jeudi, 14 février 2019 17:37

L’USMA grappille un point…

Écrit par Tayeb Hamoudi, Rue Montpensier, Alger Soustara…
Évaluer cet élément
(2 Votes)

L’USMA est actuellement, le club le mieux loti au vu des statistiques...

L’USMA est actuellement, le club le mieux loti au vu des statistiques : leader avec 45 points, à 8 longueurs du dauphin, on ne marque plus beaucoup de buts malgré notre excellent goal-average (35 réalisations en 22 rencontres dont 15 buts contre) mais on n’a pas encaissé depuis quatre matchs le moindre but grâce à un Mansouri impérial, qui retrouve ses sensations avec ou sans chewing-gum. Donc, il ne faudrait pas faire la fine bouche à 8 journées de la fin de ce chompiouna toujours mal géré par une ligue incompétente. Le titre ? On y croit dur comme fer. On le fêtera à Bologhine face au MCO à condition d’éviter tout jet de fumigènes pouvant gâcher notre fiesta… Lah lah yal hamra ma khaliti lâaqol… 

 

Scoubidou, le grappilleur des stades…
La rencontre face aux M’lilanais Noir & Rouge fut juste un petit match, un match entre deux clubs aux fortunes diverses. L’ASAM qui patauge dans la seconde moitié du tableau après ses nuls ramené de Tizizoizo et Constantchine, appréhendait quelque peu leurs homologues Rouge & Noir, capables de les piéger à tout moment. Il n’en fut rien sur le gazon montagnes russes du nouveau stade Zoubir Touhami Khelifi de Ain M’lilan, récemment homologué par une koumissioune tay-tay. Thierry Froger ne tissa aucune toile mais il renforça son milieu en verrouillant le moindre trou de souris. Avec un 4-5-1 laissant seul Prince Ibara en pointe, peu d’actions notables. Chouia pousse-ballon, ziyyar el lâab, un milieu complémentaire, une défense solide malgré l’absence de Benyahia Panini et un Mansouri qui assure et rassure. Le mielleux referee bedjaoui Mial renvoya les deux équipes aux vestiaires pour se gargariser la gardjouma. Méton, rasades, glouglou et consignes d’usages de Scoubidou adorant les vendanges. Du Chablis au Beaujolais… Pas de victoire mais pas de défaite…


Gestion à l’économie…
La seconde période n’apporta rien de nouveau même si elle fut plus animée. On se contenta de gérer le reste de la rencontre. Raouf Benguit, le faux sosie d’Ellafi, se démena comme un beau diable en ratant de peu d’ouvrir le score à deux reprises. Son compère Hamia, rentré à la place d’Ibara, loupa lui aussi un but tout fait. Décidément, ce joueur exploite mal des balles qui ne demandent qu’à être mises au fond de la chebka à quelques yards de la ligne des buts. A la 80’, les M’lilis évoluèrent en infériorité numérique après l’expulsion du gardien Boufeneche, ayant boxé le cuir en dehors de son périmètre. Carton rouge amplement mérité mais les Usmistes n’ont pas su profiter de ce vide pour planter une banderille. Mais bon, les attaquants sont restés muets comme une carpe, se contentant du minimum vital, un petit point mais précieux pour le décompte final. Allez, une autre rencontre à oublier en attendant de croiser le fer contre les Académiciens du Paradou. Mais cela est une toute autre histoire où il faudrait sortir le grand jeu pour damer le pion aux jeunes loups Pacistes. Allez, c’est la trêve, une de plus pour se requinquer… Haba haba hatta ndjibouhoum…


La Jiyaska supplie l’USMA de battre le Paradou… Yaaaye !
Dans la kouzina de Pilcor, les Belcourtois ont kuiziné à p’tit feu les Kanaris kilotate sfora perdant du terrain au fil des matchs. Une victoire des voisins de Lâaqiba qui arrange nos affaires mais surtout pour eux, qui s’extirpent provisoirement de la zone marécageuse. C’est une petite lueur d’espoir mais rien n’est encore joué. Le gargotier du village est dans tous ses états après cette amère défaite lui donnant une folle envie d’aller noyer son chagrin dans un verre de pikho. Ighidiyi l’hal. A madame encore à boire sur un air de Da Slimane. Talonné à un point par le PAC après avoir battu brillamment le CSC, Sinane le castor de Yakouren supplie déjà l’USMA de battre coûtse que coûtse le Paradou lors de la prochaine rencontre à Santodji. Si autre résultat, il menace de saisir Zatchou et même le TAS loubia de Lozane. Stéf qui ira à Tizi, a une revanche à prendre. C’est dire le jeu et l’enjeu de cette rencontre où Hmimar ne sera pas le bienvenu. Si l’Entente bat la Jiyaska, cela relancera les 2e et 3e places du podium. Pour ce faire, les camarades de Jabou doivent impérativement battre le Miloud au 8/5 en match retard, ensuite les Zouaoua… Hé la la, hé la la, aya lemlâabiya…


Hé ho Kazouni, Adilou et Kassi kharay skalier vont jouer le Merrikh soudanais et non la Jiyaska du Jorjra. La nuance est de taille. Stupide comparaison en visionnant des matchs de l'USMA…

Lyoma affaire Tajine calamars farcis + Salade composée + Tarte aux fraises + Sélecto… Yummy… 

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Tayeb Hamoudi, Rue Montpensier, Alger Soustara…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite… 

Alger, 14 Février 2019

Lu 2878 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.