à la tête du CSA USMA et ne plus garder le manager général de la SSPA CRB pour représenter le CSA USMA au conseil d’administration de la SSPA USMA
M Saïd Allik a opposé un refus catégorique à cette demande et s’est dit déterminé à présider le CSA USMA pour longtemps encore.
L’objectif des personnes à l’origine de cette demande n’est pas tant de "chasser" une personne qui a donné le meilleur d'elle-même lorsqu’elle présidait aux destinées de l’USMA. Le but d’une pareille démarche est de disposer d’un moyen légal pour discuter de l’avenir de la SSPA USMA avec les propriétaires actuels du Club et de faire valoir le droit de préemption avant toute transaction visant à la cession des actions de l’ETRHB au profit d'un nouvel investisseur.

Lu 528 fois Dernière modification le vendredi, 21 juin 2019 16:27

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.