jeudi, 04 août 2011 22:39

Lettre d’un cireur à un chiffonnier

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(14 Votes)

Voilà ce que publiait dans son billet d'aujourd'hui le quotidien sportif  "le buteur":

Le commentaire du pessimiste:

LeTout Puissant Forgeron
A l’origine, les Haddad étaient des Forgerons… Aujourd’hui, ils se sont reconvertis en constructeurs. Le temps a forgé les forgerons et les Haddad ont pensé que leur patronyme, extensible à souhait professionnellement, pourrait même leur permettre de passer à d’autres métiers. Et c’est comme ça qu’ilsont décidé de devenir « cireurs »… à l’USMA. Que les anciens expliquent aux nouveaux… Ils ont sorti une trentaine de milliards pour acheter tous les borgnes du championnat des aveugles. Du coup, ils croient qu’ils vont gagner tous les titres la saison prochaine pour jouer la Ligue des champions africaine et aller en finale de la Coupe du monde des clubs, comme le Tout Puissant Mazembe. Ce que les forgerons ignorent, c’est que leurs adversaires vont tous jouer le match de leur vie, afin de brûler le Tout Puissant Forgeron. Tant que ce n’est pas ma chorba qui brûle…

Le pessimiste

 


Réponse: Lettre d’un cireur à un chiffonnier

Au chiffonnier qui sert de billetiste pessimiste à un canard fumiste...

Lorsque Haddad est venu à l’USMA, nous savions que cela allait faire des envieux, mais nous étions à mille lieux de nous douter que cela allait déclencher ta crise de jalousie et celle du canard auprès de qui tu émarges.
La trentaine de milliards déboursée pour acheter, comme tu les appelles, « les borgnes du championnat des aveugles » a le mérite d’avoir une adresse. Elle n’a pas été ponctionnée sur le dos des contribuables et offerte sur un plateau d’argent par des pouvoirs publics partisans et iniques.
L’USMA n’a pas attendu Haddad pour gagner des titres mais rien que pour enquiquiner des gugus de ton acabit elle mettra tous les milliards du monde pour en gagner encore plus.
Le dépit et la jalousie t’égarent et te font perdre la tête au point d’espérer une victoire des aveugles sur des borgnes.
A trop vouloir prendre tes désirs pour la réalité, ce n’est plus ta chorba que tu risques de voir brûler, c’est carrément ta demeure !
Que le pessimiste que tu es retourne à ses chiffons, les forgerons et les cireurs ont mieux à faire !

Lu 2349 fois Dernière modification le dimanche, 07 août 2011 10:41

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.