vendredi, 23 septembre 2011 14:13

Lemmouchia : «On doit presser dès le départ »

Écrit par Amine Tirmane
Évaluer cet élément
(3 Votes)

L’un des cadres majeurs de la formation de l’USM Alger, Khaled Lemmouchia estime que le match de samedi soir ne sera guère facile pour les Usmistes, même si son équipe est bien préparée sur tous les plans. Le milieu défensif international évoque aussi ce problème de jouer contre les équipes regroupées derrière. Sur ce cas là, le capitaine usmiste rassure en affirmant que tout un travail a été fait durant les entraînements pour trouver des solutions. « Pour ce match de l’ASK, je peux dire que nous nous sommes très bien préparés. On est prêt à aborder ce match. L’objectif est clair, gagner et continuer sur notre lancée. Comme on l’a fait contre le CAB et l’USMH, nous allons presser dès le départ pour marquer des buts. Nous restons sur deux victoires, et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. Si on réussit à glaner neuf points en trois matches, cela voudra dire que nous avons, à 100 %, accompli notre mission. »

« Le travail offensif est le plus dur, mais il y’aura des solutions »

Par ailleurs, le capitaine de l’USMA, Khaled Lemmouchia, a évoqué un sérieux problème dont souffre quelque peu son équipe, à savoir l’animation offensive. Deux buts seulement ont été marqués au cours des deux premières journées, ce qui est insuffisant pour une équipe qui veut dominer la ligue 1. « C’est vrai que nous avons trouvé quelques difficultés à marquer de buts. Mais il faut savoir que le travail le plus difficile est le compartiment offensif, notamment en début de saison. C’est le cas de tous les clubs, notamment l’USMA puisqu’on est l’équipe redoutée par tout le monde. A vrai dire, toutes les équipes qui viendront à Bologhine arriveront avec la crainte de subir une grosse défaite. Du coup, comme face au CAB, on se retrouve confronté à des adversaires regroupés derrière. En tout cas, nous avons bien travaillé avec le coach qui essaye de trouver des solutions. Il ne faut pas oublier, également, que le terrain de Bologhine est trop petit pour pouvoir jouer sur de grands espaces, notamment sur les cotés. Toutefois, on a de très bons joueurs comme Djediat, Boualem, Daham et les autres, qui n’arrivent juste pas à trouver les automatismes, mais notre travail payera, ça c’est sûr. » Explique Lemmouchia.

Par A.T.

Lu 2155 fois Dernière modification le vendredi, 23 septembre 2011 16:14

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.