mercredi, 18 juillet 2012 17:21

TURKISH BLEND !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(4 Votes)

En raison du long intervalle qui sépare la saison sportive qui s’est achevée assez tôt et le début de l’exercice 2012-2013, l’USMA a du scinder sa préparation en deux parties. Une première partie qui précède le mois de Ramadan et une deuxième qui débutera aussitôt l’Aïd fêté.

Pour son premier stage de préparation, l’USMA pouvait, à l’instar de nombreuses équipes algériennes choisir entre la Tunisie et le Maroc. Deux pays où les prestations offertes par les centres d’accueil et autres lieux de regroupement sont assez bonnes et les coûts à portée de bourse.

L’instabilité de la situation politico sociale, d’un côté, et les conditions climatiques, de l’autre, ont découragé les responsables usmistes à opter pour l’un ou l’autre de ces pays.

Il restait alors l’option pays de l’Est européen et notamment la Pologne, destination très prisée par les clubs algériens. Comme cette partie du monde avait été retenue parmi les éventuelles destinations devant accueillir le deuxième stage de préparation que l’équipe devait avoir juste après le mois sacré de Ramadan, les dirigeants usmistes eurent l’heureuse idée d’explorer du côté des rives du Bosphore. La ville d’Izmit et le centre de Green Park étaient les lieux idéaux pour se refaire une santé et se préparer convenablement pour une saison qui s’annonce très chargée pour les Rouge et Noir.

Green Park offre toutes les commodités pour atteindre les objectifs fixés au départ d’Alger. De la tranquillité, des terrains de jeu, des moyens de récupération (piscine couverte, sauna, centre de fitness), des espaces de détente et de loisirs, un court de tennis, des salles de conférence, une restauration "hallal" et un climat agréable. De plus, Green Park est situé en moyenne altitude (1300 mètres au dessus du niveau de la mer), ce qui permet une parfaite oxygénation des joueurs et le gain d’une condition physique à toute épreuve au moment de la compétition.

Armand Séné avait annoncé la couleur au départ d’Alger. Ce premier stage a été organisé essentiellement pour travailler l’aspect physique des joueurs. La charge de travail devait augmenter progressivement et les exercices allaient baisser en volume pour gagner en intensité. Point de rencontres amicales en dépit des sollicitations des formations étrangères qui ont choisi le même lieu pour effectuer leur préparation. L’argentin Gamondi est un adepte du travail méthodique. Chaque chose en son temps ! Les Rouge et Noir auront la possibilité de se mesurer à des sparring partners au cours du second stage qu’ils doivent effectuer, une nouvelle fois, à l’Etranger.

Pour ce second stage, il est probable que le coquet centre Leonard De Vinci de Lisses ne soit pas retenu cette fois-ci. Au cours de ces dernières années, l’USMA a pris pour habitude d’élire domicile dans la banlieue parisienne pour peaufiner sa préparation d’avant saison. La difficulté à dénicher des sparring partners au cours de cette période pourrait être la raison majeure de la non venue de l’USMA à Lisses en cette fin d’été. Les compétitions de ligue 1 et 2 débutent au cours de la seconde moitié du mois d’août, ce qui rendra l’organisation de rencontres amicales quasiment impossible. A moins de se rabattre sur les équipes de "chômeurs" de l'UNFP française ou sur des formations corporatives dont la qualité de l’opposition ne pourra en aucun cas constituer un élément révélateur du travail accompli par les joueurs usmistes.

Il faut dire qu’en cette période de l’année, les compétitions européennes auront presque toutes débutées et qu’organiser des matches amicaux contre des équipes d’un niveau appréciable est tout aussi difficile à Paris qu’à Wisla, Varsovie, Budapest ou Izmit.

Alors, peut-être un retour en Turquie où la délégation usmiste a été ravie par les conditions dont elle a pu bénéficier au cours de son premier séjour.

Les sparring partners seront aussi rares à trouver puisque la Süper Lig (saison régulière turque) débutera le 19 août prochain.

A partir du moment où les équipes disponibles en Turquie, à ce moment de l’année, sont d’un niveau sensiblement égal à celui des équipes des autres pays ciblés pour abriter le stage de préparation, il est à parier que le Green Park d’Izmit reçoive la visite de l’USMA une seconde fois au cours de cet été, d’autant que le "turkish blend" semble avoir plu aux usmistes.

Lu 4176 fois

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire allilou fouad dimanche, 22 juillet 2012 11:05 Posté par allilou fouad

    l'usma n'a libéré personne ils ont choisis de suivre leurs entraineur en espoir d'ailleurs ils n'ont rien décroché en plus de quelle génie vous nous parler et dans leurs nouveau club que vont ils faire.
    que sont devenu les meilleurs joueurs que tout le monde présenté "HABACH- TATEM - AIT ALI - SAYEH .......

  • Lien vers le commentaire merabet  nounou jeudi, 19 juillet 2012 11:42 Posté par merabet nounou

    MERCI de nous avoir donner la chance de commenter. l'usma POSSÈDE un potentiel de jeunes TRÈS importants pourquoi les LIBÉRER DE-QUE ces derniers arrive au porte de senior c'est injuste oualah c'est injuste.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.