lundi, 05 novembre 2018 18:10

Nous sommes tous Serrar... Spécial

Écrit par Antar Louaâr
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Oui, nous sommes tous Serrar ! Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, nous resterons aux côtés de Mister Hakoum contre vents et marées dans sa noble mission avec l’USMA pour l’amour du foot.

Ce n’est pas un boucanier de l’oued Aïssi qui vient faire le barbot pour nous dicter ses caprices d’enfant. On le sait, Serrar ne répond jamais à chaud pour faire une quelconque déclaration. La vengeance est un plat qui se mange froid, ya si kharay skalier. Donc, après coup, le qarnit de Serrar va sortir ses tentacules pour étouffer ce zigoto dans l’oeuf. Que ce soit dans une conférence de presse où certains organes clubards et anti-usmistes ne sont pas les bienvenus, ou dans un communiqué numéroté, il saura répondre au trublion déjanté de Fort National, avide de déclarations incendiaires, de sensationnel et d’enrobé factice. N’essaie pas de faire le mariole ! Que celui qui touche de près ou de loin à Serrar, touche tous les Ouled El Bahdja et la direction de l’USMA. Nous, on répond sur le terrain à Bologhine, à Tizizou ou ailleurs. Que celui qui a peur d’affronter mardi l’USMA à Santoggi, n’a qu’à se cacher en restant hommelette au foyer, à cueillir des olives ou garder les moutons au bled. Nous soutenons corps et âme Hakoum Serrar et advienne que pourra… Nous sommes tous Serrar n’en déplaise aux fossoyeurs et à nos détracteurs… Djeïch, Châab, m3ak ya Serrar…

USMA - Préparation dans la sérénité…
Même si la Jiyaska persiste et signe dans la menace de déclarer forfait pour la rencontre de demain, Thierry Froger, l’entraîneur des Rouge & Noir poursuit dans la sérénité la plus totale la préparation habituelle d’avant-match au stade Omar Hamadi. La mise au vert aura lieu ce soir au Holliday Inn, svp. Il règne à Bologhine une excellente ambiance où joueurs et différents staffs s’affairent à apporter les dernières retouches en prévision de l’empoignade face aux froussards du Jorjrassik bled timellaline. Aucun détail n’est négligé, tout est parfaitement synchronisé et réglé comme du papier à musique. Mister Hakoum y veille personnellement et scrupuleusement pour faire de cette rencontre, une véritable fête du football sur le terrain et dans les tribunes du Virage Electric Orchestra d’Ouled El Bahdja, où le cauchemar de Bousninate a commencé depuis quelques semaines. Demain sera le jour le plus long pour les kabylois avec ou sans leur présence à Santoggi. Si le forfait sera consommé, l’on comprendra alors la faiblesse et la couardise de Chrif le gargotier et ses sbires. Une véritable fuite en avant… Assa, azeka, sella zeka, les 3 points nchallah fi Bologhine… Viva viva, viva l’USMA, hou hou…

USMA-JIYASKA - Les raisons d’un décalage…
Elles sont simples et raisonnables car l’on ne peut faire deux poids et deux mesures au risque de s’attirer l’ire de certaines formations lésées. Sur demande du club des pleurnicheuses du Miloudia, le prézidon de la Rabita a dû, après avis des uns et des autres et injonction venue d’une autre planète, reporter la rencontre USMBA-MCA devant se dérouler le 11 de ce mois, Ceci en raison du déplacement de Lalla Moulati en Arabie Saoudite (coupe des arabes) jouant le 7 à Ryadh. Pour ménager le chouchou de la mahlabate el fakakir, le match USMA-Jiyaska sera donc décalé de 24 heures, hada makane. Sentant le roussi, le gargotier de Sidi Valoua le saint d’esprit, savait que l’USMA aurait une journée supplémentaire de repos après le match face à l’OM joué mardi dernier. En bénéficiant de tout son effectif, frais et dispo, l’USMA ne ferait qu’une bouchée des pôvres kanaris kui-kui à l’arrêt sur cales depuis près de 3 semaines. En allant superviser son adversaire à Médéa, Dumassik el boucla savait qu’il ne ferait pas le poids face aux Rouge & Noir sur leur ground, avec leur armada de joueurs décidés et de leur merveilleux public. Il informera son blédard de diriktour pour élaborer plusieurs scenarii afin de torpiller la rencontre. La peur et la hantise de perdre le match a envahi la bande à khlitcho… Aqli tkhmamimagh amkara khadmagh…

Jiyaska – Réunion boycottée…
Informelle et illégale, la convocation ou invitation pompeuse ou trompeuse pour un caoua fe jetable dans un, puis deux hôtels de la capitale, a carrément capotée puisque cette réunion est devenue indésirable pour les deux établissements hôteliers. On n’est pas dans une auberge espagnole, ya vourourou. Novice et naïf jusqu’à l’os, Bugs Bunny, arriviste, nouveau débarqué, pensait dicter sa loi outrepassant les règles d’une telle démarche vouée à l’échec. On ne peut se substituer aux instances sportives officielles pour réunir des présidents de club sans ordre du jour, ni dans les délais requis pour entamer la procédure de rigueur. Se prenant pour un nabab, ce nabot aux dents longues kima Sinane, ne comprend rien à la mentalité de notre foot. Tu es qui pour convoquer des gens sur papier à entête du club sans numéro d’enregistrement ? Il n’y a eu que le cousin germain du CSA de la Petite Kabylie qui a daigné marquer sa solidarité par sa présence. Alors qu’un autre prézidon du CSA frites-hommelette barbu et gandouré, n’a pu trouver le chemin jusqu’au Lido puis à Babez. Lui qui veut boycotter le match face à l’USMA s’est vu ignoré, méprisé, boycotté par ses pairs, lui posant un joli lapinos de Garenne lui ressemblant étrangement. Y’a des signes qui ne trompent pas… Après la galère, la débandade…


