samedi, 10 février 2018 23:29

USMA 1 – 2 USMBA : En perte de vitesse !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les ambitions de l’USMA en vue du titre de champion d’Algérie ont pris un sérieux coup ce vendredi. L’USMA a craqué et s’est inclinée devant l’USMBA laissant pratiquement le chemin libre au leader constantinois, malgré son semi échec concédé devant l’USMH. Au classement, Miloud Hamdi et ses hommes sont désormais à neuf points des clubistes constantinois.Les Darfalou et compagnie ont tout gâché au stade du 5 juillet d’Alger alors qu’ils avaient une occasion inouïe de mettre la pression sur le CSC. Ils auraient pu réduire l’écart qui les séparait du leader et prendre dans le même temps quelques points d’avance sur la JSS et le MCA, la première accrochée sur son terrain par l’ESS et le second défait à Médéa.De plus, à la mi-temps du match, les usmistes qui menaient au score depuis la 14ème minute de jeu savaient que le CSC venait d’être tenu en échec par l’USMH.Comme on le constate, pour les Rouge et Noir, les conditions étaient idéales pour se positionner seuls en seconde position et souffler dans la nuque du leader clubiste. Mais, il semble que Hamdi et ses joueurs aient juré de soumettre leurs supporters au régime de la douche écossaise. Ouvrons cependant une parenthèse pour parler du choix du stade du 5 juillet qui, aussi contestable qu’il puisse être, ne saurait expliquer à lui seul la défaite concédée par l’USMA. Même chose pour l’arbitrage à sens unique de Boubekeur Zouaoui. Mais leur influence sur le résultat du match ne pourrait être passée sous silence. Pour l’équipe de Chérif El Ouazzani, jouer dans l’enceinte olympique a indéniablement constitué une aubaine. Libérée de toute pression, dans un stade où il y avait presque autant de supporters abbassis qu’usmistes et sur une pelouse qui n’a pas constitué un handicap pour elle, loin s'en faut, l’USMBA a su exploiter ses temps forts et renverser une situation qui semblait compromise, un quart d’heure avant la fin de la partie. Par ailleurs, la mansuétude de l’arbitre du match à l’égard de l’agressivité des abbassis priva l’USMA d’une supériorité numérique qui aurait probablement changé le cours du match. Ce fut, notamment, le cas, en fin de première mi-temps, sur une agression du joueur Salah (déjà averti) sur Chita, que Boubekeur Zouaoui ne jugea pas utile de sanctionner alors que l’action s’était déroulée sous ses yeux et sous ceux de son juge assistant. Pis, Zemmamouche écopa d’un carton jaune pour contestation de décision à la suite d’une protestation, véhémente certes, mais totalement justifiée auprès d l’arbitre.Cette parenthèse fermée, il faut toutefois reconnaître aux abbassis une grande envie de jouer et de revenir avec un bon résultat d’Alger. Pourtant, même si elle a mollement dominé et sans grande inspiration, l’USMA avait fait le plus dur en première mi-temps en trouvant rapidement le chemin des filets par Hajhouj (14’). Les usmistes ne se sont pas procuré beaucoup d’occasions franches et se sont fait même très peur puisque les belabbéssiens se procuraient quelques belles opportunités qu’ils n’arrivaient, toutefois, pas à concrétiser. Malgré donc cette précoce ouverture du score, la réaction des abbassis présageait de difficultés qu’allaient rencontrer les Rouge et Noir durant tout le match.Le second acte repartait sans entrain, les usmistes étant quasiment incapables de hausser leur rythme de jeu et de se mettre à l’abri d’un retour de leurs adversaires. Les Rouge et Noir avaient tellement mal négocié leur seconde période que Bouguelmouna et ses coéquipiers renversèrent la vapeur et, de victimes transformées en bourreaux, sont repartis du stade du 5 juillet d’Alger avec les trois points du succès.En effet, à un quart d’heure de la fin du match, sur une action qui a pris naissance dans leur camp et qui s’est terminée en but, les abbassis jetaient une ombre noire sur les rêves de titre des usmistes.Sur un centre en profondeur adressé par Tabti et mal apprécié par les défenseurs de l’USMA, Seguer, à la limite du hors-jeu, récupérait et propulsait en coin le ballon dans les buts de Zemmamouche (75’) devant des usmistes complètement sonnés. Ils étaient d'ailleurs tellement assommés, que la révolte n'est jamais vraiment venue.C’est au contraire Tabti qui allait enfoncer le clou en inscrivant le second but pour son équipe (85’). Un but survenu après une somme d’erreurs des joueurs usmistes, complètement désorientés depuis l’égalisation de leurs adversaires. Alors qu’à la moitié du match on pensait que l’USMA avait fait la meilleure opération de cette 19ème journée, à la fin du match c’est plutôt la plus mauvaise qu'elle réalisée par les équipes de tête. Une défaite qui l’éloigne définitivement de la course au titre de champion et qui l’installe dans une zone de turbulences dont on ne sait quand elle va sortir. Feuille de match19ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : USMA - USMBA : 1 - 2Stade : 5juillet 1962 (OCO) - AlgerAffluence : faibleOrganisation : bonneTemps : variablePelouse : bonne mais glissante par endroits Arbitre : Boubekeur Zouaoui – 1er assistant : Mohamed Lamine Benhamouda – 2ème assistant : Haytem Bouima – 4ème arbitre : Redouane AllouButs : Hajhouj (14’) pour l’USMA ; Seguer (75’) – Tabti (80’) pour l’USMBAAvertissements : Zemmamouche (45’+2) – Chafaï (72’) - Benkhemassa (89’) pour l’USMA : Salah (28’ ) – Lamara (71’) pour l’USMBAExpulsions : / USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Hajhouj – Chita (Koudri 46’) – Darfalou – Sayoud (Hamia 78’) – Yaya (Meziane 44’)Remplaçants : Mansouri – Cherifi – Benyahia - BenguitEntraîneur : Miloud Hamdi USMBA : Ghoul – Khali – Bounoua – Salah (Seguer 46’) – Benabderrahmane – Lagraâ – Belhocini (Tabti 74’) - Zouari – Bouguelmouna – Zerrouki - LamaraRemplaçants : Toual – Abdelli – Bengoreïne - Ferhat - Mebarki - Entraineur : Si Tahar Cherif El Ouazzani
Lu 2086 fois