lundi, 26 février 2018 00:23

USMA 2 – 2 MCA : 20 minutes et puis plus rien !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Auteur d’une magnifique entame de match, avec deux buts à la clé, l’USMA a ensuite livré sa pire prestation dans le derby algérois. Pas de quoi faire lever les doutes à quelques jours de son déplacement à Kindu pour jouer l’AS Maniema Union en Coupe de la CAF.Les usmistes, auteurs de vingt très bonnes premières minutes conclues par deux buts signés Darfalou et Bouderbal, ont ensuite laissé l’initiative à leurs adversaires, pourtant sonnés par les deux buts encaissés. Pour ce 104e derby, Miloud Hamdi avait choisi de laisser Benguit, Beldjilali et Sayoud sur le banc des remplaçants. Du coup, Bellahcène en sentinelle, Koudri en milieu récupérateur et Bouderbal sur l’aile gauche, débutaient en tant que titulaires. Une formule qui allait s’avérer gagnante pour le coach usmiste puisque très vite les Rouge et Noir ont ouvert les hostilités. Une action ultra rapide menée par Bouderbal et relayée par Benkhemassa va permettre à Darfalou d’ouvrir le score (20 secondes de jeu). L’USMA ne pouvait rêver d’une meilleure entame de match contrairement à des mouloudéens qui, surpris par cette ouverture du score précoce, se demandaient ce qui leur arrivait.Flairant la faille au sein de l’axe central mouloudéen, les usmistes ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. A la 20ème minute de jeu, Bouderbal reçoit un autre ballon de Benkhemassa et s’en va slalomer au sein de la défense adverse, totalement désarçonnée, pour tromper le portier mouloudéen. L’entame de match usmiste est parfaite mais l’avance prise par Darfalou et ses coéquipiers va fondre comme neige au soleil suite à la sortie sur blessure de Bouderbal et au repli inexpliqué des hommes de Hamdi. A partir de là, il n’y aura plus rien du côté de l’USMA qui laissera son adversaire maître du jeu.Entre repli massif, excès de prudence, fautes techniques et un retour du MCA, les usmistes ont souffert jusqu’à la fin de la partie. Les mouloudéens libérés de toute pression, jouent plus haut et inquiètent les usmistes à chaque incursion. Mais, malgré la domination mouloudéenne, l’USMA parvient à rejoindre les vestiaires à la mi-temps en préservant son avantage de deux buts.En seconde mi-temps, Casoni opte pour l’occupation du milieu du terrain avec un 4-4-2 variable comme stratégie offensive. Une défense anticipée, un pressing haut, la possibilité d’une récupération relativement aisée, l'avantage d'un rapport supérieur de conservation du ballon, tout en minimisant les possibilités de l'adversaire. Si bien que les usmistes ont été incapables d’assurer trois passes successives, perdaient rapidement le ballon et voyaient le danger revenir sans cesse dans leur camp. Hamdi, en panne de solutions offensives, optait carrément pour une forte concentration de ses joueurs dans leur camp. Si bien que, souffrant de l’inefficacité et de l’absence d’enchainements et d’automatismes huilés, les usmistes vont céder devant un adversaire qui a su occuper le terrain en fermant tous les couloirs et qui a multiplié les actions offensives jusqu’à faire plier par deux fois le pourtant excellent Zemmamouche. La première fois, ce sera sur une hésitation de Meftah qui permet à Bendebka de placer une tête victorieuse (55’). La seconde fois, après que l’arbitre Bekouassa ait sifflé un penalty sur une faute pas très évidente de Chafaï sur Nekkache dans les six mètres usmistes. Le coup de pied de réparation exécuté par Derradja voit Zemmamouche s’interposer et dévier le ballon sur sa droite. Hachoud, plus prompt que les défenseurs usmistes qui baillaient aux corneilles, remet les deux équipes à égalité (70’).Après vingt minutes pleines, les usmistes ont progressivement déclinés jusqu’à disparaitre, notamment en seconde période où leur production fut calamiteuse. Hier, plus que le nul enregistré dans le derby, c’est l’état général de l’équipe qui interpellait. De l’attaque à la défense, en passant par le milieu de terrain, toutes les lignes ont parues dépassées.Si les usmistes ont réussi quand même à prendre 1 point après une domination quasi-totale des mouloudéens, les doutes quant à eux subsistent.L’USMA ne devrait pas chômer cet été pour colmater les fissures apparues dans sa cuirasse. Elle devra s'attaquer à ce chantier à ciel ouvert en faisant un diagnostic des besoins de l'équipe tout en libérant certains "figurants".Il est clair que le diagnostic et les solutions à apporter ne concernent pas uniquement l’aspect technique. Il en va de même pour le côté organisationnel et la gestion managériale du club qui ont montré leurs limites Feuille de match21ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : USMA – MCA : 2 - 2Stade : 5 juillet 1962 (OCO) - AlgerAffluence : nombreuseTemps : dégagéPelouse : bonne Arbitre : Lotfi Bekouassa – 1er assistant : Nassim Doulache – 2ème assistant : Khaled Rimouche – 4ème arbitre : Hamza KasmiButs : Darfalou (1’) – Bouderbal (20’) pour l’USMA ; Bendebka (55’) – Hachoud (70’) pour le MCAAvertissements : Abdellaoui (17’) – Benmoussa (22’) – Darfalou (44’) – Chafaï (68’) - Bellahcène (79’) – Meftah (81’) – Zemmamouche (90’+1) pour l’USMA ; Nekkache (11’) pour le MCAExpulsion : / USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Bellahcène - Koudri – Darfalou – Hajhouj (Benyahia 59’) - Bouderbal (Sayoud 29’)Remplaçants : Berrefane – Benguit - Beldjilali – HamzaouiEntraîneur : Miloud Hamdi MCA : Chaouchi – Karaoui – Hachoud – Mebarakou – Azzi - Djeng (El Moudene 56’)- Nekkache - Bendebka – Souibaah - Amada – Derrardja Remplaçants : Chaâl – Boulekhoua – Cherif El Ouazzani – Balegh - Tebbi Entraineur : Bernard Casoni
Lu 1519 fois