0,00 % Foot flagrant délire – Le castor de Fort National dérape…
Invité sur le plateau miteux d’une émission tragi-comique animée par Boulahnak Tadjine le reffad sappa, le Mongole de Mzita inventeur du jonglage de cirque dixit Chetali, et le Dopé rogovien de Raspoutine. Khalti Chrifa accusa d’emblée Mister Hakoum, DG de l’USMA, le traitant d’hypocrite et de magouilleur, tout en lui imputant la déprogrammation foot relevant pourtant de la seule Rabita. Grave dérapage, en tenant des propos diffamatoires déballés par un débile vadrouilleur de tournées des popotes dans 80 villages kabylois, quémandant un morceau d’aghrom aqoran ou un kseksou aforo. Lorsque ce koko3o dit qu’il a contacté ou écrit à Serrar, Serrar a, dès le début du championnat, déclaré respecter le calendrier de la LFP malgré la programmation démentielle alternant championnite-coupe CAF et coupe des arabes. Les propositions qu’a pu faire le prézidon de la Jiyaska sont fantaisistes et ridicules. Chacun défend sa croûte et son casse-croûte. Donc, Serrar n’a rien à voir avec la programmation même si l’USMA, en jouant 20 matchs depuis l’été indien, n’a jamais demandé le moindre report ou décalage. Je reste convaincu que Mister Hakoum, saura répondre fermement et dans le temps à ce trublion, digne héritier de Zdimoh et Ghribiya el fartassa, de même acabit. 3 heures d’émission à déballer des insanités, des débilités et du réchauffé pour amuser la galerie. Pôv’ télé d’une autre époque déversant son fiel anti-usmiste narré par un panel de demeurés, tour à tour, fiers comme l’idiot du village… Meskine zawali…

CRB – Un ex-harrachi-usmiste nouveau DG…
Vraisemblablement, c’est par l’intermédiaire du secrétaire du club Mostafa el Bouri (ex de l’USMA), que le charismatique Saïd Allik a accepté de diriger le CRB après accord moral avec le patron du groupe des dokhane et zalamit, nouvel actionnaire majoritaire. Donc, notre ami Saïd est devenu un employé salarié, combien même diriktour général, dans ce club cher aux Belouizdadis. Seulement, ce même poste lui a été déjà proposé par Ali Haddad en 2010, le big boss de l’USMA. Trop fier, l’ex-président du club de Casbah-Soustara-Tixeraine a opposé un niet catégorique, refusant par-là de travailler pour Haddad. On rappellera qu’Allik a déjà été sollicité de prendre les rênes de la Jiyaska et de l’USMH. Bien entendu, au CRB ce ne sera pas du bénévolat. Lui qui était contre la venue Mister Hakoum à l’USMA parce que peut-être staifi ou pas Usmiste dans le cœur et dans le sang, voilà qu’il saute du CSA à la direction du CRB. Un cumul de fonctions. Au fait, est-ce que d’autres usmistes qui lui sont restés fidèles feront partie de son staff pour relever ce challenge afin d’éviter le purgatoire aux enfants de Lâakiba ? Bon vent avec le Chabab zoudj et sa fameuse kouzina… Djeïch, châab mâak ya Serrar…


Presse de caniveau…
Certains organes de presse nauséabonde se sont donnés à cœur joie dans leur livraison d’aujourd’hui avec leurs titres incendiaires appelant au meurtre puisque Conpipi titre « Mellal vide son chargeur ». A côté, son misérable confrère le Péteur qui pète plus haut que ses pages, renchérit dans le même sens : « Mellal sort l’artillerie lourde ». Beaucoup de lecteurs sont restés choqués en lisant ces manchettes revanchardes d’écrivaillons écervelés. Les troubadours de plateaux ne sont pas en reste puisque ils jouissent et se réjouissent rien qu’en écoutant les propos fielleux de leurs abrutis d’invités. La télé de pacotille et les tabloïds de papier mâché devraient revoir leurs copies en essayant d’être chouia professionnels. Mais lorsque l’on a à faire à des scribouillards blédards, affreux, sales et méchants, bons à manger du foin, il leur sera vraiment compliqué de séparer le bon grain de l’ivraie. Comme quoi, plus journaliste ou i3lami que moi, tu meurs yal boudjadi… Assima chaba ou hallaba…

Réaction de la FAF…
Le prézident Zetchi a réagi ce matin sur une chaine radio nationale suite aux tribulations fantasques, hasardeuses, du prézidon de la Jiyaska à l’encontre du patron de la LFP, Abdelkrim Medouar ainsi qu’au DG de la Sspa de l’USMA, Abdelkrim Serrar. Le concerné devra être auditionné auprès de la Commission de Discipline de la Rabita pour répondre de ses déclarations incendiaires ainsi que des menaces de boycott du match de demain face à l’USMA. Voilà qui est clair en attendant également la réaction de Mister Hakoum pour les propos diffamatoires. Souhaitons que les sanctions doivent être sévères et fermes en appliquant le règlement dans toute sa rigueur… Avis aux amateurs… Qiiiwww…


Hé ho Kazouni, quelle est la différence entre un kabylois bousninate et un berbère édenté...


Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Antar Louaâr, Rue Hannibal, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 5 Novembre 2018

Lu 324 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.