lundi, 10 août 2015 18:04

C’est (re) parti !!!

Écrit par Farid GH.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA n’a pas fini de célébrer son historique et brillante qualification aux demi-finales continentales qu’elle doit déjà s'immerger dans un autre championnat, national celui-là, qui s’emmanchera dès ce week end algérien.

Cette année encore, toutes les équipes annoncent fièrement, à qui veut bien les entendre, que le titre, objet de tous les désirs, ne leur échappera pas.


Au regard du suspens qui a présidé la singulière dernière édition, la plus équilibrée de l’histoire du football national, marquée par un parcours chaotique de toutes les équipes, elles peuvent, en effet, toutes rêver de trouver le graal au bout de l’aventure. Mais il est peu probable que se répète ce scénario hitchcockien où il a fallu attendre l’antépénultième journée pour que le futur champion prenne option et l’ultime journée pour désigner les trois malheureux condamnés au purgatoire sportif. Mais, comme on le sait, la compétition est sans état d’âme : il y aura un seul élu et beaucoup de déçus. Pour espérer glaner un titre qui enrichira le palmarès, toutes les équipes ont plus ou moins chamboulé leur effectif, dépensant sans compter, pour la plupart, l’argent public.

Nous ne nous étalerons pas sur la précarité financière qui caractérise la totalité des équipes qui, apparemment, est le dernier souci de leurs "dirigeants". Certaines formations semblent avoir fait un recrutement judicieux en renforçant uniquement les compartiments jugés faibles ; d’autres ont préféré opter pour un recrutement massif.

Comme à chaque entame de saison et pour ne pas faillir à cette tradition désormais immuable, la LFP annonce une série de mesures dont certaines seront mortes nées. L’exemple le plus frappant est la délocalisation des derbys de la capitale au stade du 5 juillet. Une décision cyclique mais qui a le mérite d’être juste dans la mesure où aucune équipe ne sera avantagée (à condition, toutefois, que l'enceinte olympique ne soit pas le stade de domiciliation du MCA) . Mais voilà que la saison n’est pas amorcée que des couacs sont déjà enregistrés. Ce sera, donc, les vieilles enceintes de Bologhine et du 20 aout qui accueilleront les deux premiers derbys de la capitale because, nous dit-on, le parking du 5 juillet qui donne l’hospitalité à un village estival de loisirs. Question à 1 dinar dévalué : La commission d’homologation des stades n’a-t-elle pas vu la présence de ces immenses chapiteaux, programmés pour être plantés durant tout l’été au complexe olympique ? Qu’on n’évoque surtout pas la force majeure pour justifier cette étourderie ; La force majeure se définit par les fameux trois " i " : Imprévisible, Irrésistible et Indépendant (de la volonté). Si cet événement peut être considéré comme irrésistible et indépendant de la volonté de la LFP, comment, en revanche, peut-on évoquer son caractère imprévisible puisque son organisation et sa durée étaient connues de longue date. Vous avez dit Ligue de Football Professionnel ?

Note personnelle à l’adresse de M. Kerbadj et ses pairs, présidents indigents de clubs : Lorsque vous annoncez pour la énième fois votre démission, SVP, n’utilisez pas le terme irrévocable. Cela ne nous fait plus rire.

PS : A nos amis lecteurs (s’il en est) des quotidiens vivant du sport, nous les informons que l’USMA participe à la champion league africaine et qu’elle est d’ores et déjà qualifiée pour les demi-finales, mais qu’elle a encore besoin d’une victoire face à l’ESS pour s’assurer la première place du groupe qui lui permettra de recevoir le second du groupe A, lors de la manche retour.

Par Farid GH.

Lu 1586 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.