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Meknine lundi, 26 février 2018 20:34 Posté par Meknine

    Une bande d'incapables se jouent encore des couleurs du club et de la grande famille usmiste. Apres avoir mene au score tout le monde avait cru que cette équipe allait en rajouter un 3eme pour plier le match. Peine perdue, les joueurs ont laisser l'adversaire imposer sa loi. 2eme mi temps. Aucune attaque. Aucune ya dine ezzah ! C DES hommes ca. Tu ne peux pas compter dessus. Hormis ZEMMA, hadjoudj, bellahcene et bouderbal tout les autres sont a mettre au placard ou pas liberer sine die. Bahdeltouna yaatikom mossiba inchallah ! Vs avez LAISSER ce hatchoud hachakom bombe le torse est declarer qu'ils pouvaient nous mettre une bonne raclee mais mahabouch aalina. Lahla trebahkom

  • Lien vers le commentaire Ramy lundi, 26 février 2018 06:51 Posté par Ramy

    Malédiction des entraineurs ? HAMDI était bien pendant 6 matchs après il est devenu fou il fait n importe quoi jamais me mm effectif depuis le match du paradou c la cassure à ne rien comprendre contre leheraka il fait jouer 3 récupérateurs système ultra défensif et prive son équipe de l apport des latéraux aucune montée durant tt le match il est perdu il ne sait mm pas ce qu' il fait c bon Mister hamdi dit nous ce qui ce passe on te reconnu plus qui peut laisser belguit chitta beljilali et faire jouer belahcen koudri "tehebal ou bien tehemal"

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.